AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }

Aller en bas 
AuteurMessage
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Mer 29 Avr - 1:29

James avait passé les trois quarts de la journée à s'occuper comme il le pouvait. Il n'avait aucun intérêt à venir en cours de sortilèges et d'enchantements, si ce n'était pour réviser tout les sorts qu'il connaissait déjà sur le bout des doigts. Le professeur Ridgeway l'avait donc autorisé à ne plus venir à son cours, afin qu'il puisse mieux se concentrer sur les autres matières pour ses A.S.P.I.C.. Le jeune Serdaigle en vint, pendant un moment, à se demander si l'expert en enchantements ne l'avait pas volontairement mit dehors, afin de s'assurer que les autres ne perdraient pas espoir en le voyant parvenir à réussir les magies les plus compliquées en un tour de main. Était-ce de sa faute si tous les sortilèges, formulées ou non, semblaient avoir élu domicile dans son crâne sans désir de repartir ? Quitte à choisir, le jeune homme aurait volontiers préféré conserver un niveau identique à celui des autres élèves, et connaître un soupçon de son véritable être, ou ressentir une infime émotion. Il aurait même été prêt à se damner pour ressentir de la souffrance physique.

Heureusement, les professeurs Evans et Doyle, enseignant respectivement la Défense Contre Les Forces Du Mal et la Métamorphose, semblaient s'être pris d'affection pour le charme laconique du jeune homme, et s'ils n'avaient plus rien à lui apprendre, appréciaient son intelligence ou son écoute. Nathanaël Evans savait par ailleurs que bon nombre de ses anecdotes intéressaient l'étudiant, même si aucun émotion ne se peignait sur son visage, quoi qu'on lui dise. Cependant, il aimait ce qu'on lui disait, c'était un fait.

Bref, James avait passé la quasi-totalité de l'après-midi dans la tour des Serdaigles. Il avait eu la mauvaise idée de proposer son aide à un groupe de premières années, et leur avait apporté quelques précisions sur la manière de transformer une allumette en aiguille, avant de passer à la pratique. L'ennui était que bien d'autres élèves, intéressés par son cours improvisé, lui avaient demandé d'autres précisions sur d'autres problèmes. Et si ceux qui avaient eu besoin d'aide en potion ou en botanique repartaient assez déçus, vu que, de son propre aveu, Vattic n'y voyait que peu d'intérêt, et avait lui-même certaines difficultés dans ces matières-là, les autres étaient amplement satisfaits. L'aide apportée par le cœur de glace se révéla particulièrement utile pour chacun. Lorsqu'enfin, le nombre de ses admirateurs se tarit, le jeune homme éprouva, tout au fond de son âme, un vif soulagement. Certes, il n'éprouvait aucun sentiment, mais n'était pas pour autant infatigable, et accueillit cette pause avec bienséance. Par ailleurs, il estima raisonnable de quitter l'endroit, avant que les premières années, les seuls à ne pas avoir cours à cette heure de la journée, n'aient de nouvelles questions...

Il évita de justesse le chevalier de Catogan à la sortie, mais celui-ci le rattrapa en passant d'un portrait à l'autre.

"Un instant maraud ! Vous n'avez point prononcé le mot de passe !"

Soupirant, James tourna le dos au personnage en armure peint à l'eau, et, d'un mouvement de la main, fit jaillir sa baguette, avant d'enjamber brutalement la rampe d'escalier, se laissant tomber comme une pierre vers le hall. Folie ? Tentative de suicide ? Non, juste une manière de descendre un peu plus rapidement en évitant les mauvaises rencontres. Pointant sa baguette vers son propre corps, il murmura :

"Arresto Momentum."

Aussitôt, sa chute ralentit considérablement, et il se mit à tomber comme s'il ne pesait pas plus de quelques grammes, comme une plume agréablement portée par les caresses furtives du vent. Lorsqu'enfin, il toucha délicatement le sol, son poids revint à la normale, et il se rendit alors compte que trois élèves, deux Gryffondors et un Poufsouffle, l'observaient avec de grands yeux rond. Rangeant sa baguette dans le mécanisme à son poignet, James remit les mains dans les poches avant de passer entre eux sans que son visage ne quitte son masque impassible, et il passa entre eux, leur marmonnant au passage :

"Je vous déconseille de faire cela si vous ne disposez pas du sortilège approprié..."

De toute façon, il était peu probable que cette idée ait traversé l'esprit des trois étudiants. Mais au moins, ils savaient qu'ils n'avaient pas à faire à un vampire ou un lycanthrope. Un membre de l'une ou l'autre race n'aurait eu aucun besoin de sort pour amortir une chute. Sans prêter attention au reste des choses qui l'entouraient, dont les magnifiques sabliers qui l'avaient hypnotisés la veille, le jeune homme se dirigea vers la sortie du château de Poudlard, impatient de mettre le nez dehors, et de humer l'air frais qui venait de la Forêt Interdite, voire peut-être même d'y pénétrer. Certes, n'étant qu'un étudiant, l'accès lui en était officiellement interdit. Mais après tout, que risquait-il ? Tant qu'il n'offensait pas les Centaures, il savait pertinemment se défendre. Était-ce de l'arrogance ? Non, car le jeune amnésique savait parfaitement quelles étaient ses limites. Il connaissait des sorts particulièrement puissants, et même s'il avait juré de ne jamais recourir aux Sortilèges Impardonnables, du moins, dans l'enceinte de Poudlard, il en connaissait bien d'autres, assez puissants pour réduire quelques chose en tas de cendres. Il avait involontairement testé ce sort qui lui était venu en tête sur un arbre, et l'avait aussitôt regretté, avant de replanter un nouvel arbre, dont il accéléra la croissance magiquement. Pas parce qu'il craignait la colère de son père adoptif, non, juste parce qu'il n'aimait pas faire souffrir ou détruire des êtres ou des choses qui ne le méritaient aucunement.

En quittant le château, il entendit un bon nombre d'élèves, et notamment des filles, parler avec animation d'un bal costumé, préparé par la directrice, et réservé aux cinquièmes années et plus. Et plusieurs regards intéressés se portèrent sur lui, malgré son air impassible. Certes, le jeune homme, malgré sa pâleur, sa petite taille et sa corpulence frêle, demeurait agréable à regarder, même si lui-même n'y accordait que peu d'intérêt. Il avait entendu parler de ce bal, mais n'avait pas la moindre envie d'y aller. Se déguiser afin de danser, quelle raison pouvait-il avoir à agir de cette manière ? Aucune. Mais la veille, Juliet, son amie de Gryffondor, était venue dans le but d'être sa cavalière. Elle avait deux ans de moins que lui, même si sa sagesse la faisait parfois passer pour plus âgée qu'elle ne l'était. Elle avait tenté de le convaincre pendant de longues heures, et si le jeune homme avait quelque peu lutté en la conseillant de trouver un autre cavalier, elle avait refusé, souhaitant à tout prix l'avoir lui. En fin de compte, le Serdaigle avait haussé les épaules, et avait accepté dans un soupir. Même s'il ne savait pas danser, qu'il resterait dans son coin pendant des heures, elle tenait à l'avoir pour cavalier. Sentant la fatigue pointer le bout de son nez, Vattic avait renoncé à tenter de trouver une raison à ce comportement si irraisonné.

Il traversa accidentellement Nick Quasi-Sans-Tête, et s'en excusa poliment, même si la sensation glacée causée par le contact avec le spectre lui avait fait beaucoup de bien. Enfin, il atteignit l'extérieur, sous le regard particulièrement méfiant du concierge, comme s'il s'attendait à ce que le bloc de glace de l'école fasse de grosses bêtises. Baignant dans la lumière ténue du soleil, à cause des lourds nuages noirs qui filaient dans le ciel, le jardin demeurait néanmoins magnifique, laissant apparaître des gerbes de fleurs multicolores ou des arbres aux formes incroyables. Mais ce n'était pas cet endroit qui intéressait James pour le moment. Continuant donc son chemin, le jeune amnésique se retrouva à la lisière de la Forêt Interdite, et serait bien entré dans le domaine des arbres, si une odeur soudaine ne l'avait fait stopper. Levant le nez, il respira profondément, et identifia rapidement la saveur olfactive du sang. Il savait la reconnaître. Il ne possédait pas de sens surdéveloppés, non. Mais l'odeur était si forte que ses simples sens d'humains étaient largement suffisant. Quelqu'un avait saigné, dans le coin, et pas qu'un peu.

En étudiant le sens du vent, le jeune homme désigna à l'à peu près l'origine de l'odeur, et s'avança sans la moindre crainte dans la forêt. Un cliquetis, et sa baguette quitta le mécanisme de son poignet pour atterrir dans sa main. Aucun risque ne devait être prit si une personne avait été tuée. Plus il s'approchait, plus l'odeur devenait forte. Qu'allait-il donc trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Mer 29 Avr - 19:48

    « La musique de la valse…Les pas s'enchaînent, un brouillard…Une silhouette encapuchonnée…Vague…Un éclat rouge…Du sang…L'odeur enivre…La proximité de…»


    J'ouvris d'un coup les yeux, consciente d'être allée trop loin. Le futur est complexe, imprévisible et seul de grandes puissances peuvent permettre des visions aussi clair de ce qui n'arrivera pas dans la journée…Je secouais la tête, résistant à l'envie de m'envoyer un aguamenti glacé en pleine figure. Je jouais avec le feu, et ce n'était jamais bon. Je croisais mon reflet dans le miroir, ma beauté n'avait en rien changé…Mes yeux brillaient, car le sortilège de dissimulation s'estompait et petit à petit, ils reprendraient leur rouge sang originel. J'aurais été une humaine, les cernes sous mes yeux m'auraient faite ressembler à un vampire stéréotypé tant elles auraient été longue. Mon teint serait beaucoup plus pâle, mais d'un laid pâle, désagréable à regarder. Mais en moi vivait une magie luciférienne qui m'empêchait de vraiment vieillir, de devenir laide, comme ces misérables mortels. Eternellement je serais ainsi…Je grandirais peut être encore un peu, mais c'était si lent…Au fond, c'était déjà miraculeux qu'un corps techniquement mort grandisse…Je devais être une curiosité. Je n'appartenais même pas à cette nature, donc qu'importe.

    J'étais donc belle, de cette beauté parfaite qui parvenait à m'agacer au plus haut point. La perfection n'est pas un don…Sauf pour ensorceler une proie. Mais j'avais tant l'habitude d'être moi, que je ne pourrais abaisser ma beauté au niveau d'une humaine, ce serait trop humiliant pour mon sang noble, pour mon patrimoine, pour mon passé, pour mes origines, bref pour moi.

    Nagini siffla, inquiet de m'avoir vue me relever si vite. Brave bête va…Les animaux ont tendance à sentir plus facilement les états d'esprits d'autrui, donc le stress ou alors même ma propre inquiétude. Car oui j'étais inquiète de ne pas savoir…Je détestais ne pas savoir, c'était indigne de ne pas savoir…Mes pouvoirs me jouaient des tours, c'était si désagréable et j'émis un grognement.

    -Ne t'en fais pas, un simple oiseau de mauvaise augure.

    Si ce n'était que ça…Je m'inquiéterais moins. A vrai dire j'avais besoin de réfléchir seule, sans intervention extérieure –même pas celle du serpent. Je n'étais pas fourchelang mais en tant que vampire nous avions des affinités avec certains animaux. A défaut du cliché chauve-souris, j'avais été placé dans la catégorie «cliché serpent» pour une Serpentard…Quelle surprise! Ces clichés…Rien que d'y penser, je soupirais.

    Le meilleur moyen pour me concentrer et réfléchir, c'était de chasser. J'avais chasser le soir précédent avec Valendra, mais je ne perdais pas mon habitude de chasse quotidienne quand j'en avais l'occasion…C'était si rare, autant en profiter! Edward me pardonnerait sans doute de me passer de lui pour cette fois –en même temps le petit salaud de mon cœur n'avait guère le choix- et je me rattraperais autrement. Ah Edward…Si rougir m'avait été permis, sa simple pensée aurait déclenché cette coloration intempestive.

    Je sortis du dortoir, en demi uniforme. Je portais la jupe noire bien sur, les chaussures et les chaussettes qui allait avec –navrant- mais j'avais déboutonnée le haut de ma chemise et remontée savamment les manches jusqu'au coude dans un pli typiquement féminin. De toute façon je ne sentais pas le froid, je ne le sentirais jamais, j'étais morte…Les seules sensations que j'ai, c'est ma peau s'enflammant au contact d'autres caresses procurées par des doigts aussi froid que les miens…Et brûlant d'un désir aussi luxurieux.

    Je m'égare…Donc je sortis, sans me faire voir. La nuit, fidèle amante et témoin de mes vices, dissimulait mon corps dans l'ombre. Le soir tombait, j'allais m'amuser…Vraiment m'amuser. L'avantage à être Serpentard c'est que l'on croise rarement quelqu'un dans les cachots hors de notre propre maison, ainsi j'étais tranquille et je n'avais pas besoin de me préoccuper des regards. De toute façon je n'avais de compte à rendre à personne, j'étais mon propre maître, j'étais une Longsdale. Mon sang parlait pour moi!

    Une fois dans les jardins –les grandes portes étant non fermée sous l'ordre de la directrice- je me mis à courir, si vite que lorsque j'arriverais, on aurait cru que je venais de transplaner. D'un bond souple et gracieux, je sautais par dessus les remparts de l'école avant de m'enfoncer dans les ténèbres me servant de table. Mon dîner ne se trouvait pas loin…Je sentais déjà le liquide sucré couler le long de ma gorge. Homme? Femme? Enfant? Cela n'avait pas grande importance…

    Le sort tomba sur un enfant.

    Un petit garçon perdu apparemment, abandonné ou que sais-je. Son sang m'appelait, m'attirait, tant son parfum me délectait. Le sang des enfants est si bon…Si agréable à corrompre…Et leur chair si tendre. Sans se rendre compte du danger, il s'approcha de moi, les yeux larmoyants. Enfuis toi petit…Enfuis toi…Ou tu le regretteras…

    -J'ai perdu ma maman…J'ai peur dans le noir…Je veux rentrer…

    Il se mit à sangloter, je le pris dans mes bras, son cou sous le nez. Sans qu'il ne voit rien venir, j'aspirais son sang goulûment, m'amusant follement. La soif me rendant encore plus sadique qu'à l'ordinaire, je décidais de le laisser vivre. Vivre pleinement le traumatisme…Qu'il souffre donc, ce petit humain. Seulement dans mon élan, je lui sectionnais la trachée, tâchant ma blouse blanche d'une grande quantité de sang. L'idée encore plus sadique me vint alors de le transformer, pour lui faire vivre l'enfer du rejet…Je partis en laissant mon sang faire son œuvre.

    L'inconvénient des enfants c'est qu'ils nourrissent moins. C'est comme une friandise…Donc j'aurais assez vite encore faim. Mais pour l'instant, j'allais finir ma balade dans la forêt interdite –mon lieu de méditation favoris. Je grimpais dans un arbre et, les yeux fermés, repris mon exploration des nombreux chemins entremêlé du futur. Dans ces instants, le temps ne passait plus, les heures n'étaient plus heures, les minutes cessaient d'accélérer, il n'y avait plus rien…J'étais comme coupé du monde, du temps, de l'espace, de tout. Ces visions complexes devant mes yeux demandaient toute mon attention, et surtout une grande solitude.

    Mes sens de vampire m'avertirent que cette solitude n'était plus. J'humais l'air, les yeux mi-clos. Un humain…Mâle…Son sang sentait bon, il serait un bon plat principal…Mais ce soir j'étais d'humeur si sadique et joueuse que je ferais durer.

    Il ne me vit pas –du moins je le pense-, car j'étais en hauteur par rapport à lui. Mes yeux nyctalopes repéraient la main sur sa baguette, sa tension, et surtout fait plus étonnant, qu'il ait perçu le danger non loin. Proie intéressante vraiment…Que me réservait-il? Je n'allais pas tarder à le découvrir.

    Ce que lui découvris par contre, fus une fille ensanglantée appuyée contre un arbre, les bras croisés, un petit sourire aux lèvres. Les yeux baissés, je semblais fixer quelque chose non loin de moi.

    -C'est très imprudent, de se promener seul dans la forêt…Surtout à cette heure…On risque d'y faire de très…Mauvaises rencontres. Ah ces Serdaigle, certains ont raté leur vocations de Gryffon.

    Je relevais la tête, posant mes yeux sur lui. J'avais vu quel était l'écusson sur sa veste, raison pour laquelle je connaissais sa maison. Mais lui par contre, je ne le connaissais pas, ou alors à peine de vue. Je ne m'intéressais pas aux humains de toute façon…Sauf dans mon assiette.

    -Mais je suppose que tu as tes raisons…Mauvaises sans doute…Ah ah. Quelle malchance.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Mer 29 Avr - 21:31

L'odeur du sang se faisait de plus en plus forte, ensorcelant chaque être vivant. Si le jeune homme avait été un vampire, il aurait à coup sûr perdu l'esprit, excité par l'odeur enivrante qui lui aurait anesthésié chaque sens, l'attirant vers un repas qui semblait l'appeler au travers des arbres de la Forêt Interdite. Mais James n'était pas un buveur de sang. Ni un loup-garou. Pour lui, le sang n'avait aucune autre utilité que de maintenir le corps en état de fonctionner. Une fois de plus, il en vint à s'interroger sur lui-même : Était-il véritablement un simple sorcier ? Son sang avait-il réellement un goût similaire à celui des autres ? Les théories les plus folles pouvaient être inventées sur son compte, mais pas celle-la... Les études avaient été faites à Sainte Mangouste, il n'avait rien d'inhumain, il était juste différent de tous ceux qui l'entouraient.

Se frayant un chemin à travers les arbres, les plantes et la boue qui encrassait ses pieds, le jeune Serdaigle, baguette à la main, avançait d'un pas prudent, prêt à riposter à la moindre agression, tous ses sens en alerte. Et pourtant, il n'avait pas peur. Ce n'était pas du courage, non, juste de l'assurance, offerte par son intelligence et ses connaissances impressionnantes en matière de sortilèges. Et pourtant, même s'il n'avait pas été si doué, il n'aurait pas eu peur. Il ne ressentait rien, pas la moindre émotion, que ce soit de la peur ou de la colère. Pour lui, ce n'étaient rien d'autre que des notions, beaucoup trop abstraites pour être assimilées par son cerveau et son organisme. Il y avait des choses que son esprit ne pouvait conceptualiser correctement, et peut-être était-ce le fait que son intelligence hors-normes ne laissait aucune place pour les sentiments...

Enfin, atteignant un chêne, certainement plusieurs fois centenaire, il aperçut l'origine de cette odeur particulièrement entêtante. Une jeune fille adossée contre l'arbre, couverte de sang, fixant le vague en souriant étrangement. L'observant un moment, l'amnésique la détailla. Vêtue d'une jupe noire, ainsi que d'une chemise dont le haut était déboutonné, elle avait visiblement prit une jolie douche d'hémoglobine, car elle en était couverte. Une belle trace avait par ailleurs giclé sur sa peau blanche, la rendant ainsi à la fois sublimement attirante et... Inconsciemment terrifiante...

Son compte-rendu accompli, le cœur de glace écouta ce que la jeune fille aux cheveux rouges lui lança, presque sur un ton de défi, vantant en partie son courage, qui aurait pu lui permettre de faire partie de la maison de Gryffondor, et elle soupira sur les "mauvaises" raisons qui avaient pu attirer le jeune homme dans ce coin désert et rendu horriblement sombre par la nuit tombante. A peine la jeune fille eut-elle achevé sa phrase que James l'avait identifié. Faisant une recherche dans sa mémoire, il se rappela l'avoir vu à trois reprises, dans les cachots, alors que lui-même se rendait en cours de potions. Elle faisait partie de la Maison de Serpentard et donc, d'un certain sens, était son ennemie. Mais après tout, quels étaient les critères affirmant que tous les Serpentards étaient des êtres néfastes ?

Ce fut alors qu'il répondit :

"Je ne suis pas courageux. Le courage est le fait de surmonter ses peurs. Lorsque l'on ne craint rien, il n'y a aucun mérite à agir de façon téméraire..."

Il fixa alors la jeune fille droit dans les yeux, regard vert étincelant contre iris rouge sang, sans ciller une seule fois, avant de reprendre :

"Pour avoir perdu autant de sang, tu ne devrais même plus pouvoir tenir sur tes jambes. Cependant, tu ne possèdes aucune blessure, j'en déduis que ce sang ne t'appartient pas. D'après la façon dont il a giclé, je dirais que la personne qui a été blessée se trouvait devant, probablement très près. Et au vu de ton comportement actuel, tu ne viens visiblement pas d'échapper à une créature carnivore. Il y a donc de fortes probabilités pour que tu sois l'auteur de ce carnage. Si je devais me référer à ta peau blanche et à tes yeux rouges, j'en déduirai que tu es une vampire... Exact ?"

Il avait énoncé ses conclusions sans la moindre émotion, prononçant sa sentence d'un ton aussi froid que du métal, sans même se soucier des conséquences que cela pouvait impliquer, que ce soit pour lui ou pour la jeune fille. Il lança un nouveau regard sur la couche de sang qui recouvrait les vêtements de la damoiselle, avant de lâcher :

"Ceci dit, les vampires mangent habituellement plus proprement, à moins qu'ils ne se contrôlent plus, et dans ces conditions, ils tuent leurs victimes."

Il disait cela d'un naturel, et pourtant, cela ne lui inspirait aucun sentiment. Il se contrefichait que quelqu'un soit mort sous les crocs de la belle jeune femme, et se moquait éperdument des raisons qui l'avaient poussée à agir de cette manière. Pour James, ce qui est fait est fait. A moins d'user d'un Retourneur de Temps, il n'y a aucun moyen de changer le passé. Il ne servait donc à rien, aux yeux du Serdaigle, de verser des tonnes de larmes à l'égard d'une personne morte, et encore moins de se soulever contre une espèce toute entière pour des choses de ce genre. Vampires, Humains, Lycanthropes, de toute façon, ils étaient tous faits du même bois, conçus pour les mêmes raisons. Ceux qui tentaient de se prouver le contraire étaient des sots arrogants.

Replaçant sa baguette dans le mécanisme fixé à son poignet, Vattic remit alors les mains dans ses poches, avant de lancer à la vampire :

"Je te conseille de nettoyer tes vêtements avant de retourner au château. Tu as de fortes chances d'être assez mal reçue par les autres, sinon..."

Et sans plus de cérémonie, il tourna le dos à la jeune femme. Erreur ? Provocation ? Inattention ? Ou trop d'assurance ? Qui sait ? Quoi qu'il en soit, le cœur de glace quitta la vampire du regard, sans se soucier du fait qu'elle pouvait parfaitement lui sauter dans le dos. Oui, elle le pouvait, et alors ? Cela changerait-il sincèrement quelque chose pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Mer 29 Avr - 22:29

    « - Je ne suis pas courageux. Le courage est le fait de surmonter ses peurs. Lorsque l'on ne craint rien, il n'y a aucun mérite à agir de façon téméraire...»

    Notre Serdaigle avait-il des tendances philosophes? Ou suicidaire peut être…Certes, le courage c'est surmonter ses peurs, et en face de lui se trouvait un cauchemar vivant! Comment pouvait-il seulement oser, penser, émettre la minuscule petite hypothèse sur le fait qu'il n'avait rien à craindre en ma compagnie? J'étais une vampire, du sang tâchait ma chemise autrefois blanche nacré et il jugeait que je n'étais pas une menace pour lui? Etait-il aveugle ou…?

    Que ce soit l'un ou l'autre, cet élève piqua ma curiosité. J'avais envie d'en savoir plus, juste un peu…Avant d'en faire mon repas. Bien sur, son sang me dirait tout, mais j'avais envie d'extorquer ces informations, j'avais envie de sentir la douleur, la haine, la souffrance, puis la mort…Le sang de l'enfant avait excité mes instincts au lieu de les calmer…

    « Pour avoir perdu autant de sang, tu ne devrais même plus pouvoir tenir sur tes jambes. Cependant, tu ne possèdes aucune blessure, j'en déduis que ce sang ne t'appartient pas. D'après la façon dont il a giclé, je dirais que la personne qui a été blessée se trouvait devant, probablement très près. Et au vu de ton comportement actuel, tu ne viens visiblement pas d'échapper à une créature carnivore. Il y a donc de fortes probabilités pour que tu sois l'auteur de ce carnage. Si je devais me référer à ta peau blanche et à tes yeux rouges, j'en déduirai que tu es une vampire... Exact ? »

    Impressionnée -si on peut dire ça, je l'écoutais raisonner. Ça tenait la route, jamais je n'avais entendu un mortel deviner aussi vite ma nature…En même temps, je ne me cachais pas et ce n'était pas la chose la plus complexe à deviner chez moi…Néanmoins, au fil de ses mots, il faisait grandir en moi l'envie de boire son sang…Et ne laisser que la dernière goutte. De plus en plus, le feu de ma gorge me contrôlait et donnait à ce mortel l'importance qu'il ne méritait nullement. Je gardais le silence, le fixant de mes yeux brillant dans l'obscurité.

    « - Ceci dit, les vampires mangent habituellement plus proprement, à moins qu'ils ne se contrôlent plus, et dans ces conditions, ils tuent leurs victimes.»

    J'eus un léger grognement en guise de réponse. En général, il n'y avait pas plus propre que moi, même lorsque je torturais mes victimes si je puis m'exprimer ainsi. Mais, toute concentrée que j'étais sur le sang du gamin, je n'avais pas prêter attention à l'avenir et n'avais donc su esquiver le sang. De toute façon je m'en fichais pas mal, les professeurs étaient au courrant –logique qu'ils sachent à quoi ils étaient exposés- quand aux élèves de ma maison, plusieurs étaient des vampires et les autres ne répandraient jamais aucune rumeur sur mon compte. Ils savaient ma vengeance terrible…L'Enfer est un paradis à côté…

    « - Je te conseille de nettoyer tes vêtements avant de retourner au château. Tu as de fortes chances d'être assez mal reçue par les autres, sinon...»

    Il connaissait bien mal les Serpentard décidément, comme les élèves de Poudlard. Quoi qu'il en soit, la nuit restait mon alliée et je n'avais rien à craindre. L'ombre me dissimulerait, personne ne me verrait. Le seul maux que je pouvais causer, c'était de titiller la soif des vampires de mon clan présent ici, et d'attiser dangereusement celle d'Edward au point qu'il choisisse ma gorge comme fontaine pour me punir d'être partie chasser sans lui. Quel toupet, ce misérable impur de mon cœur…

    Contre toute attente, le Serdaigle eut l'absolu culot de me tourner le dos à MOI et de…S'en aller? Le simple geste déclencha une vive lueur au fond de mes yeux. A quoi jouait-il exactement? Il venait de le dire il y a quelques instants, j'étais un vampire! Il avait compris, il le savait, l'information était claire dans son esprit et pourtant il venait de me tourner le dos…Peut être me prenait-il pour un genre de nouveau-né? S'il savait, que mon sang comptait parmi les plus purs de ce monde, il n'aurait sûrement pas tourné le dos! Quoi que…En fait qui sait…Ce type était vraiment étrange, on aurait dit qu'il se fichait de tout, de la vie, de la mort, de la souffrance que je pourrais lui infliger…Ou alors il essayait de jouer avec moi. Personne ne m'avait tourné le dos sans en subir les conséquences, le minimum était la mort…

    Je disparus de l'endroit où je me trouvais plus tôt, puis je reparus devant lui, bloquant le passage. Je fixais mon regard dans le sien, intense, brûlant, à damner un ange.

    -Non mais pour qui te prends-tu exactement? C'est un comportement fort inhabituel que de tourner le dos à un prédateur, même si celui-ci est couvert de sang…Ça ne veut pas dire qu'il est rassasié. Toi qui est si intelligent, cela m'étonne que tu l'ignores…

    Je disparus de devant lui, et fus derrière lui, si près que mon souffle dans son cou devrait le faire frissonner. Ça marchait toujours…Enfin normalement.

    -Mais c'est vrai qu'à part le fait de savoir que je suis un vampire –car je te le confirme- tu ignores qui je suis exactement…Cela explique sans doute ton absence de peur. Ou alors tu es tout simplement trop idiot pour comprendre que tu devrais trembler…Mais ne t'en fais pas, le sang des idiots vaut celui des malins…

    Je ricanais à son oreille, son léger avec un accent menaçant qui pourtant sonnait si bien…Il finirait par trembler, par me supplier…C'était l'issue logique, on ne pouvait agir autrement face à moi, surtout un humain…Un simple mortel…On ne pouvait pas ne pas me craindre…Et je ne pouvais en douter.

    -Je dois avouer que tu es fascinant…Assez pour avoir l'honneur de sentir mes canines se planter dans ta gorge…Tu devrais être fier, car c'est bien un honneur que je te fais…

    Vanter mon sang, ma descendance, j'aimais le faire car j'en étais très fière. Narcissique? Bien sur que je l'étais…Entre autres vices. Bien sur que je m'en vante…Ne le feriez-vous pas? Lucifer tout Puissant, ma condition je l'aime et jamais je ne l'échangerais! Et ce n'est pas ce mortel qui allait jouer au plus malin avec moi, ça, je vous le garantis…

    Je susurrais d'une voix suave à son oreille les derniers mots, ma sentence finale sur laquelle je ne reviendrais pas…

    -Ton sang ira rejoindre celui du petit garçon de tout à l'heure…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Jeu 30 Avr - 1:43

Entendre le jeune homme énoncer ses déductions sembla impressionner la buveuse de sang, malgré le fait qu'il n'y ait pas vraiment de raison. Sa simple apparence mettait la conclusion à la portée de n'importe quel esprit calme, ce qui n'était sûrement pas le cas du premier venu, croisant une superbe jeune fille couverte de sang de la tête aux pieds. Peut-être était-ce son impassibilité qui la stupéfiait, en fin de compte. Par ailleurs, son conseil à propos du sang sembla superflu à la vampire. Certes, les Serpentards de sa Maison feraient certainement fi de son apparence, quelle que soit son apparence, s'ils pouvaient en tirer intérêt, et il y avait de fortes probabilités que d'autres hémophages dans son genre y soient également présents. Certes. Mais tous les élèves de Poudlard n'étaient pas de fervents partisans de la race vampirique, et certains professeurs non plus. Si un meurtre avait été commis, et que suffisamment d'élèves la surprenaient avec une telle apparence, peu importaient l'avis du Ministère de la Magie, elle se ferait lyncher sur place.

Alors que James tournait le dos à la damoiselle pour s'en aller, celle-ci réapparut soudainement devant lui, lui reprochant vertement une telle action devant elle, qui s'estimait comme étant un prédateur, non rassasié, qui plus est. Mais à part s'arrêter pour ne pas lui rentrer dedans, aucune émotion supplémentaire n'apparut sur le visage de l'amnésique. Si la vampire semblait avoir l'Enfer tout entier qui brûlait dans ses yeux, cela ne gêna nullement son interlocuteur, qui lui rendit son regard sans la moindre peur.

"Je ne l'ignore pas..."

Mais il n'eut pas le temps de soliloquer davantage que la damoiselle était à présent dans son dos, si proche que son souffle vint se répercuter sur le coup du cœur de glace. Aucune réaction. La Buveuse, au contraire, semblait jubiler de tenir une nouvelle proie à sa merci :

-Mais c'est vrai qu'à part le fait de savoir que je suis un vampire –car je te le confirme- tu ignores qui je suis exactement…Cela explique sans doute ton absence de peur. Ou alors tu es tout simplement trop idiot pour comprendre que tu devrais trembler…Mais ne t'en fais pas, le sang des idiots vaut celui des malins…

"Je ne te crains pas... Pour la simple raison que tu ne m'inspires strictement rien... Et ce ne sont pas tes menaces qui y changeront quoi que ce soit, malheureusement..."

Lui-même soupira. Pourquoi ne pouvait-il pas avoir peur, craindre pour sa vie qui était en danger à cet instant précis ? Il aurait pu se mettre soudainement à pleurer, à supplier que la vampire l'épargne, mais pourquoi ? Non seulement cela n'aurait rien changé, mais en plus, il entrerait dans le jeu de la jeune hémodépendante. Les vampires étaient manipulateurs, surtout les plus âgés, et s'amusaient à jouer avec leur proie, comme un chat torturant une souris avant de se décider à la boulotter. Sauf que le schéma était radicalement différent, ici. Le félin en question s'amusait avec beaucoup plus dangereux qu'un simple rongeur...

-Je dois avouer que tu es fascinant…Assez pour avoir l'honneur de sentir mes canines se planter dans ta gorge…Tu devrais être fier, car c'est bien un honneur que je te fais…

A la façon dont elle exprimait, le narcissisme dont elle faisait preuve, il n'y avait que peu d'explications. Soit elle se pensait beaucoup plus puissante que tout être humain, soit elle appartenait à une famille noble, soit elle faisait partie des sang-pur. La première hypothèse était très peu probable, vu la vitesse à laquelle elle s'était déplacée. Elle devait donc être assez âgée, malgré son comportement infantile. Les deux autres étaient bien plus probables. Mais cela n'intriguait pas plus Vattic, qui continuait à fixer droit devant lui, comme s'il ignorait totalement la menace que représentait la buveuse de sang.

-Ton sang ira rejoindre celui du petit garçon de tout à l'heure…

"Désolé de te décevoir, mais..."

En une fraction de seconde, tout changea. La baguette jaillit dans la main de James, qui la pointa vers son propre visage, avant de murmurer soudainement :

"Amelioratum."

Aussitôt, il se dégagea de la poigne de fer de la vampire, en lui envoyant un violent coup de coude dans les côtes au passage, faisant entendre ainsi un léger craquement. Enfin libre, il bondit, se retrouvant ainsi à dix mètres de la jeune femme. L'amelioratum, sort qui accroit les capacités physiques de la cible pendant quelques secondes à peine. Le jeune homme l'avait découvert accidentellement en l'essayant sur une puce, alors qu'il lui passait par la tête. Aussitôt, l'insecte s'était mit à faire des bonds de plus de quatre mètres de haut avant de se perdre dans l'herbe. Autant dire que ce sort était très utile pour se tirer d'une situation compromettante, mais demeurait très dangereux. Trop d'utilisations successives pouvaient être extrêmement nocives pour le corps, déchirer les muscles, broyer les os, ce genre de choses. Mieux valait donc n'y recourir qu'en cas d'urgence.

Se retournant, toujours avec le masque impassible qui lui servait de visage, il reprit la parole :

"J'ai encore trop de mystères à résoudre sur mon histoire pour me permettre de mourir maintenant."

Il regarda à nouveau la jeune femme dans les yeux, avant de reprendre :

"Pour quelqu'un qui possède une si haute estime d'elle-même, tu as commis une grande erreur : Tu as sous-estimé ta proie en oubliant de la délester de sa plus grande arme. Je me moque de l'élève que tu as tué, et je me fiche que tu paies ou non pour cet acte. Chaque jour, un prédateur s'en prend à sa proie, c'est dans l'ordre des choses. La chaîne alimentaire. Et les vampires comme les lycanthropes ont autant le droit de vivre que les simples humains. Mais si tu veux vraiment te nourrir de mon sang, ce sera beaucoup moins facile que de s'en prendre à un élève de première année..."

C'était à mille lieues d'être de la provocation. Il instaurait les règles du duel. Car si elle souhaitait à tout prix boire son sang, sa force et sa vitesse ne lui suffiraient pas. Elle était également une sorcière, sans quoi elle ne serait jamais venue mettre les pieds à Poudlard. En d'autre termes, elle pouvait se révéler une redoutable adversaire au niveau des sortilèges et enchantements. James ne sous-estimait pas son adversaire, il savait très bien que les capacités vampiriques pouvaient révéler un énorme avantage, même lors d'un duel de magie. Sa vitesse de déplacement, et donc d'attaque, en serait considérablement améliorée. Peut-être Vattic ne quitterait pas cette forêt, peut-être allait-il mourir et servir de repas à l'arrogante Buveuse, mais il ne se rendrait pas sans avoir combattu de toutes ses forces, et si un nouvel élève de l'école devait tomber ce soir, ce serait après un terrifiant combat pour sauver sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Jeu 30 Avr - 20:29


    J'étais à deux doigts de planter mes crocs meurtriers dans la chair tender de son cou quand soudain, une vision me prit. Mais elle était trop longue pour que je puisse agir avant la fin et tout se joua sur une fraction de seconde…Je venais de voir le coup, mais je n'avais pu l'éviter…Il m'envoya un coup violent, dont la force fut décuplée par un sortilège que je ne connaissais pas. J'entendis un craquement qui aurait inquiété n'importe qui, mais une côte se répare assez vite, surtout si l'on a encore du sang plus ou moins frais sur soi…Pliée en deux après l'impact, j'émis un grognement. Mon doigt glissa sur le haut de ma poitrine et j'en récupérais quelques gouttes de sang pas encore séché. La douleur de ma côte s'apaisa, sans pour autant cicatriser entièrement. Il faudrait quelques minutes à cela…

    Je pris le temps d'analyser la situation: J'étais face à un humain appartenant à la maison de Rowena, un humain qui avait vite deviné ce que j'étais en gardant son calme, un humain qui semblait aussi froid que la pierre mais qui pourtant dégageait l'odeur attirante qu'à le sang. Je crus un instant qu'il était fruit d'une illusion et appartenait en fait à ma race, mais je m'ôtai cette idée ridicule de la tête. Il aurait pu, mais je le sentirais…J'avais eu ma part d'illusions.

    « - J'ai encore trop de mystères à résoudre sur mon histoire pour me permettre de mourir maintenant. »

    Etais-ce simplement la curiosité d'en savoir plus sur son passé qui lui faisait adopter un tel comportement? En tout cas, sa phrase signifiait qu'il était amnésique et donc qu'il se souvenait sans doute de peu de choses sur lui-même. Il ne se connaissait pas, il avait sans doute du subir un traumatisme qui l'empêchait de ressentir les émotions que j'inspirais en général. Oui…Je n'y étais pour rien, mes pouvoirs étaient intactes…

    C'était idiot d'avoir besoin de me rassurer ainsi, mais jamais au grand jamais je n'étais tombé sur un personnage tel que lui. On me craignait, on me respectait, on s'inclinait…Mais on ne me tenait pas tête. Un seul avait le droit de me tenir tête et encore, c'était de l'amitié si pas plus…Et il appartenait à ma race! Ce misérable humain prenait de grands airs…Je lui ferais regretter, fus-ce à coups de doloris!


    « - Pour quelqu'un qui possède une si haute estime d'elle-même, tu as commis une grande erreur : Tu as sous-estimé ta proie en oubliant de la délester de sa plus grande arme. Je me moque de l'élève que tu as tué, et je me fiche que tu paies ou non pour cet acte. Chaque jour, un prédateur s'en prend à sa proie, c'est dans l'ordre des choses. La chaîne alimentaire. Et les vampires comme les lycanthropes ont autant le droit de vivre que les simples humains. Mais si tu veux vraiment te nourrir de mon sang, ce sera beaucoup moins facile que de s'en prendre à un élève de première année...»

    Comment un humain pouvait-il être aussi…Relativiste? Oui, tout n'était qu'une histoire de chaîne alimentaire, on ne s'apitoyait pas sur le sort des vaches, des animaux, alors pourquoi s'apitoyer sur celui des humains qui n'étaient pas les premiers sur le haut de la chaîne alimentaire? Pourquoi nous traiter de monstre alors que nous nous nourrissions simplement? Certes, certains étaient conformes à la définition des monstres sadiques, tortionnaires, jouissant de la douleur des autres…C'était cliché, j'en conviens, mais le cliché n'est pas forcément faux.

    Sous-estimer une proie. Elles n'avaient aucune valeur à mes yeux, en dehors de la nutritive. J'étais une Longsdale bon sang, je n'avais pas à estimer qui que ce soit, encore moins un minable petit humain de pacotille! Amnésique ou pas, stupide ou pas, il finirait avec mes crocs plantés dans sa gorge et je le laisserais vivre si l'envie m'en prenait, peut être le damnerais-je tiens, ce serait si drôle.

    Mais j'avais pris très mal le fait qu'il ose lever la main sur moi. Personne ne l'avait jamais fais –il y a un début à tout- et ça se paierait très cher. Vraiment cher…J'étais rancunière à l'extrême, ça ne se passerait pas ainsi. Je n'aimais ni son ton, ni ses manières, ni sa suffisance, en fait je n'aimais rien chez lui en dehors de son sang. Il voulait jouer? On allait jouer…Et il perdrait bien sur, ne soyez pas ridicule…

    Je sortis ma baguette de la poche arrière de ma jupe, cachant mes émotions intérieures pour n'exprimer qu'un amusement sadique sur mon visage.

    -Mf. Tu es vraiment sans gêne, tu devrais apprendre à respecter tes supérieurs…

    Oui dans ma tête j'étais supérieure à tout le monde et dans la réalité, ce n'était pas si différent, génétiquement parlant du moins. J'avais tout, le sang, la lignée, le nom…Lui, il ne devait même pas se souvenir de ses parents, ce minable! J'allais lui apprendre la vie, et pourquoi pas la mort.

    -Comme tu sembles préférer la baguette, jouons donc avec la magie…Mais je te préviens, j'ai un culot que tu n'auras jamais…Vous les humains craignez bien trop les lois. D'ailleurs vous en avez trop, il faut oser les enfreindre!

    J'hésitais à savoir si j'utilisais mon pouvoir de lire l'avenir pour gagner ou pas. Non j'allais me mettre un handicap, ça rendrait la victoire encore plus totale…Je ne l'utiliserais qu'en cas d'urgences et il s'imposerait si ma vie –ou ma mort- était mise en danger. J'aurais le temps d'esquiver, au pire.

    En parlant ainsi, je révélais une partie de l'étendue de mes dons qui n'avait cessé de s'accroître. Selon la théorie d'Edward, on était meilleur car on avait souvent bu du sang de sorciers, et comme le pouvoir vient du sang, ça semblait logique…Néanmoins rien ne le prouvais et ce n'était pas le sujet, je m'éloignes.

    -Déjà pour commencer, je vais t'apprendre la vie….Avant de t'enseigner la mort.

    Sectumsempra? Doloris? Non ça se finirait trop vite, c'était moins drôle…Dernier recours disons. Ah je sais! Cette réflexion me prit en tout et pour tout une demi-seconde après la fin de ma phrase car je lançais presque immédiatement:

    -Flambios!

    Bien sur j'aurais pu utiliser un sortilège informulé, mais je les conservais pour les vraiment très douloureux…Des flammes bleues jaillirent de ma baguette et d'un geste ample, je les fis s'enrouler autour de moi avant d'en lancer une à grande vitesse en direction du Serdaigle dont le nom, entre parenthèse, restait inconnu. Je fis exprès de viser l'épaule, ce en guise d'avertissement.

    -Me défier n'était peut être pas la meilleure chose à faire, j'en ai plein en stock…

    Au fond j'étais en septième année et j'avais lu des ouvrages pas très net –mes préférés! Cela dit on avait appris ce sort en cours. Pour une fois que je prête attention à la chose…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Ven 1 Mai - 23:33

La buveuse de sang n'apprécia guère le violent coup que lui avait porté James, et le lui fit bien savoir, le menaçant en affirmant qu'il devait respecter ses supérieurs. Si le Serdaigle avait été capable d'éprouver une seule once d'émotion, peut-être aurait-il réagi en prétendant le contraire, mais tel n'étant pas le cas, il ne bougea même pas le moindre muscle facial, acceptant cette évidence. Oui, physiquement, elle le surpassait, et au moins autant au niveau de la quantité des souvenirs, de la maîtrise des Potions, ainsi que dans bien d'autres domaines. Mais il y avait de fortes chances pour qu'elle soit extrêmement loin de son compte si elle tentait de se mesurer à lui en termes de magie pure. Même les Aurors du Ministère, pourtant connaissant un très grand nombre de sorts, qu'ils soient ou non de magie noire, avaient été impressionnés par le fait que beaucoup de ceux que le jeune amnésique maîtrisait leur était purement et simplement inconnus. Jusqu'où pouvait-il aller ? Quelle était la puissance absolue de sa propre situation magique ? Oui, il était un mage de très haut niveau, mais quel était exactement ce niveau ? Connaître sa position dans les rangs de puissance lui permettrait déjà d'en savoir un peu plus sur lui-même. Une nouvelle énigme à élucider en plein milieu de ce qui prenait les apparences d'un duel de magie.

Sortant à son tour sa baguette, l'hémophage reprit son monologue, prétextant qu'elle jouait avec un avantage certain, en raison du fait qu'elle n'hésiterait jamais à enfreindre les lois des sorciers, qu'elle était bien plus culottée que les humains ne le seraient jamais, chose sur laquelle Vattic n'était pas certain de parier. Pour la jeune femme aux cheveux rouges, les sorciers avaient trop de lois, et ils devaient apprendre à les enfreindre. Immobile, les bras ballants, James la fixait toujours, sans la moindre émotion sur le visage, comme si ce qu'elle racontait n'avait aucun intérêt. Mais contrairement à ce que l'on pouvait penser, il avait écouté chaque mot, et tirait une conclusion de chaque parole sortant de la bouche de la damoiselle aux dents longues. Il était de toute manière évident que les simples sortilèges, provoquant une calvitie ou l'apparition de furoncles, auraient très peu d'utilité, et demeureraient bien moins efficaces que de vrais sorts, à condition de savoir utiliser ceux-ci. Contrairement à une idée un peu trop répandue, les sortilèges ne sont jamais bons ou mauvais, c'est la manière de les utiliser qui fait toute la différence. Et surtout, la raison qui pousse à les utiliser...

Si elle sembla hésiter un moment sur le sort à lancer, le choix fut rapidement effectué, et elle lança un sortilège de magie noire, extrêmement puissant, et aussitôt, de longues flammes bleues entourèrent sa sublime enveloppe charnelle, avant qu'une attaque commence soudainement, propulsant la chaleur maléfique dans la direction du jeune homme. Magie Noire. Si James avait été capable d'éprouver des sentiments, il aurait à coup sûr été impressionné par le fait qu'une élève de Poudlard maîtrise un sort aussi puissant. Aucune chance d'interrompre ces flammes avec un simple sortilège d'eau ou de refroidissement, comme Aguamenti, par exemple. Heureusement, le fait de n'avoir aucune émotion servait la cause du cœur de glace, et lui permettait de ne pas s'embrouiller l'esprit avec la peur, par exemple. Se jetant sur le côté, il esquiva soudainement le jet de flammes. Malheureusement, si ce sortilège était aussi simple à éviter, il ne serait pas aussi redoutable. A peine le feu bleuté eut-il dépassé sa cible qu'il fit demi-tour, retournant vers lui, à l'instant précis ou un nouveau sortilège apparaissait dans son esprit. L'adolescent se baissa, et le flambios le rata à nouveau, s'éloigna un peu, avant de retourner vers James, qu'il avait visiblement la ferme intention de réduire en tas de cendres.

Aussitôt, le Serdaigle joignit les mains, sa baguette entre ses doigts, et prononça une des plus longues formules magiques du monde des sorciers :

"Banakuska Evurikovsko Dulminievsky !"

Aussitôt, le corps de James sembla balloté au milieu de lueurs bleutées, dont la puissance atteignit bientôt un point tel que garder les yeux ouverts demeurait une torture pour la rétine. Vattic imaginait avec peine le supplice que cela devait être pour la pauvre Buveuse et ses sens exacerbés.

Lorsqu'enfin, la lumière se calma, au bout de quelques secondes, Jimmy se trouvait désormais au centre d'une immense fleur, au milieu d'une cloche qui semblait être en verre. Ou était-ce en cristal ? A la fois pierre et végétal, d'une sublime couleur bleue pâle, irradiant toute la Forêt Interdite par sa beauté et sa froideur, l'énorme fleur cristalline servit de bouclier face aux puissantes flammes bleues, qui atteignirent l'endroit ou se trouvait James avec une puissance incroyable. Stoppé par la cloche presque invisible, le sort se brisa en mille morceaux et ricocha dans cette partie de la forêt. Le jeune homme regretta d'avoir involontairement causé du tort aux arbres les entourant, même si ceux-ci ne reçurent qu'une brûlure minime, le flambios n'ayant plus sa puissance d'avant avoir heurté la cloche.

La Fleur Blanche, capable de stopper tous les feux, notamment ceux issus de magie noire. Un très puissant sort de magie Blanche. Aussitôt que la fleur eut rempli son rôle, la cloche se divisa en plusieurs morceaux, et s'ouvrit délicatement, comme une fleur au moment du printemps. A nouveau libre, James constata que sa protection se désagrégeait lentement. Incroyable. Comme on le disait souvent, les plus belles choses sont celles qui ne durent pas.

Retouchant le sol, Vattic pointa sa baguette sur la vampire, toujours entourée de ses feux bleutés, et attendit patiemment. Lorsqu'enfin, le visage de la buveuse de sang apparut, l'espace d'une seule seconde, lui offrant ainsi une cible idéale, il lança, sur un ton totalement dépourvu d'émotions :

"Endoloris."

Mais ce sortilège n'était qu'un moyen de déconcentrer son adversaire plutôt que par désir de lui faire véritablement mal, car il stoppa le sort quelques secondes à peine après l'avoir lancé. Observant la jeune fille, il reprit :

"Je te remercie."

Il inspira à fond avant de reprendre :

"J'ignore qui je suis, quelle est mon origine, j'ignore même pourquoi je ne peux ressentir ni douleur, ni amour, ni peur, ni colère. Tout ce que je sais, c'est que je suis un génie des sortilèges. Mais quel est mon niveau véritable, je n'en ai pas la moindre idée. En me lançant un sort aussi puissant, tu m'autorises à faire de même. Je ne t'insulterait plus en te lançant des attaques mineures. Je vais mettre toutes mes forces dans cette bataille, dussè-je y mourir. Au moins, je saurais vraiment quelle est ma force, et peut-être cela m'indiquera-t-il quelque indice sur ma véritable identité... Je te remercie de m'offrir cette chance..."

Reculant de quelques pas, Le Serdaigle attendit que la vampire se soit remise de sa dernière attaque, puis il se mit en position de duel, prêt à riposter à la moindre attaque par les sortilèges les plus dévastateurs qui pouvaient se trouver enfouis dans sa mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Sam 2 Mai - 12:26

    J'étais choquée. Oui vraiment choquée.
    Pourquoi? Ma foi c'est fort simple…Je voyais un humain, un élève ici qui devait être en sixième ou septième année, exécuter des sorts de magie de haut niveau. Comment pouvait-il les connaître? Comment pouvait-il posséder la puissance magique pour les utiliser? Comment osait-il les utiliser alors qu'on pourrait les voir? Tant de questions et si peu de réponses. D'ailleurs elles m'importaient peu, le pourquoi, je m'en chargerais après. Pour l'instant j'étais face à la réalité: Il connaissait autant de sorts que moi. Et pas des plus jolis.

    Le Flambios était un sort complexe, que l'on apparentait à la magie noire car le feu ne s'éteignait pas avec de l'eau mais seulement au gré du lanceur. Il consumait donc lentement la victime et j'étais seule maîtresse de quand le stopper. Je pouvais en faire un bûcher ou simplement une petite brûlure…Mais quoi que je décide, il avait trouvé le moyen de se protéger avec une cloche magique. On aurait dit le maléfice du bouclier, en beaucoup plus puissant. Ça ressemblait à l'ancienne magie, celle qui était monnaie courante en Angleterre au Moyen-Âge, je n'irais pas jusqu'à dire la magie de Merlin, mais pourquoi pas? De toute façon je n'étais pas une experte, je ne pouvais le jurer. Ça n'avait aucun sens…

    Finalement, il sortit de sa fleur qui disparus. Contre toute attente, cet humain osa transgresser les règles de sa race et me lança un sortilège impardonnable. Endoloris hein…C'est cela! Ça me piqua, rien de plus. Il ne ressentait pas de sentiments, il n'avait pas la volonté de faire souffrir, ni d'en jouir d'ailleurs. Il ne m'arriverait jamais à la cheville pour les sortilèges impardonnables, mais il allait payer cher le fait d'avoir osé en lancer un sur moi.

    « - Je te remercie. »

    Me remercier? Je ne voyais pas très bien de quoi…Pourquoi me remercier? J'étais à deux doigts de peut être le tuer et tout ce qu'il trouvait à faire, c'était me remercier? Sincèrement, je savais que pas grand chose tournait rond chez ce type, mais à ce point…On se pose des questions!

    « - J'ignore qui je suis, quelle est mon origine, j'ignore même pourquoi je ne peux ressentir ni douleur, ni amour, ni peur, ni colère. Tout ce que je sais, c'est que je suis un génie des sortilèges. Mais quel est mon niveau véritable, je n'en ai pas la moindre idée. En me lançant un sort aussi puissant, tu m'autorises à faire de même. Je ne t'insulterait plus en te lançant des attaques mineures. Je vais mettre toutes mes forces dans cette bataille, dusse-je y mourir. Au moins, je saurais vraiment quelle est ma force, et peut-être cela m'indiquera-t-il quelque indice sur ma véritable identité... Je te remercie de m'offrir cette chance...»

    Lui-même ne connaissait donc pas ses limites. En un sens c'était intéressant, car nous les découvririons ensemble. Oserait-il lancer des sortilèges qu'il ne maîtrisait pas pleinement, au risque d'endommager le château, la forêt ou que sais-je d'autre? Il ne ressentait aucun sentiment, d'accord ça j'avais compris, mais il y avais un minimum. J'avais l'impression d'avoir en face de moi un soldat tellement endurcit par la guerre que tuer ou faire du mal ne lui faisait plus rien. Ni en mal, ni en bien, s'entend. C'était une impression étrange, pour moi qui me délectait des sentiments néfastes de mes victimes, la c'était le vide, le silence totale…

    Je lui offrais une chance de se connaître, il m'offrait une chance de tester mes capacités. C'est vrai après tout, je ne me préoccupais pas tellement de la magie. Je la voyais comme un bonus grâce à laquelle je renforçais ma puissance, ce qui est toujours intéressant. Les guerres éclatent vite, et les plus terribles ne sont pas les affrontements humains. Je misais sur mes capacités vampiriques, sur mon cœur et mes pouvoirs de démon infernal, pas sur ces pouvoirs sortis Lucifer seul sait d'où! Et la, un petit humain arrive et se trouve être un adversaire intéressant…Intéressant. Il y avait peu d'humains que je considérais comme intéressant.

    -Il n'y a pas de quoi. Je pense que chacun trouvera son compte dans ce duel…Ne retiens pas tes coups, je ne retiendrais pas les miens.

    Je débloquais mes visions du futur, histoire de pouvoir anticiper chacun de ses coups. Durant plus d'un siècle je m'étais reposée sur elle au lieu de mes instincts qui pouvaient être trompeurs. Je m'étais rendue compte, depuis le début de ce petit jeu, que m'en priver avait été une erreur. Il voulait un duel puissant? Il aurait un duel puissant…Chacun en pleine possession de ses moyens.

    -J'avoue que tu es un humain spécial, intéressant même…Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme toi avant, et tu sembles avoir un futur aussi floue que ton passé, c'est fascinant. Mais tu sais…Je peux te faire retrouver la mémoire. Si je bois ton sang, j'y lirais la vérité…C'est un pouvoir de vampire. Et on y gagne tous les deux…Qu'en penses-tu? Toi qui était si désireux de savoir. Je peux ENDOLORIS!

    Evidemment mon bla bla était véridique. Je pouvais vraiment lire son passé dans son sang, comme n'importe quel membre de mon espèce. Mais je lui avais révélé cela pour l'intéresser et pour que mon sortilège atteigne sa cible, ce qui fut le cas. Ah monsieur s'amusait à me lancer des sortilèges impardonnables? Donnant donnant, sauf que le mien était plein d'un désir brûlant de souffrance et d'un sadisme caractéristique de ceux de ma race. Il souffrirait sans doute plus que moi. Mais…Etait-il encore capable de souffrir?

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Sam 2 Mai - 14:31

Le fait que James paraisse si sincère en cet instant, alors qu'il remerciait la jeune femme de l'attaquer de manière aussi puissante, sembla intriguer celle-ci, et il fut relativement étonnant de la voir se montrer à son tour presque amicale, comme si soudainement, elle s'était mise à considérer l'amnésique comme son égal. Mais peut-être était-ce juste une impression. Après tout, il n'avait pas hésité à user d'un Sortilège Impardonnable afin de la déconcentrer, même si l'effet de celui-ci s'était révélé particulièrement inefficace. Normal. Contrairement à la plupart des gens qui employaient ce sort, Vattic n'éprouvait aucun intérêt à faire souffrir les gens, que cela soit physiquement ou mentalement, il n'en tirait aucun bénéfice. Cette magie fonctionnant sur le sadisme du lanceur, il était logique que la vampire n'en souffre pas plus d'une demi-seconde, et encore, la douleur demeurait très relative. L'Avada Kedavra, en revanche, était bien plus simple à lancer, mais était purement et simplement inefficace contre les vampires. Normal, puisqu'ils sont déjà morts. A quoi bon faire stopper un cœur qui ne fonctionne déjà plus depuis longtemps ? L'Imperium, quant à lui, demeurait également très aléatoire. Oui, en cas d'urgence, James l'avait déjà utilisé pour empêcher quelqu'un de s'en prendre à son père adoptif, mais n'avait pas véritablement trouvé d'utilité à ce sort. En d'autres termes, ces sortilèges ne valaient rien durant ce combat. Autant se contenter de la magie basique. Il était en revanche dommage que l'enceinte de Poudlard ne permette pas le transplanage. Ainsi, au moins, Jimmy aurait pu se hisser à peu près au niveau de la vitesse de la damoiselle aux cheveux rouges, ayant une facilité déconcertante à la téléportation. Eh oui, quand on aime pas les balais, on se sert d'un autre moyen pour se déplacer...

-Il n'y a pas de quoi. Je pense que chacun trouvera son compte dans ce duel…Ne retiens pas tes coups, je ne retiendrais pas les miens.

Le Serdaigle hocha lentement la tête. Il acceptait les nouvelles règles du duel, et agirait alors en conséquence. Mais alors qu'il s'apprêtait à recevoir une nouvelle attaque, la Buveuse se contenta de parler, précisant le fond de sa pensée :

-J'avoue que tu es un humain spécial, intéressant même…Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme toi avant, et tu sembles avoir un futur aussi floue que ton passé, c'est fascinant.

"Ainsi, tu peux lire l'avenir ? Intéressant. Quel dommage que tu ne puisses connaître le passé, cela m'aurait grandement aidé. Mais si tu peux voir ce que le futur te réserve, je ne crois pas à la divination, personnellement. Il suffit d'un rien pour que l'avenir soit modifié, et donc pour qu'un destin exceptionnel devienne ridicule... Il est vraiment dommage que nous ne nous soyons pas connus dans d'autres circonstances..."

Mais l'hémophage reprit bientôt :

-Mais tu sais…Je peux te faire retrouver la mémoire. Si je bois ton sang, j'y lirais la vérité…C'est un pouvoir de vampire. Et on y gagne tous les deux…Qu'en penses-tu? Toi qui était si désireux de savoir. Je peux ENDOLORIS!

Si au début de sa phrase, intrigué, Vattic avait tendu l'oreille, il ne s'était pas vraiment attendu à ce qu'elle l'attaque de manière aussi lâche, distrayant sa proie par de sublimes promesses. Était-ce vrai, ou était-ce juste une invention destinée à lui faire oublier qu'il se trouvait au beau milieu d'un combat ? Quoi qu'il en soit, le sort frappa James de plein fouet.

Mais il ne remua pas un cil.

Soupirant, il regarda la belle aux cheveux rouges de son regard terne, avant de reprendre :

"Tu n'as donc pas écouté ce que je te disais ? Je ne ressens pas la douleur. Le sortilège Doloris n'a donc aucun effet sur moi, je suis désolé de te l'apprendre. A ce niveau, l'un contre l'autre, nous sommes plus ou moins à ce même point... Si tu souhaitais sincèrement me gêner, de véritables blessures physiques seraient bien plus utiles..."

Se positionnant correctement, James lança son bras tenant sa baguette en arrière, avant de soudainement imprimer un arc de cercle dans un nouveau mouvement, et lorsque la baguette pointa à nouveau la jeune hémodépendante, le sortilège informulé fut mentalement prononcé, tandis que la terre elle-même sembla se mettre en colère. Elle se mit à remuer en fonçant vers la vampire, comme si une taupe géante était soudainement apparue avec la ferme intention de manger. Mais non, Vattic n'avait pas fait apparaître un tel animal. A mi-chemin, la terre et la boue mêlées sortirent de leur sol, sous la forme d'un énorme serpent de pierres et d'argile, qui fonçait, à la vitesse d'un train, gueule ouverte, donnant une belle vision sur ses crochets de roche, vers la buveuse, la masquant aux yeux du Serdaigle, avant de soudainement exploser en frappant violemment, provoquant un gigantesque tremblement de terre aussi bref que violent, que même les habitants du château avaient dû ressentir.

Mais le jeune homme ne s'attendait pas à avoir vaincu son adversaire ainsi. Même si elle n'avait pas été une vampire, elle avait très bien pu trouver une parade magique très efficace, vu son niveau, ou se contenter de ses capacités physiques décuplées. Pointant à nouveau sa baguette, sur un gigantesque chêne, cette fois-ci, il murmura :

"Animus."

Aussitôt, l'arbre sembla se déraciner de lui même. Ses branches prirent l'apparence de jambes et de bras noueux, tandis qu'un visage se dessinait sur l'écorce. Un Ent. Un arbre humain, en quelque sortes, qui reprendrait sa forme initiale sitôt vainqueur ou vaincu. Un puissant sortilège de métamorphose, connu, mais très peu utilisé. Très pratique pour animer des objets inanimés, comme des statues ou même des casseroles...

Pour le moment, la suceuse de jus de tomate n'était pas visible, mais n'était pas morte pour autant. Bien au contraire, elle était embusquée dans un coin, prête à frapper. James le sentait dans tout son être. Il avait à faire à une femme aussi belle qu'elle était une puissante vampire et une excellente ensorceleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Sam 2 Mai - 15:20

    « - Ainsi, tu peux lire l'avenir ? Intéressant. Quel dommage que tu ne puisses connaître le passé, cela m'aurait grandement aidé. Mais si tu peux voir ce que le futur te réserve, je ne crois pas à la divination, personnellement. Il suffit d'un rien pour que l'avenir soit modifié, et donc pour qu'un destin exceptionnel devienne ridicule... Il est vraiment dommage que nous ne nous soyons pas connus dans d'autres circonstances...»

    Impressionnant de voir à quel point un humain pouvait comprendre le futur. C'est vrai, tout pouvait changer en un moment, raison pour laquelle je ne voyais que sur quelques minutes maximum, sauf exceptions. Je ne voyais pas l'issue de ce duel, car j'ignorais encore si mon sort fonctionnerait. Il le devait, pourquoi le futur ne s'ouvrait-il pas pour me montrer?

    Je continuais ma tirade, lui expliquant que je pouvais effectivement voir son passé, lever le voile de mystère et peut être lui rendre sa sensibilité du même coup. Et la, je lançais mon sortilège qui se révéla…Inefficace.

    Je fus déstabilisée, je l'avoue honteusement, de voir mon sort inefficace. J'étais sure que ce sort marcherait même sur un puissant vampire pourvut que celui qui le lance soit un puissant sorcier, et ce type ne ressentait rien du tout? C'était de la douleur physique, ça touchait les nerfs, n'avait-il pas de nerfs fonctionnels? Etait-il vraiment si insensible? Je le brûlerais vif qu'il ne sentirait rien, il se contenterait de mourir et c'est tout? Ça n'existait pas des gens comme ça. Même un blocage au niveau de l'esprit, c'était du jamais vu! Lucifer bon sang, Merlin lui-même souffrirait de ce sort. C'était QUOI ce garçon? Oui quoi, pas qui. Il n'y avait aucun qui lorsqu'on n'existait pas. Pour lui, il y avait un ça primaire, mais pas un moi.

    J'étais frustrée, je devais l'avouer aussi. Qu'un humain résiste à ce sort…Il avait un corps normal, une odeur normal, pourquoi résistait-il alors? Face à ce mystère et incapable de comprendre, ma frustration se modela en une sorte de colère féroce. J'étais à deux doigts de le tuer dans un jet de lumière verte.

    « - Tu n'as donc pas écouté ce que je te disais ? Je ne ressens pas la douleur. Le sortilège Doloris n'a donc aucun effet sur moi, je suis désolé de te l'apprendre. A ce niveau, l'un contre l'autre, nous sommes plus ou moins à ce même point... Si tu souhaitais sincèrement me gêner, de véritables blessures physiques seraient bien plus utiles...»

    Et depuis quand avais-je besoin d'écouter? J'aurais du cependant. Mais quand bien même, je n'y croyais pas…Ça défiais tout ce que je savais sur les humains, sur la magie et même sur le monde en général! Le sortilège ne pouvait le toucher, mais des blessures physiques si? Bien, alors j'utiliserais un sortilège qui inflige des blessures physiques. La formule était déjà inscrite dans mon crâne, je me préparais tandis qu'il lançait un sort à son tour.

    Un serpent géant, de roches et de terres, s'éleva du sol. Moi qui me cantonnait aux sorts conventionnels, lui ne manquait pas de culot. Heureusement j'avais anticipé. D'un bond agile, rapide, je sautais sur la tête du serpent puis sur la branche d'un arbre, observant le reptile terreux s'écrouler. A peine cela fut-il fait que l'arbre sur lequel j'étais se mit à bouger, me forçant à sauter sur un autre avant de revenir au sol, derrière mon adversaire.

    -C'est de la magie élémentale que tu utilises… N'est ce pas? Je commence à comprendre. Du coup, le puzzle n'est plus aussi sombre.

    Je pointais ma baguette sur l'arbre mouvant, lançant le sortilège «Incendio» en informulé. L'arbre prit alors feu. Un feu magique, qui s'éteint heureusement après que le végétal fut réduit en cendres.

    -Mais les arbres, c'est fragile. Tu sais…Je ne mentais pas tout à l'heure, je peux vraiment te faire voir ton passé grâce à ton sang…Il suffit d'une simple morsure. Indolore, même plutôt extatique à ce qu'on dit…

    Du moins quand la morsure est désirée et que la victime se laisse aller, mais ça, inutile de le préciser. J'eus un sourire en coin, me rappelant des innombrables victimes de ma soif meurtrière. Ou les morsures d'Edward…C'était vraiment une extase à l'état pur, je l'avais testé moi-même. Aucune douleur…Et de toute façon, ce type ne connaît pas la douleur. Mais comptez sur moi pour la lui apprendre. D'un ton doucereux, usant des charmes vampiriques -dont l'effet n'était pas garantis mais on ne perdait rien à essayer, je continuais:

    -Donnant donnant…Moi j'ai simplement faim et toi tu veux simplement savoir…Ça nous arrange…L'un comme l'autre.

    Au cas où, je me tenais prête à parer n'importe quelle attaque, les sens aux aguets, et à riposter avec un sectumsempra. Dangereux? Je sais…Mais il ne pourrait plus se plaindre de ne pas avoir mal.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Sam 2 Mai - 19:28

Spoiler:
 


Voir son sortilège de torture se révéler inutile face à son adversaire sembla stupéfier la Buveuse, l'impressionner, et également l'énerver au plus haut point. Ce qui était tout à fait logique. Vu son comportement particulièrement hautain et arrogant, la jeune femme n'avait, du moins jusqu'à présent, rencontré de résistance venant des êtres qu'elle considérait comme étant inférieurs à la race vampirique. Et voilà qu'elle se heurtait à un élève bien plus jeune qu'elle, et, surtout, bien plus fort au niveau magique. Mais elle ne semblait par pour autant désireuse de s'enfuir, bien au contraire, elle souhaitait continuer jusqu'à remporter. L'amnésique était même prêt à parier qu'elle se voyait déjà en train de boire tout son sang, après une glorieuse victoire sur celui qu'elle estimait, depuis le début, comme un simple humain...

Sitôt après qu'il eut animé l'arbre, la vampire révéla sa position, précisant qu'elle avait découvert qu'il n'utilisait que des sortilèges élémentaux, ce qui éclaira sa lanterne à son sujet. Effectivement, la magie de ce type constituait la plupart des attaques que James employait habituellement, car il la considérait comme étant la plus destructrice quand elle était utilisée contre le bon adversaire. Mettant le feu à l'arbre qu'il avait enchanté, celui-ci fut bientôt réduit à l'état de braises ardentes, au grand regret de James. A nouveau, la vampire parla. Elle se trouvait derrière le Serdaigle, s'offrant ainsi l'avantage du combat. Même en se retournant rapidement et avec une magie informulée, le cœur de glace ne pourrait esquiver l'attaque ou même la contrer. Si cela se révélait être un sortilège de mort, il était fichu. En d'autre termes, il devait agir sans bouger un seul muscle, et user d'une magie assez puissante pour récupérer l'avantage. Un seul sort lui vint à l'esprit, et ce n'était pas de la magie élémentale, et elle n'en serait pas la cible. Pointant sa baguette sur son propre corps, le jeune homme murmura mentalement la formule, avant de tout bonnement disparaître. Un sortilège de désillusion, suivi de près par deux autres sorts, dissimulant respectivement toute odeur émanant de lui, ainsi que les bruits de respiration et ceux de ses battements de cœur.

Puis, un brusque coup de vent, d'origine magique, balaya le sol dans toutes les directions, brouillant davantage les pistes. Ainsi, même la vampire n'avait plus d'indice quant à son emplacement véritable, et ce, malgré ses sens surdéveloppés.

Soudainement, la voix de James jaillit de nulle part, amplifiée, certes, mais ricochant de telle manière qu'elle semblait venir de partout à la fois, ajoutant davantage à la désorientation de l'hémodépendante aux cheveux rouges. Certes, elle tentait de jouer de ses charmes et autres atouts physiques pour inciter le garçon à l'écouter, à agir de la bonne manière, pour elle, du moins. Mais le jeune homme n'était pas dupe. Même si son affirmation était vraie quant à sa faculté de lire sa mémoire, il y avait de fortes chances pour qu'elle se venge en aspirant jusqu'à la dernière goutte d'hémoglobine qu'il possédait dans le corps.

"A supposer que cela soit vrai, tu n'as aucune chance d'y voir quoi que ce soit. Ma mémoire n'est pas bloquée, elle a été détruite. Il n'y a aucun moyen pour moi de récupérer le moindre souvenir de cette époque, et la promesse d'une vampire aussi fourbe que toi n'a pas vraiment de valeur à mes yeux."

Un mauvais sort jaillit soudainement, ratant de peu la vampire, puis un deuxième, et un troisième. Mais aucun ne semblait véritablement avoir l'intention de tuer, et ne venait jamais deux fois du même endroit. Si elle fut blessée par l'un d'eux, ce ne fut aucunement grave, voire même très superficiel. Le jeune homme n'avait-il aucune intention meurtrière à l'égard de la damoiselle hémophage ? Quoi qu'il en soit, son plan finit par tomber à l'eau, car un coup de vent brusque, de ceux que l'on a qu'en Automne, fit tomber une grande partie des feuilles des arbres, tapissant ainsi le sol de la forêt. Résultat, sa course était trahie par ses même feuilles, soulevées par son passage, rapide, certes, mais beaucoup moins que ne l'était une vampire affamée. Cependant, il ne semblait pas avoir remarqué ce détail, et continuait à lancer des mauvais sorts peu mortels, trahissant un peu plus sa présence à chaque coup.

"La seule personne que ce marché arrange, c'est toi. Je te l'ai dit. Tu ne pourras boire mon sang qu'une fois que je serais incapable de t'en empêcher, et pas avant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Dim 3 Mai - 21:57

    Spoiler:
     

    Alors que je l'avais bloqué, il utilisa un sortilège pour se rendre invisible. Désillusion sans doute. Quel idiot, je pourrais le repérer à l'odeur! Mais je ne devais surtout pas sous-estimer l'aigle. Il avait déjà prouvé qu'il était plein de surprise…Ainsi, je ne fus qu'à moitié déstabilisée de ne plus le sentir ni le voir. Je cherchais ses battements de cœur, en vain…Sans doute un sortilège de Silence. Je levais les yeux au ciel: Ce petit jeu ne finirait-il donc jamais? J'allais devoir le réduire à l'état de rien pour qu'il comprenne que j'étais la plus puissante? Bien, qu'il en soit ainsi!

    Je fermais les yeux, essayant de détecter ses futurs mouvements, mais il était toujours invisible pour moi dans l'immédiat. J'émis un discret grognement, avant qu'une voix ne vienne prendre la parole
    .

    « - A supposer que cela soit vrai, tu n'as aucune chance d'y voir quoi que ce soit. Ma mémoire n'est pas bloquée, elle a été détruite. Il n'y a aucun moyen pour moi de récupérer le moindre souvenir de cette époque, et la promesse d'une vampire aussi fourbe que toi n'a pas vraiment de valeur à mes yeux. »

    Peut-on vraiment détruire une mémoire? La mémoire est une chose complexe, l'une des choses que le monde –quel qu'il soit- n'a pas encore réussi à comprendre. On peut bloquer une mémoire, mais la détruire sans endommager le cerveau…C'était peu probable. J'avais déjà bu du sang d'amnésique et leurs souvenirs remontaient d'un coup. Dommage qu'ils soient mort peu après m'enfin, c'est un détail ça. Allais-je lui dire ce que je pensais ou pas? Non…Après tout, la vampire fourbe allait se taire.

    Les sorts se mirent alors à pleuvoir. Heureusement je fus prévenue une demi seconde avant qu'ils ne me touchent et, les yeux fermés, je les évitais avec une facilité déconcertante. L'un d'eux m'effleura le bras, sans dommage relevable. Si l'on continuait ainsi, il mourrait de vieillesse avant que l'on ai fini. J'allais mettre un terme à tout cela…

    « - La seule personne que ce marché arrange, c'est toi. Je te l'ai dit. Tu ne pourras boire mon sang qu'une fois que je serais incapable de t'en empêcher, et pas avant. »

    Tandis qu'il parlait, je décelais enfin sa présence grâce à un coup de vent. Ne le quittant plus des yeux, discrètement, je ne le perdais plus. D'une oreille, je l'écoutais parler. Il disait que ce marché n'arrangeait que moi, ce qui est faux…Pour une fois que je pouvais rendre service en me nourrissant! En même temps faire un BA c'est mauvais pour mon karma démoniaque…Même si ça m'arrange d'un côté. Oh puis qu'est ce que je raconte moi? Il voulait que je le rende incapable de me résister? On allait faire cela alors! Car à défaut de douleur physique, le sang qu'il perdrait grâce à mon sortilège l'affaiblirait et il ne résisterait pas à ma force.

    -Toujours le même refrain. C'est bien beau de défendre son sang…Mais tu devrais comprendre que c'est inutile. Si tu m'avais laissé boire tout de suite, tu en serais ressortis vivant. La…Je ne te promets rien.

    Oh après tout je n'étais pas à un meurtre près. Sur un siècle on a le temps de tuer…Même si c'est pour se nourrir, je suppose que ça peut se considérer comme un meurtre malgré tout. Donc évitons de compter, ça prendrait trop de temps…

    Je savais où il était, et cette information jouant dans la balance, ma vision du futur revenait. Je pouvais donc anticiper ses réactions et viser exactement où il fallait pour que le sort le touche. Dans ma tête, j'hurlais presque la formule, celle qui mettrait fin à tout ça…« SECTUMSEMPRA!» un éclair rouge jaillit de ma baguette et frappa la silhouette, annulant le sort de Désillusion du même coup. Je vis le sang jaillir des blessures causées, comme si j'avais lancé des fines lames en le coupant de partout. L'odeur du sang excita un peu plus mes sens, si bien que je perdais petit à petit le contrôle. J'allais lui sauter à la gorge…Bientôt…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
James Vattic
« Ravenclaw StoneHeart ».
avatar

Nombre de messages : 1354
Age : 31
localisation : Là ou je serais en paix...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour les potions, rien à craindre. Pour le sort, en revanche, n'importe quoi peut vous arriver dessus...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Renard
petit message : "C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité."
(Oscar Wilde)

Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Lun 4 Mai - 14:06

Pauvre petite vampire arrogante. Elle avait pourtant eu un aperçu de l'intelligence redoutable du Serdaigle, ainsi que de son affinité avec des sorts aussi puissants qu'ils étaient inconnus des plus grands sorciers. Et résultat des courses, elle se jetait à pieds joints dans le piège qu'il avait astucieusement tendu, prenant en compte tout ce que la Buveuse avait laissé échapper à son sujet. Elle pouvait voir l'avenir, oui, mais sur une durée extrêmement limitée, et rares étaient ses visions à 100% exacte de ce que serait la réalité. Persuadée d'être la meilleure grâce à son sang soi-disant "pur", et ses capacités hors-normes, elle n'avait pas pris la peine d'imaginer que son adversaire était beaucoup plus coriace qu'il ne le laissait apercevoir.

Néanmoins, elle exprima son point de vue sur l'idée de défendre son sang, ainsi que sur l'avenir du jeune homme, avant de lancer à celui-ci un sort de Sectumsempra. Le sortilège frappa James de plein fouet, et son corps sembla exploser, faisant jaillir le sang de tout son corps, comme s'il s'était trouvé pris au milieu d'une tempête de pétales tranchants comme des lames de rasoir, tout en annulant les sortilèges qu'il avait utilisé afin de dissimuler sa présence aux sens surdéveloppés de l'hémophage. Oui, la vampire maîtrisait à la perfection ses sortilèges de magie noire, et notamment ceux provoquant la douleur chez son adversaire. Vaincu, l'amnésique tomba à genoux, pour le plus grand bonheur de la jeune fille aux cheveux rouges, qui allait enfin pouvoir étancher sa soif. Du moins, cela aurait été le cas si Vattic avait été aussi stupide qu'il l'avait laissé paraître. Relevant la tête, le cœur de glace se releva soudainement, tandis que le sang qui s'écoulait de ses innombrables blessures s'asséchait, jusqu'à se transformer en sable. Faisant un pâle sourire, le sorcier commença à se désintégrer, sa peau se déchirant et tombant en poussière, chemin que ses os suivirent rapidement. Là ou il se trouvait ne restait plus qu'un tas de poussière grise.

Et aussitôt après, la jeune fille sentit sur sa nuque le contact froid de la baguette du jeune homme.

"Désolé, mais le combat est terminé... Néosentia !"

Aussitôt, la vampire perdit tous ses sens. Un sortilège de magie noire, qui prive la cible de sa vue, son ouïe, son odorat, son toucher, sa parole et même son goût. Seule la sensation de douleur reste présente, afin de savoir que même en plein combat, l'adversaire continue de frapper inlassablement jusqu'à ce que vous soyez vaincu. Très puissante, cette magie ne durait pourtant pas plus d'une demi-heure, et nécessitait un contact entre la baguette et la cible. En tant que vampire, la jeune fille aux cheveux rouges mettrait certainement deux fois moins de temps avant de recouvrer ses capacités.

Ce fut alors que James prit la parole, demeurant, par le fait d'être le lanceur du sort, la seule parole que la jeune fille pouvait entendre, et encore, car cette voix, une fois de plus, semblait venir de partout et de nulle part à la fois.

"Le sortilège du Doppleganger. Il crée un clone qui ne contient qu'une infime partie de la magie de son propriétaire, et qui possède une espérance de vie extrêmement courte. Cela t'apprendras à écouter et à retenir les paroles de celui qui te dévoile ses intentions. Je t'avais prévenu que je n'userai plus de sortilèges mineurs contre toi, et pourtant tu t'es comporté comme si je n'était qu'un élève de première année, ne lançant que des attaques à peine blessantes, contre un adversaire sur lequel j'avais employé un Sortilège Impardonnable quelques minutes plus tôt..."

Effectivement, il avait profité de la disparition de toutes ses traces pour se dissimuler derrière un arbre, avant de créer une copie de lui-même, par un sortilège informulé, et était resté sans bouger, jusqu'à ce que le pseudo-James se fasse avoir, distrayant ainsi totalement la Buveuse.

Observant la jeune fille, qui flottait certainement dans un néant, il se demanda ce qu'elle pensait. Se raccrochait-elle comme elle pouvait à ses paroles ? Ou bien se contentait-elle de l'ignorer, persistant à se croire capable de se tirer de ce guêpier sans problème, pour pouvoir lui régler son compte immédiatement après ? Connaissant la jeune fille, la deuxième hypothèse était la plus probable. Mais elle n'était même plus capable de sentir sa baguette entre ses doigts, de savoir ou se trouvait son adversaire, de prononcer la moindre formule, de sentir l'odeur des bois, ni même de sentir le goût du sang. Elle ne pouvait même pas savoir si elle serrait les poings ou les mâchoires. Particulièrement horripilant, presque aussi insupportable que le sortilège Doloris, mais qui restait néanmoins encore autorisé par le Ministère de la Magie. Enfin, il n'offrait pas d'aller simple pour Azkaban, en tout cas.

Fixant la Buveuse, James soupira, avant d'user du maléfice du Bloque-Jambe, la faisant ainsi tomber à terre :

"Locomotor Mortis."

S'agenouillant à ses côtés, il appliqua sa baguette sur son propre poignet, qui s'ouvrit alors, laissant un flot de sang dégouliner. Et pourtant, Vattic ne ressentait pas plus de douleur que lorsque l'hémodépendante lui avait infligé le sort de torture. Il déposa alors son avant-bras ensanglanté sur la bouche de la jeune fille, laissant quelques gouttes de sang filtrer dans la gorge de celle-ci. Était-il prit de pitié ? Ou souhaitait-il seulement obtenir plus d'informations à son sujet ? Ni l'un ni l'autre. Il avait gagné le duel, et donc le droit de ne pas se faire mordre. Et de garder la majeure partie de son sang. Mais rien ne lui interdisait d'offrir un peu de sa substance à la perdante. Ainsi, elle retrouverait plus rapidement ses forces et ses sens, diminuant davantage la durée du maléfice de Privation Sensorielle.

La damoiselle aux cheveux rouges eut droit à cinq gorgées de sang frais, avant que l'amnésique n'ôte son bras, et use à nouveau de sa baguette pour se soigner. Si l'on exceptait cette blessure qu'il s'était volontairement infligé, aucun des deux participants ne souffrait de la moindre égratignure, malgré la puissance des sorts qui avaient été employés dans ce monstrueux duel magique.

Se redressant, James lança le contre-sort du Bloque-Jambes, puis rangea sa baguette dans le mécanisme fixé à son poignet, avant d'observer un moment la jeune fille, toujours allongée confortablement contre l'arbre. Ironie du sort, c'était l'arbre contre lequel elle s'était appuyée lorsque l'amnésique avait débarqué, se moquant en grande partie de son courage insensé.

Mains dans les poches, il se retourna, avant de lâcher, d'un ton toujours aussi neutre :

"Ce maléfice ne durera pas plus de quelques minutes. Bientôt, tu seras à nouveau en pleine possession de tes moyens. Je te remercie pour ce duel. Mais je crois que nous ne sommes pas allé au maximum de nos puissances respectives. Peut-être que la prochaine fois, si tu fais l'effort de m'écouter, nous pourrons aller beaucoup plus loin. Et peut-être gagneras-tu... Qui sait ? Qui peut savoir ?"

Il commença alors à s'éloigner, et tandis qu'il se dirigeait vers le château, il précisa :

"Mon nom est James Vattic. Si tu me cherches, cette indication pourra t'aider à me trouver plus facilement..."

Et il quitta la forêt sans un mot de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   Mer 13 Mai - 19:17


    J'étais vainqueur.
    Dans ma tête, je ne pouvais que gagner. C'était un pauvre petit humain stupide et je venais de lui faire subir un sort de magie noire si puissant qu'il viendrait à bout du meilleur sorcier. Le Sectumsempra provoquait une multitudes d'entailles profondes et soignable uniquement par des professionnels compétents qui ne confondrait pas les blessures avec d'autres choses. En même temps pour soigner ce sortilège il fallait déjà le connaître ce qui réduisait le nombre de médicomage capable d'en venir à bout à…Très peu.

    Et pourtant non. Même ça, même ce foutu sort à la con qui pourtant était puissant, il arrivait encore à le contrer! Je le voyais se désintégrer sous mes yeux et presque immédiatement, je compris qu'il s'agissait d'un clone et que je m'étais faite bernée comme une idiote. J'enrageais. Qu'avais-je ce soir? Je perdais mes sens, je n'étais pas concentrée, j'étais totalement…Ailleurs. Comme si une part de moi-même voyageais dans des méandres inconnus. Ou alors c'était tout simplement ce garçon si…Glacé, qui me perturbait? On ne pouvait pas ne rien ressentir. Même moi je ressentais des émotions. La colère, la haine et même…L'amour. Alors si moi, je ressentais des choses, tout le monde devait en ressentir! Et lui non…il faisait exception…Et Lucifer seul sait à quel point je hais les exceptions humaines.

    Il n'empêche que son clone n'était plus qu'un tas de sable. Je me demandais d'ailleurs comment un gamin pouvait se servir de magie élémentale, m'enfin.

    « Désolé, mais le combat est terminé... Néosentia ! »

    Aussitôt, l'univers fut un noir complet. Je ne voyais plus, je ne sentais plus, je n'entendais plus, je ne goûtais même plus le venin qui coulait sur ma langue. Je voulus bouger, mais je ne parvenais pas à localiser mes muscles. Sans le vouloir, je sentis une panique monter en moi. Jamais je ne m'étais retrouvée ainsi, désarmée, sans aucune défense valable. N'importe qui pouvait venir et me mettre le feu, me détruire à jamais sans que je puisse bouger. Si respirer était un besoin vital, j'aurais suffoqué. Si pleuré m'étais permis, les larmes me seraient montées aux yeux.

    J'avais honte de le penser, mais dans cette bulle noire j'étais seule avec moi-même et chacune de mes faiblesses semblaient ressortir. C'était pire que les anciennes tortures. J'avais juste ces sensations douloureuses, la soif, le mal-être, tout…Le véritable mal qui m'habitait reprenait le dessus et j'avais l'impression de disparaître petit à petit. Comme si ce sort nous faisait vivre nos craintes les plus profonde. Néosentia hein…Je m'en souviendrais. Enfin…Si je sortais de cette bulle.

    « Le sortilège du Doppleganger. Il crée un clone qui ne contient qu'une infime partie de la magie de son propriétaire, et qui possède une espérance de vie extrêmement courte. Cela t'apprendras à écouter et à retenir les paroles de celui qui te dévoile ses intentions. Je t'avais prévenu que je n'userai plus de sortilèges mineurs contre toi, et pourtant tu t'es comporté comme si je n'était qu'un élève de première année, ne lançant que des attaques à peine blessantes, contre un adversaire sur lequel j'avais employé un Sortilège Impardonnable quelques minutes plus tôt...»

    Sa voix raisonnait comme dans une immense pièce vide. C'était le seul son que je parvenais à entendre, alors je m'y accrochais. Attentive à ses paroles, j'essayais de forcer mon cerveau à oublier la panique pour les comprendre. Une clone…Comme quoi j'avais raison. Ecouter, j'avais écouté! Mais je ne m'intéressais pas aux paroles des sous-race. Quel intérêt, franchement? En 117 ans d'existence je n'avais entendu aucun humain dire des choses assez intéressante pour retenir mon intérêt plus de quelques secondes. Et les seuls à qui ça arrivaient, je l'avais vu avant dans une vision. C'est pareil lorsqu'il me dit de ne pas sous-estimer les humains. Que croit-il? Au bout d'un siècle à les chasser on comprend très vite qu'il n'y a pas de quoi paniquer! Ils ne valent rien. C'est une généralité, mais les exceptions en général, mes visions me mettent en garde…Et la rien. Rien!

    Je l'entendis jeter un sort, mais je n'en sentis pas ses effets. Je ne sus pas ce qu'il fit ensuite et il faut dire que ça m'intéressait peu. J'essayais de lutter pour reprendre le dessus. Paniquée mais surtout très frustrée. Je suis une Longsdale, on ne me bat pas si facilement!


    « - Ce maléfice ne durera pas plus de quelques minutes. Bientôt, tu seras à nouveau en pleine possession de tes moyens. Je te remercie pour ce duel. Mais je crois que nous ne sommes pas allé au maximum de nos puissances respectives. Peut-être que la prochaine fois, si tu fais l'effort de m'écouter, nous pourrons aller beaucoup plus loin. Et peut-être gagneras-tu... Qui sait ? Qui peut savoir ? »

    Dire qu'en temps normal, ce type serait sous ma domination, sous mon total contrôle. Aucun humain ne m'avait jamais vraiment tenu tête…Les seuls qui s'opposaient réellement à nous étaient les lycans, mais ce sont nos ennemis mortels depuis notre création! On pouvait expliquer leur suffisance, on pouvait leurs accorder un minimum d'importance et les écouter attentivement pour ne pas être surpris. Car après tout leur morsure venimeuse nous était mortelle…Comme la nôtre leurs était mortelle. Mais lui…Ce petit humain…C'était une proie! Comme si le petit poisson se retournait contre le terrible requin. Il ne pouvait gagner…Ou plutôt…Je ne pouvais pas perdre…C'était impossible…

    « - Mon nom est James Vattic. Si tu me cherches, cette indication pourra t'aider à me trouver plus facilement...»

    J'essayais de bouger les lèvres, pour lui hurler qu'il regretterait de m'avoir facilité la tâche, mais aucun son ne sortait de mes lèvres. J'hurlais en silence dans ma tête, de rage, de frustration. J'allais être d'une humeur massacrante pendant des semaines entières…Jusqu'à ce que James Vattic ait rejoint l'autre monde dans les pires souffrances.

    *

    Les quelques minutes me parurent des heures. Prisonnière de moi-même, sans défense, si j'avais eu un cœur sans doute aurais-je eu un infarctus. Petit à petit, je commençais à percevoir à nouveau. Et lorsque tout me fus revenu, je sentis un goût de sang dans ma bouche. M'étais-je cassé une dent? Non…Ce n'était pas mon sang…C'était du sang humain, et l'odeur…
    Je crachais ce qui me restais en bouche.

    Il m'avait donné de son sang! Comme pris de pitié! Il enchaînait les insultes décidément…Je n'étais pas morte de faim et son petit sortilège ne m'aura indisposée que quelques minutes! Sale enfoirée…En plus d'être frustrée, vexée, et dans une colère noire, j'entrais en prime dans une rage sans nom. Incontrôlable, presque primitive, je donnais un coup dans l'arbre sur lequel il m'avait appuyée. Le pauvre végétal s'écroula comme après une tempête violente. Mais il en fallait plus pour évacuer la rage contenue dans mes veines.

    -Je te ferais regretter d'être né...Misérable humain.

    Ainsi durant le reste de la nuit, ce fut la forêt qui subit mon courroux. A défaut de ce James Vattic. Mais croyez moi, rien n'est joué…


    & that's all…Really? You know? Ah ah…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre particulièrement sanglante... [PV AIlyn] { TERMINE }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Patte Sanglante, Nuage Sanglant ?
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» Un vent d'aventure (termine)
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Extérieurs du château. :: { La forêt interdite.-
Sauter vers: