AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forbidden Vices | Melena E. Alcott.

Aller en bas 
AuteurMessage
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:24


Melena E. Alcott

Voice within.


    x. 17 ans
    x. Née à Mansfield, le 1 octobre 1962
    x. Humaine
    x. Serpentard / Préfète

« Mes yeux distinguent ce que les vôtres refusent de voir. Mes doigts effleurent ce que les vôtres traversent. Mon regard, mon toucher, ne sont pas obstrués par ce filet de mensonges, ainsi les morts ne craignent pas de s'offrir à moi…»



    .x. Once Upon a Time…


    x. Born to be a shame.

    Dans la demeure des Alcott, située non loin de la forêt de Sherwood, on entendait une femme hurler comme si on l'égorgeait. Sa douleur était telle qu'aucun homme ne pourrait jamais la supporter. Sur son front luisait des perles de sueurs, ses yeux reflétaient la fatigue qui la tenaillait. Elle n'en pouvait plus, elle voulait abandonner. Son corps ne suivait plus, lui aussi en avait assez…Elle en avait déjà mis un au monde, elle n'avait pas la force de mettre un deuxième…

    « Courage! » cria une sage femme dont les habits étaient tâchés du sang qui s'écoulait. Elle voulait se montrer rassurante, mais elle savait que sa maîtresse ne survivrait sans doute pas à l'accouchement. Du sang noir tâchait les draps, indiquant que la jeune femme souffrait d'un autre maux hors de son accouchement. L'affaiblir ainsi n'était pas bon, mais à défaut de sauver la mère, sauvons au moins l'héritier! Voilà le raisonnement de la sage femme. Elle ne pensait plus qu'à la vie de l'enfant à naître dont la tête apparaissait petit à petit.

    « Encore un effort! ». La future mère poussa une ultime fois et des cris se firent entendre.

    -Mon bébé…Donnez moi mon bébé…

    La supplique était prononcée d'une voix si faible qu'à peine l'enfant dans les bras, les yeux de sa génitrice se fermèrent. Le père entra à cet instant, prévenu quelques heures plus tôt de l'accouchement prochain. Le médecin le suivit de près et déclara la mort de la mère après avoir eu un mouvement de recul face au sang noir et aux autres choses tâchant les draps autrefois blanc. L'information ne fit pas grand chose au père, son enfant était la, il avait survécu, il avait enfin une descendance…

    -Montrez moi mon héritier! Exigea-t-il sur un ton impérieux.

    La sage femme lui donna l'enfant qu'elle avait tendrement emmaillotée dans du linges blanc. Le père regarda le sexe de l'enfant et faillit laisser tomber le nouveau-né.

    -Une fille! Mais je ne veux pas de filles! On m'avait annoncé des jumeaux!
    -Certes monsieur, risqua la sage femme, mais des faux-jumeaux…L'un d'eux est mort-né…Seule la petite fille a survécu…

    Tout en parlant, la sage femme désigna le cadavre d'un petit bébé masculin, tout près de celui de sa femme. Le père émit un grognement de rage, furieux, il se mit à tempêter contre les médecins.

    -Mon fils est mort! Je n'ai plus qu'une pauvre chose insignifiante qui ne sera bonne qu'à marier et encore! Jamais vous entendez, la fortune et la gloire des Alcott ne pourra se perpétuer dans une créature aussi stupide! Une fille, ah!
    -Si je puis me permettre, intervint le médecin, ne détestez pas cet enfant trop vite…On dit que lorsque de deux jumeaux, l'un meurt à la naissance…Cela prouve la supériorité de l'autre. Votre nom peut très bien se perpétuer en une fille, les époques évoluent monsieur et je…
    -Silence!

    Malgré tout, Henry Richard Alcott réfléchit aux dires du médecin. Sa femme étant morte, il devrait en trouver une autre pour lui offrir un héritier mâle, mais il pouvait se contenter de celle-là pour faire bonne figure face au monde…La mort de sa femme et des deux enfants feraient louche, voilà ce qu'il se dit. De plus si le médecin avait raison…Un éclat malsain se mit soudain à briller dans les yeux du père. Il détestait l'enfant, mais il pourrait s'en servir.

    -Bien, j'y réfléchirais. Mais quelle est cette odeur infecte?
    -Votre femme avait une maladie…Que je n'avais plus vu depuis longtemps, on appelle ça la méléna, c'est mortel quand ce n'est pas soigné à temps et comme on ne peut détecter cette chose infâme…
    -Melena…Mh. Appelez la meurtrière de mon héritier ainsi et gardez la hors de ma vue, je ne veux aucun contacte avec elle jusqu'à nouvel ordre. Est-ce bien clair? Et que cette histoire de maladie honteuse ne se répande pas! Ma femme est morte en couche et il n'y avait qu'un seul enfant pas deux.

    Tous les gens présent acquiescèrent. « Elle m'aura humiliée jusqu'au bout cette garce…» pensa Richard. « Elle ne fut même pas fichue de me donner un héritier mâle vivant. Bon débarras. Espérons que la prochaine y parviendra. »

    Ainsi naquis-je, moi, Melena Eldwine Alcott, fruit d'un mariage arrangé entre deux nobles familles sorcières, d'un père tyrannique, sexiste et violent, d'une mère dépressive par tous les vices de son mari, toutes ses infidélités, et par toute une vie gâchée à cause d'un simple mariage. On me donna le prénom d'une maladie qui était jugée honteuse à cette époque, son père me qualifia de meurtrière et on me condamna aux ténèbres avant même que je ne puisse comprendre pourquoi.

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby


Dernière édition par Melena E. Alcott le Sam 2 Mai - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:31



    x. Silence Agony.


    « Vraiment? Lord Alcott a une fille? »
    « On dit qu'elle souffre d'une maladie qui l'affaiblit, elle ne peut sortir. »
    « Je ne l'ai jamais vue…C'est la fille de son ancienne femme c'est ça? Elena? »
    « Je ne sais pas, on ne sait rien sur elle…Peut être n'existe-t-elle même pas…»

    J'aurais préféré, ne jamais exister.

    Je grandis dans une ambiance peu propice au développement d'un enfant bien dans sa tête. Petite, mon père avait confié ma garde et mon éducation à une nourrice. Cette nourrice était la sage femme qui m'avait vue naître, si bien qu'elle ignorait quel comportement adopter à mon égard. Elle avait entendu les insanités de mon père à mon sujet et n'était pas insensible à mon malheur, néanmoins elle savait aussi que « J'avais tué mon jumeau » et que je portais le gêne du mal, comme on dit. Mais moi, je ne savais rien de tout cela…On m'avait éduquée de telle façon que je n'apprenne jamais ce que j'étais vraiment, ni pourquoi on me détestait. Mon père voulait entretenir une manipulation totale sur moi, en me confinant et en me faisant penser que ma situation était uniquement de ma faute, que mes efforts n'étaient pas assez bien…Et cela fonctionna.

    Les rares fois où je le voyais, il me critiquait. Il n'hésitait pas à m'humilier devant les domestiques de la demeure, et souvent je lui servais de défouloir. Mais jamais je ne me plaignais, car ces coups étaient un symbole de considération…Il me considérait comme quelqu'un, lorsqu'il levait la main sur moi, lorsqu'il me rouait de coups jusqu'à ce que je tombe. J'étais mal dans ma peau malgré tout, cette peau couverte de douloureux bleus, par dessus lesquels je rajoutais des marques profondes de mutilations au couteau. Je venais d'avoir onze ans, et j'en étais déjà à ce stade…Ma nourrice finit par s'en apercevoir et en informa mon géniteur…C'est à cet instant de mon histoire que commence le début de la fin…

    Ce jour là, j'étais enfermée dans ma chambre, en habits de nuit car on venait de me coucher. C'est alors qu'il entra.

    -Montre moi tes bras
    -Mes…Bras? Mais pourquoi père..?

    Sans me répondre, il attrapa violemment mon bras droit, le serrant fort. Il le retourna en me le tordant au passage, si bien que j'eus une exclamation douloureuse. Il arracha le tissu couvrant mes blessures et me fichu mon propre avant bras sous le nez.

    _Qu'est ce donc que cela? Ne m'as-tu pas assez créé de honte de part ta naissance, cela ne te suffit pas?!
    -Père je…
    -Silence! Tuer ta mère, tuer ton frère ne t'a pas suffit, tu te tues toi-même à présent?! Tu portes bien ton nom de maladie honteuse, tu n'es qu'une catin comme ta mère, j'aurais du t'abandonner sur un trottoir comme je comptais le faire dés le départ!

    Je ne comprenais rien à ses dires. Je restais sans voix et petit à petit, les morceaux d'un puzzle obscur se mirent en place, progressivement…

    -Je ne comprends pas ce dont vous parlez…
    -Je vais te le faire comprendre moi!

    Il me mit une gifle douloureuse et m'arracha le reste de ma manche. Il me prit par le col, m'étranglant à moitié.

    -Tu es de ceux qu'on devrait trouver sur les trottoirs, les ratés au sang impur, les catins, les assassins! Tu n'es qu'une misérable femme que je ne pourrais même pas marier, personne ne veut de toi!
    -Si personne ne veut de moi c'est parce que personne ne m'a jamais vue!

    Il me lâcha, je reculais, regrettant ces paroles. C'était un affront à son autorité, comme la fois où je lui avais demander pour me promener à l'extérieur…Il allait encore me frapper, j'avais peur, je tremblais. Je reculais, jusqu'à tomber de mon lit. Il avançait, et je me retrouvais coincée contre un mur. M'étranglant à moitié, il me cracha en plein visage:

    -Je vais t'apprendre où est la place d'une femme!

    C'est ce jour là qu'il passa des violences physiques…Aux violences sexuelles.

    *

    Il était partis en me laissant la, à moitié nue sur le plancher, du sang coulant entre mes cuisses. Les yeux vides, je fixais le mur. J'avais mal…Mal partout. Je ne me rendais pas encore tout à fais compte de ce qu'il venait de faire, ni à quel point c'était anormal de la part d'un père, même en tant que punition. J'entendis à peine la porte s'ouvrirent, et ma nourrice Anna se précipiter sur moi.

    -Ma pauvre enfant qu'est-il arrivé?!

    Je ne lui répondis pas, et me laissa faire lorsqu'elle me porta jusque dans mon lit. Inquiète, elle me palpa jusqu'à voir le sang entre mes cuisses. Elle pensa d'abord à mes premières saignées, mais cela ne collait pas avec ma tenue et la position dans laquelle elle venait de me trouver. D'une voix douce, inquiète, elle essaya de me faire parler.

    -Mon enfant je t'en prie…Qu'est-il arrivé? Parle moi…

    Sa voix fut comme un déclencheur. Je tournais lentement la tête vers elle, la fixant avec des yeux vides. Petit à petit, elle finit par accepter l'inacceptable. Choquée, elle ne dit rien pendant de longues minutes, qui me parurent des heures. Tout ce temps je revoyais la scène dans ma tête, en boucle, comme un film ayant sauté…

    -Quel monstre…Ma pauvre petite…

    Longtemps, je fus muette. Je ne bougeais pas de ma chambre pendant plusieurs semaines, Anna s'occupait de moi, mais j'étais comme absente, ailleurs, dans une autre partie de moi. Je distinguais des formes fantomatiques, des esprits parfois bleutés, parfois nacrés, qui me regardaient d'un air triste. Qu'étais-ce? Devenais-je folle? Je n'admettais pas ce qui était arrivé. C'était plus que n'importe quel violence et même si en un sens je me sentais bien car ça prouvait une fois de plus que je n'étais pas rien, je souffrais. Je souffrais, et je repensais à ses paroles, lorsqu'il me qualifiait de meurtrière, lorsqu'il avait évoqué un frère inconnu, lorsqu'il avait parlé de son désir de m'abandonner à la naissance car une fille n'était bonne à rien…Peut être que tout cela m'avait rendue folle au point d'imaginer ces formes? C'est là que je trouvai enfin le courage de poser la question à Anna…Qui me raconta l'histoire.

    -Ma pauvre enfant, j'ignorais que tu étais au courrant…Mais tu n'y es pour rien tu sais…C'est un fâcheux incident…Ça arrive…

    Et elle se mit à parler de cet événement, me passant les détails. Je connus enfin la vérité et inconsciemment, cela révéla un sentiment de haine en moi. J'avais subis tout ça à cause d'un abruti sexiste et d'un accident courrant en couche? Tout ça…Pour ça?

    Le changement s'opérait…

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:36




    x. Killer or not killer?


    Le lendemain, je m'éveillais avec une étrange sensation en moi. Je mis du temps à la comprendre. C'était un sentiment fort, qui m'emplissait de sensations étranges. J'avais envie de me lever, de me préparer. J'avais envie de me rebeller, j'avais envie de venger chaque coup que j'avais reçu, et je voulais surtout venger mon honneur, ma virginité perdue. Pour la première fois depuis onze ans, je vivais vraiment. Je ne regardais plus d'un air envieux l'extérieur depuis ma fenêtre, je n'avais plus envie de mourir, au contraire. Je voulais vivre…Et prouver à mon père que je n'étais pas le monstre auquel il m'avait associé…J'étais bien pire!

    J'allais prendre une douche en me lavant les cheveux que je séchais ensuite. Je mis une robe noire et laissai pendre mes cheveux châtains clairs. Je regardais mon visage dans le miroir, peu fière des cernes. Pour la premières fois depuis des semaines, mon apparence retrouvait une importance. Mais cette fois ce n'était pas pour m'éviter les remarques désagréable de mon père. Je mettais une touche finale à un maquillage léger –bien décidée à sortir de ma chambre- quand Anna entra en agitant une lettre.

    -Mademoiselle regardez ce que…Mademoiselle?

    Elle se figea en me fixant d'un air à la fois choqué et incompréhensif.

    -Mademoiselle qu'est ce que…
    -Vous vous êtes interrompue en plein milieu d'une phrase. Qu'alliez-vous dire?
    -Euh…Je…Et bien…Vous avez reçu une lettre par hibou recommandé…Et euh…Suite à cette lettre votre père aimerait vous…Voir.
    -Bien. Dites lui donc que j'arrive sans tarder, le temps de prendre connaissance du contenu.

    Elle sortit, encore choquée par le changement soudain. Quand à moi, je regardais l'enveloppe un instant avant de l'ouvrir. Elle disait ceci:

    Citation :
    « Mademoiselle Alcott,
    Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au Collègue Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et des équipements nécessaire au bon déroulement de votre scolarité.
    La rentrée est fixée le 1 Septembre, nous attendons votre hibou le 31 au plus tard.
    Veuillez croire, chère miss Alcott, l'expression de mes sentiments distingués.
    Adrian C. Hale, sous directeur. »

    Poudlard? Oh bien sur ce n'était pas une surprise, ma famille était une noble famille de sang-pur et je ne pensais pas être cracmol, mais tout de même…

    -Ah, quelle chance pour vous!

    Je fis un bond sur le côté, me cognant le genoux contre mon lit. Les yeux écarquillés, je fis face à une forme flottant à quelques centimètres du sol. C'était un homme aux allures d'ancien aristocrate, pompeux, qui m'aurait presque fait rire rien que dans sa posture.

    -Oh…Je recommence à avoir des hallucinations.
    -Hallucinations? Moi? Grands Dieux! Vous m'insultez très chère!
    -Pardon mais si vous n'êtes une hallucination…Qu'êtes-vous?
    -Un fantôme.
    -Ah…Tout s'explique. Mais euh…Vous hantez ici depuis longtemps?
    -Je suis fort aise de vous voir prendre ce genre d'apparition aussi bien très chère. Ma foi…J'hante ici depuis quelques siècles, c'était autrefois ma demeure voyez-vous, je suis l'un des premiers Alcott. Tu aurais pu me voir avant, mais ton esprit était trop persécuté pour laisser libre cours à ton don…En décidant de te libérer, tu réveilles ce pouvoir.
    -Mh…Il n'y a pas longtemps j'ai cru voir quelques…
    -Oui, la libération ne se fait pas d'un coup, c'est normal. Tu peux à présent voir les esprits égarés…Mais si tu veux un conseil, ne le révèle à personne.
    -Mais…Pourquoi?
    -Les esprits égarés sont considérés comme des âmes damnés à qui même la Mort est refusé. En général ce ne sont que les damnés, les immortels, qui peuvent nous voir…Entre autres termes, les vampires, les lycans et autres rebuts des Enfers du même type.
    -Sans vouloir vous offenser une nouvelle fois monsieur euh…Le fantôme, vous me faites un peu peur en disant cela.
    -Théodore Henry Louis Alcott ma chère, l'un de vos plus vieux ancêtre!
    -D'accord…Mais vous êtes en train de me qualifier de rebut de l'Enfer ou je me trompe? Est-ce une caractéristique génétique de tous les descendants masculins Alcott que de considérer les femmes que les suppôts du Diable?

    Un peu vexée par ma propre conclusion, je tournais le dos au fantôme de mon ancêtre au nom fort long.

    -Ah ne vous vexez point! Je ne dis pas cela, je dis juste que ce don est en général commun à ces créatures et qu'il est intelligent de ne pas le révéler, car c'est de mauvaise augure.
    -Ah…Et il y a beaucoup de…Comment vous dites? Esprits errants?
    -Et bien…Comme je vous l'ai dis, les âmes damnés des suicidés par exemple…En général la mort ne les accueille pas totalement. Elle prend juste leur corps et laisse les esprits réfléchir à leur crime…
    -C'est horrible…Alors que ce ne sont pas forcément les plus mauvais…
    -Quelle grandeur d'esprit pour une si jeune fille! Mais l'histoire ne t'a pas épargnée…Pauvre enfant.
    -L'histoire épargne rarement. Il faut juste savoir se décider à la combattre. Vous m'espionnez depuis longtemps?
    -Je n'espionne pas, je hante! Mais je vois ce que vous entendez par la et oui, j'ai assisté à la scène à laquelle vous pensez. Je suis absolument outré qu'un homme ose faire cela à…
    -Oui. Bref. Je dois descendre, m'accompagnez-vous sir Alcott?
    -Certes!

    Accompagnée de cet étrange compagnon auquel je me fis étonnement vite, je réfléchissais à ses dires précédents. Je me rendis compte à quel point j'avais été confiné durant toute une décennie. Ma rencontre avec le fantôme me décida encore plus. Je savais ce que j'avais à faire…

    Mon père était dans le salon, assis sur un fauteuil en cuir, fixant le feu de cheminé. Il n'y avait personne à l'horizon, ce qui était sûrement mieux. Ni sorciers, ni elfes de maison, ni rien du tout.

    -Père, vous souhaitiez me parler au sujet de ma convocation à Poudlard?

    Il posa son regard sur moi. Un instant, je crus que j'allais perdre l'assurance gagnée ais j'entendis les marmonnements injurieux du fantôme à l'égard de mon père, ce qui me fit soutenir son regard.

    -Baisse les yeux.
    -Non.
    -Pardon?
    -J'ai dis non père, êtes-vous sourd?

    Il se leva d'un bon, je reculais d'un pas.

    -Ne m'approchez pas.
    -Tu me donnes des ordres?!
    -Et alors? Vous m'en donnez bien depuis des années!
    -Ce n'est pas parce que tu pars à Poudlard que…
    -Certes père j'en conviens. Je suppose que notre discussion allait se limiter à des avertissements comme quoi je ne devais pas salir le nom des Alcott, que je devais m'en montrer digne en attendant un héritier masculin que votre charmante catin de deuxième épouse ne tardera pas à vous donner, et ce au risque de me prendre plusieurs coups? N'est ce pas?
    -Comment oses-tu te…
    -Vous me traitiez de monstre? A présent j'en serais une. Le monstre de vos cauchemars, votre pire cauchemar. Et même vos relations ne sauveront pas ce fichu nom auquel vous tenez tant. Vous allez payer pour tout, père.

    Le laissant la, je lui tournais le dos. Lorsqu'il posa sa main sur mon épaule dans le but de me retourner, je sentis une énergie s'étendre en moi et se libérer soudain. Mon père vola en arrière, s'écrasant contre son fauteuil.

    -Fichez moi la paix! Je pars dans une semaine, j'irais demain sur le chemin de Traverse.

    Et il me laissa tranquille, passant mon effronterie. Pour cette fois, devait-il penser…Ah s'il avait su! Il m'aurait sans doute tuer.

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:41



    x. Forbidden Vices.

    Je me rendis le lendemain sur le chemin de Traverse avec Anna. Nous achetâmes tout ce dont j'avais besoin, n'hésitant pas à piocher dans l'immense fortune des Alcott contenue à Gringott. Pour la première fois, je goûtais l'air du dehors et je me rendis compte qu'il était plein de senteurs parfumées diverses et variées. C'était nouveau pour moi et j'adorais ça. Je découvris aussi que les esprits errants étaient bien plus nombreux que ce que l'on pourrait croire. Je trouvais ça triste à voir, mais je jubilais de ce pouvoir tabou.

    Mon père m'accompagna à la Gare, le premier septembre. Chose dont je me serais passée, mais il fallait faire bonne figure devant les autres sangs-purs qui voyaient enfin la fameuse fille de lord Alcott. Avant que je monte dans le train, il m'attira à l'écart et me fis ses recommandations sur un ton bas et menaçant. Je lui adressais un grand sourire en guise de réponse, ce qui signifiait que je me fichais pas mal de ce qu'il pouvait désirer. Il faillit m'en mettre une, mais avant je répliquais:

    -Tu voulais me montrer la place des femmes? Je l'ai bien comprise. C'est à la tête des choses!

    Et sur ces paroles, j'entrais dans le train. Je cherchais longuement un compartiment vide, mais le moins vide était occupé par deux personnes extrêmement belle. Une fille au cheveux rouges et un garçon vraiment très mignon. Ils devaient sûrement être en septième, ils faisaient vieux…Enfin adolescent quoi, début de l'adulte. Ils m'intriguaient, mais je n'osais pas les déranger dans leur conversation. Je vis deux autres personnes arriver, qui elles ne s'en privèrent pas. Ma curiosité me poussaient à m'intéresser à la conversation, mais je jugeai bon d'éviter.

    On arriva à l'école. Un grand type nous emmena dans une barque traverser un genre de lac avant de rejoindre le château. Plusieurs petits groupes étaient déjà formés, je me sentais bien seule, mais j'en avais l'habitude. Sur le chemin, j'avais vu plusieurs fantômes mais je fus étonnée de voir que ceux de Poudlard, les autres les voyaient aussi. Du moins pour la plupart des fantômes…Je fus aussi surprise de voir le fantôme de mon Manoir. Je voulus parler, il me fit un «chut» avec un petit sourire en désignant les autres qui apparemment ne le voyaient pas. Puis il me désigna du regard les deux personnes du train, qui venaient de voir le fantôme aussi, et qui posèrent leurs yeux sur moi.

    -Tu les intéresses, prend garde.
    -Mais que…

    Un professeur vint nous chercher. On avança entre les tables où les élèves plus âgés nous regardaient. En fait je m'étais trompé au sujet des deux personnes, ils étaient en première…Et ils m'intriguaient vraiment. Le professeur sortit une liste et commença à la lire. Bien sur avec ma chance…

    -Alcott Melena!

    J'avançais sur le tabouret et m'y assis. Dans ma tête, j'entendis les raisonnements du drôle de chapeau.

    « -Tu te découvres…Tu as du courage et de la force de caractère…Peut être Gryffondor…Mais ta personnalité change petit à petit…»
    -Mettez moi dans la même maison qu'eux…

    Mon regard glissa sur ces deux intriguants, j'entendis le Choixpeau rire.

    « Serpentard! »

    Un tonnerre d'applaudissement s'éleva de la table des serpents, qui fut rejointe par le beau garçon puis par la jolie fille juste après. D'autres suivirent, la répartition continua et l'on pu manger tranquillement des mets délicieux. Du coin de l'œil, j'observais les deux inconnus.

    -Vous savez ce qu'ils sont n'est ce pas?
    -Oui…Raison pour laquelle je te dirais de ne pas t'en approcher.

    J'eus un petit sourire. Je savais déjà que je ne l'écouterais pas. Puis il attirait l'attention des deux vampires, notre discussion ne leurs échappait sûrement pas. Des vampires…C'est vrai qu'on avait parlé de ça…Anna m'avait expliqué sur le chemin de Traverse, qu'elle avait discuté avec une femme qui hésitait à renvoyer son fils à Poudlard à cause des vampires qui y arrivaient, et des loups aussi…

    *

    Après le festin, un Préfet en chef nous emmena dans notre salle commune au sous-sol. Nos baguages étaient la, on nous répartit en chambre de quatre et je fus déçue de ne pas être avec la vampire aux cheveux rouges. Mais apparemment, personne n'était avec elle…Elle avait une chambre privée, ce qui était sans doute logique, puisqu'elle serait tenté de boire notre sang la nuit. Aurélia, Laurane et Taranee, telles étaient les noms de mes compagnes de chambrées. Je n'y prêtais pas beaucoup d'attention, essayant de parler au fantôme sans qu'elles me voient. Finalement je décidais de sortir et je tombais sur une conversation que je n'aurais pas du entendre:

    -Je te jure Edward je n'y arriverais pas! J'ai chassé avant de partir et là encore le sang me tente…
    -Question d'habitude je suppose, tu verras on y arrivera…On ira chasser demain soir. Mais t'a vu la fille avec le fantôme?
    -Oui, elle nous écoute en ce moment, je l'avais vu tout à l'heure à table.
    -Ah c'était ça ta vision que tu ne voulais pas me révéler?

    Moi je n'avais pas bougé. Ils savaient que j'étais là. Allaient-ils faire de moi leur repas? La fille avait faim, elle se contenterait sûrement de mon sang pour être plus sereine…Pourquoi avais-je bougé moi aussi!

    -Je vous avais prévenu de ne pas vous approcher d'eux!
    -Ne vous en faites pas messire le fantôme, on ne dévore pas n'importe qui.
    -Vu votre lignée miss de Longsdale, cela m'étonnerait!
    -Et bien soyez étonné. Cette humaine m'intéresse…

    Sans trop savoir comment, je m'étais retrouvé dans une chambre solitaire mais spacieuse. Une valise à demi ouverte était posée sur le sol et un serpent rampait au sol.

    -Mais que…Attendez…Qu'est ce que vous me voulez?
    -Aucune idée! Demande à Ailyn.
    -Ton futur est intéressant pour une humaine…J'avoue que ce n'est pas dans mes habitudes, mais je sens…Que l'on va s'entendre.
    -S'entendre? Vous et…Moi? Vraiment?
    -Comment ça s'entendre?!
    -Je t'expliquerais Edward. Mais avant je suis curieuse donc…Permet.

    Elle disparut de l'endroit où elle était et reparut devant moi. Du bout de l'index, elle pencha ma tête sur le côté et avant que je ne puisse comprendre quoi que ce soit, ses canines se plantèrent dans ma gorge et des images défilèrent devant mes yeux. Des images m'appartenant, à moi, à mon passé…Aspirait-elle mon histoire à travers mon sang?

    -On aurait cru qu'elle partagerait mais non…Tout pour elle encore.

    La vampire sourit, d'un air étrange, puis me dis.

    -Tu as bien fais de demander au Choixpeau de te placer avec nous.

    J'eus une rougeur aux joues en entendant mentionner ce détail, cela les fit rire. Moi…Je ne comprenais pas grand chose, hormis le fait qu'une vampire venait de boire mon sang et qu'elle avait de la considération pour moi. Je n'étais pas son égale, mais je n'étais pas une vulgaire proie non plus…Je sentis une étincelle de fierté s'allumer au fond de moi.

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:43

    x. New Beginning

    Après cette scène, un quotidien s'installa peu à peu. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais amie avec Ailyn, mais elle me connaissait mieux que quiconque de part mon sang et Edward en fit vite de même. Je leurs offrais mon hémoglobine sans peur de la Mort lorsqu'ils ne pouvaient pas chasser et avaient vraiment faim. C'était un simple remède pour les soulager au mieux de mes capacités.

    Grâce à eux, je poursuivais mon objectif de salir le nom des Alcott, au grand damne du fantôme de mon ancêtre qui ne me quittait décidément plus. Mais il respectait mon désir de vengeance vis à vis de mon père qui désespérait, sa femme actuelle ne lui donnant toujours pas d'héritier masculin. Je la soupçonnais d'ailleurs de stérilité, ce qui m'aurait bien fais rire.

    Fréquenter des vampires n'étaient pas très bien vu par la noblesse qui prônait leur sang de pur sorcier face à ces abominables créatures, pour reprendre leurs mots. Ce qui me stimula encore plus pour m'immiscer dans leur vie. Je pris même un jour le risque de demander à Ailyn de me transformer, elle me répondit simplement qu'un jour cela viendrait mais pas encore. La croyant sur parole, je n'avais plus insisté. J'avais continué à mener ma vie, devenant un cauchemar professoral récurant, au plus grand damne de mon père qui devait regretter de ne pas m'avoir abandonné sur un trottoir à ma naissance, pour reprendre sa saleté d'expression.

    Je n'étais plus la gentille fille soumise qui se laissait frapper, violer et marcher dessus. A présent j'étais une autre personne, je basculais dans les ténèbres où mon père m'avait toujours classé et je ne m'en plaignais pas. Il y a tellement plus à observer la nuit que le jour…

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 0:52




    x. All about me.

    * Mon patronus a la forme d'une espèce de spectre. Il n'a jamais été animal comme pour la plupart des autres, ce que je trouvais frustrant au début puis plaisant en fin de compte. J'avais mon pouvoir dans le sang, et il déteignait même sur ma magie.

    * Le sortilège que j'adore le plus je crois, c'est Flambios. Vous savez, ce sortilège qui permet de créer comme une barrière de boules enflammées bleues que l'on peut lancer sur son adversaire? Et bien ça…C'est d'un sadique de voir les gens brûler! Bien sur je n'avais encore immolé personne…Mais c'est sur ma liste des choses à faire.

    * Ma potion fétiche, c'est le Felix Felicis. Ça me plait de penser que l'on peut contrôler le Destin avec une simple potion. Ça prouve bien que tout n'est pas écris à l'avance et que l'on n'est pas toujours ce que l'on croit.

    * Ce n'est pas que je déteste les animaux…Mais je ne vais pas m'extasier sur un écureuil quoi. Cela dis j'adore les sombrals, ces animaux du malheur…Je me suis rendue compte assez vite que je pouvais les voir, sans doute parce que j'avais vu la mort à peine née…En tout cas, je les apprécie beaucoup.

    * L'école et moi, au départ, on n'est pas fort copain. Néanmoins, il y a quelques matières qui m'intéressent…Comme les potions par exemple, surtout qu'on a droit à du favoritisme, nous, les Serpentard. Ou la Défense contre les Forces du Mal, tellement on s'y amusait bien. Mettez vous à côté de vampires pour ce cours, vous comprendrez le vrai sens du mot drôle!


    x. Under my mask? It’s a joke?
    Mon prénom? Oh god! Bon puisque vous insistez tant…C'est Céline! Joli non? Je sais…Ah et pour faire deux en un, j'ai 16 ans!

    Comment avez vous découvert Maelificarum? Mh…Bah je connais une fille qui connais une fille…Non je blague, je connais juste Ailyn d'un autre rp ^^ Puis en IRL aussi...
    Que pensez-vous du design? Du contexte? Bref du forum? Beurk c'est naze mais qu'est ce que je fais ici moi? Na mais vous êtes bête, si je suis inscrite c'est que je suis totalement in love de ce forum!
    Note de présence: 8/10
    Code du règlement: [ VALID BY AILYN ]
    Personnalité sur l'avatar: Kate Beckinsale

_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby


Dernière édition par Melena E. Alcott le Jeu 25 Juin - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valendra von Riesling
« Venimous Beauty » ~ Vampire
avatar

Féminin Nombre de messages : 459
Age : 28
localisation : Anywhere..Anytime. Beware !!!
âge rp : 17... ou 165
sortilège — potion fétiche : Stupefix
race : — demi-vampire
animal de compagnie : /
photo d\'identité :
petit message : " Le monde est un bourbier. Tâchons de rester sur les hauteurs."
Date d'inscription : 27/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:05

    Ahh ta présentation est superbe ! L'histoire est atroce, tout du moins le début, et le personnage est intéressant.
    Bienvenuue sur le fo' amie d'Ailyn, on va bien s'entendre =)
    En tout cas je te valide avec plaisir petite vipère !

_________________
. ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:11


    Oh merci à toi!
    Ah oui, ça risque d'en choquer certains mais je suis comme ça...Puis j'ai toujours besoin d'une raison pour renforcer mon personnage, celle-là me semblait la bonne! Puis c'est un schéma de violence classique donc...

    Merci d'avoir pris le temps de tout lire, il y en aura au moins une qui aura osé xD



_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana A. Zlatkine
« Русский дьявол »
avatar

Féminin Nombre de messages : 271
Age : 29
localisation : Là où tu voudrais que je ne sois pas.
âge rp : 17
sortilège — potion fétiche : Ne te méfies pas des sortilèges que je lance, mais de ceux que je ne lance pas. __ Le Polynectar, quelle merveilleuse invention.
race : — humain(e)
animal de compagnie : //
photo d\'identité :
petit message : « Voir le dernier Romain à son dernier soupir,
Moi seule en être la cause, et mourir de plaisir. »
- P. Corneille - Horace;
Date d'inscription : 29/04/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:15

    Bienvenue !!
    Je m'attaque à la lecture moi aussi. En tout cas j'adore ta mise en page. Et je veux un lien :::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena E. Alcott
« Forbidden vices || Come in darkness with me. »
avatar

Féminin Nombre de messages : 464
Age : 26
âge rp : On ne demande point son âge à une damoiselle. Mais j'ai dix sept ans.
sortilège — potion fétiche : Flambios - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Euh...Un fantôme c'est un animal de compagnie? Parce qu'il me suit comme un chien! *SBAF*
photo d\'identité :
petit message : .
Date d'inscription : 02/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:21


    Waw, deux courageuses, ça fais plaisir!
    Jamais deux sans trois à ce qu'on dit Razz

    Merci vraiment <3



_________________

x. A Strange Nightmare...

Ava&Gifs by miss aby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delhya Lynn Parker
<< Only for you my little Werewolf >>
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 31
localisation : Dans les bras de Seth
âge rp : 18 ans
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une chouette noire avec une plume rouge, un accident de parcours...xD
photo d\'identité : Non pas pour le moment...ça ne saurait tarder...
petit message : If my love is more important than my pride ?
Date d'inscription : 23/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:28


    J'ai commencé à lire..mais je suis pas courageuse (sauf si c'est Seth qui écrit " sifflote ")
    Bienvenue en ces lieux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aryasworldcreations.e-monsite.com/
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:30


    Bienvenue miss! Heureuse de te voir parmi nous =D

    Troisième pour la lecture! (fichu exposé! Oui je bosse toujours à minuit et demi...)
    Oh Delhya un pti effort voyons xD
    Tu tiens toujours autant tes promesses de choqueries et salopries XD J'avoue ce coup-ci t'a fais fort...Mais j'ai vu pire! Rolling Eyes

    Bienvenue en tout cas et bon amusement



_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:33


    Petit passage vite fait avant d'aller me coucher!
    J'ai aps pu résister quand Ailyn m'a dis que THE Céline était ici Razz
    Enfin on évite les rps nous deux hein...xD Par pitié xD
    ( Surtout qu'une autre fan en plus je vais plus gérer moi! )

    Allez, quatrième à la lecture et quatrième fan! Non choqué parce qu'à force d'être entourré de sadiques confirmés j'ai l'habitude!

    Bienvenue et amuse toi bien, espèce de dingue =D



_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante H. Corrino
No Fangs Allowed
avatar

Masculin Nombre de messages : 128
Age : 35
localisation : Là où ton regard ne peut porter.
âge rp : 18
sortilège — potion fétiche : Diffindo
race : — humain(e)
animal de compagnie : Ares, un corbeau au plumage noir.
petit message : On ne peut absoudre celui qui ne se repent pas.
Date d'inscription : 26/04/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 1:37

Super, une fan de crocs... Youhou! Comme si on avait besoin de ça.... Bienvenue quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth J. K. Heargraves
« Dangerous Peluche. » ~ Gryffindor werewolf
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Age : 26
localisation : Dans le lit de ces dames! Oui mais euh...Dans lequel? *SBAF*
âge rp : 17 ans! Et toutes mes dents *SBAF*
sortilège — potion fétiche : Aguamenti Et la potion: La potion Tue-Loup.
race : — loup-garou
animal de compagnie : Une chouette hulotte nommée Adonaï.
photo d\'identité :
petit message : « Jamais nous ne pourrons contempler le ciel en homme libre, mais toujours en soldat enchaîné à un funeste Destin. »
Date d'inscription : 11/03/2009

veritaserum
maison*: — gryffindor
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   Sam 2 Mai - 11:40


    Ouh qu'il est pas sympas avec la nouvelle, tu vas la faire fuir Razz
    Bah tous les copains d'Ailyn ne sont pas dingue au point de se faire ennemis d'elle...Ils sont pas tous moi quoi Razz



_________________

Seth's Theme.

« Mignight Sun. Moon's Lovers.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forbidden Vices | Melena E. Alcott.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forbidden Vices | Melena E. Alcott.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vertues et vices
» Vices, Pouvoirs et tatouages
» Méléna
» La Faux Maudite
» Broutille, broutille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Au coeur du Mal. * :: { Choixpeau Magique & Répartition. » :: « Slytherin.-
Sauter vers: