AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }

Aller en bas 
AuteurMessage
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Sam 25 Avr - 19:46

    « Voici le soir, ami du criminel,
    Il vient comme un complice, à pas de loup;
    Le ciel se ferme lentement, comme une grand alcôve;
    Et l'homme, impatient, se change en fauve.
    »
    Le crépuscule du soir, Charles Baudelaire.



    Ce n'était pas la pleine lune, pourtant je ressentais le besoin de me transformer. J'aimais ma forme humaine, mais je ne pouvais me résoudre à y rester tout le temps car ce que j'aimais par dessus tout, c'était la sensation de liberté intense que me procurait ma forme lupine. Je n'échangerais ce bien pour rien au monde…Car quitte à être un loup-garou, autant s'en accommoder. Et je m'en accommodais très bien, je trouvais même cela très plaisant…

    Ce soir, comme tous les soirs, j'avais envie de me dégourdir les pattes. Seulement ce soir était différent car je n'avais aucun devoir en perspective et donc pouvais m'y adonner sans problème. Bon bien sur on pourrait penser qu'un élève studieux prendrait une avance considérable sur son travail histoire de ne pas être embêté après, mais l'idée même de travailler –surtout pour le cours de potion- en avance, me rebutait. Je préférais mille fois plus m'évader, en osmose complète avec la nature m'entourant, que de me battre contre une pile énorme de bouquins. J'adore lire, mais pas les ouvrages d'apothicaires!

    Bref bref…Fidèle à ma bonne vieille habitude, après le couvre-feu, je sortis du dortoir sans faire attention à la Grosse Dame qui râlait déjà d'avance de devoir m'ouvrir à mon retour. De toute façon elle n'avait que ça à faire dans sa vie, elle pourrait au moins exécuter sa tâche avec le sourire non? Ouais bon okey j'en demande peut être trop…

    Les couloirs étaient déserts. Seuls des courants d'air passaient de temps en temps, rendu frais par la température automnale. Moi je n'avais pas froid, je portais une chemise blanche aux manches retroussées jusqu'au coude et le pantalon noir de mon uniforme. J'allais devoir retirer tout ça pour ne pas encore le déchirer…J'avais ensorcelé un petit sac de cuir brun pas plus gros qu'un poing, que j'enroulais autour de ma cheville histoire d'avoir des fringues au cas où je devrais me transformer d'urgence –déjà pour rentrer au dortoir quoi. J'aurais voulu qu'on puisse se transformer avec et les retrouver intactes…Mais bon, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

    Dans un coin sombre à l'extérieur de ce massif château qu'est Poudlard, je me déshabillais. Ôtant d'abord ma chemise, je pris grand soin de la mettre dans ce sac ensorcelé qui pouvait contenir énormément malgré sa petite taille. Vint ensuite mon pantalon qui suivit le même chemin ainsi que le reste, vous devez vous en douter…Oh ça va je vous passe les détails mais bon quand je dis tous mes vêtements c'est pas en option « Je garde ça ou ça parce que je suis pudique. »! J'allais d'ailleurs retirer ce dernier habit cachant la preuve que j'étais un homme –en même temps celui qui en doute il lui faut des lunettes!- lorsque mon ouïe décela quelque chose.

    Bien qu'étant moins efficace que sous ma forme lupine, elle restait bien plus fine que la moyenne et j'entendais des bruits étranges, comme…Une chasse?! Je décelais au loin un sentiment de peur et l'odeur d'un vampire pas loin. Je savais que ce n'était pas une ancienne odeur, parce qu'elle était trop forte et que le vent ne l'avait pas encore atténuée. Je fronçais els sourcils: Un vampire osant chasser à l'intérieur des murs de l'école? Même Longsdale n'osait pas! Enfin si elle osait…Mais ce n'était pas son odeur, ni celle d'un de ses compagnons proches. C'était un vampire, un autre vampire…Un vampire sûrement jeune ou alors affamé tout bêtement…Ou à qui la victime aura fait des avances en se désistant au dernier moment. Oui, toutes ces théories étaient plausibles mais une seule chose était important pour l'instant: La personne était morte de peur et ne désirait pas la morsure. Ainsi il fallait que j'intervienne.

    Sans réfléchir, j'entamais ma transformation. Je sentis un flot de vibration à travers mon corps pendant que mes membres s'élargissaient, s'allongeaient. Je voyais mes mains devenir plus longue, plus large, se couvrir de poil. Mes doigts se transformèrent en patte, mes ongles devinrent des griffes acérées. Il arriva la même chose à mes jambes, tandis que mes côtes s'élargissaient, comme si on avait pu les modeler sans les casser. Ma taille doubla, mon nez devint un museau, mes pupilles s'agrandirent et je me recouvris d'un pelage argenté, pareil à la couleur de la pleine lune. Par instinct, je renversais ma tête en arrière, poussant un long hurlement pour avertir le vampire qu'il allait avoir des emmerdes sérieuses.

    La transformation ne me prit en réalité que quelques secondes, durant laquelle j'explosais un nouveau caleçon…Quelqu'un était en danger, ça valait bien un caleçon! M'enfin…Un de plus quoi. Les fabricants devaient faire fortune avec les loups, vraiment fortune…Et moi je pense, je pense, mais je ne bouge pas! Je fis un bond en avant pour m'élancer et me mis à courir. Ça venait de la forêt interdite. Plus j'en approchais, plus je sentais la puanteur du vampire. Mon hurlement semblait l'avoir déconcentré car il ne tenait pas encore sa proie et il venait de se concentrer à nouveau sur elle. Sans réfléchir je lui sautais dessus, l'envoyant en plein dans la cabane du garde chasse avant d'attraper la fille par son haut et de la lancer sur mon dos d'un geste habile. Ensuite, je me mis à courir aussi vite que je pus dans la forêt interdite, histoire d'être le plus loin possible de la sangsue.

    Je courrais à travers les arbres, m'enfonçant de plus en plus dans l'obscurité. Je fis même l'erreur de quitter les sentiers principaux pour m'enfoncer dans un milieu encore plus dense, là où les ronces m'arrachaient des poils, là où je faisais plusieurs détours pour perdre notre piste au milieu des autres odeurs. J'espérais qu'il ne nous suivrait pas et se contenterait d'aller chasser à l'extérieur comme l'exigeait le règlement…Mais ces maudits suceurs de sang se croient au dessus des lois, si c'est pas malheureux!

    Au bout d'une bonne demi-heure de course effrénée à travers les bois, je m'arrêtais dans une espèce de clairière improvisée et me couchais pour permettre à la fille de descendre plus facilement. J'étais tellement concentré sur ma course que je n'avais pas pensé à lui envoyer des vagues de calme. Elle tremblait presque –enfin presque…- et suintait la peur, l'angoisse, j'aurais même parié qu'elle était à deux doigts d'hurler.

    C'est dans ces instants qu'on regrette de ne pas pouvoir parler en étant sous forme lupine. Je la fixais de mes beaux yeux verts et on aurait pu déceler l'ombre d'un sourire au coin de mes babines. Je ne me rendis compte que trop tard du fait qu'on pouvait interpréter le dit sourire comme quelque chose de menaçant, surtout qu'il entre-découvrait mes dents blanches immaculées…J'émis un jappement, pour essayer de la rassurer et de calmer ce flux d'émotion terrible qui m'assaillait sans pitié, comme si je n'avais pas compris qu'elle était terrorisé…Même sans mon pouvoir, un aveugle le verrait…

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Dim 26 Avr - 0:28


  • Cela devait faire probablement une heure ou deux qu'inlassablement je tournais dans mon lit sans trouver le repos. Je m'étais couchée comme tout le monde à la même heure et ne savais que faire.. Je n'étais pas une grande dormeuse et puis la nuit il y a tant à faire. Non franchement je trouvais ça stupide de rester là à compter les étoiles dans le ciel - ce qui était déjà pathétique en soi - au lieu d'aller m'amuser à un méfait ou un autre. Non je n'étais pas une mauvaise élève, juste une hyperactive de première qui ne se complaisait que dans les pies bêtises. Rendre fou mon petit monde était devenu une habitude récurrente des plus plaisantes et je me gardais bien de m'en priver. Quoi faire serait la question la plus évidente dans ce cas ci. Il ne fallait surtout pas réveiller mes " collègues" ou l'un d'eux d'un patriotisme loyal - à mon sens dénué de toute intelligence - me dénoncerait sans scrupules. Parfois je me disais qu'ils devaient ignorer ce que j'infligeais à ceux qui osaient me faire des coups pareils. Il ne connaissent donc pas le petit Barnabé ?

    Attendez une minute ...Vous non plus ? Alors le plus simple étant que je vous explique qu'un soir ayant - tout comme à l'instant - décidé de ne pas rester à rien faire, je me mis en tête d'aller voir la bibliothèque. A une certaine heure il est proscrit d'y aller et je n'en avais cure. Sachez le à part moi même j'écoute très peu de monde ! Bref je me rendis compte assez tôt que lorsque mes pas me rendirent jusqu'à le dit lieu quelqu'un me filait. Celui ci n'était autre que le petit Barnabé un gentil élève de troisième année prête à faire du zèle. il m'avait confondue et il avait du trouver étrange de retrouver ses livres de cours calcinés... En gros je vous serez donc gré de retenir la leçon et de ne pas m'importuner quand je transgresse les lois de Poudlard !

    Bref revenons à ce qui fut dit précédemment. Je compris alors qu'il fut plus raisonnable d'attendre de ne plus entendre que les ronflements d'Arthur, gentil colocataire qui avait des petits problèmes de respiration à mon sens. Parfois je rêvais de l'étouffer pour le faire taire mais une petite voix me soufflait que ce ne fusse un moyen un peu trop...excessif pour de simple ronflements, cette petite voix n'avait jamais du entendre Arthur le soir... Ça ressemblait à une armée de grizzli fatiguée après des heures de bataille avec un vampire... Bref revenons encore une fois à nos moutons ! Je me mis doucement sur la pointe des pied et revêtis une tenue afin de sortir dehors. Je ne mis mes chaussures qu'une fois en dehors du dortoir. Une fois que je fus assurée de ne pas être suivie je regagnai le passage ensorcelé, par moi même qui donnait je vous le donne en mille en dehors du château. oui il faut être un imbécile de première pour croire qu'on peut entrer et sortir de cette établissement comme on le ferait pour un moulin. C'est surveillé, il faut donc être malin et encore heureux je l'étais.

    J'arrivais au passage, le pris et sentis de suite les effluves si agréable de la verdure alentour, du vent frai soufflant sur ma peau et ce si doux parfum de liberté qui m'emplit. Je me décidais pour la forêt interdite. pour la plupart des trouillards, on se rends assez vite comte que ce n'est pas un endroit à " visiter" comme promenade tranquille, j'ai dis intelligente ? Oui mais assez inconsciente parfois si ce n'est très souvent. Je me mis à courir vers celle ci afin de ne pas être repérée et m'engouffrais dans celle ci. Première introspection, il faisait noir, je fis donc dans ma tête le sort "lumos" et m'introduisis grâce à la faible lueur - faite exprès - de ma baguette. Je compris alors que tout était vrai, l'atmosphère oppressante se fit sentir et je commenças à me traiter d'infinie idiote d'avoir pensé que je m'en sortirais sans soucis. J'allais être retrouvée mort de peur dans un coin et j'aurais la honte de ma vie. Je continuais ma progression ne sachant même pas ce que j'allais bien pouvoir faire en ces lieux, quelle idée saugrenue !

    Un bruit m'alarmait et je me mis sur mes gares brandissant ma baguette et demandais d'une faible voix << Qui est là ?>> Si il s'agissait d'une créature qui voulait me tuer, elle n'allait pas me dire où elle trouvait, il ne fallait pas rêver, si tous les bons assassins avaient du dire " je suis là " avant d'attaquer leurs victimes elles auraient eu le temps de fuir et eux n'auraient pas été connu pour leurs méfaits. Donc stupide et insouciante j'étais tout bonnement venue me jeter dans la gueule du loup et j'allais mourir là. On inscrirait "stupide élève trouillarde" sur ma tombe et c'en serait fini de moi. Je compris vite de qui ou plutôt de quoi il s'agissait quand deux canines immaculées brillèrent dans le noir, pas besoin d'être la science infuse pour croire ma dernière heure arrivée. e me mis à courir -quand on sait qu'ils sont ultra rapides c'est inutile mais bon - et à tenter d'échapper à cette effroyable créatures. J'aurais bien voulu lui expliquer que vu toutes les cochonneries que je mangeais je serais surement dégoutante et que mon sang état avariée, mais je doutais que mes propos le ferait changer d'avis.

    C'est en pleine course que je fus happée par je ne sais quelle bête qui m'empoigna et me mis sur son dos. Quelle horreur il s'agissait d'un loup. que serait il le pire, être sucé jusqu'à la moelle par un vampire ou dévorée toute crue par un loup ? Je commençais à me dire que le sort que me réservait la créature de la nuit fusse plus enviable. Le cher loup, d'un magnifique argenté en passant, courrait à toute allure. Je fus ballotée et furax et je me mis à hurler, chose stupide encore une fois!

    REPOSEZ MOI ! Je ne vous connais pas ! Et puis je vous assure je suis infecte à manger.. Si je pouvais descendre ce serait génial.. Je sais je devrais pas être là... Mais est ce une raison pour me tuer ?


    Allez..pitié je le dirai à personne que vous vous baladez dans le coin! De toute façon je suis pas grosse, ya rien à manger sur moi..

    J'aurais surement continué longtemps comme ça si il ne m'avait déposé - une fois sa course effrénée terminée - dans une clairière en s'allongeant pour que je puisse descendre. Je dus l'observer un moment pour voir l'immense créature qui était devant moi. Lorsqu'il découvrit ses crocs je fus à deux doigts d'hurler, ou plutôt j'hurlais en fait .

    AHHHHHHHHH pitié je vos jure je serais sage à vie, je ferais plus de farces à mes camarades je dirais plus à la vieille chouette qu'elle en est une et...pitié !!!!!!!!! Je sortirais même pour le bal avec les dents de lapin qui me drague depuis environ un an !


    Il émit un son tel un grognement, j'ignorais si ça devait me rassurer mais ce ne fut pas le cas. J'en aurais presque fait dans ma culotte, mais j'étais tout de même bien élevée ! Je me terrais contre un tronc et restais là tremblante attendant ma fin. Espérons qu'il ait très faim et qu'il aille très vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Dim 26 Avr - 19:37

    On peut dire que la soirée commençait sur les chapeaux de roues! Moi qui pensais avoir droit à quelque chose de tranquille, de calme, de reposant…Me voilà entre un vampire et sa proie! Me voilà sauveur de la jouvencelle en détresse que j'emmenais sans trop réfléchir au cœur de la forêt interdite en essayant de semer le vampire affamé qui était pour l'instant un vampire assommé. Mais tandis que je courrais, j'entendais la fille crier des paroles assez…Stupides.

    « - REPOSEZ MOI ! Je ne vous connais pas ! Et puis je vous assure je suis infecte à manger.. Si je pouvais descendre ce serait génial.. Je sais je devrais pas être là... Mais est ce une raison pour me tuer ? »

    Non mais que croyait-elle? Que j'étais l'un de ces loups-garous comme on les décrit aux enfants? Qui viennent une fois la nuit tombée les dévorer? Des siècles que nous avions évolué! Nous n'avions plus rien avoir avec nos ancêtres plus primitifs…Mais il est vrai que le monde des sorciers a tendance à se raccrocher aux stéréotypes…Quel comble! Eux-même ont-ils des nez crochus avec une verrue au bout? Non bien sur, pourtant beaucoup d'humains normaux le croient…

    Bref. Lorsque nous arrivâmes dans la clairière, j'eus à peine le temps de m'arrêter qu'elle se remit à jacasser. Bordeeeeel j'étais tombé sur la piplette de service! Décidément je cumule les coups de bol…

    « - Allez…Pitié je le dirai à personne que vous vous baladez dans le coin! De toute façon je suis pas grosse, ya rien à manger sur moi..»

    Je la fis descendre, en pensant que si j'avais été sur ma forme humaine, j'aurais poussé un très très long soupir. En un sens c'était très vexant de voir qu'elle me confondait avec un vampire –en pire comme je ne me contenterais pas que de son sang selon elle. Néanmoins ses arguments étaient tout bonnement hilarant. Pas très grosse? Ça non! Si j'avais du choisir une proie, je n'aurais pas pris miss Poudlard 1980!

    Je la fis descendre de mon dos –ou plutôt je m'accroupis pour lui permettre de descendre- et elle fut à peine sur ses pieds qu'elle recommença sa plaidoirie. Elle avait de l'avenir dans le droit la misstinguette si elle était aussi passionnée pour tout le monde…J'essayais de la rassurer au mieux, étant privé de la parole sous ma forme lupine, mais cela l'effraya encore plus au point qu'elle en hurle…

    « - AHHHHHHHHH pitié je vos jure je serais sage à vie, je ferais plus de farces à mes camarades je dirais plus à la vieille chouette qu'elle en est une et...pitié !!!!!!!!! Je sortirais même pour le bal avec les dents de lapin qui me drague depuis environ un an ! »

    J'aurais été humain, je lui aurais plaqué ma main contre la bouche. Etait-elle stupide? Nous étions en plein milieu de la forêt interdite, à moitié perdu, entourés sans doute de mille créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres et tout ce qu'elle trouvait à faire…C'était d'hurler! Bon sang elle avait raté sa vocation de blonde celle la…

    J'hésitais un moment. C'était une Serpentard, je prenais donc un risque si je me dévoilais à elle…En même temps c'était mieux que de la laisser paniquer et ameuter bestioles&co. Bien sur j'aurais pu me servir de mon pouvoir, mais ses émotions étaient si fortes que j'avais du mal à me concentrer. Je levais les yeux au ciel et finis par prendre ma décision: Autant me dévoiler et la calmer de vive voix. Inutile de toujours compter sur ses pouvoirs…

    Je m'éloignais donc d'elle, à reculons, en la fixant d'un air très clair qui signifiait: « Ne bouge pas.». De toute façon je n'étais pas loin, mais je ne pouvais me permettre de redevenir humain devant elle…Pour la simple et bonne raison que je serais tout nu et que ce serait très gênant! Enfin c'était une fille quoi j'allais pas exhiber mes attributs devant la première venue…Je me souvins brièvement des lambeaux de caleçon avant de penser au pantalon miraculé. Je ne remettais que mon pantalon, je mourrais de chaud…On étouffait dans cette forêt, au milieu de ces arbres…Enfin j'étouffais, vu ma température interne ce n'était pas étonnant.

    Donc, je finis par m'éloigner derrière les arbres. Caché dans une pénombre parfaite, je me concentrais sur l'image de moi en humain. Je voyais mes yeux verts, mes cheveux bruns, ma taille imposante, chaque muscle de mon corps, chaque détails…Et petit à petit, je sentais mes membres reprendre une taille normale. Mes pattes devinrent des bras et des jambes dont le surplus de poil disparus comme par magie. Mes griffes redevinrent des ongles, mon museau redevint un nez, mes yeux rétrécirent pour reprendre une taille normal, mes côtes semblèrent se refermer tandis que j'étais à genoux dans la forêt, haletant. Redevenir normal n'était ni long ni trop douloureux, ça me fatiguait juste énormément…

    Nu, je fus heureux de la pénombre. Je sortis mon pantalon de mon petit sac de cuir marron et l'enfilais. C'était mieux ainsi…J'hésitais pour la chemise, puis finalement décrétais que ça ne valait pas la peine de la remettre. Imaginons que je doive me retransformer d'urgence? Ça ferait un truc supplémentaire à virer au risque de le déchirer…

    Torse nu donc, je sortis de la pénombre et me mis à pester contre la Serpentard.

    -Bon sang mais tu es idiote ou bien quoi? Je ne mange pas les gens MOI! Je ne suis pas un vampire! Et en général quand quelqu'un me sauve d'une sangsue, je le remercie, je ne lui hurle pas à la figure comme une possédée!

    Je fermais les yeux, tentant de reprendre le contrôle de moi-même. Autant dire que la relation entre miss Serpentard et moi ne commençais pas vraiment du bon pied…Non mais c'est vrai quoi, je pouvais me contenter d'un «Merci» je ne demandais pas la lune…Et encore moins les insultes! Comme si j'allais la manger…Et quand bien même j'aurais ce type de régime alimentaire, je ne mangerais pas de femmes! Non pas que je sois sexiste mais une femme c'est si beau…Sans elle nous ne serions rien, elles avaient droit au respect…Même si elles n'avaient que l'option « Je hurle pour me faire entendre »…

    J'allais m'excuser de ma conduite –enfin de mon énervement pas de mon sauvetage- quand je la vis me fixer d'un air euh…En fait je ne sais pas vraiment dire si c'était émerveillé ou effrayé.

    -Quoi? Qu'est ce qu'il y a?

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Dim 26 Avr - 21:56

    Si il avait décidé de me faire flipper c'était gagné, j'étais terrée contre le tronc quand il me fit signe de pas bouger.. Où voulait il que j'aille ? Dans la forêt noire de jais ? Qui attendait de me manger toute crue ? Pas question de bouger, quitte à mourir sur place. Je préférais rester contre mon bout d'arbre qui - disons le vraiment - ne m'étais pas d'une grande protection... Pathétique non une sorcière douée pour les sortilèges mais trouillarde ? Je e l'avais pas toujours été en réalité.. Il fut un temps ou j'étais bien plus courageuse, mais il y a des choses qui vous terrifie un jour et c'est pour la vie... Avez vous déjà été en compagnie d'un vampire ? Un vrai, celui qui veut votre sang, qui veut ôter toute vie en vie et ne laisser qu'un corps exsangue ? Moi oui.. Ce jour là j'avais comme d'habitude décidé de jouer les intrépides. Je m'étais aventurée bien plus loin que chez moi. Arrivée à la lisière d'un bois j'avais pénétré et ce fut la rencontre.

    Il était beau certes, mais si effrayant également que je n'eus pas le temps de comprendre qu'il avait fondu sur moi. il me humait, il me regardait, me touchait et toutes les fibres de mon corps tremblaient. Je criais par tous les moyens possible qu'il était idiot, qu'il serait retrouvé et tué mais il me écoutais pas. Il continuais son inspection et s'approcha de mon cou afin d'y planter des canines si grandes que j'eus un haut le coeur. Mais par hasard un ami ne me trouvant pas chez moi était parti à ma rencontre.. Ce fut tragique pour lui.. Le vampire se tourna et préféra la stature massive de mon ami et le jeta à terre, bloqué au sol je le vis se faire vider de son sang... Il était repus il s'en alla. Mais comment faites vos pour rester là à voir un ami mourir ? Je restais là sans voix, sans réaction.. On me retrouva la nuit, mes parents s'inquiétant...et me retrouvèrent sous le choc. Il ne tardèrent pas à comprendre ce qu'il s'était passé. Moi depuis j'ai peur...une peur irraisonnée, une peur démesurée... Mais peut on rester passive face à une telle rencontre ?

    C'est là qu'il revint, et quelle ne fut pas ma surprise de voir apparaitre un beau jeune homme devant moi... Il s'agissait d'un lycan..ou d'un animagus, peu importe, il était d'une beauté inégalée. j'étais soudain partagée entre la peur et la subjugation.. Un être aussi beau pouvait il aussi apparaitre sous une forme peu amène et terrifiante ? A y réfléchir et sans la peur prise en compte il s'était agit d'un magnifique loup argenté, d'un pelage dont on se souvient à vie... Alors si il était là..sous sa forme humaine, il ne s'agissait pas d'un tueur..du moins pas sous cette apparence. Je ne disais mot, j'observais celui ci s'approcher de moi, mon coeur battait à tout rompre, et plus par fascination pour lui que par peur à présent. Petit détail important il était à moitié..nu. Détail qui ne me mis pas es plus à l'aise.. Que foutait il là torse nu en pleine forêt ? Si j'avais bien lu mes ouvrages je reconnus là les symptômes des loups garous.. Ceux qui ont une température tellement élevée que le froid ne peut les atteindre. Une fois l'apollon devant moi il se mit à parler, une voix si pure, si cristalline, si agréable que mes sens faiblirent et me retrouvais envoutée.. Il aurait pu me tuer je ne lui aurais plus opposé ne serait ce qu'une toute petite résistance.

    -Bon sang mais tu es idiote ou bien quoi ? Je ne mange pas les gens MOI ! Je ne suis pas un vampire ! Et en général quand quelqu'un me sauve d'une sangsue, je le remercie, je ne lui hurle pas à la figure comme une possédée !

    * Merci... Il y a que...tu m'as fait flipper ! Je sais bien que tu n'es pas un vampire.. Mais bon les loups n'ont pas une des plus belles réputation et sans transformation je ne suis pas devin pour savoir ce que tu es vraiment ! Si tu étais un vampire crois moi..je serais bien plus apeurée.. J'ai déjà eut affaire à eux..et... *
    .j'avalais ma salive...en parler était encore beaucoup trop dut pour moi...je repris.. * bref..tu ne vas donc pas me dévorer...*

    Je m'installais plus rassurée, plus sereine, les main posées sur mes genoux et soufflait. Je les attirais les monstres ou quoi ? Moi qui en avait peur, je me retrouvais nez à nez avec eux. Celui ci ne paraissait pas méchant et même plutôt sympathique.. en fait il me serait de bonne compagnie à vrai dire ! Je voyais déjà l'interlude devenir un sujet de rigolade, bon tout de suit j'avais pas envie de rire, mais pour la première fois depuis notre rencontre "mouvementée" j'esquissais un sourire.. Je me calmais, mes battements de coeur ralentissaient et je pouvais enfin respirer sans soucis. Je me mis à le détailler un peu plus et put voir ses lèvres bien dessinées et fines, ses mains grandes et si belles,ses cheveux blonds brillants et...j'étais en train de le mater ou quoi ? Heu....je crois bien que... Non je ne le dirais pas !

    * Moi c'est Delhya et toi ? Serpentard..toi je présume Gryff..ce sont les plus courageux.. Tu sauves souvent les jeunes filles ? Torse nu ? *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mer 29 Avr - 18:34


    Spoiler:
     

    « - Merci... Il y a que...tu m'as fait flipper ! Je sais bien que tu n'es pas un vampire.. Mais bon les loups n'ont pas une des plus belles réputation et sans transformation je ne suis pas devin pour savoir ce que tu es vraiment ! Si tu étais un vampire crois moi…Je serais bien plus apeurée.. J'ai déjà eut affaire à eux….et... »

    Et? Et quoi? De quoi parlait-elle? Bien sur j'avais compris le passage sur le cliché du à notre réputation…Comme quoi ça reste parfois des siècles ce genre de choses. Mais les filles idéalises les vampires, elles les trouvent romantique…C'est romantique de se faire sucer le sang? Je peux le faire aussi, mais je n'en vois pas l'intérêt…C'est comme voler une partie de l'autre, c'est irrespectueux, même avec son consentement car au fond, c'est toujours pour le besoin primaire de se nourrir…

    « - Bref...Tu ne vas donc pas me dévorer...»

    Brillante déduction Sherlock! Ça aurait été bien bête de ma part…La sauver d'un prédateur pour la manger moi-même. Si on y réfléchit, ce n'est pas très malin…L'endroit regorge d'élèves, alors pourquoi chercherais-je conflit avec les autres prédateurs, au risque de me blesser mortellement, juste pour elle? Son sang ne me semblait pas spécialement attirant, normal quoi, puis je n'avais pas ce type de vice. Qui a dis dommage?

    Je m'abstins de tout commentaires formulés à haute voix cependant, pour cette partie de phrase. Tant qu'elle cessait de me craindre et surtout de hurler –pitié mes oreilles!- on pouvait s'entendre…Enfin on allait essayer.

    Lorsque j'avais eu fini de parler et elle de même, je la vis me détailler ce qui me fis un peu rougir. Son regard ainsi posé sur mon corps à demi-nu…Elle me matait en fait, c'était vraiment ça! Sans gêne la petite…Enfin les Serpentard, on ne s'étonne plus de rien à force! Je détournais les yeux, essayant de faire abstraction de cela, lorsqu'elle se remit à parler –ça n'arrête jamais bon sang!

    « - Moi c'est Delhya et toi ? Serpentard…Toi je présume Gryff…Ce sont les plus courageux.. Tu sauves souvent les jeunes filles ? Torse nu ?»

    Je ne pus m'empêcher de rire légèrement à cette remarque et ses observations. Je lui souris à demi, avant de commencer à lui répondre. Finalement tous les Serpentard n'étaient pas pareils.

    - Delhya? Joli prénom…Troublant, mais joli.

    Je n'ajoutais rien sur le sujet de son prénom. Il me troublait un peu, car ma mère portait le même…L'orthographe était sans doute différente, mais la sonorité identique. Coïncidence? Sans doute…Espérons le, je n'aime pas croire au Destin. Surtout quand on a des ennemis qui décryptent le futur, c'est malsain d'y croire…Et déprimant.

    -Serpentard? Mmh…Bizarrement ça ne m'étonne pas vraiment…Vous vous ressemblez tous dans cette maison! Ah, ne le prends pas mal hein…C'est une généralité.

    Une cruche pareille c'est sur que…Non je plaisante. Elle n'était pas cruche, c'était sans doute une fille maligne, mais en tant que digne Gryffondor on ne peut s'empêcher de titiller un peu les vipères, surtout quand on vient de leurs sauver la vie. En un sens c'était ironique, elle avait sûrement manqué de se faire manger par un membre de sa propre maison…Enfin pas sûrement, tous les vampires étaient à Serpentard. Les non-végétariens, s'entend.

    Je pris un ton désinvolte pour répondre à la troisième partie de sa question, un fin sourire aux lèvres lorsqu'elle me fit remarquer le torse nu qu'elle matait il n'y a pas cinq minutes.

    -Oui de temps en temps je dois admettre que je pratique le sauvetage des jouvencelles en détresse…Certains jouent au Quidditch ou collectionne des cartes Dragés Surprises, moi je sauve les damoiselles…Un hobby comme un autre n'est ce pas? Puis ma foi tu n'as pas tellement à t'en plaindre, me trompe-je?

    Rhaa quand mon langage bourgeois me rattrape…Quoi que j'aimais parler ainsi, ça nous empêchait de tomber dans trop de molduisme. Oui c'est un mot extrait du petit Seth illustré qui signifie quelque chose que les moldus font et qui déteignent sur nous. Bien trouvé non? Je sais je sais, merci…

    La forêt recelait énormément d'odeurs, si bien que mon odorat était troublé. J'en avais moins sous la forme humaine, mais les odeurs de licornes se mélangeaient à celle des centaures et d'autres bestioles inconnus…En plus si on y faisait bien attention, on aurait pu se croire observer.

    -Mh…C'est bizarre…

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Jeu 30 Avr - 17:13

    Spoiler:
     

    Quand il rougit lorsque mes yeux le fixèrent je fus amusée, faire de l'effet aux garçons état assez drôle, bien que jusqu'à présent ils ne m'ait pas attirés plus que ça. Non je ne courrais pas les mecs, pas besoin de se coltiner un petit ami quand on veut exceller ! Non je n'en avais pas eu, peut être des flirt minimes et encore cela m'ennuyait bien trop vite. Comment font ces jeunes enamourées ? Je n'en sais rien et n'étudierais pas la question. Une réelle perte de temps. Je continuais de l'observer et pensais soudainement qu'il remuait les lèvres.. Je n'avais même pas fait attention.. << Delhya? Joli prénom…Troublant, mais joli >> Je rougis cette fois ci à mon retour..je ne l'avais jamais vraiment trouvé très original bien que je l'apprécie tout particulièrement tout de même..j'aurais pu m'appeler Barnabé xD * Songe qu'elle aurait songé de suite au suicide dans ce cas là ! * Je reportais mes beaux yeux étincelants, emprunt d'une lueur que je ne me connaissais pas et les plongeais dans ceux du jeune homme.. Un gryffondor ? Pffff peut être que je n'aurais pas du ajouter foi à tout ce que disait Dante ? En fait je l'écoute toujours..mais parfois j'ai comme l'impression...que je ne fais pas toujours selon mon envie... Après tout nous ne sommes qu'amis...non ? Je le vis réfléchir...sans doute pensait il à ma maison..à notre haine sensée viscérale..une rivalité bien vieille.. Allait il s'en aller ? Ne me jugeant pas à sa hauteur? Je ne l'espérais pas ! Que venait il d dire ?<< Serpentard? Mmh…Bizarrement ça ne m'étonne pas vraiment…Vous vous ressemblez tous dans cette maison! Ah, ne le prends pas mal hein…C'est une généralité. >>

    - Comment ça ? Merci pour mon prénom.. Pourquoi troublant ? Pour ce qui est de ma maison...je ne suis pas une Serpentard parmi d'autres mon cher.. Je vous défend de le croire d'ailleurs. J'excelle bien plus que la plupart de mes camarades..

    Cefut à sa troisième réplique que je devins rouge vif et croyez moi, ça m'arrive très rarement ! << Oui de temps en temps je dois admettre que je pratique le sauvetage des jouvencelles en détresse…Certains jouent au Quidditch ou collectionne des cartes Dragés Surprises, moi je sauve les damoiselles…Un hobby comme un autre n'est ce pas? Puis ma foi tu n'as pas tellement à t'en plaindre, me trompe-je? >> Ok il n'avait pas tort, mes yeux étaient inexorablement attiré par ce torse imberbe.. J'avais horreur des poils - j'allais être servie xD - et des mecs trop virils pour être vrai.. Celui ci me paraissait bien ans sa peau, une assurance et un brun d'humour... Il collectionnait le sauvetages ? Je n'étais donc pas la seule, moins intéressant du coup ! Se sentir spéciale puis commune, je détestais ça. Chez moi j'étais traitée en génie..Dante me respectait car pour lui j'étais digne de figurer parmi ses amis, dur de passer pour une fille banale tout à coup, il avait piqué mon égo là..

    Oh ! Moi qui croyais être unique..si tu le fais à toutes les filles.. De toute façon les prétendants c'est pas ça qui manquent..dommage qu'ils n'aient pas la classe dont j'ai besoin et dont j'ai tendance à me délecter..


    Je sentis son esprit soudain ailleurs, il était aux aguets ! Qu'y avait il dans le coin pour qu'il s'en inquiète ? Lui un loup gigantesque ? Ça n'augurait rien de bon mais à présent ma sottise passée j'étais plus serine et bien plus sure de moi, je repensais à certains sortilèges bien utiles au cas ou et me redressais pour me mettre à quelques centimètres de lui. Sentant son souffle je fus soudain de nouveau sous son emprise, diable ! Il avait un sacré charme..il utilisait quoi comme eau de toilette lui ? Je ne pus m'empêcher de lui tapoter l'épaule, sentant sous mes doigts sa peau si chaude..Il aurait eu 40 de fièvre qu'il ne fusse pas moins chaud qu'à cet instant, c'était tout de même la première fois que je tombais sur un lycan de près. Je recu comme une décharge d'adrénaline puis je lui disais d'un air bien plus confiant que précédemment.

    Tu as entendu ? Senti quelque chose ? Parce que j'aimerais bien être au courant si on a ameuté en pleine nuit un troupeau de bestioles voulant ma peau..

    Et voilà j'étais encore partie dans des peurs.. Attendez..était ce de la peu ou bien...une façon de me mettre sous sa protection ? Une façon de faire ce que je n'avais fait auparavant..." draguer". Ce mot me répugnait.. Tout comme Dante les jeunes garçons venaient à moi..je n'allais pas les chercher.. pourquoi étais je attirée par lui ? Lui et pas d'autres.. qu'avait il de spécial -outre le fait de m'avoir sauvé la mise - et dont les autres ne disposaient pas ? En fait j'étais contemplative..une vraie groupie de base..je m'en serait fichu des claques là... J'étais si pathétique que j'aurais bien filé en prononçant dans ma tête la formule amenant mon balai ici séance tenante.. Histoire de m'occuper je pris l'initiative de nous prendre à manger.. Je songeais à la formule nommée sortilège d'attraction et pensais *accio* puis une puis deux pommes ainsi que d'autres mets vinrent nous rejoindre..peu importait ce qu'il avait détecté..j'avais faim ! Il faudrait donc que je mange !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Jeu 30 Avr - 19:59

    Spoiler:
     

    « - Comment ça ? Merci pour mon prénom.. Pourquoi troublant ? Pour ce qui est de ma maison...je ne suis pas une Serpentard parmi d'autres mon cher.. Je vous défend de le croire d'ailleurs. J'excelle bien plus que la plupart de mes camarades..»

    Ne se vantait-elle pas un peu en disant cela? Suis-je bête, la modestie n'a jamais été le fort des Serpentard…Mais enfin! Comme je ne la connaissais pas, elle restait une Serpentard parmi tant d'autres, en attendant plus d'affinités…Comment ça je me voyais avec toutes les filles –ou presque- que je rencontrais? Rhoo si on peut même plus s'amuser un peu…C'est pas interdit quoi! On a pas un alinéa dans le règlement qui stipule: « Pas de relations sexuelles et encore moins entre maison! ». De toute façon pour l'instant elle n'était pas mon genre…Je devais la connaître un peu mieux, puis j'avais tendance à m'attacher après…

    Bon je cesse mon trip, c'est pitoyable. Je n'étais pas ainsi de toute façon…Même si j'aimais m'amuser, je respectais les femmes. Comment ça on s'en fiche à l'heure actuelle? Ben quoiiii…Je fais discussion.

    -C'est une longue histoire…

    Son prénom je parle. Je n'avais pas envie de m'étendre sur le sujet, alors autant le taire et ne rien dire pas vrai? Bien sur que j'ai raison…Ensuite je sortis ma longue tirade ironique sur mon passe temps consistant à sauver des jouvencelles en détresse alors que d'autres pratiquaient le quidditch. Avait-elle compris que je plaisantais? Apparemment pas, même s'il est vrai que ces derniers temps…D'abord Lou, puis Delhya…Jamais deux sans trois dit-on, qui sera la suivante?

    « - Oh ! Moi qui croyais être unique…Si tu le fais à toutes les filles.. De toute façon les prétendants c'est pas ça qui manquent…Dommage qu'ils n'aient pas la classe dont j'ai besoin et dont j'ai tendance à me délecter…»

    Je ne pus m'empêcher d'afficher un petit sourire, tant sa phrase ressemblait à de la drague pure et simple. Peut être était-elle ironique, mais en tout cas elle n'était pas encore unique…Oui, pas encore. Je ne le faisais pas à toutes les filles, comme je l'ai déjà dis, juste à celles que je croisais en grand danger…Les humains –moldu- ont leur super héros, mais je n'avais pas envie d'être vu comme ça. C'était ma nature, point final. Puis c'est normal de ne pas laisser une fille se faire dévorer. Non ça ne signifie pas que je laisserais un mec se faire dévorer…Quoi que.

    Mais je cessais de me préoccuper de ces futilités, car quelque chose que je ne parvenais pas à identifier venait de capter mon attention. Je vis à peine qu'elle s'était rapproché mais j'en fus heureux, c'était plus facile pour la protéger…

    « - Tu as entendu ? Senti quelque chose ? Parce que j'aimerais bien être au courant si on a ameuté en pleine nuit un troupeau de bestioles voulant ma peau…»

    -Je crois…Tais-toi, que je puisse écouter.

    Pour user de mon ouïe ici efficacement, j'avais besoin de silence. J'entendais des craquements, puis un genre de sifflement. Rien de vampirique de toute façon, je ne sentais pas l'odeur…Non c'était autre chose, mais je n'avais rien sentis de semblable. Quelque chose sans émotions distinctes, car de ce côté aussi, c'était brouillon…Je me concentrais la dessus, quand je vis voleter deux pommes à quelques centimètres du sol. Médusé, je suivis leur trajectoire et l'apparition d'autres mets.

    -Attend…Je reprends…On risque de se faire attaquer d'ici peu par une créature que je n'arrive pas à identifier…On va peut être mourir…Et toi tout ce que tu trouves à faire c'est…Manger?

    Je secouais la tête d'un air consterné. Au fond…Ce n'était pas mes affaires. Enfin si, mais tant qu'elle avait le cœur à abandonner son repas pour pouvoir courir si nécessaire, je n'allais pas en faire une maladie. Moi-même j'avais très faim, mais bon j'allais faire abstraction. Je me concentrais à nouveau, avant de me retourner brusquement –le bruit venait de derrière. Ne pouvant me transformer sans déchirer mon pantalon, on allait devoir se débrouiller avec la magie…Je récupérais donc ma baguette dans ma poche arrière.

    Soudain, je vis la cause des bruits légers que j'avais entendu. Huit paires d'yeux luisant nous fixaient dans la pénombre. Bon sang…La poisse!

    -Ne hurle pas…Mais…On est encerclé par des…Mh…Araignées géantes.

    Je n'étais pas personnellement arabophones, même si ces bestioles me gênaient vraiment, mais en général els filles le sont…Et avec ma chance celle là va l'être aussi…Encore une fois, au risque de me répéter: La poisse.

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Ven 8 Mai - 15:17

Spoiler:
 

Pour seule réponse j'eus << C'est une longue histoire…>>, ça m'aidait pas des masses... Et moi curieuse comme je l'étais j'avais envie de tout savoir non mais ! Cet Apollon me semblait bien mystérieux tout à coup.. Était ce mon imagination ou j'avais tout à coup des soucis de santé mentale ? Je fantasmais moi Delhya...intransigeante Serpentard..sur un Gryffondor...qui plus est un lycan ? Étais je tombée sur la tête sans le savoir ? Possible, il n'en était pas moins le cas que j'étais toujours sur l'emprise d'un charme inconnu. Ses yeux étaient si.. Oups je m'égarais à nouveau décidément... Quand il sourit légèrement, je vis qu'a priori il avait vu ma supposée drague..maladroite puisque inhabituelle pour moi et que ce n'était là que sa réaction. Lorsqu'il fut aux aguets je sentis qu'il n'avait à peine remarqué mon rapprochement..mais je ne tarderais pas à perdre mon assurance si poussée devant ces bestioles, je trouvais ça répugnant et puis si on ne peut pas faire un peu semblant d'avoir peur, où est l'enjeu ? Non je ne jouais pas mais dans un sens jamais je n'avais envisagé d'être avec quelqu'un..jamais je n'avais ressenti le besoin soudain d'être protégée, même si ce n'était pas si nécessaire contre ces bestioles... Il me demanda de ne plus dire un mot afin d'écouter ce qui l'avait alerté. Je n'étais pas si pressé de savoir en fait... Quand la nourriture arriva il prit un air mi amusé mi surpris.. Ben quand j'avais faim...ça n'attendait pas ! << Attend…Je reprends…On risque de se faire attaquer d'ici peu par une créature que je n'arrive pas à identifier…On va peut être mourir…Et toi tout ce que tu trouves à faire c'est…Manger ? >> Et alors ? Je mangeais quand j'en avais envie moi, et quelque chose me disait que j'en aurais besoin de ces forces supplémentaires d'abord.. Bon ok j'étais une sacré gourmande aussi il fallait le dire et vu son regard après tout ça il aurait peut être envie de manger lui aussi non ? Il récupéra sa baguette de sa poche arrière - oui je matais ses petites fesses et alors ? - et se préparais à affronter je ne sais quelle bestiole -ce qui ne me rassurait pas du tout en réalité - je me collais donc à lui sans avoir l'air d'y toucher...

<< Oh ! Quelle horreur ces trucs là...et dis moi...y a t'il un moyen pour que tu nous en débarrasse ? Sinon ben moi j'ai faim..j'y peux rien ! >>

Bon ok là j'étais franchement mais plus du tout subtile -l'avais je été de toute façon ? - et je lui demandais carrément d'intervenir. Dante se serait moqué de moi ouvertement. pourquoi ? Peut être parce que tout le monde savait que les sortilèges étaient pour moi chose facile, que je les connaissais par coeur et qu'un simple Aragna Eximeï nous aurait surement éloigné voire débarrassé de ces bêtes.. mais bon il fallait bien une excuse pour se rapprocher de lui non ? Ce n'était tout de même pas ma faute si un apollon s'employait à me protéger et que sans réserve de ma part j'avais succombé à ce parfum enivrant qu'est la tentation ? Dante n'aimerait pas l'idée que je côtoie un certain loup et encore moins que je drague. Il trouverait cela avilissant pur tout ce que je représente. Mais à vrai dire il n'y aurait pas que lui dans ce cas. Je ne comprenais pas toujours mes lubies. Pöur faire bonne figure je me m'y en garde afin d'utiliser ma baguette si cela état nécessaire. Je regardais ces affreuses bestioles nous approcher et me demandai si leurs intentions pourraient être bonnes.

Oui je sais c'est drôlement stupide venant de la part d'un monstre mais bon je n'avais pas envie d'être le déjeuner de quelqu'un. J'étais pratiquement sure d'être de toute façon d'un gout affreusement infecte. Qui aimerait manger une jeune femme acerbe méchante et méprisante ? Peu de monde voyons. Il était vrai qu'il m'arrivait d'être gentille - une fois par an aurait ajouté Dante - avec David par exemple. oui avec lui j'étais un amour, ça cachait quelque chose vous croyez ? Oh là je vous vois arriver avec vos grands sabots ne me parlez pas d'amour, s'il vous plait.. Je ne connais pas encore ce mot et le plus tard possible sera le mieux. Pensant dire tout haut ce que je pensais tout bas je lançais << Tu crois qu'elles ont faim elles ? >>




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mar 12 Mai - 19:47

    Spoiler:
     

    Le verbe coller ne serait pas assez fort pour qualifier ce que Delhya faisait. Elle était scotchée à moi, comme une petite fille. Vous savez, les enfants qui ont l'habitude de se réfugier dans les jupes de leur mère parce qu'ils avaient peur…Et bien c'était un peu comme ça. Sauf que l'enfant était bien plus sexy et que si la menace n'avait pas été imminente, je me serais laissé déconcentré. D'accord sa façon de draguer laissait cruellement à désirer, elle manquait de subtilité et bon on aurait presque cru que c'était sa première fois avec un garçon –oui je parle toujours de drague.

    « - Oh ! Quelle horreur ces trucs là...et dis moi...y a t'il un moyen pour que tu nous en débarrasse ? Sinon ben moi j'ai faim…J'y peux rien ! »

    J'écoutais mais j'évitais de relever. En temps normal j'aurais laissé échapper quelques "feintes" sur le fait qu'en septième année on nous avait appris quelques sortilèges pour ce genre de situations et ce bien avant la septième d'ailleurs. Que les accromentules peuplant cette forêt restait malgré tout des araignées et qu'un Aragna Eximeï pouvait venir à bout de leurs défenses naturelles contre le stupéfix par exemple. C'est le même principe que pour les géants…Il faut plusieurs sortilèges de suite pour que ça aie de l'effet…

    Je ne relevais pas non plus le fait qu'elle ai faim. Déjà, inconsciemment, cette remarque provoquait de mauvaises pensées. Décidément j'avais un esprit vraiment mal tourné…A force de certaines fréquentations me direz-vous. Mais en plus, il faut dire que l'endroit était un peu mal choisis…Le moment aussi. Enfin, ne relevons pas, ne relevons pas…Contentons-nous de la base des réponses:

    -Oui je peux nous en débarrasser.

    Mais pour cela j'avais besoin d'une certaine concentration, histoire de les entendre arriver. Je restais persuadé que j'aurais bien plus simple à les maîtriser sous ma forme lupine, seulement me transformer maintenant…Bon je sais que je n'aurais pas du songer à des choses aussi matérielles qu'un pantalon ou du fait qu'elle verrait mon euh…Intimité masculine, surtout pas dans un moment pareil…Mais j'y songeais quoi!

    « - Tu crois qu'elles ont faim elles ? »

    -Je crois qu'elles sont a…

    Pensez-vous qu'en prime ces créatures soient assez polie pour me laisser terminer ma phrase? Non. La faim grondait dans les entrailles des araignées…Difficile de bien se nourrir n'est ce pas? Dans une forêt au leur régime alimentaire de base –les humains en général- fuient le lieu…Du coup quand deux idiots ont la bonne idée de s'y aventurer pour échapper à une saloprie de buveur de sang…

    Bref, tout ça pour dire qu'une des bestiole me sauta dessus. Je faillais lâcher ma baguette et même entraîner Delhya dans ma chute mais au lieu d'éviter le monstre, je poussais la jeune fille pour qu'elle ne soit pas touchée.

    -Aragna Eximeï!

    L'araignée fit un bond vertigineux en arrière, allant s'écraser contre un arbre. Malheureusement elle n'était pas morte. Mais qui m'a foutu un sortilège pareil merde quoi! Contre les araignées tu parles! Elles continuent à vivre ces sales bêtes…Donc nous on pouvait finir en nourriture pour arachnides mais elles Grands Dieux on ne les tuait pas! Quel grand n'importe quoi la magie parfois…Devrais-je y aller à coup d'Avada Kedavra? Moi qui n'avait jamais usé d'un seul sort impardonnable –pas comme certains!- ce serait m'abaisser à un niveau trop bas m'enfin la…C'était ça ou la transformation…Ça ou la transformation…

    Quand cinq araignées encerclèrent Delhya, je n'hésitais même plus. Instinctivement presque, je bondis en avant. J'étais un homme, la seconde d'après je fus un loup. Oh je pourrais vous détailler la transformation, mais à force…Vous connaissez n'est ce pas? Mes canines s'enfoncèrent dans l'une des araignées. Ma bouche fut envahie de leur euh…Sang? Ouais on va appeler ça comme ça…C'était infecte! Vraiment dégoûtant…Elle fut presque coupée en deux, et moi je crachais presque ce sang immonde.

    Je me mis entre Delhya et les bêtes, leurs grognant dessus sans retenue. C'était plus facile «d'animal à animal» pour leurs faire comprendre que s'ils touchaient à la miss ben…Je les massacrais tous, quitte à mourir de leur venin. Petit à petit, elles semblèrent se calmer et reculer. Je faisais claquer mes mâchoires quand l'une d'elle tentait une approche. L'atmosphère était tendue. Petit à petit, les accromentules reculèrent…Sans nous quitter des yeux, guettant un instant de faille.

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mer 13 Mai - 1:40

    Spoiler:
     

    Pathétique, voilà ce que j'étais à cet instant. Moi draguer ?Que dirais Dante Que j'étais stupide sans aucun doute. A vrai dire il valait lieux ne rien dire du tout ni à qui que ce soir. Pourquoi ? Parce que j'avais une réputation à tenir voyons ! Je n'allais tout de même pas m'acoquiner publiquement avec une sous race canine et un gryffondor. Plutôt mourir que d'avouer mon attirance pour un loup... Certes ce n'était pas sa faute mais c'était ainsi nous n'allions pas amener la paix entre nos maisons.. C'était stupide. Et pour le secret c'est grisant non ? Je vis alors son expression changer. Il devait savoir que j'excellais de ce côté et devait se demander si j'étais consciente de manquer cruellement de subtilité et de jugeote. Il annonça << Oui je peux nous en débarrasser >> et il se concentra et je le vis réfléchir. Qu'attendait il pour agir ? Que nous soyons dévorés ? Il n'eut même pas le temps de me répondre qu'il fut interrompu par une saleté de bestiole qui lui sauta dessus. Là pour de vrai j'eus peur qui lui arrive quelque chose. Pourquoi ? Je l'ignorais mais mon cour s'emballa et dans ses moments certaines choses se réveillent en moi et pas pour montrer ce que j'ai de meilleur tapi au fond de moi. Une lueur diabolique s'alluma soudain dans mes yeux. Cela n'augurait rien de bon et Seth ne s'en aperçut pas car pour me protéger il me poussa sur le côté et cria << Aragna Eximeï !>> et l'arachnide fit un bond en arrière mais ne fut pas résignée pour autant.. Elles étaient encore plus motivées à nous dévorer..

    Je ne savais pas quoi dire ni quoi faire, mais si je n'agissais pas nous serions de l'excellente nourriture pour bébêtes poilues. Cinq araignées m'entourèrent prête à faire de moi un diner de choix. Je n'étais plus si terrorisée mais pas rassurée non plus quand je vis Seth se jeter sur elles et en dévorer une devant mes yeux. J'avouais que j'étais particulièrement impressionnée par la prestation. Le sang devait être dégoutant car il se mit à craquer celui ci ensuite. Bon il est vrai qu'il ne tuait pas donc n'avait pas l'habitude d'ingurgiter du sang particulièrement répugnant qui plus est dans ce cas ci. Il se posta entre elles et moi et je fus là comme subjuguée à nouveau. Il agissait en héros, mon héros.. Mais même si certaines reculaient une tenta une approche.. J'eus là ma raison d'intervenir, il était temps que j'agisse en bonne Serpentard et élève que j'étais. Je le poussais non sans peine et me mit devant quand celle ci voulut me sauter dessus je brandis ma baguette et sans sourciller je formulais une formule et un jet de lumière verte sortit de celle ci. Pas besoin de sortir de St Cyr pour deviner quel sort j'avais pu utiliser. L'araignée gisait à mes pieds. Morte sur le coup elle n'eut pas l'occasion de tester ses mandibules sur moi ou Seth. Je restais là, sans broncher comme si ce sort , je l'avais pratiqué un millier de fois. Et pourtant c'était la première fois et un sentiment de fierté m'emplit à ce moment là. Je jubilais silencieusement.

    Je me tournais à présent vers Eth et lui affichais un sourire. Chacun son tour non ? J'avais tout de même peur qu'il réagisse très mal à ce que je venais de faire et je songeais à ce que je venais faire..ce que j'avais fait était..IMPARDONNABLE...et si on me virait ? Et si on m'emmenais pour avoir agit tel un mage noir ? Certes je ne pouvais nier que suivre cette voie m'avait plus d'une fois attirée. J'avais rêvé pouvoir utiliser les pouvoirs que je souhaitais sans restrictions. La morale réprouvait ses pratiques, je les trouvais fort utile. Ce n'est pas comme si j'avais tué une vie humaine non ? Je n'avais fait que nous défendre ?

    << Je pense qu'elles ont compris tu ne crois pas ? >>
    dis je en les voyant reculer plus loin..

    Et si il ne désirait plus m'adresser la parole après ça ? Et si..il me haïssait pour être non seulement d'une maison ennemie mais d'avoir eut connaissance des pratiques déloyales et répugnants à ses yeux ? Je ne pouvais me résoudre à imaginer cela. Pourquoi tout à coup m'étais je attachée à lui..peut être parce qu'il m'avait sauvé la vie deux fois ? Qu'il ne m'avait pas laissée à mon sort et qu'il s'était gardé de se moquer de moi ? Je lui lançais pour tâter le terrain << Tu sais que je n'avais le choix hein ? >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mer 13 Mai - 19:55

    Spoiler:
     

    J'éloignais les araignées grâce à la persuasion. Il faut dire que des canines aiguisées qui venaient de déchiqueter l'une de leurs quelque secondes plus tôt, il y a de quoi réfléchir avant d'agir. Si si je vous promet…Même les araignées savent réfléchir! Du coup, ça semblait les tenir à distance respectable. J'en défiais un maximum du regard, menaçant, même si entre nous à huit yeux par tête…Pas évidemment!

    Si bien que l'une d'elle échappa à ma surveillance. J'eus à peine le temps de prendre une décision que Delhya avait déjà agit. Elle avait agit comme une serpentard…Comme une saleté de serpentard. Ce jet de lumière verte était caractéristique. Le fait que l'araignée soit morte également…Elle avait osé utiliser un sortilège impardonnable! C'était s'abaisser au niveau des mages noires, des vampires même! Pff…Elle ne valait vraiment pas mieux que les autres.

    « - Je pense qu'elles ont compris tu ne crois pas ? »

    Je ne dis rien. Je regardais les araignées reculer et disparaître dans la pénombre. Pour le coup, j'aurais presque souhaité qu'elles restent…Histoire de montrer à miss serpentard que les sortilèges impardonnables ne sont pas impardonnables pour des prunes et que si elle avait voulu un peu moins jouer à la plus maligne elle n'aurait pas enfreint les lois.

    « - Tu sais que je n'avais le choix hein ? »

    Je lui grognais tout bonnement dessus avant de lui tourner le dos. Je reviens à l'endroit de ma transformation pour récupérer les restes de mon pantalon: Avec un peu de chance, un sortilège de réparation et je pourrais le mettre. Et lui dire en face ma façon de penser…On a toujours le choix! Bon je ne devrais pas me mettre dans un état pareil au fond ce n'était qu'une accromentule et on se fichait pas mal de son sort, mais le principe était la…Elle s'était abaissée au niveau des vampires. Au niveau de mes ennemis! Elle était déjà de leur maison, voilà qu'elle était à leur niveau en prime…

    Je m'éloignais, les lambeaux de tissus dans la gueule. Je retournais dans l'ombre des arbres où j'étais précédemment et me transformais lentement. Mes membres reprirent forme humaine, perdant les poils gris les ornant précédemment. Mes griffes redevinrent des ongles, mes canines redevinrent des dents à longueur à peu près normale, mes côtes rétrécirent et ma colonne se redressa. Au final j'étais redevenu moi…Tout nu certes, mais moi. Dans les restes de mon pantalon gisait ma baguette, que je pris.

    -Reparo.

    Ô joie, Ô bonheur, les tissus se remirent en place! Tant mieux, j'aurais pas été crédible à l'enguirlander tout nu…Déjà torse nu c'était limite comme elle allait sûrement me mater encore une fois –eh oui j'y peux rien si je suis sublime. Comme précédemment, je sortis des arbres, furieux.

    -Un sortilège impardonnable! De mieux en mieux! Vous tenez vraiment bien votre réputation vous les serpentard! Tu viens de t'abaisser au niveau d'un vampire, ça me dégoûterait presque de t'avoir sauvée. Le pire d'entre tous en plus…Okey ce n'était qu'une araignée mais c'est le principe! Quelle belle mentalité…Le meurtre ne résous pas tout, on oublie de vous l'apprendre ça dans l'éducation de bonne famille?

    Comme si je ne le savais pas, moi qui en avait reçu une…M'enfin mieux vaut oublier la sublime éducation de mon superbe père tellement ouvert et tellement aimant. Tss…De toute façon on s'en fiche.

    -Pfff…Ca m'énerve.

    Ce qui m'énervait surtout c'est que j'avais beau vouloir l'enguirlander, le cœur n'y était pas. Je l'aurais plutôt plaqué contre l'arbre là derrière…Allez savoir pourquoi! Même moi je ne comprenais pas, pourtant j'étais un expert.

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Jeu 14 Mai - 2:07

    Spoiler:
     

    Il ne répondit rien, donc a priori il n'avait pas aimé l'idée que je puisse utiliser ce sot. Ce n'était qu'une araignée..pas un humain non ? Quel drame à se débarrasser d'une créature qui ne pense qu'à vous dévorer ? Pas de pitié pour ce genre de soucis ! Je n'avais à vrai dire aucun remords, il était pas content ? Et alors ? J'agissais comme je le voulais non ? Pourquoi tout cela sonnait faux, pourquoi après tous mes méfaits devant pas mal de témoins, j'avais honte aujourd'hui devant ce type... Réfléchissons, je connaissais son nom, sa maison...et son statu de loup...et voilà rien d'autre ! Que m'arrivait il bon sang ! Ne me dites pas que je deviens sentimentale ? Je sentais un certain dégout pour moi même monter. Moi une Serpentard j'avais honte de faire ce pour quoi je n'avais pas eu de scrupules auparavant devant un Gryffondor.. Étais je folle ? Avais je percuté un arbre dans ma chute ?

    Dans un sens il fallait bien un début à tout, et c'était peut être le début de quelque chose... Peut être que finalement certains garçons m'attiraient plus que d'autres ? A priori je les aimais poilu.. J'avais envie de vomir, moi qui m'étais toujours moqué des amoureux, moi qui ne supportais pas de voir des jeunes couples, j'étais là à draguer un loup Gryffondor, à agi telle une vierge effarouchée en présence d'araignée. Je devais être fière, j'avais fat en sorte que l'araignée s'en aille non ? Et pourtant une partie de moi ne savait détacher ms yeux de ce visage aux contours parfaits, à la couler de sa peau laiteuse, ses yeux vifs et brillant d'une lueur inconnue. Il fallait réellement que je voit une infirmière..moi..non je ne pouvais fantasmer sur un homme.. Il se lit à me grogner dessus et me tourna le dos, je reculais , non effrayée, mais vexée. Il se rendit dieu sait ou surement pour reprendre sa forme humaine.. Une idée saugrenue me parcouru l'esprit..et si j'allais voir ? Attendez...j'avais envie de le voir nu ? Décidément j'étais atteinte de stupidité... Il revint toujours torse nu - ce que je ne manquais pas de regarder avec avidité - et me balança mes quatre vérités. << Un sortilège impardonnable! De mieux en mieux! Vous tenez vraiment bien votre réputation vous les Serpentard ! Tu viens de t'abaisser au niveau d'un vampire, ça me dégoûterait presque de t'avoir sauvée. Le pire d'entre tous en plus… Okey ce n'était qu'une araignée mais c'est le principe ! Quelle belle mentalité…Le meurtre ne résous pas tout, on oublie de vous l'apprendre ça dans l'éducation de bonne famille ? >>

    Que venait de dire le monsieur là ? Il me disait que j'étais bien une Serpentard pour faire ce genre de chose ? Et fière de l'être oui ! Je n'allais pas me rabaisser devant lui et acquiescer comme une imbécile tout de même ! Il avait gagné il m'avait énervée. Pour qui se prenait il ? J'aurais du le laisser se faire bouffer tiens, il aurait pu râler pour quelque chose. Non je n'allais pas me laisser parler sur ce ton ! Il regrettait de m'avoir sauvée ? C'était ça ? Et bien qu'à ce la ne tienne je n'avais pas envie de rester une minute de plus. Ok le corps état sublime mais le type qui en état le propriétaire me faisait sortir de mes gonds. Je me demandais si il n'y avait pas que Dante qui soit capable de me prendre comme il le faut ! Il avait un don pour cela, à ou d'autres échouaient lamentablement.

    Ensuite monsieur évoqua mon éducation. Que le meurtre ne résolvait pas tout. Oui enfin..là je n'avais pas eut le choix, quoi qu'il en dise. Et ce n'est pas mes parents qui m'interdirait cela, ils seraient fiers eux. Je lui répondis cinglante << Et tu croyais quoi ? Que j'étais une mijaurée de gGyffondor peut être ? Oui je fais partie de cette maison prestigieuse qu'est Serpentard et j'en suis fière ! Si ça ne te plait pas je ne te retiens pas.. J'ai agis comme il le fallait point..je n'aurais pas du m'excuser, c'est stupide de ma part d'ailleurs. Oui mes parents m'ont toujours dit d'agir en conséquence, de faire ce qu'il faut. J'ai appliqué. Alors monsieur j'ai des principes il va se faire voir avec ces leçons de seconde main.. sur ce j'ai à faire..un ami m'attend..et lui a la classe que tu n'auras certainement jamais ! >>

    La vérité ? J'avais juste envie de partir, personne ne m'attendait, ou du moins pas de suite. Dante était en train de courtiser une nouvelle proie et il ne serait pas arrivé de si tôt pour me narrer ses histoires. Histoires de jeunes péronnelles croyant dur comme fer le baratin - certes inventif et élaboré - de Dante. L'autre vérité c'est que en colère il était diablement sexy et que je lui aurais bien retiré ce qu'il restait de ses vêtements.. Je l'aurais bien emmené plus loin, plaqué au sol et fait toutes sortes de choses qu'il ne m'était pas encore donné l'occasion d'accomplir. Pourquoi réagissais je comme ça devant lui ? Bon sang il n'avait rien de spécial...à part un corps sublime, des yeux envoutant et un sourire à damner un saint..je le savais..il me fallait un psy..non mieux il me fallait Dante..lui saurait me laver l'esprit d'idée saugrenues et stupides.. Je senti son regard sur moi et ce que je vis me troubla, c'était moi ou il n'était pas si en colère que ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Jeu 14 Mai - 22:38

    Apparemment, ma réaction ne plut pas à Delhya. Mais il faut me comprendre aussi…Elle venait d'agir exactement de la même façon que mes ennemis mortels. Je détestais ces vampires…Et je détestais la maison qui les accueillais. Comment Salazar Serpentard avait-il pu autorisé le Choixpeau à trahir ainsi l'esprit même de cette école? Certes, On accueillais les loups…Mais pour nous, cela n'était pas nouveau. Il y avait toujours eu des représentants de notre espèce aussi loin que remonte sa création et celle de l'école…En effectifs bien plus réduit je vous l'accorde…Mais présent tout de même. Tandis que ces vampires…Ils ne méritaient pas d'avoir des dons magiques. Encore moins lorsqu'ils les avaient volé dans le sang d'un innocent…

    Comment une Serpentard pouvait comprendre de toute façon…Elle ne faisait pas partie de cette maison pour des prunes. Elle avait les caractéristiques principales que l'on retrouvait chez tous les représentants de cette maison. Il n'y avait qu'à Serpentard que l'on trouvait les futurs mages noirs. Il n'y avait qu'à Serpentard que l'on n'avait guère honte de pratiquer des sortilèges de ce genre…Raison pour laquelle nos deux maisons étaient et resteraient sans doute toujours des ennemies mortelles.

    J'avais été idiot de croire qu'elle aurait pu ne fus-ce qu'échapper un minimum à la règle. La preuve:

    « - Et tu croyais quoi ? Que j'étais une mijaurée de Gyffondor peut être ? Oui je fais partie de cette maison prestigieuse qu'est Serpentard et j'en suis fière ! Si ça ne te plait pas je ne te retiens pas.. J'ai agis comme il le fallait point.. Je n'aurais pas du m'excuser, c'est stupide de ma part d'ailleurs. Oui mes parents m'ont toujours dit d'agir en conséquence, de faire ce qu'il faut. J'ai appliqué. Alors monsieur j'ai des principes il va se faire voir avec ces leçons de seconde main.. sur ce j'ai à faire.. Un ami m'attend.. Et lui a la classe que tu n'auras certainement jamais ! »

    Vexé, j'eus envie de lui répliquer que si son ami l'attendait elle n'avais pas à traîner avec un misérable Gryffondor qui a des principes! Heureusement que certaines personnes ont encore des principes d'ailleurs. Non mais elle croyait quoi? Si elle voulait s'en aller, qu'elle s'en aille. Et la prochaine fois je laisserais le vampire la dévorer, je laisserais les araignées en faire leurs quatre heure, je laisserais les centaures la piétiner, je laisserais les licornes l'embrocher, ou que sais-je d'autre!

    Et pourtant…

    Je savais pertinemment que je ne pourrais laisser faire ça. J'étais trop…Gentil, si je puis dire. Je ne pourrais pas laisser un élève et encore moins une jeune fille, être attaquer sans que je ne bouge le petit doigt. Non…Ce serait trop cruel, et trop…Egoïste. Je n'étais pas de ce genre…Elle pourrait me piétiner, m'insulter, se foutre de moi…J'irais quand même la sortir des emmerdes, comme l'idiot que j'étais. D'ailleurs ça dépassais la simple dévotion. Ça dépassait le simple stade de protecteur…

    Je ne voulais pas qu'elle s'en aille.

    A partir du moment où cette certitude était claire dans mon esprit, je me sentis assez…Etrange. Etais-ce ça…L'imprégnation? Non. On racontait qu'un simple regard suffisait lorsque c'était la bonne personne…Mais au fond cette idiotie tenait de la légende. Je la regardais…En colère, elle était assez mignonne. J'avais envie de la voir rougir. Non en fait j'avais envie…De lui faire oublier la Serpentard qu'elle était, pour lui montrer la vraie elle-même…Pas le masque que l'on se construisait tous à un moment ou à un autre…La vraie Delhya.

    Alors sans réfléchir, comme si mon cerveau venait soudain de prendre des vacances style trois semaines à Hawaï, je l'empêchais de faire un geste pour s'en aller. Mes doigts s'enroulèrent sur son bras et je la tirais vers moi. Mon autre main glissa sur sa hanche pendant que mes lèvres se déposèrent sur les siennes. Voyant qu'elle ne me repoussait pas –effet de surprise ou envie de continuer?- je ne me privais pas trop. Un baiser doux, sans trop de brusquerie. Je voulais qu'elle s'avoue vaincue d'elle-même avant d'y aller un peu plus…Fort.

    Je finis par rompre ce moment pour lui murmurer sensuellement, nos lèvres à quelques millimètres l'une de l'autre:

    -Si tu détestes tant que ça les Gryffondor…Je suppose que tu n'auras aucun mal à t'éloigner et à me coller une giffle…N'est ce pas?

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Ven 15 Mai - 2:48

    Spoiler:
     

    Énervée je ne vis même pas Set réfléchir intensément.. Je n'avais qu'une idée en tête ..m'en m'en aller. M'enfuir le laisser là. Alors pourquoi je restais plantée là ? Étais soudaine ment atteinte de stupidité aiguë ? Ou y avait il autre chose de différent, quelque chose qui sans m'en rendre compte était bien plus intriguant que de partir ans se retourner.. Cette idée me rendis encore plus mauvaise.. Je rejetais toute raison plausible de ne pas retourner au château. Surtout celle qui brillait dans ma tête allumée par un néo géant me disant que ça y est comme toutes les prépubère j'étais tombée dans le panneau, même si la puberté j'en sortais vu que j'avais dix huit ans.. Passons nous réfléchirons plus tard à mon idiotie. Je le fixais, les yeux lançant des flammes quand il se permit ce que j'appelais un manque de respect outrancier..

    Celui ci s'approcha et au lieu d'être en colère contre moi - ce que j'aurais surement ressenti si on m'avait parlé de la sorte - il tendis son bras vers moi... Ses doigts agrippèrent mon bras et me tirais à lui.. Que diable faisait il là ? Pourquoi agissait il ainsi ? Pourquoi je lui collais pas un bon sort ? Pourquoi me laissais je faire ? Un peu plus et je cru être sous un imperium..mais il n'allait pas m'y soumettre après avoir grogné contre moi pour avoir usé de l'un de ces sorts qu'on est censés ne pas connaître. Cela dit les professeurs et autres adultes étaient bien naïfs de croire que nous ignorions ce type de sorts.. Puis sa main vint se perdre sur ma hanche..et je ne disais toujours rien; quel pouvoir avait il sur moi bon sang ! Jamais je n'avais laissé un homme me toucher..encore moins...un de Gryffondor.. Seul Dante avait eut l'honneur de poser ses mains sur mon corps. Et encore certaines choses lui étaient interdites. Là ce cher Seth posa ses lèvre sur les miennes sans que j'eusse le temps de réagir. J'étais à la fois choquée, amusée et surprise..peut être un peu de colère..

    Il se mit à rompre cette magie...euh je veux dire ce baiser..et me chuchota des mots avec une extrême délicatesse et sur un ton des plus charmeurs..ses lèvres si près que son souffle chaud me réchauffait le visage. << Si tu détestes tant que ça les Gryffondor… Je suppose que tu n'auras aucun mal à t'éloigner et à me coller une gifle… N'est ce pas ? >>

    A vrai dire j'étais...bloquée. Là je le regardais ne sachant quoi dire, ne sachant que faire.. Le seul à m'avoir approchée autant fut Dante..et comme dit plus haut il mettait une limite... Jamais on ne m'avait embrassé de cette façon.. On avait tenté..on avait presque réussi..mais ils s'était tous reçu une bonne tarte en pleine figure et un sort dans la foulée - oui j'avais la baguette facile que voulez vous - mais là...rien ne se passa à part moi la bouche ouverte tel un poisson qui ouvre la bouche béante.. Que devais je faire ? Lui lancer un sort ? Le gifler comme il me le proposais - cette dernière était tentante en plus - m'enfuir en courant - oui bien sur plus couard tu meurs - ou encore lui dire qu'il était un imbécile de croire m'avoir de cette façon et tourner les talons ? Juste une chose..d'une je ferais bien de refermer la bouche..de deux il fallait que je réfléchisse pus vite ou il se croirait gagnant.. En fait ma réflexion étai terminée.. Je levais la main et l'abattis violemment dans un bruit significatif sur sa joue.. Ben quoi on m'embrasse pas sans mon accord ! Je criais ensuite << Non mais ça va pas ! T'es taré toi..tu me traite presque de sale Serpentard..et tu m'embrasse ? J'aurais du me douter que ta réputation était fondée..! Tu crois que tu peux embrasser toutes les filles , quand ça te chante ? Et bien..et ce sont les Serpentard les plus mal élevé selon toi ? Et bien.. Sur ce excuse moi..je..>>

    En fait j'étais plus..très sure de ce que je venais de dire.. En fait le baiser m'avait plut..pas que je me l'avoue à moi même- ce serait faire fi de mes prétentions - non j'avais juste trouvé ça inattendu..et Attendez suis je en train de dire que moi Delhya je venais d'avoir mon premier baiser de force..et que j'avais aimé qu'on ne me demande pas mon avis ? Qu'on me le vole ? Qu'on fasse fi de ce que je venais de dire et du ton employé ? Ou ce type était fou..ou je lui plaisait.. Je penchais sérieusement pour la première.. Même si dans un sens il était tout aussi fou d'être attiré par une fille qui vient de vous insulter.. Je me défis tout de même de son éteinte - oui pendant ma réflexion j'étais tout de même collé contre lui - et le fixais à nouveau... J'en aurais bien remis une couche mais quelque chose dans ses yeux m'en empêchait.. Certes mais quoi ? Je lui posais tout de même une question.. << Seth peut tu diable me dire ce qui t'es passé par la tête ? >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Dim 17 Mai - 21:51

    Spoiler:
     

    J'étais persuadée qu'elle allait craquer. C'était tellement évident! Elle ressentait une attirance…Je ne parle pas d'amour, mais d'attirance physique au minimum, soyons clair. Comme chaque fille à qui j'avais fais ce numéro, comme à chaque fille qui avait craqué, elle allait se laisser embrasser et mettrait directement la main à mon pantalon. C'était ça les filles! Surtout à cet âge…Mais bon j'étais pas mieux moi! Chacun son vice…Il valait mieux ça que de se nourrir de sang!

    Et BAM la gifle! Avec complément crise de nerfs je vous prie…

    « - Non mais ça va pas ! T'es taré toi…Tu me traite presque de sale Serpentard…Et tu m'embrasse ? J'aurais du me douter que ta réputation était fondée..! Tu crois que tu peux embrasser toutes les filles , quand ça te chante ? Et bien…Et ce sont les Serpentard les plus mal élevé selon toi ? Et bien.. Sur ce excuse moi…Je..»

    Mais c'était une sale Serpentard! Elle en avait le comportement, et n'en avait même pas honte. Il n'empêche que je ne pus m'empêcher de sourire quand je l'entendis parler de ma « réputation ». Je n'y pouvais rien, j'étais de nature généreuse…Puis je sentais les sentiments des filles à mon égard, quand on sent ce genre de choses, c'est plus difficile de faire la sourde oreille. Alors oui j'avais tendance à être vu comme un tombeur, mais je restais respectueux. Pas comme certains autres Serpentard du style Wesley…

    Je sais, j'aurais du être vexée qu'elle me parle de réputation comme ça…Genre j'étais le play-boy qui se faisait tout Poudlard sans se soucier du reste. Mais la j'avais trop envie de jouer, de la troubler, de la voir indécise et déchirée…Et le fait qu'elle ne puisse pas finir sa phrase m'arracha un sourire en coin. Je l'avais troublée, elle s'était rendue compte qu'elle avait envie que je recommence. Je le sentais si fort que ça influait sur mes propres envies. Parfois ce pouvoir…Quelle plaie!

    « -Seth peux-tu diable me dire ce qui t'es passé par la tête ? »

    Comme si elle ne le savait pas. Je plongeais mes beaux yeux dans les siens et avec un petit sourire, je lui répondis:

    -La même chose que ce qui se passe dans la tienne très chère. Vois-tu autant jouer carte sur table…Ma nature de lycan m'a offert le pouvoir de sentir les émotions, entre autre chose. Et je sais ce que tu veux…Alors j'ignore si c'est l'orgueil, les principes ou je ne sais quelle autre connerie qui te fait me gifler et m'engueuler, mais entre nous c'est stupide. Ce qui se passe dans cette forêt reste dans cette forêt. Je ne suis pas du genre à me vanter de mes exploits, si tant est qu'on puisse appeler ça ainsi. C'est trop irrespectueux envers la jeune fille. Donc si c'est ce que tu crains, tu peux être tranquille! Mais bon je suppose qu'une fille noble de Serpentard n'a rien à fiche avec un lycan donc je ne m'imposerais pas plus longtemps. De toute façon je n'aime pas cette forêt, ya trop de vampires tarées qui y traînent quand elles veulent être seule. Enfin tut 'en sortiras à merveille, tu l'as prouvée avec l'araignée…Bonne nuit tout de même, ce fut malgré tout un plaisir de faire ta connaissance. A une prochaine! Ou pas…Tout dépend.

    Je lui tournais le dis et m'apprêtais à partir. Non je n'abandonnais pas si facilement, mais je sentais, j'écoutais son cœur parler et je savais pertinemment qu'elle viendrait, qu'elle agirait, qu'elle m'empêcherait de partir. Je jubilerais encore plus de la voir s'avouer son désir…Désir sans doute purement charnel mais ça!
    Moi un salaud? Non pas du tout…Je n'aimais juste pas les gens qui se mentent à eux même. Et quand une jolie fille se ment, c'est toujours un plaisir de la ramener dans le droit chemin…Hum. Pas crédible? Je sais…

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Lun 18 Mai - 3:14

    Spoiler:
     


    Ce que Seth dit là..tout de suite me fit comprendre le piège dans lequel j'étais tombée.. Moi j'étais si stupide que je n'avais pas vu la pièce qui se déroulait devant moi.. Je ne savais pas qui était le type en face.. Un roublard ? Un tombeur de ces dames ? Ou peut être juste celui qui ferait de ma vie un enfer ? Si je cédais..je serais pareille à une trainée..à ces filles qui se jette dans les bras d'inconnus .. Si je ne cédais pas je serais à ses yeux une Serpentard froide et insensible. Mais n'était ce pas ce que j'avais toujours été ? Froide et insensible ? N'étais je pas une garce comme certains diraient ? Peut être avais je toujours voulu qu'on me voit ainsi, peut être avait il vu celle que je cachais, celle qu'on pouvait blesser, celle qui avait peur qu'on découvre un jour quelle fusse bien plus fragile et vulnérable qu'il n'y paraissait... Peur être que.. Bon ça suffit les peut être ma chère gourde écoute ce qu'il a à dire..ensuite tu avisera..

    << Si je t'écoute....et que disons..je fais comme si ce n'était pas des paroles vides et insipides.. Si je considère ta personne comme un être à part entière et que je ne fasse fi de ce que tu viens d'énoncer..je pourrais éventuellement te dire que ce que tu crois est faux. Je n'ai pas les mêmes idées que toi..

    Je n'ai connu aucun homme..et je ne suis pas pressée d'en connaitre un.. Donc oublie tout ça... Je ne suis pas celle que tu crois..prêt à suivre dans la débauche le premier qui vient m'embrasser contre mon gré... Qu'y a t'il de mal à avoir des principes ou de l'orgueil ? >>


    Comment ça ça sonne faux ? Je stoppais là ma tirade voyant qu'il..attendez il s'enfuit ? Ce type serait également un lâche ? Non seulement il me disait que je mentais..que j'avais envie de lui..que j'étais comme toutes les filles qui craquaient sur lui..mais en plus il s'en allait ? Il me laissait là ! Comment osait il me faire un affront de ce genre.. Savait il réellement parler à une femme ? N'avait il aucune éducation ? Non franchement..je ne comprenait pas..comment pouvait il agir de la sorte, la rage qui m'avait à un moment donné enflammée repartit de plus belle. Je ne savais même plus pourquoi j'étais en colère, ma baguette flamboyait..oups ne pas penser à des formules avec une baguette à la main..et puis je n'allais pas le tuer..et pourquoi pas. Allons Delhya..calme toi bon sang. Et si ce n'était pas..de la colère ? Et si c'était plus que ça..et si tu refusais de voir..l'évidence ? Quel sentiment pouvait être bien plus fort que la colère ou même animé par elle ? Quelle sensation augmentait la température de notre corps...et nous rendait si..différent..vous ne voyez pas ? Alors..regardez..

    Furieuse je lui attrapais le bras..Mes yeux lançait des éclairs et ma peau était comme brulante. Je le retournais et lui lançais un sort...un sort qu'il ne vit pas venir..je savais maitriser les sorts non formulés..je ne les formulais donc jamais à haute voix. Ce sort vous le saurez..lui le devinera en le subissant , il s'agit de Everte Statum. Et oui..Seth se vit projeté en arrière contre un arbre.. Il est vrai que j'aurais pu utiliser impero..mais ce serait bien plus cruel non ? Pour être sure de ne pas l'entendre lancer le contre sort je rajoutais Silencio. Même si il se doutait de mes futures actions et ne ferait sans doute rien pour m'en empêcher.. Une fois ceci fait j'utilisais Immobilus et le regardais contre le mur..immobile. Là il parlait moins..non ? Je pus le regarder à loisir et plonger mes yeux dans les siens..c'est là que je compris que le pouvoir qui avait joué contre moi..était en action de son côté aussi.. Pour faire court l'attirance était réciproque.. Il avait été charmé - on se demande bien pourquoi.. - tout comme il m'avait emprisonné par un désir que je n'avais pas souhaité qu'il m'envahisse.. Je plaçais ma main sur lui..et fit glisser mes doigt sur son torse, après avoir annulé tout avec un Finite Incantatem je lui laissais la parole après avoir dit le fond de ma pensée.<< En fait..je n'ai pas été claire sur un point..j'aime dominer..j'aime avoir le contrôle.. Ce que tu a fait m'a juste donné envie de te faire comprendre que tu n'es pas celui qui me domptera.. Mais si tu sais t'y prendre..peut être obtiendra tu bien plus de moi que personne avant n'a pu posséder..

    Tu voulais carte sur table ? Tu es joli garçon certes..mais ça ne change rien pour moi.. Tu n'es pas le premier à l'être..je dirais plus que ton esprit est bien plus aiguisé que ton corps est attirant.. J'aime les gens intelligents..j'aime ceux qui savent user de leur verve ainsi.. J'aime ceux qui pensent me faire taire.. Apprend à me connaitre et tu sauras tout sur moi..trahis moi..et je te tuerais sans états d'âmes. Je ne connais pas de demi mesure et je ne veux pas que ce qui ce sera passé ici..soit connu d'une personne vivante ..ou morte. Si cela est clair..je sens que on va bien s'amuser..non ?
    >>

    Joignant le geste à la parole ce fut moi à présent qui posais les lèvres sur les siennes et scellais un baiser divin.. J'ignorais ce qui me poussais à faire ..ni pourquoi mon corps le demandait si intensément.. Mais j'en avais envie..jamais je n'eus une si grande perte de contrôle et si cet homme pouvait me réduire à néant..je voulais savoir pourquoi. J'avais toujours été curieuse il est vrai j'avais toujours eu tendance à chercher ce dont je ne comprenais pas les rouages..et ce que je m'apprêtais à faire n'était pas dans mes cordes, quelque chose me disait que lui savait comment cela se passerait. Je lui souriais..me reculais...et lui lançais << Alors Seth..crois tu encore que ce n'est pas moi ? >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Sam 23 Mai - 18:32

    Spoiler:
     

    « - Si je t'écoute....et que disons…Je fais comme si ce n'était pas des paroles vides et insipides.. Si je considère ta personne comme un être à part entière et que je ne fasse fi de ce que tu viens d'énoncer…Je pourrais éventuellement te dire que ce que tu crois est faux. Je n'ai pas les mêmes idées que toi...»

    Certes il était évident que nos points de vues différaient. Plus évident que ça, tu meurs…Seulement, le fait qu'elle reste la après m'avoir giflé, malgré le fait de soi-disant m'en vouloir pour ce baiser volé était assez clair sur le sujet: Elle avait envie qu'on joue ensemble. Evidemment il fallait laisser le temps à miss Serpentard de l'accepter…Espérons que ça ne prenne pas toute la nuit, sinon avec ma chance je vais choper un rhume…Ah ah!

    « - Je n'ai connu aucun homme… Et je ne suis pas pressée d'en connaître un.. Donc oublie tout ça... Je ne suis pas celle que tu crois…Prêt à suivre dans la débauche le premier qui vient m'embrasser contre mon gré... Qu'y a t'il de mal à avoir des principes ou de l'orgueil ? »

    Connu aucun homme mon œil! Ces serpentard sont tous des débauchés…Mais si on imagine un instant qu'elle disait vrai, alors elle se postait sous l'image de la sainte nitouche. Devrais-je rire? Mh non…Ça allait la vexer. N'empêche dans sa phrase, elle sous-entendait clairement que j'étais un genre de tombeur à la manque qui entraînait les filles dans la débauche. Eh je suis pas vampire non plus! Bah de toute façon ses paroles sonnaient faux. Elle se mentait à elle-même…Alors j'allais la forcer à avouer.

    Je lui tournais le dos. Non dans un geste de lâcheté mais bien dans un plan élaboré pour la forcer à se dévoiler –ne pensez pas mal trop vite! Je me pris alors soudain un sortilège dans le dos qui me projeta contre un arbre en me brisant une côte au passage. Heureusement, régénération rapide, dans deux minutes je n'avais plus rien. Mais j'étais quand même pas très très content…J'eus à peine le temps de reprendre mes esprits et d'entamer une phrase qu'elle me lança le sortilège du Silence. Alors j'étais la, en train de m'évertuer à vouloir parler, hurler, sans que personne n'entende rien. C'était hyper frustrant et ça devait se lire sur mes traits…Ensuite ce fut le comble avec un sortilège d'immobilisation. Muet, sans défense, je crois que je l'aurais bien giflée la…Quoi que…Ah la petite garce! Voilà qu'elle en profitait pour me tripoter…Si j'avais pu, j'aurais affiché un bon souvenir narquois style: « Ose encore dire que t'a pas envie de moi…».

    Finalement, mademoiselle eu la bonté de mettre un terme à sa panoplie de sortilège et je retrouvais l'usage de TOUS mes membres.

    « - En fait…Je n'ai pas été claire sur un point…J'aime dominer…J'aime avoir le contrôle.. Ce que tu as fais m'a juste donné envie de te faire comprendre que tu n'es pas celui qui me domptera.. Mais si tu sais t'y prendre…Peut être obtiendra tu bien plus de moi que personne avant n'a pu posséder…»

    Bien plus hein? Mh…Etrangement j'avais envie de cette fille. Vraiment envie…Je ne savais pas encore très bien si ce désir était purement sexuel ou s'il allait plus loin, mais je le verrais vite en obtenant « bien plus que ce qu'aucun autre n'a pu posséder. »…

    « - Tu voulais carte sur table ? Tu es joli garçon certes…Mais ça ne change rien pour moi.. Tu n'es pas le premier à l'être…Je dirais plus que ton esprit est bien plus aiguisé que ton corps est attirant.. J'aime les gens intelligents…J'aime ceux qui savent user de leur verve ainsi.. J'aime ceux qui pensent me faire taire.. Apprend à me connaître et tu sauras tout sur moi...Trahis moi…Et je te tuerais sans états d'âmes. Je ne connais pas de demi mesure et je ne veux pas que ce qui ce sera passé ici…Soit connu d'une personne vivante ..ou morte. Si cela est clair…Je sens que on va bien s'amuser…Non ? »

    Décidément, cette fille ne reculait devant rien…Elle me menace ou je rêve? Elle avait du caractère, ce n'était pas plus mal, même si personnellement j'avais l'habitude d'être au dessus. Bah…Une petite dose de plaisir et elle ravalerait vite ses grands mots. On me résistait rarement, et ce n'est pas une Serpentard vaniteuse qui le ferait…D'ailleurs, elle craquait déjà. La preuve était dans ce baiser fougueux qu'elle était en train de me donner, juste à la fin de sa phrase. Lorsqu'elle l'arrêta, j'entendis à peine sa dernière phrase. Si ses paroles étaient vraies…C'était sa première fois ce soir. Autant lui rendre ça inoubliable – même si toutes les soirées avec moi sont inoubliables.

    Je souris en coin et plongeais mes yeux dans les siens. J'avançais doucement jusqu'à lui passer un bras autour de la taille. Nos lèvres à quelques centimètres les unes des autres, sans cesser de la regarder, je la faisais reculer jusqu'à un tronc d'arbre contre lequel elle finit. Je jouais à caresser sensuellement ses lèvres avant de murmurer:

    -S'amuser…Et plus si affinités.

    L'art du baiser sensuel est encore plus complexe que celui des potions. Je finis par fermer les yeux et l'embrasser. On ne précipite pas ces damoiselles voyons…Enfin…Pas tout de suite. Je ne parvenais pas à bloquer mon pouvoir, j'étais trop déconcentré. Ainsi, je sentais ses émotions puissance dix et me félicitais d'être aussi bon. Délicatement, ma main caressa sa cuisse, sans pour autant remonter trop haut. La rapidité gâcherait tout…Ainsi je l'embrassais. De temps en temps, je quittais ses lèvres pour son cou, y déposant quelques baisers. Elle se laissait drôlement bien faire –allez savoir pourquoi…- ainsi je ne pus m'empêcher de susurrer sur un air de défis à son oreille:

    -Il me semblait que tu aimais dominer…Il me semble pourtant qu'en cet instant précis tu es la dominée…

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mar 26 Mai - 1:10


    Spoiler:
     

    Ses yeux plongèrent soudain dans les miens et il avança doucement vers moi, mon coeur allez savoir pourquoi accélérait la cadence.. Son bras vint enlacer ma taille et les lèvres de celui ci se trouvaient à quelques centimètres des miennes. Son regard était bien plus envoutant que prévu et je me maudissais d'être encore une fois sous le charme. Il me fit reculer vers un troc d'arbre son tour puis caressa ses lèvres avant de dire << S'amuser…Et plus si affinités. >> Je riais intérieurement, il était en plein dedans, donc comme ça un gryffondor doublé d'un loup attiré par une Serpentard doublé d'une vipère faisant des bêtises dans une forêt ? Intéressant..très ..révélateur. Il fera les yeux et ses lèvres vinrent se sceller à nouveau contre ma bouche, sensation, que je ne pus contrôler et qui fit jaillir en moi des choses inconnues jusque là. Sa main rencontra ma cuisse mes yeux s'ouvrirent de façon à monter que le désir montait en moi. Mais surement par soucis de faire durer...autrement dit de me torturer..il lâcha sa prise et toucha mes lèvres à nouveau. Mon cou fut couvert de baiser par intermittence et je m'étonnais d'être aussi facile...aussi... Attendez je le laissais faire ? Que m'arrivait il ? J'avais toujours su repousser Dante alors pourquoi là..je n'en avais aucune envie ? Pire..j'aurais hurlé << Continue >> Celui ci en profita pour me défier..
    << Il me semblait que tu aimais dominer…Il me semble pourtant qu'en cet instant précis tu es la dominée… >>

    J'avouais que je n'avais envie de répondre à ça..je m'en fichais, tout ce que j'avais pu dire avant n'était que néant..non tout ce qui comptait là, maintenant, c'était de ressentir pour la première fois ce que pas mal de filles de mon âge connaisse déjà. Je laissais tout cela me submerger et put le regarder à nouveau dans les yeux montrant le flamboiement de mes pupilles. Je savais qu'il ressentait tout ce qui émanait de moi... C'était palpable. Mais tout à coup la peur me prit...et si je n'étais qu'une parmi tant d'autre ? Et si il me laissait choir tel un souvenir ensuite alors que pour moi ça symboliserait bien plus qu'un baiser ? Je mis mes mains sur son torse et effleurait celui ci. Il était si doux sous mes doigts que j'en fus troublée. Jamais pareil émoi ne m'avait envahie jamais je n'avais si peu gardé une maitrise de mon corps et de mon cerveau. Tout semblait être à lui.. Je laissais mon corps recueillir tout cela et m'approchant je retournais la situation laissant aller le flux brulant qui consumait tout mon être.


    Ma fougue n'eut pas d'égal et mon baiser fut plus chaud que je ne l'eut rêvé. Pourquoi soudain avais si envie de lui alors qu'aucun homme n'avait pu provoquer cela en moi. Peut être avais je attendu le bon ,? Peut être devrais je faire fi de mes préjugés et le laisser pénétrer mes barrières.. Un doute subsistait et si je me trompais..et si...je me leurrais. Je fus soudain prise dans un étau d'angoisse m'enserrant sans pouvoir m'y soustraire.. J'eus envie de crier de m'enfuir..de lui dire non..mais tous mes membres semblaient figés comme si mon désir remplaçait ma raison. j'arrivais à articuler << Ne me fais pas mal s'il te plait..ne me fais pas mal..>> Pathétique certains dirons, non juste la réaction d'une jeune fille qui avait toujours fermé toute possibilité d'intrusion et dans son coeur et à son intimité précieuse. Je lui offrais ce que j'avais de plus cher, il devait en prendre soin comme la plus précieuses des merveilles. Las de tout ce qu'il éveillais en moi pour la première fois je m'abandonnais à lui..vanité..fierté..tout s'enfuyait pour n'être que néant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Jeu 28 Mai - 18:14

    Spoiler:
     

    Delhya ne semblait pas du genre à réagir aux taquineries comme certaines autres. Cela devait venir de son statut de novice en la matière, au fond, son masque reflétait bien mal la réalité…Sa nature profonde. Une timide? Une pudique? Un peu de tout ça à mon avis! Quoi qu'il en soit, des idées de moins en moins convenables affluaient dans mon esprit. Je n'avais pas oublié la gifle, les multiples sortilèges qu'elle avait eu le culot de me lancer juste pour se sentir forte, supérieure, l'espace de quelques minutes. C'était l'une des partie de notre rencontre que je n'avais pas vraiment apprécié. Entre nous j'avais du mal à apprécier cette rencontre…D'abord la jouvencelle en détresse –ça c'était plutôt bien- puis l'hystérique, la Serpentard en puissance, l'orgueilleuse, et maintenant la petite timide…

    Mais bon ce n'était pas gentil de penser cela. C'était plus vite une rancœur quelconque qui parlait et non mon moi. Cela dit, elle me paierait cette soirée et tous ces points néfastes. Je ne comptais pas lui faire mal, mais je ne comptais pas non plus être gentil.

    « - Ne me fais pas mal s'il te plait…Ne me fais pas mal…»

    Tiens, madame « J'adore dominer » demande quelque chose gentiment? Nous n'avions sans doute pas la même notion de domination! Soit. Je ne lui répondis pas et pour l'empêcher de parler à nouveau, je l'embrassais avec un peu plus de fougue. Oh elle se sentirait vite dépassée, mais elle l'aurait cherché. Lorsque je sentis ses doigts effleurer mon torse nu, je lui pris le poignet et l'en empêchait, le plaquant lui aussi sur l'arbre et le serrant fermement –sans pour autant lui faire vraiment mal. Elle ressentait juste la pression, mais je contrôlais assez bien ma force. Pour l'instant…

    Elle n'avait sans doute pas compter dans son calcul la dangerosité que je pouvais représenter en tant que lycan. Et si un surplus d'émotions me faisait perdre l'esprit? Et si je la blessais? Bah, elle acceptait les risques puisqu'elle ne s'était pas enfuie en courrant. Preuve de stupidité ou d'inconscience, allez savoir! De toute façon je connaissais mes limites…Elle non. Je savais ce dont j'étais capable, elle non. Je savais que je pourrais me contrôler dans une certaine mesure…Elle non. Chaque rapport intime entre une demoiselle et moi-même était dangereux. Pourtant, la plupart ignoraient tout de ma nature et s'en sortaient simplement comblées. Mais la…Cette fille réveillait comme des instincts cachés, enfouis, et je me sentais presque sauvage en l'embrassant. Contrôle toi Seth…

    Je finis par lâcher ses lèvres et descendre à son cou. Je sentais mes canines un peu plus longue qu'à la normale sous ma forme humaine, mais je n'y fis pas attention. J'en profitais, justement! Je lui effleurais le cou de la pointe de ces armes meurtrières tout en remontant de plus en plus le long de sa cuisse. Je touchais au but, mais au lieu de le toucher justement, je caressais son entre-cuisse du bout de mes doigts fins.

    Dire que je pourrais la briser en deux si l'envie m'en prenait…Pourquoi pensais-je à ça d'ailleurs? Ce genre d'idée ne m'effleurait même pas avec d'autres. Mais elle…Elle m'enivrait d'un sentiment que, malgré ma grande compétence en la matière, je ne pouvais identifier. Rien d'amoureux je vous rassure, c'était bien plus puissant que ça. Et bien moins noble, je le crains.

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Sam 6 Juin - 3:20

    Spoiler:
     

    Pour me couper la parole quoi de mieux qu'un baiser emplit de fougue , n'est ce pas ? Il prit mes lèvres dans un étau si envoutant que je perdis la notion de temps et d'espace. Tout à coup j'étais seule..seule face à lui.. Seule face à des pulsions, seule face à un experte moi une inculte en cette matière. J'aurai sans doute pu me rebiffer, lui dire stop, alors pourquoi je ne le faisais pas ? Pourquoi n'en avais je même pas l'ombre d'une envie...Et surtout pourquoi ses mains semblaient éveiller un torrent de sensation si agréables que j'eus voulu qu'il ne s'arrête sous aucun prétexte. Il sembla étonné de ma demande, de ma supplique, moi aussi.. Comment pouvais je me remettre à un loup ? Un être que j'avais toute ma vie exécré..Était ce juste la faute de ce lavage de cerveau perpétré par mes parents à mon encontre ? OU n'étais je aveuglée par les préceptes profondément ancré en Dante ? Après tout il avait toujours eut raison à mes yeux.. mais Seth n'avait à aucun moment tenté de m'asservir de telle ou telle façon il n'était pas diabolique..

    Il m'empêcha de le caresser et me plaqua contre l'arbre.. Je me doutais bien que ce n'était là l'étendue de sa force ou je n'aurais eu plus un os d'entier.. non il se maitrisait.. Je réfléchis et l'idée vint à moi.. Lui non plus ne comprenait pas ce qui arrivait.. Lui non plu n'avait pas eut envie d'aller aussi loin avec moi.. Alors pourquoi tout s'accélérait ? Pourquoi tant de questions m'assaillaient sans cesse et sans repos. Il m'embrassait avec une telle ardeur que j'en fus transportée.. Sur mon coup se promenait ses canines plus longues que la normale.. J'eus un sursaut mais je compris qu'il n'irait plus loin..Rassurée je me laissais faire tout en rageant e ne savoir ou de vouloir me soustraire à lui.. Il arriva presque au bout mais n'en fit rien, effleurant du bout des doigts entre mes cuisses. Je me mis à gémir.. Je tentais de mettre ma main sur ma bouche affolée et surtout confuse et honteuse d'échapper un tel bruit.. J'étais souillée..j'étais gênée.. Pourquoi avais je laissé ÇA arriver ? pourquoi tout ça m'arrivait à moi.. Je n'avais pas l'ombre d'une envie..ni de projets de ce genre comme certains filles de mon entourage..et pourtant j'étais à sa merci..totalement sous son emprise.. ne reculant plus - foutu pour foutu - je me dégageais -j'ignore comment - et le mis à terre.. Retrouvée sur le sol..je le fixait de mes yeux étincelant... J'en aurais pleuré - de joie j'entends - mais j'ignorais pourquoi mon souffle se faisait court et mon coeur battait à tout rompre.

    Au dessus de lui je lui souris..et d'un élan incontrôlé je scellais mes lèvres aux siennes puis insidieusement je descendis lentement...très lentement... Effleurant de mes lèvres son cou , puis je descendis toujours en souriant,déposant parfois un bref baiser sur ses lèvres puis retournant au parcours.. Son torse fut bientôt envahit de mes assauts ardents.. Je m'approchais de son intimité à grands pas.. Son ventre fut tout aussi parsemé de baisers puis arrivé à son entre jambes mon sourire se mua en rictus..tais à califourchon sur lui et me délectais de la vue qui s'offrait à moi.. Il était si beau que j'en eus le souffle coupé. Comment avais je pus si longtemps ignorer ce plaisir intense que l'on éprouve avec un homme. Comment avis je pu m'en passer sans remords..sans regrets ? J'ignorais toutes ces années m'oublier dans les études et les livres, il était peut être temps que je me réveille non ?<< Et si..tu me montrais comment toi tu fais ?>> Un défi que je lui lançais ? Sans doute oui.. Mais allait il le comprendre ? Allait il me le refuser..? J'avais toujours un doute sur ses intentions, malgré moi la paranoïa s'insinuait en moi tel un serpent venimeux prêt à empoisonner sa victime à l'aide de ses crochets.. Je ne voulais pas regretter tout ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Dim 7 Juin - 17:46

    Spoiler:
     

    Je me sentais étrange, comme si j'étais une autre personne. Je me sentais sauvage, bien trop sauvage…C'était sans doute dangereux mais étrangement, pour une fois, je n'en avais cure. Elle avait voulu tout ça, elle m'avait giflé, ensorcelé, puis elle m'avait tenté. Elle n'avait qu'à en subir les conséquences maintenant…Miss Serpentard. Elle n'avait pas vraiment un comportement de Serpentard, à s'offrir non seulement à un Gryffondor mais en plus à un loup. Je la sentais quelque peu hésitante dans ses envies, je sentais un dilemme intérieur mais son désir ne faiblissait pas, donc je continuais.

    C'est alors que, d'une force inconnue, elle parvint à me mettre sur le sol. Elle se retrouva sur moi, profitant de mon corps à demi dénudé. Elle le couvrit de baiser et s'approchait de plus en plus de mon intimité ce qui fit réagir cette dernière un peu plus que déjà. Tant mieux, je pourrais aisément lui faire ravaler ses paroles ensuite…

    « Et si…Tu me montrais comment toi tu fais ? »

    Elle me défiait? Parfait. A partir de cet instant, il serait trop tard pour regretter quoi que ce soit…Je la retournais avec une facilité déconcertante –force de loup oblige- sous moi. Je lui tins à nouveau les poignets et recommença à fougueusement l'embrasser. Je lâchais l'un de ses poignets et lui caressais tout le corps. Mes lèvres glissèrent dans son cou, avide, comme si sa peau était de l'oxygène. Mes doigts firent de même, passant sur sa poitrine que j'en profitais pour dénuder au mieux –en déchirant un peu son haut par accident. Si l'on y regardait, elle était encore bien trop habillé et je remédiais à cela avec une espèce de professionnalisme. Disons d'habitude.

    Alors seulement nous pûmes entamer les préliminaires. Son corps entier fut soumis à mes baisers. Parfois, l'une ou l'autre pulsion me donnait envie de la mordre juste pour lui faire mal, comme si ça pourrait me soulager. Plus le désir montait et plus cette envie était forte, si bien que j'essayais de faire abstraction sans qu'elle ne s'en rende compte. Je caressais l'intérieur de ses cuisses, allant jusqu'à son intimité à présent. J'avais envie qu'elle gémisse…Je savais qu'elle trouvait ça humiliant et en un sens j'avais envie de l'humilier. Que m'arrivait-il? Bonne question. C'était comme si elle réveillait une bête tapie au fond de moi, mon mauvais côté…En tout cas, chacun des gémissements que je lui arrachais provoquais un sourire narquois chez moi.

    Lorsque je la sentis prête, j'approchais de son oreille et lui susurrait:

    -J'espère que miss Serpentard ne va pas regretter, même si il me semble qu'elle apprécie énormément.

    Là, je repris un peu de contenance et passais à l'acte. Pas trop fort au début histoire de ne pas lui faire mal. Elle devait s'habituer si elle était vraiment vierge…Et je fus étonné de sentir qu'elle l'était! Moi qui pensait qu'elle se fichait de moi…Bah, son honnêteté méritait d'autant plus d'être récompensé. Alors je la comblais de mouvements du bassin tantôt plus doux, tantôt un peu plus brutaux. L'avantage c'est que comme je sentais ce qu'elle ressentait, je serais toujours à sa convenance…

_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   Mar 9 Juin - 1:45

    Spoiler:
     

    Dans un élan de force il me retourna de l'autre côté et je fus à présent sous lui. Impuissante certes mais amusée et envoutée par ce corps au dessus de moi. Comment avais je pus passer à côté sans me retourner ? Ah oui surement le fait qu'il s'agisse d'un lycan Gryffondor..j'avais tendance à l'oublier.. D'ailleurs je ne me comprenais toujours pas. Il parait qu'on est pas nous même quand on a notre première fois. A priori c'était vrai vu que j'étais sous son emprise, presque incapable de lui dire le fond de ma pensée - en même temps gémir et parler c'est difficile - et complètement sous le charme de cet apollon. Mais que disais je ? Des bêtises ? On se serait cru dans Twilight... Je n'étais pas Bella et lui pas du tout Ed... Puis qui coucherait avec un vampire hein franchement ? On stoppe tout..c'est juste une ruse , une de plus d'un rival.. Je ne devais plus céder..non il fallait que je me concentre.. En fait j'aurais eus beau protester il me tint les poignets avec une telle force que remuer me faisait mal. Il reprit ses baisers et toutes mes bonnes intentions - ou mauvaises dépend de quel côté on se place - s'envolèrent et rejoignirent le néant. Ok il était fort... Grisée par ses baisers je ne réfléchissais plus ! La fougue qu'il mit dans le parcours de mon corps était révélateur..il était comme soudain possédé.. Quelque chose clochait non ? Il déchira mon haut jugeant surement que je fusse trop habillée à son gout..En fait je ne rechignais je n'en avais plus envie à quoi bon lui faire croire que je n'appréciais pas ? Ses doigts reprirent leur course sur mon corps et passèrent ainsi sur ma poitrine qui se durcit au contact, sensation étrange..ment agréable ! Là les baisers purent faire leur invasion de tout mon corps et envahir celui ci de frissons... son ardeur à la tâche était palpable.

    Il débuta des caresses allant jusqu'à mon intimité cette fois ci et ne reculant pas devant l'obstacle... Il me susurra à l'oreille << J'espère que miss Serpentard ne va pas regretter, même si il me semble qu'elle apprécie énormément. >> Je murmurais un gémissement lui envoyant un regard rassuré qui voulait dire " je te fais confiance". Il entra en moi doucement puis de plus en plus. Mes yeux sortirent de leurs orbites subitement et j'eus un haut le coeur.. Même si il n'y allait pas trop vite c'était pour moi si soudain, si inconnu pour moi que j'en fus retournée. Puis petit à petit des émotions alors insoupçonnées m'emplir d'un désir si intense que mon sang afflua en masse, mon coeur accéléra la cadence, ma respiration se fit courte.. Que se passait il donc ? Allais je mourir ? Pourquoi étais je si perdue..Dans un souffle en sueur je lui soufflais dans un murmure << Seth..pourquoi je..suis comme ça ? >> Je me laissais faire et lorsque ce fut fini..je me laissais glisser - enfin libérée - sur le côté et soufflait d'un seul coup et poussais un << WAOUH !>> Je n'avais jamais vécu ça et pourtant... Tout à coup me giflant au passage la réalité me pris de cours.... Mon innocence..mon essence si chère s'était envolée.. Ça y est j'étais en un sens..une femme.. Et grâce à un lycan ? Me tournant vers lui j'attendis un repère..une parole rassurante..pet être un indice qui me prouverait que ça ne serai pas juste un moment pour lui...qu'il oublierait vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est pas...» *SBAF* [PV Dely'chou! ] { FINISH! }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Extérieurs du château. :: { La forêt interdite.-
Sauter vers: