AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: « Il n''y a rien de plus énervant qu''un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mer 13 Mai - 22:03


    Spoiler:
     


    « C'est un exode depuis l'obscurité
    La nuit respire; la nuit expire
    Tombe, tombe –vers un escalier
    Vers la lune, les étoiles, et un Mars embrassé par Vénus.
    »
    Sanguine Sky, Tristania

    Lucifer que le ciel était beau ce soir. Si beau, si trompeur…La beauté est trompeuse, elle cache la vérité, la nature des choses, le nouveau du monde. Les changements sont courrant, mais l'on croit toujours qu'ils n'arrivent qu'aux autres. Jamais dans le monde où l'on vit, dans notre bulle de domination où tout allait si bien et où tout a basculé d'un jour à l'autre sans prévenir. Même le futur trahit…Tout trahit, seuls nos ennemis restent fidèles.

    Je voulais la solitude, je la cherchais à n'importe quel prix. Mais peut-on seulement être seul quand l'instinct reprend le dessus? Peut-on seulement être seul quand une autre partie de soi-même, celle que l'on veut contrôler, se manifeste et engage un combat acharnée pour apaiser sa faim? Ah Lucifer damne moi pour de bon, que j'en finisse avec tout ça. Que j'en finisse avec mon interminable litanie. Oui, je dois me changer les idées…Et penser à autre chose, même lorsque tout m'échappe.

    Et quand on se rend compte que l'on n'est pas la plus grande puissance de ce monde…Aïe, que l'on tombe de haut. Oh Enfers je ne vais pas me lamenter des heures non plus! Un bon petit repas fera l'affaire…Oui, cela requinque. Pré-au-Lard sera parfait, évidemment…Sentir la Mort, la donner et m'en abreuver…Ah! La simple idée emplissait déjà mon corps d'une énergie nouvelle. Je revoyais l'image qu'avais envoyé Edward aux loups, la dernière fois que nous les avions croisé avant de partir chasser. D'ailleurs la revoir aurait du colorer mes joues mortes de roses, tant j'étais attirante à ses yeux.

    Je chasserais donc. Seule pour une fois, sans mon chaperon préféré que j'aurais parfois étranglé rien que pour le plaisir de l'entendre suffoquer. De toute façon il était trop immortel pour mourir. Ce qui ne serait pas le cas de ma proie ce soir…J'avais vaguement envie d'un enfant, le sang sucré c'était si…Mh. Oui, rien qu'à la simple pensée, mon venin amère coulait sur ma langue, tel une invitation à goûter le nectar de vie.

    Etrange…Mon inconscient m'avais déjà guidé jusqu'à l'extérieur du château. Je me dirigeais vers la muraille, que je franchis d'un bond souple et gracieux. Sans nul autre problème j'atterris de l'autre côté, aussi agile qu'une chatte. Le village sorcier allait accueillir une fois de plus l'un de ses plus grand fléau. Quel drame pour eux, de vivre si près du château…A cet instant, je me souvins du gamin que j'avais mordu il n'y a pas si longtemps, sans le tuer. Je vous vois venir…Je suis un monstre? Ah! Les monstres ne sont plus ceux que l'on croit.

    Je repérais vite ma proie. Une fille dans la fleur de l'âge…Ce serait cruel de la tuer maintenant, surtout qu'un anneau argenté brillait à son annulaire gauche…Un sourire s'étira sur mes lèvres et l'instant d'après, je bondis sur elle. Violemment, j'enfonçais mes canines dans sa gorge et me mis à aspirer son fluide vital. Sans pitié, elle eut à peine le temps de se débattre ou de crier.

    C'est alors qu'une odeur violente me heurta de plein fouet. Entre mille, j'aurais reconnus cette senteur. On aurait dit un chien mouillé, odeur multiplié par dix vu mon odorat surdéveloppé. Je me stoppais net. Ce n'était pas n'importe quel chien, c'était LE chien…Bleiddwin. Seul. Dans les parages.

    Je lâchais la fille à demi morte, la laissant la. Devais-je fuir le loup ou l'affronter en face? La question ne se posait même pas…Ce serait un face à face. Et je savais quel lieu il appréciait tout particulièrement quand il sortait de l'enceinte de Poudlard. Je le devancerais facilement…Ou l'y attirerait. Il ne pouvait pas résister…C'était comme deux amants, irrésistiblement attirés l'un par l'autre…Sauf que nous nous haïssions et ce sentiment était presque aussi fort que ce que l'on ressentait avec son âme sœur. S'il existait une imprégnation d'ennemi chez les loups, je crois qu'il se serait imprégné de ma superbe personne, ce sale chien…

    Je filais vers la cabane hurlante. Maison en ruine dont moult légendes courraient à son sujet. Qui l'avait délabrée à ce point? Fantômes? Loups? Autres? On ne le saura jamais…Dommage tiens, j'aurais bien voulu. Je passais par la grande porte –Une Longsdale n'a pas besoin d'entrer par les chemins domestiques- sans me soucier de la trace fraîche que je laissais. Justement, il devrais suivre…Et il suivrait, j'en étais persuadée…Même le futur me le confirmait. Il suivrait, en gentil chien qui suit sa maîtresse…

    Et il aurait droit à mon goût poussé pour la mise en scène. Je portais le bas complet de mon uniforme d'écolière, à savoir la jupe noire et tout le tralalala affreux qui va avec –mais qui m'allait comme un gant, c'est ça avoir un physique parfait- et comme haut, je m'étais contentée de la chemise blanche à moitié déboutonnée, les manches remontées à demi et surtout le pire…Tâchée du sang de la jeune femme. Notre fervent défenseur de l'espèce humaine n'apprécierait sans doute pas de savoir que je venais de me nourrir sous son nez sans qu'il puisse l'empêcher…J'avais encore quelques gouttes de sang au coin des lèvres…

    Assise sur une table bancale que je gardais en équilibre parfait, j'attendais que monsieur me fasse l'honneur de sa présence. Et enfin…

    -C'est mal pour un chien de faire attendre son maître.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Jeu 14 Mai - 19:32

L’œil vide, Jacob restait là, fixé sur la cheminée où le feu s’évertuait à rester en vie. Il s’était mollement avachit dans l’un des fauteuils occupant la salle commune de Gryffondor. Le Préfet-en-Chef était plongé dans un profond ennui ou dans une profonde réflexion – selon le point de vue – et ne paraissait pas se soucier de son environnement - environnement fort peu bruyant, étant donné qu’il y avait là, moins d’une dizaine d’élève réunis. A son grand désarroi, Seth était introuvable. Il avait parcourut le château de long en large sans parvenir à mettre la main sur son ami. Or il avait cruellement besoin d’exposer ses idées avec lui. La dernière soirée organisée par l’école, et les évènements qui en avaient découlé, lui avait laissé un arrière-goût plutôt amer. Et Seth avait cette qualité de ne jamais être à court de solutions, lorsqu’il y en avait besoin.

- Jacob ?
- Hm ?
- Une partie de poker ?

Le Préfet-en-Chef était réputé dans sa maison, pour être l’un des plus fervents joueurs de Poker. Il refusait généralement de jouer pour de l’argent, préférant des enjeux plus puérils mais néanmoins plus amusants, à son goût. Bref, une bonne partie de plaisir. Mais il n’était pas d’une humeur particulièrement sociable, ce soir. Il préféra décliner poliment l’invitation :

- Non, pas ce soir.
- T’es sûr ?

Son interlocuteur lui adressa un clin d’œil complice accompagné d’un mouvement de tête envers les autres joueurs. Jacob suivit la direction indiquée. Un élève arrivait les bras chargés de bièraubeurre et de whisky pur feu, sans se soucier de la présence de leur Préfet-en-Chef. Mais où était passée son autorité ? Jacob se concentra sur les élèves restant, vérifiant qu’ils n’étaient pas non plus trop jeunes pour ce qu’ils envisageaient et sembla rassuré d’y voir des élèves de sixième ou septième année. Dont trois filles. A vu de nez, elles ne semblaient pas particulièrement connaître les règles du jeu et ne garderait probablement pas leur uniforme très longtemps.

- Certain, conclut-il dans un large sourire.

Désireux de rester au calme, Jacob décida de se rendre à l’extérieur. Il se leva, réajusta machinalement son jean et ôta une peluche imaginaire de son T-shirt noir, avant de quitter la salle commune de Gryffondor. Après avoir dévalé, en quelques minutes, les marches menant au hall, il parvint à l’extérieur. L’air pur et frais de la nuit était pollué par une odeur nauséabonde. Il le sentit immédiatement, à peine la porte du hall franchit. Les mains de Jacob, enfouies au fond de ses poches de pantalon, se serrèrent en poings presque instantanément. Il aurait pu reconnaître cette odeur entre mille. Il semblait s’être fait un point d’honneur de toujours mettre un nom et un visage sur celle-ci. Ce qui n’était pas une tâche bien ardue, puisqu’il croisait sa propriétaire tous les jours, pour son plus grand regret.

- Longsdale. La garce ! Siffla t-il entre ses dents.

La fuite ou l’affrontement ? Il n’hésita pas. Il orienta immédiatement sa trajectoire pour aller à la rencontre de sa plus grande ennemie. Ses pas s’accélèrent pour finalement évoluer en course. Elle avait prit ses quartiers dans la cabane hurlante, son refuge. Gé-ni-al. Il lui faudrait des semaines voir des mois pour parvenir à ôter son odeur des murs. A mi-chemin du lieu de leur probable rencontre, il eut droit à une mauvaise surprise. Elle venait de chasser. Associée à celle de Longsdale, il parvenait à détecter une odeur de sang. Colère, rage, le cœur de Jacob s’emballa. Il était énervé contre lui-même de ne pas avoir pu éviter ça ! Même s’il avait du mal à se l’avouer, il était parfaitement conscient qu’il ne pourrait protéger tout le monde des canines des vampires. Et même s’il se concentrait essentiellement sur Ailyn, il ne pouvait constamment la surveiller. Il en payait le prix, en faisant amèrement et régulièrement le constat de ses erreurs. Surtout que Longsdale et sa cour ne se privait pas pour le lui rappeler et le narguer. Jacob avait eu la mauvaise surprise de recevoir l’image de leur chasse, alors qu’il croisait la Serpentard et sa sangsue attitrée au détour d’un couloir, Cornwall lui adressant un large sourire moqueur, visiblement ravi de son petit effet.

La cabane hurlante était désormais à portée de vue. L’idée d’un guet apens traversa brièvement Jacob, sans pour autant lui faire ralentir l’allure. Il poussa la porte et se retrouva sans surprises, devant son ennemie jurée. Elle avait apporté un soin excessif à sa tenue, n’oubliant surtout pas de laisser perler quelques gouttes de sang à la commissure des lèvres, comme si elle souhaitait lui montrer que non, il n’était pas parvenue, une nouvelle fois, à l’empêcher de ce nourrir du sang d’un innocent. L’image d’une Ailyn de Longsdale brisée sous ses griffes monta pendant quelques secondes à l’esprit de Jacob. Il se voyait parfaitement lui faire découvrir ou redécouvrir les merveilles de son environnement en lui déplaçant la tête de 180° vers la droite. L’image se volatilisa aussi rapidement qu’elle était arrivée, tandis que son ennemie l’accueillait… Hm… Cordialement :

-C'est mal pour un chien de faire attendre son maître.

Jacob ne sembla même pas relever l’insulte. Tellement commun et prévisible. Peuh. Avec un large sourire sarcastique dévoilant ses dents d’une blancheur éclatante, il se contenta de rétorquer :

- Ah. C’est toi. Je savais bien qu’il y avait un animal mort. Ça sent la charogne et le sang jusque dans l’école.

Charogne, sang et un soupçon de muguet. Comme si le « repas » d’Ailyn avait souhaité imprégner son assaillant de son odeur corporelle en ajoutant sa touche personnelle à ce cocktail de senteurs. S’il n’eut pas été habitué par un tel spectacle, Jacob en aurait eut la nausée. Au lieu de ça, il se contentait de dévisager dédaigneusement son interlocutrice, un peu comme si son regard allait réussir à la faire fuir. Malheureusement, la Serpentard faisait partie de ces espèces qui s’accrochent désespérément à leur proie, une fois qu’elles parviennent à mettre la main dessus. Bref, une sangsue au sens propre. Et finalement, Jacob dû recourir à la parole :

- Qu’est-ce que tu fiches ici, Longsdale ?

Il n’aurait pas pu se montrer plus direct. En même temps, il était de notoriété publique – bon, j’exagère un peu, seuls les vampires et les loups-garous le savaient – que la cabane hurlante était l’antre des loups. Et jusqu’à présent, bien que les règles ne fussent pas clairement édictées, les vampires évitaient d’y pénétrer. Chacun restait dans son territoire. Sauf lorsque la vie d’un humain était en jeu, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Jeu 14 Mai - 21:47

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, notre loup-garou national me faisait l'honneur de sa présence. En même temps j'étais « sur son territoire » et je ne me gênais pas. J'en jouissais même, si je puis dire. L'odeur que je laisserais derrière moi allait les hanter pendant des mois! Peut être juste des semaines s'ils aéraient correctement…Ah ah décidément, c'était amusant d'ennuyer ces lycans de toutes les manières possible et imaginable…Surtout lui. Aaah lui…

    « - Ah. C’est toi. Je savais bien qu’il y avait un animal mort. Ça sent la charogne et le sang jusque dans l’école. »

    -Le sang je n'en doute pas. La charogne en revanche, ton odorat te fait défaut au point de confondre nos deux odeurs…Quoi que, tu tires d'avantage vers le chien mouillé, c'est une infection.

    J'étais là, à la regarder de haut sans me gêner. Après tout qu'était-il pour moi? Une bête, une sous-race, un vulgaire animal, un esclave même en des temps reculés. Aah le bon vieux temps, comme on appelait ça chez nous vampires…Oui, vraiment…La belle époque. Celle où il n'aurait jamais osé me parler sur ce ton et quand bien même, il se serait pris une multitude de coups de fouet. M'enfin à cette même époque, il aurait été moins drôle d'être toute puissante…Au moins ici, j'ai le fou de la reine. Ah ah.

    « - Qu’est-ce que tu fiches ici, Longsdale ?»

    Clair, net et directe. Quel malpoli, il pourrait au moins…Que sais-je, me saluer! Je l'ai bien fais moi-même…Rhalalala décidément quel manque d'éducation, c'est triste. En même temps sans parents, on ne pouvait arriver à quelque chose de mieux. Comment ça je suis méchante? Eh! J'ai pas commandité l'assassinat non plus. Puis ils n'avaient qu'à pas nous chercher. Enfin…Si on veut.

    -Ce que je fais? Voyons cela ne se voit pas? Je chasse, je me promène, je passe le temps…Je fais ce que je veux sur mon territoire.

    Oui pour moi le monde entier est mon territoire. Encore plus lorsque j'y réside à quasiment temps plein. Poudlard était mon domaine, j'y chassais quand bon m'y semblais, surtout après le bal…Je n'avais plus aucune restriction à avoir. Non plus aucune…Tout le passé volait en éclat… L'espace d'un instant, une grimace se modela sur mes traits fins. Je ne voulais pas penser à cette soirée…Là où tout m'avais échappé, là où mon Destin s'était mêlé à celui de sales chiens puants…Quel jour maudit, vraiment.

    Pour me reprendre, j'affichais un air narquois et passais le bout de la langue sur mes lèvres pour récupérer le sang restant. Je savais pertinemment que ce simple geste l'énerverait. C'était lui rappeler son incapacité à être le super héros infaillible…

    -Dommage que tu sois un empoté très cher, tu aurais pu sauver une jolie fille…Si tu veux tout savoir elle était jeune mariée, totalement heureuse…Et totalement enceinte aussi. C'est triste non, les coups du sort? Ah ah.

    Plutôt très drôle, en ce qui me concerne. Plus le crime était cruel et plus mon repas avait un sens à mes yeux. Si je me nourrissais d'un malade incurable en le tuant, ce serait presque faire une…Pouah! Une bonne action. Non merci très peu pour moi…C'était plus amusant de répandre un semblant de malheur. Car il n'y avait pas que la victime directe à prendre en compte…

    L'avantage –ou l'inconvénient- avec lui, c'est qu'on savait vite quand il était énervé et allait nous sauter dessus. Donc on avait le temps de trouver la parade…Quoi que je n'étais pas contre une petite bagarre. Je restais juste prudente vis à vis de ses crocs…Et lui de même j'imagine. Enfin si tant est que son cerveau me mette en garde.

    -Calme tes ardeurs, tu sais très bien que je te ratatinerais pour pas changer. Dis moi plutôt…Ça m'intrigue…Qu'est ce qui t'a poussé à venir ici? Envie de discuter peut être? C'est vrai que les chiens ça devient ennuyeux à long terme…

    C'est ce que l'on appelle chercher la petite bête –quoi que la bête était plutôt grosse dans ce cas précis. Il y avait quelque chose de plus fort qu'une simple haine qui nous y poussait. C'est presque comme si le sang, la génétique, nous empêchait d'être aimable ne fus-ce que deux secondes histoire de parler sérieusement. Comme si GENETIQUEMENT c'était impossible. Pourtant on y couperait pas…On devrait parler, on devrait prendre des décisions pour notre survie respective…

    Car quoi qu'on en dise, l'un ne vivrait sûrement pas de la même façon sans l'autre…
    Mais ça, si mon subconscient le savait, mon conscient refuserait toujours de se l'avouer.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Sam 16 Mai - 20:29

Spoiler:
 

Et elle venait fanfaronner juste sous son nez dans SON refuge. Intérieurement, Jacob enrageait. A l’écouter, le monde lui appartenait et ses occupants lui servaient de repas ou de distraction. Décidément, elle avait vraiment une charmante opinion de son environnement. Arf. Quel égo surdimensionné pour une si frêle personne... Humpfh. Elle brigue le poste - tout spécialement créé pour sa personne, évidemment - de Reine du monde peut-être ? Pfff... Chimère. Reine de l'Enfer lorsque tu le rejoindras. Il préféra garder le silence, plus méprisant et plus évocateur, plutôt que de se lancer dans cette boucle sans fin qu’était la question des territoires. Il n'était pas décidé à jouer sur les mots. Non, il n'était vraiment pas d'humeur joueuse, ce soir.

Le faciès cadavérique de son interlocutrice s’orna soudainement d’une grimace. Souvenir ou pensée dérangeant(e) ? Tant mieux. Un large sourire se peignit sur les lèvres de Jacob. Il ne lui manquait plus que des pistaches à grignoter pour jouir pleinement du spectacle qui s’offrait à ses yeux. Le loup-garou ne put se réjouir bien longtemps. Du bout de la langue, en un geste provocateur, elle vint recueillir les quelques gouttes de sang perlant encore au creux de ses lèvres. Elle ne s’arrêta pas là. Probablement désireuse de le mettre hors de lui, elle relata les détails de son « repas », faisant douloureusement ressortir la culpabilité de Jacob. Le Gryffondor se retint de justesse de lui sauter dessus. Il ne souhaitait pas, ou plutôt, il ne devait pas engager un combat avec elle, alors qu’il se trouvait dans un tel état de colère, à l’égard de son adversaire. L’expérience lui avait maintes fois prouvée, que le dénouement n’en était que douleur et humiliation.

- Tu n’es qu’un sale petit parasite qui s’accroche désespérément aux autres car tu ne peux pas vivre sans eux. Tu n’es rien. Qu’une coquille vide, morte, que l’on peut éradiquer aussi aisément qu’une araignée, laissa t-il échapper entre deux grognements, et un jour, je vous tuerais, toi et ta famille.

Si la plupart des individus se voient avec un boulot extraordinaire ou une famille nombreuse ou une vie pleine de voyages et d’aventure, Jacob imaginait son avenir à travers la mort des membres de la famille de Longsdale. C’était son cheval de bataille : venger le décès de ses parents. L’ultime but de sa vie. Cela pouvait paraître prétentieux, irréaliste, touchant plus du rêve que d’un objectif techniquement envisageable, mais il avait le temps. Les affrontements avec Ailyn ne servaient pas seulement d’entraînements, mais lui permettaient également de se montrer patient et d’assouvir sa soif de vengeance. Il l’observa silencieusement. Pleurerait-elle lorsqu’il tuerait sa sœur devant ses yeux ? Etait-elle capable de pleurer ? Etait-elle au moins capable de ressentir un autre sentiment que la cruauté ? Quelle existence pitoyable… Vivre une éternité… Mais à quel prix ? Peuh. Elle ne survivrait pas aussi longtemps. Elle paierait pour ses crimes. Un simulacre de sourire s’afficha sur les lèvres du loup-garou. Cette idée le rassérénait. Il parvint même à l’écouter débiter son tissu d’âneries, sans l’imaginer couchée sur le sol sous son poids – sans arrière-pensée, évidemment.

-Calme tes ardeurs, tu sais très bien que je te ratatinerais pour pas changer. Dis moi plutôt…Ça m'intrigue…Qu'est ce qui t'a poussé à venir ici? Envie de discuter peut être? C'est vrai que les chiens ça devient ennuyeux à long terme…

Jacob croisa les bras en affichant un sourire goguenard. Qu’est-ce qu’elle pensait ? Qu’il était impatient d’avoir de longues et profondes discussions philosophiques avec elle ? Elle surestimait son pouvoir de séduction. Il aurait préféré parler avec un poisson plutôt qu’avec elle ! L’animal se serait montré moins agressif, moins stupide et mille fois plus intéressant. Malheureusement, on n’avait pas toujours le choix… C’est en partie pour ça qu’il se retrouvait avec elle. Ironiquement, il rétorqua :

- Je tenais simplement à vérifier qu’on ne t’avait pas tué, mon poussin, ce plaisir me revenant de droit.

Derrière cette façade de piques et de moqueries, Jacob savait pertinemment qu’ils devaient parler. Mais VRAIMENT parler, s’engager sur un sujet de discussion sérieux, et non rester dans ce combat verbal interminable. Un concept objectivement lumineux, mais indubitablement impossible. Si on lui avait bandé les yeux, mit une pince à linge sur le nez et lui affirmer que la de Longsdale n’était pas une horrible et cruelle buveuse de sang, Jacob aurait peut-être pu y parvenir. Mais il y avait trop de ‘si’ pas assez de réalisme. Et c’est là que, théoriquement, Luthien intervenait pour calmer les esprits et amener tout le monde à avoir une discussion efficace. Les loups-garous et les vampires pouvaient, ou plutôt devaient vivre côte à côte. Il leur suffisait de trouver un terrain d’entente. Leurs existences n’avaient aucun sens l’une sans l’autre. C’était les deux faces d’une même pièce. Mouais... Les propos de son amie étaient utopiques et pourtant, ils apparaissaient de plus en plus réalistes depuis quelques jours…Mais Luthien n’était pas là, et Jacob n’était pas très motivé pour tenter une approche vers son ennemie et pourtant, il devait vraiment mettre son animosité de côté. Ne plus penser à ses envies personnelles mais à ceux de sa race. Il ouvrit la bouche, marqua un temps de pause, hésitant, avant de lâcher, visiblement à regret :

- Je crois que nous avons un problème en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 17 Mai - 17:47

    Spoiler:
     

    « -Tu n’es qu’un sale petit parasite qui s’accroche désespérément aux autres car tu ne peux pas vivre sans eux. Tu n’es rien. Qu’une coquille vide, morte, que l’on peut éradiquer aussi aisément qu’une araignée et un jour, je vous tuerais, toi et ta famille. »

    Toujours la même rengaine. Son but, son unique but dans la vie, c'était de nous massacrer, de mettre un terme à la lignée Longsdale. Imaginons le cas de figure où il tuerait l'un de nous…Moi par exemple. Il ne survivrait jamais à la colère de mon père. Il avait tout vu, tout vécu, depuis l'Antiquité! Alors ce n'est certainement pas un loup furieux de 17 ans qui nous anéantira…Certes, l'espoir fait vivre, mais tout de même.

    En même temps s'il réfléchissait quelque secondes…Que serait sa vie si nous n'étions plus la? Je veux dire, nous sommes son unique raison de vivre, son but ultime est notre destruction…Mais que fera-t-il APRES? C'est ce que les gens assoiffés de vengeance ont tendance à oublier…L'après, lorsque tout est fini. Ils n'ont plus rien, ils sont perdu…Le meilleur reste encore la lutte éternelle, comme ce qui se passe depuis plus de deux millénaires. De toute façon, quelles étaient les chances hein? Pour que notre anéantissement arrive…Proche de zéro, nous sommes bien d'accord. Si bien que je lui répondis, fidèle à mon habitude, et dévia le sujet histoire de ne pas stagner des heures à nous lancer des piques.

    « - Je tenais simplement à vérifier qu’on ne t’avait pas tué, mon poussin, ce plaisir me revenant de droit. »

    Ah? J'étais son poussin maintenant? Bon lui était bien mon « Très cher » ou encore mon « Mignon » je lui avais déjà tout sortis. Bien sur rien d'affectueux c'était…Mh…Difficile à décrire en réalité. On pourrait décrire notre relation comme un amour/haine, sauf que la haine prônait et que l'amour bah…Etait mort depuis belle lurette. Bref bref.

    -Trop aimable mon mignon. Si tu n'empestais pas autant je t'embrasserais bien.

    Je souris narquoisement car EVIDEMMENT je plaisantais. Non et puis quoi encore? Ne rêvons pas!

    Trêve de plaisanterie…Il était clair que nous devions discuter, et sérieusement. La survie de nos espèces respectives en dépendait…Pour une fois, il faudrait faire cause commune contre les humains, contre les sorciers…On ne devrait plus se contenter de notre guerre, cette guerre, nous devrions la mettre de côté pour la nouvelle…Livrer bataille ensemble, pour la victoire…Ou tout se finira dans les flammes et le sang.

    « - Je crois que nous avons un problème en commun. »

    Il entamait à regret la discussion. Ça ne me plaisait pas non plus, pas du tout même. Je me répète je le sais, mais il avait raison…Beurk, ça m'écorchait de l'avouer. Heureusement que je ne le dirais pas tout haut.

    -Certes…Un sérieux problème même. Ça s'est déjà vu avant, mais il faut dire qu'avant nous inspirions beaucoup plus la crainte que maintenant…Les vieilles croyances et superstitions nous aidaient bien à mater les éventuelles tentatives…A présent dans cet environnement moderne…

    Soupir. Tout changeait, et tout changeait en mal pour nous…Plus personne ne goberait les conneries à propos des crucifix, de l'eau bénite, des pieux, de l'ail, de l'argent. Bien sur certains sont encore assez stupide pour le penser mais ils trouveraient vite la véritable faiblesse de mon espèce. Quand au loup, bah…Malgré leurs grandes facultés de régénérations, en s'acharnant correctement ou avec notre venin, on pouvait les tuer.

    -Encore que…S'ils rejettent toutes les vieilles croyances sans vraiment savoir ce qui fonctionne nous avons une chance…Sinon…Je crois que…

    Courage Ailyn, tu peux le dire…Tu peux faire sortir de tes lèvres cette vérité que tu refuses d'avouer depuis si longtemps…Mais c'est si dur…Rhaa non je ne peux pas dire ça! Admettre! En même temps il devrait lui aussi admettre l'inadmissible…Accepter l'inacceptable…Finalement, difficilement, après un silence, je parvins à lâcher à contre cœur:

    -Qu'on va devoir…S'entre aider…Et faire…Rhaaa…Equipe.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 17 Mai - 23:02

Spoiler:
 

Sur la défensive, Jacob s’apprêtait à devoir faire face à la coutumière arrogance de la de Longsdale. Il allait probablement devoir se battre verbalement, griffes et canines sorties, pour lui faire comprendre que non, sa race n’était pas aussi surpuissante qu’elle le laissait entendre, qu’elle possédait de nombreuses défaillances, pour affirmer ensuite que s’il avait pu, il se serait bien passé de la contacter. Mais elle lui fit la surprise de se montrer responsable et approuva ses propos. Wah. Là, il devait vraiment s’asseoir. Il tira une chaise, s’assit à califourchon sur celle-ci et croisa ses bras sur son dossier. Ok. Vérification faite, il ne rêvait pas. Pire – ou mieux – encore, elle commença à faire un bref descriptif de leur situation, poursuivant la discussion. Remit de sa surprise, Jacob l’écouta attentivement.

Cet environnement moderne… Ben s’ils avaient évolué en même temps que l’environnement et s’étaient tournés vers le sang animal, peut-être qu’ils n’en seraient pas là, aujourd’hui ! Les multiples affrontements loups-garous contre vampires n’auraient pas eu lieu d’être et les humains ne les auraient pas craints. Oui, oui, oui. L’heure n’était pas de savoir à cause de qui ou de quoi, ils se retrouvaient face à ce problème. Mais Jacob ne pouvait s’empêcher de penser qu’ils auraient probablement pu éviter tout ça. La situation n’était pas nouvelle, puisque, comme venait de le signaler son interlocutrice, ils avaient déjà connu ça dans le passé. Il n’empêche que le dernier soulèvement des humains contre leurs deux races respectives remontait à des années. Ce qui signifie, qu’ils étaient bien partis pour se faire intégrer et que si leurs affrontements n’avaient pas été autant renouvelés, les humains n’auraient pas pu voir ou auraient oublié leur puissance.

Bref. Même s’il l’aurait souhaité, Jacob n’aurait pas pu changer le passé. Il devait donc faire face aux conséquences des actes de leurs deux races et trouver efficacement une solution. Il était inutile de compter sur son anonymat, étant donné que la Mort avait prit soin de révéler leurs véritables natures lors du bal d’Halloween. Ce qui signifiait qu’ils n’allaient pas tarder à se mettre de nombreux élèves à dos. Or, même s’il avait tendance à exagérer le nombre de ses… ennemis génétiques, Poudlard ne regorgeait pas de loups-garous ou de vampires, la plupart des élèves étant de simples humains. Les deux races réunies, ils restaient en sous-nombre. Bien sûr, ils étaient plus puissants que les humains, mais ces derniers ne tarderaient pas à découvrir leurs faiblesses. Parallèlement, Jacob s’imaginait mal passer sa dernière année à se battre contre des élèves, craignant sa puissance. Heureusement, passé les grilles de Poudlard, il restait invisible, sa condition de loup-garou n’étant pas gravée au fer rouge sur son front. Le combat le plus immanent se trouverait donc à l’école.

-Qu'on va devoir…S'entre aider…Et faire…Rhaaa…Equipe.

Un lourd silence accompagna les propos de la de Longsdale, pendant lequel le loup sembla peser chaque mot de ce qu’elle venait de dire. Whah. Jacob était largement conscient de ce fait, mais il y avait un immense fossé entre « être conscient » et « l’entendre à haute voix ». Du coup, l’idée qui n’était qu’une hypothèse, une suggestion brièvement évoquée et rapidement effacée de son esprit, prenait une forme, un réalisme déplaisant. Le silence s’éternisait. Désespérément, Jacob tentait de trouver une échappatoire, une issue. Mais ensemble, ils seraient plus tard. C’était insoutenable, mais il allait devoir faire équipe avec Ailyn de Longsdale.

- Mouais.

Ajouté à une moue de circonstance, il n’y avait pas plus efficace pour faire comprendre à son interlocutrice qu’il réprouvait autant qu’elle cette idée, mais qu’il l’admettait. La situation prenait véritablement une tournure invraisemblable. Il étudiait depuis sept ans à Poudlard. Sept ans où il avait passé son temps à affronter la de Longsdale et sa cour de suceurs-de-sangs. Et voilà que désormais, il envisageait de s’associer à eux. L’idée restait amère et dure à accepter.

- Tu as une idée de comment appréhender la chose ?

Venait-il vraiment de lui demander son avis ?! Hum… Mouais, poursuivons :

- On ne peut pas dire qu’on se soit montrés très discrets lors du bal d’Halloween. Toute l’école doit être au courant de ce que l’on est réellement. Pour l’instant, je suppose que les élèves vont surtout se montrer méprisants voir insultants à notre égard, sans forcément chercher l’affrontement. On est puissants et ils nous craignent encore, malgré tout.

Et si les choses s’aggravaient… Hm. Jacob réprouvait totalement de se battre contre des humains, même si ceux-ci ne le portaient pas en haute estime ou désiraient le tuer. Et il ne supporterait pas non plus qu’Ailyn et sa clique se servent des élèves de Poudlard comme repas. Alliés, peut-être, mais il lui restait certains principes auxquels il ne pouvait passer outre.

- Si seulement vous aviez l’air plus accueillant… Ils pourraient peut-être admettre que vous n’êtes pas aussi méchants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Lun 18 Mai - 21:15

    Spoiler:
     

    Son avis sur la question était équivalent au mien. Il ne se réjouissait pas de cette cohabitation forcée et nous étions deux sur ce point. Surtout que la, c'était la vraie vie, pas un roman où au final, après une lutte côte à côte forcée, les deux parties anciennement ennemies se trouveraient des points communs et tenteraient une cohabitation qui finira sur une note agréable. Non. Les ennemis du sang, maudit jusqu'à l'Apocalypse et au delà, ne pourraient jamais vraiment s'entendre…

    Mais ils pouvaient essayer d'assurer leur survie mutuelle. L'un sans l'autre…L'intérêt est moindre.

    « - Tu as une idée de comment appréhender la chose ? »

    Je dissimulais mal ma surprise. Venait-il de me demander mon avis? Il progressait plus vite que moi sur la voie de l'entente, ça aurait du être l'inverse…Ou pas. Cela dit c'était étonnant…Une idée…J'en avais plusieurs, mais elles employaient des moyens tellement radicaux qu'il les refuserait sûrement. Et les siennes me paraîtraient trop douce pour être acceptable…J'avais une politique stricte concernant les rebelles, aucun sentiment à la guerre! Puisque c'était bien la guerre qu'ils nous déclaraient…

    « - On ne peut pas dire qu’on se soit montrés très discrets lors du bal d’Halloween. Toute l’école doit être au courant de ce que l’on est réellement. Pour l’instant, je suppose que les élèves vont surtout se montrer méprisants voir insultants à notre égard, sans forcément chercher l’affrontement. On est puissants et ils nous craignent encore, malgré tout. »

    Alors il n'avait pas encore eu affaire au fameux « Front de Libération de Poudlard » ? Nons ans doute pas…Jacob était un chef plus discret que moi, il ne s'étalait pas et le présomptueux Corrino ne lui avait pas encore fait son petit numéro, j'aurais été prête à le parier. Néanmoins il avait raison…Nous étions, et nous sommes toujours, très puissant. Ils nous craignent, c'est la raison de leur haine…Ainsi nous n'étions pas perdu. C'était une carte à jouer dans cette nouvelle guerre.

    « - Si seulement vous aviez l’air plus accueillant… Ils pourraient peut-être admettre que vous n’êtes pas aussi méchants. »

    -Plus…Accueillant? T te fiches de moi ou quoi? Plus accueillant! On ne tient pas un restaurant, on parle d'une guerre…Ce n'est pas un simple conflit de voisinage mais une guerre ouverte de la part de ces misérables humains, ouvre les yeux Jacob!

    C'était la première fois que je l'appelais par son prénom, ça me faisais bizarre. D'abord l'idée d'allié, puis ensuite le prénom…Bah! C'était sortis tout seul, autant enchaîner avant de laisser place à une discussion sur ce point.

    -Ils ne veulent pas seulement venger leur directrice ou leurs compagnons, ils veulent nous jeter hors d'ici. Pire! Nous exterminer. C'est le début de quelque chose de bien plus grand…Pire que les chasses aux sorcières du Moyen-Âge, pire que tout…Les histoires, la nôtre ou la leurs, n'auront jamais rien connu de tel…La technologie mêlé à la destruction des superstitions va les mener loin…Bien plus loin qu'ils n'ont jamais été.

    Je marquais un silence, un silence qui fut assez lourd…On connaissait tous les deux notre histoire par cœur, sur le bout des doigts presque. Car on apprend des erreurs de l'Histoire, on apprend surtout à ne pas les réitérer. Mais on apprend aussi que rien n'est joué d'avance et que la puissance ne fait pas tout.

    -Tu as entendu parlé du MLP? Mouvement pour la Libération de Poudlard…J'ai rencontré leur leader…Un petit plaisantin, rien de plus à mes yeux, néanmoins ils savent quelle est notre faiblesse, donc ils connaissent la vôtre également. Par le feu votre capacité de régénération est nulle, tout comme la nôtre. Hors de nos venins respectifs, c'est ce que nous avons le plus à craindre…Tu vois, quand je te dis que la révolution est en marche…Et bien…Elle est vraiment en marche. Les esclaves se soulèvent contre leurs plus anciens maîtres…Et pour eux, c'est autant vous que nous. Aie au moins l'honnêteté de l'avouer. Tu me demandais si j'avais des idées? J'en ai...Offrons leurs la bataille qu'ils réclament et écrasons les une fois de plus. Quel qu'en soit le prix...Ils s'attaquent à quelque chose de bien plus profond que nos vies, c'est notre honneur et notre supériorité qu'ils remettent en cause!

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Lun 18 Mai - 23:28

Spoiler:
 

Hm. Ailyn de Longsdale prenait réellement l’affaire à cœur. Elle ne parvenait même plus à discerner ses sarcasmes. A y réfléchir c’était la première fois qu’elle montrait autant de conviction pour une idée, devant lui. D’ordinaire, leurs propos se résumaient à des insultes ou des moqueries et jamais il ne l’avait vu aussi impliquée dans une affaire, qu’elle l’était aujourd’hui. Et le changement était plutôt… Etrange. Voir même sordide. Brrr… Elle était en train de défendre une cause devant lui. Elle lui dévoilait une nouvelle facette de sa personnalité : une facette plus humaine. Arf. Totalement effrayant. Certes, il était parfaitement conscient qu’elle ne se comportait pas avec tout le monde comme elle se comportait avec lui, et qu’elle devait au moins se montrer aimable avec ses… Hum… Amis. Néanmoins, il était particulièrement déroutant de voir le comportement de sa plus vieille et sa plus grande ennemie changer ainsi devant ses yeux.

Jacob. Elle venait de l’appeler Jacob. L’avait-elle un jour appelé par son prénom ? Hm non. Jamais. Tout comme lui ne l’avait jamais appelé par le sien. Décidément, la soirée prenait véritablement une tournure bizarre. Il aurait presque pu croire qu’il bavardait avec une amie de longue date. La bonne blague ! Alors qu’elle avait prononcé son prénom dans le feu de l’action ou juste pour tenter de le convaincre que la situation était réellement critique et qu’il faudrait probablement qu’ils se battent côte à côte contre les humains. L’idée renfrogna Jacob qui écouta d’une oreille méfiante le reste du discours de son interlocutrice. Elle se montrait plutôt vindicative vis-à-vis des humains. Qu’ils souhaitent les jeter hors de Poudlard, soit, Jacob pouvait décemment l’admettre. Mais de là à souhaiter les exterminer… Il restait sceptique. Comme il lui avait fait remarquer, les humains craignaient leur puissance. Alors comment auraient-ils pu envisager de les exterminer, alors même qu’ils ne savaient pas quelles étaient leurs faiblesses ?

Le petit discours de la Serpentard faisait pourtant son effet. Jacob admettait avec regret qu’elle n’avait pas tout à fait tort. Les choses avaient changé, évolué. L’état d’esprit n’était plus le même qu’auparavant. Les humains avaient pris conscience de leur intellect et savaient l’utiliser à bon escient. Et si leur puissance physique était, avant, leur plus grand atout, il ne ferait pas le poids si une véritable guerre devait se former. Non. Tout ceci n’était qu’un tissu de suppositions, et d’hypothèses ! C’était beaucoup trop abstrait. Comment imaginer qu’un tel combat se formerait à Poudlard ? Buté et malgré les éléments apportés par son interlocutrice, Jacob restait sur ses positions.

La vampire avança finalement son dernier pion : le MLP. Même si elle affirmait que le leader de ce mouvement, n’était qu’un petit plaisantin, Jacob crut comprendre qu’elle prenait la chose assez au sérieux pour l’évoquer. Pour sa part, il n’en avait eu que de vagues échos et avait plus pris ça pour une plaisanterie de mauvais goût, que pour une quelconque réalité. Or, d’après la Serpentard, il était au courant de leurs faiblesses réciproques. Une légère grimace vint s’afficher sur le visage du loup, à l’annonce de cette grimace. Il avait peut-être prit la menace un peu trop à la légère… La suite du discours n’était pas plus réjouissante. Il lança un regard noir à la vampire lorsqu’elle évoqua le terme d’« esclaves » pour désigner les humains, mais ne put qu’approuver silencieusement lorsqu’elle lui fit remarquer qu’ils étaient désormais au même niveau. Hm. Quelle charmante attention ! Jugé au même titre qu’une vampire… L’ainée des de Longsdale conclut finalement son petit discours en évoquant une solution, aussitôt réprouvée par Jacob, se levant de sa chaise, il déclara :

- N’y pense même pas. Il est hors de question que tout ceci se finisse dans un bain de sang ! Qu’ils nous apprécient ou non, qu’ils souhaitent nous chasser ou non, ils restent des élèves de Poudlard aux côtés de qui nous avons étudiés durant ces dernières années et je refuse de les combattre. Tu parles d’honneur, mais quel honneur peux-tu tirer d’une victoire contre des humains ? La plupart sont probablement des gamins trop facilement influençables ! Ne me dis pas que tu te sentirais particulièrement fière d’être parvenue à les tuer ?

Si on omettait le fait qu’elles les auraient appréciés à son petit-déjeuner, Jacob restait persuadé que son ennemie appréciait trop les défis pour se réjouir d’une victoire obtenue trop facilement. Le loup commença à faire les cents pas dans la pièce. Se passant nerveusement une main derrière la tête, il reprit :

- Il doit y avoir une autre solution. Une solution pacifique. As-tu seulement essayé de discuter calmement avec le leader de ce… Euh… MLP ?

Non qu’il doute de ses talents de négociatrice, mais il connaissait assez ce côté du caractère de la Serpentard, pour savoir qu’elle ne se montrerait pas forcément amicale vis-à-vis de quelqu’un qui détestait sa race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mar 19 Mai - 21:27

    Je savais où j'allais en voulant déclarer une guerre ouverte. En même temps, ils avaient entamé cette idiotie avant que j'ai eu mon mot à dire. Nous jeter hors de Poudlard…Comme si on pouvait nous interdire l'accès d'un endroit! Certes, je me fichais un peu de cette école. J'étais là parce que mon père avait mystérieusement insisté et que le père adoptif d'Edward, toujours pour tous types d'expériences, pensait qu'il valait mieux avoir plusieurs cordes à son arc, surtout à la guerre. Mais lorsqu'on évoquait la guerre, on parlait vampire/lycan, pas immortels/mortels…

    Je savais également qu'il serait difficile de convaincre Jacob de me suivre dans cette entreprise. Bien que moins sage que Luthien, il restait réticent à l'idée de s'en prendre à des humains. Et si ceux-ci voulaient sa mort? La seule personne qui mettrait un terme à sa vie, c'est moi et uniquement moi! Dusses-je me mettre entre lui et une armada de sorciers confirmés. C'était ma proie attitrée, même Edward n'oserait pas y toucher. Ce sont des notions complexes pour les humains, trop complexe même, alors je ne me hasarderais pas à l'expliquer. Si quelqu'un devait le tuer, ce serait moi et pas un tiers, point final.

    « - N’y pense même pas. Il est hors de question que tout ceci se finisse dans un bain de sang ! Qu’ils nous apprécient ou non, qu’ils souhaitent nous chasser ou non, ils restent des élèves de Poudlard aux côtés de qui nous avons étudiés durant ces dernières années et je refuse de les combattre. Tu parles d’honneur, mais quel honneur peux-tu tirer d’une victoire contre des humains ? La plupart sont probablement des gamins trop facilement influençables ! Ne me dis pas que tu te sentirais particulièrement fière d’être parvenue à les tuer ? »

    Je lui lançais un regard du genre « T'es sur que tu me connais toi? » avant de finir par réfléchir. Le bain de sang serait trop…Simple. Certes plus radicale et au moins on serait débarrassé, mais ça perdrait tout amusement, ça finirait trop vite…En même temps, je ne pouvais peser la véritable menace et ne voulais pas mettre les miens en danger plus que nécessaire.

    Cependant, si une chose était sure c'était bien ceci: Le meurtre ne me dérangeait pas, bien au contraire. Enfant, femmes, jeunes influençables, hommes incorruptible, je me fichais pas mal du genre, un meurtre restait un meurtre. Sentir la douce et divine sensation de la mort effleurer ces enveloppes charnelles sans jamais toucher la mienne…Oui, rien n'était comparable à ces sensations. C'était tellement jouissif…Jouissif, c'était le mot parfait. Alors fière ou pas fière, là n'était pas la question. Je n'en serais pas fière si j'avais quelconque sentiment de pitié…Hors, ce mot est bannis de mon vocabulaire.

    « - Il doit y avoir une autre solution. Une solution pacifique. As-tu seulement essayé de discuter calmement avec le leader de ce… Euh… MLP ? »

    Sans vraiment savoir pourquoi, j'éprouvais une espèce de sentiment bizarre…Comment ça s'appelle déjà…Euh…Le euh…La…Enfin j'éprouvais un sentiment bizarre! Comme une espèce de honte, ou non…Un genre de gêne. Moi, gênée? Pourquoi donc? D'avoir reclapé cet idiot du MLP? De lui avoir fais mon numéro avant de me jeter sur lui et de le marquer à vie comme un maître marque son esclave? De m'être nourrie de son sang? Non sûrement ça, je pratiquais ces activités tous les jours…Alors quoi?

    -Baaah…Ouais…Enfin euh…Disons que j'ai essayé.

    Aïe. Déjà ça, ça voulait tout dire…Mais bon au moins j'avais fais l'effort ultime d'essayer! Pour ça il pouvait déjà me féliciter, même si je me fichais pas mal qu'il me félicite quoi. J'avais, en même temps, passé l'âge des félicitations. Je n'étais plus une gamine dont on est fière parce qu'elle vient de tuer sa première proie quoi…

    -Ne me regarde pas comme ça! J'ai essayé mais d'entré de jeu ce type m'appelle par mon prénom, me tutoie, me menace…Excuse moi, tu me connais, je n'ai pas supporté! Déjà j'exècre les humains, pour moi ils ne sont bons qu'à me nourrir et point final. Je sais, ça va te choquer mais bon en même temps tu ne peux pas dire que t'étais pas au courrant. De ton point de vue je suis la plus horrible des créatures, mais poste toi du miens rien qu'une fois et tu comprendras peut être. J'ai été élevé comme ça, j'ai été élevé pour ôter de mon chemin les parasites qui oseraient s'y dresser. Ils veulent notre mort, la mienne comme la tienne! Et tu sais pourquoi? Parce que nous sommes les puissants…Et que les humains ont toujours eu peur des puissants…César s'est fais assassiner! Et qu'était-il? Un puissant. Je pourrais passer des heures à te citer des noms, mais tu as compris où je voulais en venir…Jacob on est forcé de riposter, on a pas le choix! C'est ça, ou l'extermination…Et tu as beau aimé les humains, tu aimes encore plus les tiens, ceux de ta race, tes amis…Ta petite sœur. Ils s'en prendront à elle, mais tu t'en doutes sûrement…C'est souvent la famille qui est prise en otage dans les guerres…Moi j'ai de la chance, la mienne est immortelle et sait se défendre…Mais il me semble que ta chère petite sœur n'est pas encore arrivée à maturité, elle a l'odeur d'une humaine…Faible…Fragile…

    Ma voix tira vers le doucereux. Il savait que j'avais raison…Et moi je ne doutais pas de mon pouvoir de persuasion. Je finirais bien par le convaincre, car je connaissais ses forces et ses faiblesses. J''avais toute la nuit pour les exploiter, et tous les moyens possible à disposition…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mer 20 Mai - 13:20

-Baaah…Ouais…Enfin euh…Disons que j'ai essayé.

Jacob avait arrêté sa marche et la dévisageait silencieusement d’un œil torve, visiblement consterné par le comportement – Ô combien stupide - de la Serpentard. Elle était irrécupérable. Il le savait bien avant d’avoir eu cette discussion avec lui, mais là, il en avait confirmation. Vu l’air coupable… Coupable ? Ailyn de Longsdale pouvait-elle éprouver un tel sentiment ? Euuuuuh non. Vu l’air FAUSSEMENT coupable qu’elle affichait, il était clair qu’elle avait dû se comporter aussi sottement qu’elle le faisait d’ordinaire. Pleine de son arrogance coutumière, elle avait probablement souhaité lui montrer sa supériorité et ne devait pas avoir fait un excès de compliments à l’égard de son interlocuteur. Qu’aurait-il fait à sa place ? Se serait-il abaisser à flatter ce leader de pacotille – quel était son nom, d’ailleurs ? – afin de tenter de préserver une certaine paix entre leurs deux camps ? Si ça avait pu aboutir à un semblant d’apaisement et à la chute de ce MLP, oui. Mais sachant qu’il n’était pas forcément patient lorsqu’on l’insultait, le critiquait ou remettait en question ce qu’il était, il en serait probablement venu à agir comme la Serpentard… Hm… Peu importe. Il ne s’était pas retrouvé à sa place et elle n’aurait pas dû agir comme elle l’avait fait.

Devant son mécontentement visible, la Serpentard tenta de se trouver des circonstances atténuantes. Elle ne devait franchement pas en avoir l’habitude au vu du discours qu’elle lui débitait. Jacob grinça des dents et étouffa un grognement en l’entendant évoquer sa vision de la fonction des humains. Certes, il était au courant, mais ce n’était pas nécessaire de lui rappeler. Le dernier repas du vampire était encore bien trop présent dans l’esprit de Jacob, pour qu’il se montre compréhensif… TssTss… Et parlons-en de son éducation ! Ils auraient mieux fait de lui apprendre à apprécier le sang animal et à se montrer un peu moins insolente, plutôt qu’à rabaisser tout ceux passant sous ses yeux. Et il la croyait assez intelligente et indépendante – oui, oui, lorsqu’il n’était pas trop buté, il pouvait reconnaître qu’elle possédait au moins ces deux qualités - pour ne pas suivre aveuglement ce qu’on lui avait enseigné…

-[…] Jacob on est forcé de riposter, on a pas le choix! C'est ça, ou l'extermination…[…]

Jacob enfonça les mains dans ses poches. S’il devait lui reconnaître une qualité, c’était bien son talent de persuasion. Il était incertain, hésitant. Ils ne pouvaient décemment se faire détruire sans se défendre. Mais si sa nature et son éducation à elle la poussait à détruire les humains, la sienne, le poussait à les protéger. Ils avaient le choix. Il en était persuadé. Il ne voulait pas se lancer aveuglement dans cette bataille. Si c’était sa puissance qu’ils craignaient, il devait faire en sorte de leur montrer, que, passé sa force physique, il était un élève comme les autres. Tirant de multiples arguments de sa manche, probablement dans le but de le convaincre, la Serpentard en vint à évoquer un sujet plus délicat : Maëlia. Jacob n’apprécia guère. Une vague de fureur pouvait désormais se lire sur son visage, tandis qu’elle poursuivait tranquillement ses propos. Elle osait parler de sa petite sœur. Et qui plus est, de son odeur, comme si elle se réduisait à un conteneur de sang. Il n’apprécia guère la remarque et, furieux, vint se poster à quelques centimètres de la Serpentard. Ses mains se levèrent, comme s’il s’apprêtait à la frapper. Il se contint pourtant, rabaissant ses bras et refermant ses mains en poings et murmura sèchement :

- Ne parles pas de ma sœur, surtout comme s’il s’agissait d’un de tes repas ! Et la tienne n’est pas invincible, elle brûle comme de la paille.

Maëlia, son talon d’Achille, sa plus grande faiblesse. Il aurait largement préféré mourir plutôt qu’on touche à sa sœur. Si la vampire affirmait que sa sœur était trop faible pour se défendre, Jacob espérait plutôt que cette faiblesse se révèle être une force. Après tout, elle était humaine et il n’avait rien contre elle. Hormis sa consanguinité avec un loup-garou. Peu importe, s’en prendre à une humaine irait à l’inverse de leurs principes - si tenté qu’ils en aient… - et Jacob espérait qu’il n’irait pas jusque là. Même si l’idée lui avait déjà traversé l’esprit. Ça c’était déjà vu dans le passé ; lorsqu’on ne pouvait atteindre directement son ennemi, on s’en prenait à ses proches et à tous ceux qui osaient d’une quelconque manière le soutenir. N’était-ce pas ainsi qu’il agissait avec les de Longsdale ? Il ne pouvait pas atteindre le père, il s’en prenait à l’aînée qui se montrait particulièrement virulente à son égard. Quoi qu’il en soit, il refusait fermement que la Serpentard ose mêler Maëlia à tout ça. Elle était humaine, elle ne faisait pas partie de ce combat. Et si cela s’avérait être nécessaire… Il saurait fort bien la protéger et il n’avait surtout pas besoin d’Ailyn de Longsdale pour ça. Le débat était clôt.

- Si jamais on les attaque, ça leur prouvera qu’ils avaient raison, reprit Jacob d’une voix calme, après avoir mit une distance respectable entre lui et la vampire. Ils auront une preuve de notre puissance et l’utiliseront contre nous pour encourager d’autres personnes à rejoindre leurs rangs. L’usage de notre force ne fera qu’amplifier leur haine à notre égard et n’apaisera pas la situation. Nous devons user des mêmes armes qu’eux et ne pas utiliser notre force physique. Les temps ont changé, Ailyn, tu l’as toi-même reconnu.

C’est bien lui qui disait ça ?! Ne pas utiliser de force physique ?! Brrr… Il avait même appelé la Serpentard par son prénom. Un pas de recul pour Jacob, un grand pas pour l’alliance des deux races. Hm… Luthien, sort immédiatement de ce corps ! Entre les deux alphas, il était le plus agressif et le moins porté sur la négociation. Il privilégiait d’ordinaire, les actes aux paroles. Mais la situation était différente, aujourd’hui. Il n’était pas face à n’importe quel ennemi.

- Il faut les discréditer, montrer aux yeux de tous qu’ils ont tort, que nous ne sommes pas la cause de tous leurs problèmes. Poursuivit le loup, sur le même ton.

Ce qui était l’exact reflet de la vérité. Ailyn et sa clique s’attachaient parfois à sucer le sang de certains humains, mais ils étaient assez respectueux – ou très légèrement obligés – de ne pas s’attaquer aux élèves de Poudlard. Mais pour son grand regret – la situation aurait été plus simple – les vampires, n’étaient pour une fois, pas la cause ou n’avaient pas apporté leur contribution à la réalisation des fâcheux incidents ayant eu lieu lors du bal d’Halloween.

- Il nous faut un coupable.

Pff... Quel éclair de génie ! Et il comptait embaucher qui à ce poste ?! Ils en avaient déjà un, elle s’était même présentée : la Mort. Et il aurait été ridicule de l’accuser, alors que les Lycans et les Vampires étaient assez puissants pour la donner. Ils auraient juste confirmé les rumeurs et les humains auraient pu affirmer à haute voix qu’ils travaillaient avec ou pour elle. Et puis la Mort n’était probablement qu’un pion, qu’un simple messager dans toute cette histoire. Il y avait là, une puissance bien plus importante qui s’évertuait à tirer les ficelles et devait follement s’amuser d’être parvenu à chambouler ainsi l’ordre correct des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mer 20 Mai - 23:16


    Spoiler:
     

    Je ne doutais pas une seconde de mes dons de persuasion. Je n'avais pas besoin d'utiliser un quelconque charme démoniaque, non j'avais ça dans le sang…C'était inné. Tiré de mon père sans aucun doute, un homme dont le charisme était presque légendaire. Sa présence dans une pièce inspirait tant de choses…Ses discours auraient pu revitaliser une armée entière. D'ailleurs c'est ce qui est arrivé mainte fois au cours des nombreuses guerres…Oui, sans doute tenais-je ça de lui.

    « - Ne parles pas de ma sœur, surtout comme s’il s’agissait d’un de tes repas ! Et la tienne n’est pas invincible, elle brûle comme de la paille. »

    Ce fut à mon tour de grogner. Ma petite sœur était comme un trésor…Comme une seconde partie de moi-même, sans laquelle aucune vie n'est vraiment possible. J'avais faillis la perdre une fois, lorsque des lycans nous ont attaqué en traître, et qu'elle fut blessée. Jamais je n'oublierais ce jour…C'est l'une des nombreuse raison qui rendait cette alliance avec les loups si pénible. Je savais que mon père avait vengé le sang que ma sœur avait perdu ce jour la, mais rien n'y faisais…Je détesterais toujours les chiens, je détesterais toujours Jacob…Enfin pas vraiment, en un sens, il m'amusait trop pour que je le haïsse, je haïssais juste sa condition. Dommage pour lui non? Je profitais de sa proximité pour lui rétorquer avec un sourire:

    -Si la mienne brûle comme de la paille…La tienne se brise aussi facilement.

    Je le toisais un instant et il fut assez sage pour se contenir. Je l'avais vu lever la main, prêt à frapper, et se retenir au dernier moment. Quel progrès…Peut être devrais-je essayer d'être moins désagréable? Mh…On verra, plus tard, dans la phase « Compromis ». Pff avec ce genre de réflexion, on dirait que je formais un couple avec ce chien…Beurk!

    « - Si jamais on les attaque, ça leur prouvera qu’ils avaient raison. Ils auront une preuve de notre puissance et l’utiliseront contre nous pour encourager d’autres personnes à rejoindre leurs rangs. L’usage de notre force ne fera qu’amplifier leur haine à notre égard et n’apaisera pas la situation. Nous devons user des mêmes armes qu’eux et ne pas utiliser notre force physique. Les temps ont changé, Ailyn, tu l’as toi-même reconnu. »

    Comme s'ils avaient besoin d'une preuve de notre puissance…On sentait l'aura qui s'émanait de nos corps. Nous étions des puissants, et cela ramena l'une des phrase de la mort: « Les puissants se révoltent. ». Avait-elle vraiment tout fais pour que nous nous retrouvions dans cette situation? Que cherchait-elle? Maudissait-elle ses enfants en leurs imposant une épreuve de ce genre? Nous étions les puissants, car si ce n'était pas nous qu'elle évoquait, alors attendons nous à voir débarquer les démons infernaux sur terre d'ici peu! Quelle prise de tête…Il voulait parlementer, menacer, comme si ça servirait…J'avais déjà exploité cette option, ce fut infructueux.

    Ailyn…Il m'avait appelé Ailyn. Je tiltais seulement maintenant sur ce détail. C'était une sensation étrange que d'entendre mon prénom prononcé par la bouche de mon ennemi…Enfin de celui qui s'était déclaré comme tel. Bah, il avait du ressentir la même chose lorsque je l'avais appelé Jacob. Il disait que les temps avaient changé…Ça c'est sur, je l'avais avoué. Mais il interprétait mal…Je ne voulais pas bannir la guerre traditionnelle, lui si! Et il utilisait MES arguments pour ça.

    « - Il faut les discréditer, montrer aux yeux de tous qu’ils ont tort, que nous ne sommes pas la cause de tous leurs problèmes. »

    Les discréditer…Facile à dire. Discréditer une armée de sorciers avec des sang-purs en tant que chef, auprès des sorciers! Qui croiraient-ils? Les représentants de leur race ou ceux qu'ils considèrent comme des prédateurs –ce qui pour nous est vrai? La question ne se pose même pas à vrai dire…Comment diable voulait-il mettre en place une telle idée?!

    « - Il nous faut un coupable. »

    -Je suis impressionnée par tes qualités intellectuelles mon cher, c'est brillant…Un coupable, j'aurais DU y penser. Seulement tu sembles oublier que c'est la Mort qui s'est adressé à nous…Et je suppose que tu as compris que ce n'était sans doute pas une canular. C'est trop vrai pour cela…Malheureusement. Le plus important c'est surtout de comprendre le pourquoi du comment, on aura plus facile à offrir un coupable à cette foule d'idiots! Seulement trouver le vrai coupable sera compliqué, tout comme discréditer ces gens…La plupart des humains ont mal interprété la situation…Je te dis que c'est par le sang qu'on pourra défendre nos vies, nos familles, nos territoires! Je sais que tu vivais mélangé à eux comme un humain normal mais cette époque est terminée! Pour eux tu n'es plus qu'un sale lycan à exterminer…Et tu voudrais encore les ménager? Si c'est le cas, tu es bien stupide! C'est par la peur justement que nous nous ferons respecter. C'est en inspirant la peur que nous inspirerons le respect! Ça a toujours été ainsi et sur deux millénaires ça a marché à merveille! Mets tes principes de côté, ils sont bon en période de paix! Mais la, ils veulent la guerre…Alors ils devront se débrouiller avec les lois de la guerre. Oublie les bons sentiments ou tu ne seras pas le seul à en pâtir…



_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Jeu 21 Mai - 19:08

Spoiler:
 

-Je suis impressionnée par tes qualités intellectuelles mon cher, c'est brillant…Un coupable, j'aurais DU y penser. Seulement tu sembles oublier que c'est la Mort qui s'est adressé à nous…Et je suppose que tu as compris que ce n'était sans doute pas une canular. C'est trop vrai pour cela…Malheureusement. Le plus important c'est surtout de comprendre le pourquoi du comment, on aura plus facile à offrir un coupable à cette foule d'idiots! Seulement trouver le vrai coupable sera compliqué, tout comme discréditer ces gens…La plupart des humains ont mal interprété la situation…Je te dis que c'est par le sang qu'on pourra défendre nos vies, nos familles, nos territoires! Je sais que tu vivais mélangé à eux comme un humain normal mais cette époque est terminée! Pour eux tu n'es plus qu'un sale lycan à exterminer…Et tu voudrais encore les ménager? Si c'est le cas, tu es bien stupide! C'est par la peur justement que nous nous ferons respecter. C'est en inspirant la peur que nous inspirerons le respect! Ça a toujours été ainsi et sur deux millénaires ça a marché à merveille! Mets tes principes de côté, ils sont bon en période de paix! Mais la, ils veulent la guerre…Alors ils devront se débrouiller avec les lois de la guerre. Oublie les bons sentiments ou tu ne seras pas le seul à en pâtir…

Extermination, guerre, il était plus que visible qu’Ailyn ne cherchait que l’affrontement physique avec les humains. A croire qu’elle prenait un plaisir malsain en songeant au sang qui serait alors versé. Jacob avait la vague impression que leur discussion allait rapidement se finir dans une impasse. Chacun d’eux restait sur ses positions. L’un laissant parler ses principes, l’autre… Ses instincts. Et si aucun n’acceptait la proposition de l’autre, ils devraient faire face seuls, à la menace qui les enveloppait. Il aurait dû savoir que tout ceci ne rimait à rien. Il ne s’était pas entendu avec Ailyn depuis leur première rencontre au Chemin de Traverse, et leurs deux races s’étaient mutuellement haïes de puis des siècles, alors pourquoi tout changerait aujourd’hui ? Tout ceci n’était qu’une utopie. Il s’était bel et bien trompé lorsqu’il avait un instant pensé qu’ils pourraient lutter ensemble. Il fallait voir le bon côté des choses, Luthien ne pourrait pas lui en vouloir de ne pas avoir essayé ! Et pour la suite… Ils parviendraient bien à s’en sortir seuls. Ils étaient des loups-garous et après tout, ils ne s’étaient jamais montrés agressifs vis-à-vis des humains. Ils parviendraient à leur faire entendre raison. Mais d’une manière plus pacifiste. Jacob dévisagea silencieusement son interlocutrice. Si au moins elle utilisait son cerveau ! Arf. Mais c’est probablement génétiquement impossible…

- Et où cette guerre pourra t’elle nous mener ?! Réfléchis un peu, tu crois vraiment que la directrice nous laisserait nous entretuer sans broncher ?

Jacob s’assit sur le sol, s’adossant contre un mur. Les arguments lui manquaient pour prouver à Ailyn qu’elle voulait se lancer dans une guerre insensée. D’un côté, il pouvait décemment comprendre son point de vue. C’était génétique mais elle méprisait les humains, et un combat contre eux ne la dérangeait pas, tout comme un combat contre un vampire, ne l’aurait pas dérangé, lui. Mais d’un autre côté, il ne pouvait se résoudre à s’associer à elle, pour ce qui lui pensait plus être un crime, qu’un véritable combat pour défendre les siens. Oh, il était conscient qu’il ne pourrait plus aussi aisément se glisser parmi les humains comme il le faisait auparavant. Mais de là à les affronter… Il se frotta les yeux d’une main, avant de reprendre, d’une voix lasse :

- Nous avons toutes les autorités contre nos deux races. Ce n’est plus seulement un simple conflit entre élèves. Si un seul humain est tué à Poudlard, à cause d’un de nos affrontements, le monde magique se révoltera contre nous. Nos actes peuvent avoir des conséquences trop importantes pour qu’on se lance dans un combat comme celui-là sans y réfléchir plus sérieusement. Nous sommes peut-être puissants, mais les humains sont plus nombreux que nos deux races réunies. Et ils parviendront rapidement à trouver des solutions pour nous éradiquer, si nous nous montrons trop agressifs à leur égard. Tu ne peux pas te montrer égoïste. La survie de ta race est en jeu. Et ce n’est pas parce qu’un humain à oser de manquer de respect, il prononça ses derniers mots avec un large sourire moqueur, qu’il faut que tu l’affrontes lui, ainsi que ses amis, dans une telle bataille.

Hm. Mais pourrait-elle réellement mettre son égo surdimensionné de côté pour le bien de sa race ? C’était peu probable. Elle ne semblait se préoccuper de personne d’autre qu’elle. Et ses proches, évidemment, notamment sa petite sœur ; vu la réaction exacerbée qu’elle avait eu, lorsqu’il l’avait légèrement titillé à son sujet. Mais de là à penser aux vampires qui survivaient hors Poudlard… Non, ça ne semblait pas faire partie de sa personnalité. Il ne faut pas croire non plus que Jacob se souciait un seul instant de ce qui pouvait advenir de ceux-ci, c’était même plutôt le contraire, mais au moins, lui, n’avait pas en tête que la vie des loups-garous se trouvant à Poudlard. Mouais. Là, encore, ils n’avaient pas la même vision des choses. Il soupira bruyamment, avant de demander :

- Comment s’appelle t-il d’ailleurs, ce… Hm… Leader ? On m’a uniquement dit que c’était un élève de ta maison…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Ven 22 Mai - 20:19


    Spoiler:
     

    Où cette guerre allait-elle nous mener? Ah bonne question! Je n'en savais fichtre rien, ce qui contribuait à ma frustration. D'ordinaire je savais tout avant les autres et là, j'étais au même niveau qu'eux. La simple pensée de leurs être égale sur un seul point me donnait des envies de meurtres. La guerre nous mènerait comme toujours à la victoire, point final! Nous étions les puissants, nous étions tout! Non la directrice ne nous laisserait sûrement pas faire, mais depuis quand avais-je à subir véritablement l'autorité d'une humaine? Jamais, et ça ne commencerait pas aujourd'hui.

    « - Nous avons toutes les autorités contre nos deux races. Ce n’est plus seulement un simple conflit entre élèves. Si un seul humain est tué à Poudlard, à cause d’un de nos affrontements, le monde magique se révoltera contre nous. Nos actes peuvent avoir des conséquences trop importantes pour qu’on se lance dans un combat comme celui-là sans y réfléchir plus sérieusement. Nous sommes peut-être puissants, mais les humains sont plus nombreux que nos deux races réunies. Et ils parviendront rapidement à trouver des solutions pour nous éradiquer, si nous nous montrons trop agressifs à leur égard. Tu ne peux pas te montrer égoïste. La survie de ta race est en jeu. Et ce n’est pas parce qu’un humain à oser de manquer de respect, qu’il faut que tu l’affrontes lui, ainsi que ses amis, dans une telle bataille. »

    Et alors? Ce n'était pas la première fois que le monde entier était contre nous! Ouvre donc tes livres d'histoire, retourne au Moyen-Âge, retourne au temps des conquêtes, de la gloire de l'église chrétienne! La où le peuple entier se levait contre les suppôts du Diable comme ils disaient si bien. Nous avions déjà connu des soulèvements, mais il est vrai qu'à cette époque les humains étaient encore plus stupides que maintenant…Rien que d'y repenser ça me déprime pour eux. J'aurais honte d'appartenir à une race si…Beurk.

    Il évoquait l'argument numérique, mais il ne tenait pas. Certes par tête d'individu nous étions nettement inférieur mais nos forces respectives rattrapaient ce handicap. Se montrer agressif était notre seule chance de vaincre et de ne pas être réduit en esclavage par ces êtres! Lui, il voulait nous ôter ce dernier recourt…La survie de ma race était en jeu, mais nous avions toujours survécu de la même façon, ça marchait si bien! Pourquoi s'en priver?

    Si je m'étais écoutée, je lui aurais sauté à al gorge immédiatement. D'ailleurs je marquais mon énervement suite à sa dernière phrase par un grognement menaçant. Il me traitait tout bonnement d'irresponsable! Mais même si je me réservais cet idiot personnellement, je ne mettrais pas toute ma race en danger uniquement pour satisfaire mon ego. Je suis la fille de mon père, qu'il ose sous-entendre que je pourrais mener mon peuple à sa perte juste pour mon propre plaisir était inacceptable! Tout autant que l'idée de cette foutue alliance.

    « - Comment s’appelle t-il d’ailleurs, ce… Hm… Leader ? On m’a uniquement dit que c’était un élève de ta maison…»

    -Dante Corrino. Le nom de famille te dit peut être quelque chose, si j'ai tout compris c'est une famille connue mais bon…Il pense que son sang pur lui donne tous les droits, il a osé comparer son sang et le mien! Si ce n'est pas honteux. Il pense que la race humaine nous est supérieure, ce genre de chose…

    Rien que d'y repenser, j'avais envie de planter mes canines dans son coup de mortel. Mais avant de me laisser aller au sadisme de ces pensées, il fallait bien convaincre Jacob que j'avais raison…Car affronter les humains d'accord, mais les affronter en plus des loups…C'était une option que je ne tenais pas vraiment à tester. Je n'imaginais pas un front commun, car Dante détestait les lycans autant qu'il haïssait les vampires, mais bon je ne voulais pas non plus me passer d'une aide qui pourrait être précieuse…Et le fait de me l'avouer me donnait envie de vomir. Même si mon corps ne le pouvait pas.

    -Ecoute…On a tous les deux des opinions différentes sur la question, mais il faut être réaliste…Si on n'est pas soudé, on risque l'extermination totale. Que ce soit des lycans, ou des vampires…Ça ne me plait pas le moins du monde de devoir m'allier avec toi et je me doute que ça te plait encore moins vu la rancœur personnelle qui t'anime envers ma famille, mais tout ça on doit le mettre de côté pour la survie de nos deux races…J'aurais jamais cru dire ça un jour…

    J'étais choquée par mes propres paroles, je n'en revenais tout bonnement pas. Je devenais…Comment dire…Raisonnable? Je ne prenais pas vraiment cette menace au sérieux, enfin si mais…Disons qu'une alliance était préférable plutôt que la perte de certains membres de ma race. Malheureusement…Enfin, j'espère qu'on effacera cet épisode des livres d'histoire!

    -Au fait tu sais, j'ai pensé à quelque chose concernant l'identité de la Mort…La véritable identité je veux dire…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Ven 22 Mai - 23:23

A bien y réfléchir, si une telle guerre se menait et amenait à l’extermination totale de la race humaine, on pouvait y voir un point positif : sans nourriture digne de ce nom, les vampires seraient obligés de se tourner vers le sang animal. Hm… Mais les loups-garous, outre les querelles de famille comme celle qui opposait Jacob à Ailyn, n’auraient plus de raisons valables pour combattre la race ennemie. Humpfh. Quel ennui ! A quoi passeraient-ils leurs journées, alors ? Mais il n’y avait pas lieu de penser à une telle extrémité, de toute manière. Pour le moment, c’était uniquement une querelle entre élèves. Une querelle lancée par Dante Corrino, d’après les renseignements d’Ailyn. Le nom de famille lui était familier, en effet. Le Serpentard était issu d’une longue lignée de Sang-pur. L’une de ces familles qui, vraisemblablement, privilégiait le sang et la race à la personnalité de celui qui se trouvait devant lui. Le stéréotype même du Serpentard dont Jacob avait en horreur. Après tout, le monde n’avait peut-être pas autant évolué qu’il le prétendait, puisque certaines croyances étaient encore d’actualité.

-Ecoute…On a tous les deux des opinions différentes sur la question, mais il faut être réaliste…Si on n'est pas soudé, on risque l'extermination totale. Que ce soit des lycans, ou des vampires…Ça ne me plait pas le moins du monde de devoir m'allier avec toi et je me doute que ça te plait encore moins vu la rancœur personnelle qui t'anime envers ma famille, mais tout ça on doit le mettre de côté pour la survie de nos deux races…J'aurais jamais cru dire ça un jour…

Jacob ferma les yeux. Il eut la brève vision du père d’Ailyn, la bouche ensanglantée se rapprochant de lui. Se mordillant les lèvres, le loup rouvrit les yeux, tentant de reprendre un visage impassible. Ferme-la Longsdale. Ferme-la. Tu ne peux pas comprendre. N’essaye même pas de faire semblant. Ce n’était pas le moment opportun pour qu’elle parle de cette histoire. Si elle voulait parvenir quelque chose de lui, elle devait soigneusement choisir ses sujets de discussion. Lequel des deux devait faire le plus de concession dans cette alliance ? Elle, elle avait juste à mettre de côté la haine qu’elle ressentait à l’égard des loups-garous. Lui, il devait non seulement faire fi de son animosité envers les vampires mais il devait en outre s’allier avec la fille de celui qui avait tué ses parents. Car certes, cette alliance lui apparaissait nécessaire. Même dans l’hypothèse où les humains se tourneraient en premier lieu contre leurs premiers prédateurs, ils ne laisseraient pas les Lycans vivre tranquillement. Dans tous les cas, ils s’en tireraient mieux avec l’aide des vampires. Pour sa part, Jacob était prêt à mettre ses griefs de côté pour faire face efficacement à ce problème. Mais il ne pouvait parler au nom des autres loups-garous. Il leur en parlerait, certes. Il essaierait d’user d’arguments convaincants pour les enjoindre à le suivre. Mais il ne les contraindrait pas. Vivre dans une meute ne voulait pas dire obéir aveuglement aux ordres de son chef. Et Jacob n’obligerait pas ses amis à se joindre à tout ceci s’ils ne le souhaitaient pas.

- J’accepte. Sur le fond, je suis convaincu que cette alliance est nécessaire pour notre survie. Mais pour la forme nous devrons encore en discuter…

Il avait déjà concédé un accord avec elle, il n’allait pas non plus accepter la solution extrémiste qu’elle proposait. Il verrait ça lors de leur prochaine rencontre. Et en fonction de l’avancée des évènements. Il reprit, avant qu’elle n’ait le temps d’émettre une réserve :

- Et c’est un accord personnel. Il y a trop de rancune entre nos deux races pour que je puisse affirmer qu’ils seront tous d’accord pour qu’on lutte ensemble.

Il doutait néanmoins que l’un d’eux refuse. Même s’ils se montraient réticents, ils seraient assez intelligents pour en déduire qu’ils n’avaient pas le choix. Quoi qu’il leur en coûte. Et, bon gré, mal gré, ils se rangeraient probablement du côté de Jacob. Mais il avait le temps avant d’y songer. Il fallait encore qu’il parvienne à sortir de cette cabane en s’entendant avec la vampire. Comme un cheveu sur la soupe, la Serpentard déclara qu’elle avait quelque chose concernant l’identité de la mort. Jacob, la regarda légèrement exaspéré. C’est qu’elle avait le goût de la mise en scène ! Voilà qu’elle venait de prononcer un début d’information qui semblait plutôt intéressant et elle ne semblait pas pressée de développer le fond de sa pensée. Quelques secondes de silence s’étaient écoulées. C’était quelques secondes de trop.

- Oui ? Tu comptes laisser un moment de suspense à chaque fois que tu as une idée prodigieuse afin de me laisser le temps de t’applaudir ?
laissa t-il échapper d’une voix légèrement agressive.

C’était déjà assez surprenant qu’elle ait une idée, sans en plus qu’elle en rajoute. Oui bon, théoriquement, il avait « signé » un pacte de non-agression temporaire. N’empêche qu’elle avait un talent inné pour l’agacer. Elle savait trouver les mots, les gestes, les actes, elle pesait soigneusement sa voix, savait en user et en abuser au moment opportun. On aurait pu croire qu’elle était vraiment née pour ça. Certains affirmaient qu’on avait une fonction précise en venant sur terre. Que chacun était là pour remplir un devoir. Celui d’Ailyn de Longsdale était simple : pourrir la vie Jacob Bleiddwin. Et elle y mettait du cœur, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 24 Mai - 21:10

    Spoiler:
     

    « - J’accepte. Sur le fond, je suis convaincu que cette alliance est nécessaire pour notre survie. Mais pour la forme nous devrons encore en discuter…»

    C'est sur qu'il restait beaucoup de points à discuter, mais le plus gros était fait. Je venais de le convaincre à l'alliance, donc en un sens à la bagarre. S'il y tenait tant, on les laisserait attaquer physiquement les premiers, mais la riposte serait terrible. J'avais la guerre dans le sang et je ne laisserais pas ces humains m'écraser…Ni moi, ni mes nouveaux alliés. Nous étions les seuls à pouvoir les écraser! Et nous n'étions pas du genre partageur…

    « - Et c’est un accord personnel. Il y a trop de rancune entre nos deux races pour que je puisse affirmer qu’ils seront tous d’accord pour qu’on lutte ensemble. »

    Ça, c'était un point que j'avais prévu. Certains ne voudront sans doute pas se battre à nos côtés –ils seront sans doute mort en premier les pauvres- mais nous trouverions ça dans les deux camps, que ce soit vampire ou lycan. Les vampires végétariens s'allieraient peut être aux humains pour nous mettre dehors –ce qui serait stupide mais bon- tout comme certains loups s'allieraient peut être aux humains car ils aimaient leur rang de chien! Je ne pouvais rien prédire de ce côté la, mais si j'avais Jacob, je me garantissais déjà au mois deux loups supplémentaires. Sans compter tous ceux qui lui étaient assez fidèle pour le suivre même sur ce chemin…Oui, j'y gagnais. Certes ça me répugnait, mais j'y gagnais et c'était ça l'important.

    -Tu m'en vois ravie. Enfin…Aussi ravie qu'on peut l'être dans cette situation. Ne t'en fais pas pour ceux qui seraient réticent, ils verront vite que c'est leur seule chance de survie…C'est le genre d'argument très convainquant.

    C'est la que me vint une idée. Que dis-je, l'idée par excellence! Je repensais à la guerre, aux guerres d'antan jusqu'à remonter dans l'Antiquité. Ce qui me renvoya à la mythologie grecque. Ce qui donna cette fameuse idée. Bon je ne garantissais pas de la véracité de l'information mais c'était une piste à ne pas négliger. Connaître son adversaire c'est aussi connaître ses faiblesses…En admettant que ce genre de…Chose? En aie…

    « - Oui ? Tu comptes laisser un moment de suspense à chaque fois que tu as une idée prodigieuse afin de me laisser le temps de t’applaudir ? »

    Quel impatient! Il me gâchait mon effet de mise en scène…C'est méchant non? Enfin remarquez, s'il voulait m'applaudir je ne l'empêchais pas, car ce genre d'idée, il fallait y penser! Et même des heures passées à la bibliothèque de l'école ne lui aurait pas ouvert cette piste.

    -Ne sois pas si désagréable chéri, tu me gâches mon effet. Mh à vrai dire je songeais à…Célesta. Tu vois de qui je veux parler?

    Je le fixai dans les yeux et apparemment…Il ne voyait pas de quoi je voulais parler. Ou alors il le cachait très bien! J'eus un soupir puis entamais moi explication.

    -Dans la mythologie grecque, Célesta est la messagère des Enfers. Elle était chargée de guider les âmes jusqu'au Styx, voir les Champs Elysés pour les plus méritant. L'équivalent du Paradis chrétien si tu préfères…D'ailleurs à mon avis ils se sont inspirés de ça ces imbéciles. Bref, je me disais, vu l'apparence qu'elle avait pris qu'au lieu d'avoir affaire à la Mort en personne on avait peut être eu affaire à la messagère qui se faisait passer pour elle? Si tu y regardes bien, il y a moyen de la voir…Même si je ne me suis jamais arrêtée pour lui faire causette entre deux repas.

    L'idée en elle-même pouvait paraître dingue, mais si la Mort a un visage, si les vampires et les lycans existent –et nous existons- alors pourquoi pas ça? Surtout en comptant que les Dieux mythologiques sont les plus crédible…Les religions polygames, c'était quand même bien mieux. Enfin personnellement, que ce soit Hadès ou Lucifer aux commandes de l'Enfer, j'y reste dévouée!

    -J'anticipe déjà tes sarcasmes et tes moqueries, mais après tout rien n'est à exclure! L'impossible n'existe plus depuis le Bal…En même temps tu me diras que l'identité importe peu comme ils ne nous croiront pas, ces idiots du MLP, mais ça peut toujours être intéressant pour la riposte…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Lun 25 Mai - 19:17

Spoiler:
 

-Tu m'en vois ravie. Enfin…Aussi ravie qu'on peut l'être dans cette situation. Ne t'en fais pas pour ceux qui seraient réticent, ils verront vite que c'est leur seule chance de survie…C'est le genre d'argument très convainquant.

Que s’imaginait-elle ?! Qu’ils accepteraient uniquement pour sauver leur peau ?! Jacob la fixa un instant, l’œil noir. Elle se permettait de juger ses amis sans les connaître. Certes, ils n’avaient pas tous le syndrome du héros, à vouloir se sacrifier pour sauver les autres. Ce qui était bien compréhensible puisque leur instinct de survie les poussait à juger du danger avant de se lancer dans un combat… Enfin théoriquement. Bref, de là à oser dire qu’ils se rallieraient uniquement parce qu’ils craignaient pour leur vie, Jacob trouvait l’argument fort et faux. Dans le fond, l’opinion de la Serpentard lui importait peu. Elle était génétiquement trop différente pour pouvoir comprendre qu’ils n’agissaient pas par intérêt personnel. A la différence d’elle et de ceux de sa race.

Quelques secondes de silence suivies d’un sarcasme de la part de Jacob et la vampire se décida enfin à donner son idée concernant l’identité de la Mort. Elle évoqua une certaine Célesta, nom inconnu pour Jacob, qui bien qu’ayant quelques notions en mythologie grecque, ignorait que ce cher Hadès s’était payé les services d’une messagère. Ben tiens. Et elle servait à quoi ? A prévenir les futurs mourants qu’ils allaient bientôt avoir une entrevue torride avec la Mort ? « Hey ! Un vampire te mord actuellement la carotide, ce qui signifie que tu vas bientôt mourir. » « Ah tiens ? Je ne l’aurais jamais compris tout seul. Merci de me prévenir ! » Pfff… A peu de choses près, c’était effectivement son rôle, puisqu’elle les accompagnait jusqu’au Styx ou aux Champs Elysées. Ce n’était pas un certain Charon qui s’occupait de faire passer les âmes défuntes dans l’autre monde ? Peu importe. Les noms et les têtes changeaient selon les religions et les croyances.

- On peut la voir ? J’en sais rien, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas mangé d’humain, lui rétorqua t-il, mais j’essaierais de lui demander la prochaine fois que je la croiserais. Tiens, lorsque je te tuerais, par exemple.

Jacob adressa un sourire sarcastique à son interlocutrice. Brrr… Voilà qu’il usait d’humour noir avec elle. Elle commençait sérieusement à lui déteindre dessus. C’était comme si elle parlait à travers sa bouche. Oser prétendre qu’il mangeait des humains… Heurk. Il était ignoble et écœurant. Voilà pourquoi il devait sérieusement abréger cette discussion s’il ne souhaitait pas finir comme elle. Quoi qu’il en soit toute cette histoire lui semblait rocambolesque. Il était d’accord pour croire à l’existence de la Mort. Après tout, il l’avait vu en chair et en os le soir du bal et il ne pouvait croire à une usurpatrice. Mais imaginer qu’il existait également cette Célesta, signifiait croire en l’existence des Dieux, puisque la présence de cette messagère n’aurait eu aucune raison d’être sans Hadès ou quelque soit le nom du Dieu des Enfers. L’enfer pouvait-il exister sans personne à sa tête ? A la rigueur et avec beaucoup d’amertume, Jacob pouvait admettre que la théorie était relativement intelligente. Mais elle était beaucoup trop invraisemblable pour être applicable dans la réalité. Et comme le soulignait la Serpentard, non seulement il se souciait peu de l’identité de la Mort, mais il ne voyait pas non plus ce qu’elle avait d’important dans leur discussion.

- En quel cas, ça pourrait être intéressant pour la riposte ? T’imagines tout de même pas pouvoir mette cette messagère de ton côté, si jamais elle existe ?!

Gnarf, c’était le pompom, la corne de la licorne, la cerise sur le gâteau ! Si dans l’hypothèse ou les Dieux et autres puissants existaient bel et bien, il était évident pour Jacob, que ces puissances là, étaient et resteraient neutres dans un tel combat. Le Gryffondor ne voyait donc pas quelle fonction Ailyn comptait lui attribuer dans toute cette histoire.

- Tu crois vraiment que les Dieux peuvent exister ? C’est impossible. Pourquoi cette messagère se montrerait-elle qu’aujourd’hui ? On en aurait entendu parler plus tôt ! Il y aurait eu des indices ou je-ne-sais-quoi pour nous faire comprendre que les Dieux et leurs messagers n’étaient pas uniquement une invention des moldus. Et même si on rattache cette messagère à la Mort, directement, et non à un quelconque Dieu des Enfers ou quoi que ce soit, comme il est dit dans la mythologie, cette théorie est ridicule ! La Mort n’a besoin de personne pour faire passer ses messages !

Hormis donner la mort, ils ne pouvaient pas non plus s’assurer de la présence de cette messagère. Pas plus qu’ils ne pouvaient rentrer en contact avec la Mort. Ou ils faudraient descendre aux Enfers pour aller discuter avec elle. Pfff… C’est totalement ridicule. Jacob regarda Ailyn, l’air moqueur avant de proposer :

- On pourrait demander à cette chère Wilhelmina avec qui elle a discuté pendant son dernier voyage, si jamais on recroise son fantôme, ça nous permettrait de savoir si ta messagère existe bel et bien.

A la base, il avait juste lancé ça parce qu’il connaissait, comme tout le monde, les liens étroits formés par l’ancienne directrice et Ailyn de Longsdale & cie. De même race, la directrice affectionnait particulièrement ses petits protégés. Et même si son décès avait été soudain, on ne peut pas dire qu’il avait énormément chagriné Jacob. Quoi qu’il en soit, sa propre moquerie lui avait donné une idée pour être assuré de l’improbabilité de l’hypothèse de la Serpentard.

- Non, mais sérieusement, pourquoi ne demanderait-on pas à un fantôme de Poudlard ? S’ils sont morts, c’est qu’ils auront vu la Mort. Et si Célesta existe, ils l’auront peut-être vu, même s’ils sont restés sur Terre, car je suppose qu’elle leur aura tout de même proposé de les accompagner lors de ce voyage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mar 26 Mai - 20:17

    Spoiler:
     

    Jacob enchaînait les sarcasmes sans jamais se rendre compte à quel point cela devenait puéril. Lorsque j'affirmais qu'il pouvait la voir, je sous-entendais grâce à son état d'immortel et non grâce à une quelconque nourriture spéciale. Bien sur c'était plus simple de voir la fameuse Célesta après s'être nourris de quelqu'un, car on a rarement la « chance » d'être directement à l'endroit où la Mort passe. Ce que cet idiot ne comprenait pas c'était le fonctionnement des Enfers…La Mort sépare l'âme du corps, Célesta les emporte et les guide…Ces loups, même pas fichu de connaître les bases de la mythologie.

    Et ces sarcasmes relevaient de la fiction…Il pensait qu'un jour il parviendrait à m'ôter la « vie ». Ridicule vraiment. Déjà je ne le laisserais jamais faire sans un combat acharné et dans le pire des scénarii, nous nous entretuerions. Encore que moi, on trouverait toujours un moyen pour annuler ma « mort » quoi que…Les Enfers sont sûrement fort agréable. Que dis-je, sûrement, ils le sont bien sur! Enfin pour nous…Pour les maîtres, pas pour les chiens. Pour les forts, pas pour les âmes sensibles. Pour les êtres malsains…Pas pour les angelots.

    «- En quel cas, ça pourrait être intéressant pour la riposte ? T’imagines tout de même pas pouvoir mette cette messagère de ton côté, si jamais elle existe ?! »

    Et pourquoi pas? La Mort avait bien dit: « Les puissants se soulèvent » et les puissants, c'est nous. La preuve, aucun vampire n'a été « tué » lors de cet entretien. Si elle avait vraiment été contre nous, elle aurait commencé par éliminer les vampires les plus dangereux à savoir toute ma petite « cour » comme certains se plaisent à l'appeler. Non au lieu de ça…Elle avait tué uniquement des humains, certes le choix avait été peu judicieux pour l'une des victime mais ça…Peut être étais-ce une épreuve? Ah Lucifer empêche moi de penser comme une catholique!

    « - Tu crois vraiment que les Dieux peuvent exister ? C’est impossible. Pourquoi cette messagère se montrerait-elle qu’aujourd’hui ? On en aurait entendu parler plus tôt ! Il y aurait eu des indices ou je-ne-sais-quoi pour nous faire comprendre que les Dieux et leurs messagers n’étaient pas uniquement une invention des moldus. Et même si on rattache cette messagère à la Mort, directement, et non à un quelconque Dieu des Enfers ou quoi que ce soit, comme il est dit dans la mythologie, cette théorie est ridicule ! La Mort n’a besoin de personne pour faire passer ses messages ! »

    Je soupirais sans prendre la peine de le cacher. Désespérant. Il me demandait si les Dieux existaient? Quelle question STUPIDE! Si nous existons, alors nos Créateurs existent également. Si Lucifer est réel, alors Dieu également. Et s'ils sont réels, alors les Anciens Dieux le sont sans aucun doute. Alalala…S'il se donnait la peine de faire marcher le peu de matière grise qu'il possède, il l'aurait trouvé tout seul et n'aurait pas eu besoin de s'emporter. S'il réfléchissait un minimum, il aurait compris qu'on retrouvait des traces de Célesta partout, dans toutes les cultures, dans tous les pays, à travers tous les âges! Mais non, il s'obstinait. Et d'ailleurs je le laissais parler, c'était si…Mh…Drôle? On en reparlera, de ma théorie ridicule.

    « - On pourrait demander à cette chère Wilhelmina avec qui elle a discuté pendant son dernier voyage, si jamais on recroise son fantôme, ça nous permettrait de savoir si ta messagère existe bel et bien. »

    Je lui aurais bien fais manger, son sourire moqueur. Décidément…J'ignore si c'est commun à tous les hommes ou uniquement aux lycans, mais j'avais déjà remarqué une chose: Lorsqu'on avançait une théorie trop intelligente pour être comprise par leurs petits cerveaux, c'était tout de suite classé en tant que « Théorie ridicule » et descendu en flèche. Oh puis si ça l'amusait, moi ça ne me touchait pas…Au contraire, son idiotie m'arrachait un sourire.

    « - Non, mais sérieusement, pourquoi ne demanderait-on pas à un fantôme de Poudlard ? S’ils sont morts, c’est qu’ils auront vu la Mort. Et si Célesta existe, ils l’auront peut-être vu, même s’ils sont restés sur Terre, car je suppose qu’elle leur aura tout de même proposé de les accompagner lors de ce voyage…»

    Etait-il idiot ou bien quoi? En même temps je l'imaginais mal lire les livres occultes de la bibliothèque du Manoir…Encore faudrait-il pour ça qu'il ose y mettre les pieds! J'imagine bien la scène…Combien de temps tiendrait-il? Les paris sont ouvert! Enfin, pour parler plus sérieusement, sa suggestion n'était pas si stupide et n'importe qui l'aurait même trouvé intelligente. N'importe qui sauf moi. Nous n'étions vraiment pas fais pour nous entendre…

    -Fort bonne idée vraiment. Si si je t'assure, nous pourrions demandé aux fantômes dont les âmes n'ont visiblement pas été guidée vers l'Autre Monde, ou peu importe le nom, par Célesta…Je te signale que s'ils sont encore ici c'est pour une bonne raison. La Mort les a pris, mais à moitié…Comment t'expliquer ça rha…Surtout que le bouquin est au Manoir, ça ne me facilite pas les choses…Mh bon, pour faire simple, disons que nous sommes composés de trois choses: Corps, âme et esprit…L'esprit relie le corps et l'âme. Mais si la Mort ne tranche pas les trois liens, l'esprit continue de rattacher l'âme à cette Terre sans lui permettre de gagner l'Au-delà. Parfois c'est fait exprès, pour punir certains qui l'ont mérité…Et d'autres fois c'est pour amuser la Mort. Elle est presque aussi sadique que moi…En un sens je suis contente qu'elle m'évite.

    Je savais que mes propos ne lui plairaient pas, que l'idée même de condamner des gens au malheur pour l'éternité sans leurs accorder le repos éternel lui donnerait la nausée, mais la vérité était ainsi. Le monde est ainsi fait, rempli d'injustice jusque dans la Mort. On peut la comprendre au fond…Moi aussi je m'ennuierais, à exister depuis la Création…Et je trouverais un moyen de m'amuser. Celui la était délicieusement sadique, on aurait pu s'entendre…

    -Quand au reste très cher, je ne compte pas entrer dans un débat théologique avec quelqu'un possédant des connaissances aussi pauvre en la matière. Je me contenterais seulement de te dire ceci: Nous existons. Et notre existence prouve l'existence d'une puissance supérieure. Et si ce n'est pas le Bien absolu, c'est le Mal. L'un ne peut exister sans l'autre au risque de briser l'équilibre précaire du monde – c'est la loi élémentaire de l'équivalence après tout. Enfin, tout cela pour dire qu'il y a bien des puissances qui nous sont encore supérieurs. Que ce soit les Démons des Sept cercles Infernaux, Lucifer lui-même ou n'importe quel autre personne. Après tout, si les noms diffèrent selon les religions, cela reste les mêmes personnes…Lucifer, Hadès, Baal…Pourquoi chercher midi à quatorze heure? Même personne. C'est comme mon père…Au fil des époques il a mainte fois changé de noms, pourtant c'est le même homme.

    Bam, deuxième erreur –faite exprès- qui l'énerverait. J'évoquais mon père, la personne qu'il exécrait le plus au monde et qu'il aspirait à tuer. Bien que l'idée soit ridicule, elle était la, dans sa tête…Et le prendre comme exemple n'était pas une bonne idée. Seulement ça le convaincrait. Je pouvais lui citer chacun de ces noms et avec des connaissances historiques il s'étonnerait de voir à quel point une identité est facile à changer.

    -Au moins maintenant, tu y réfléchiras à deux fois avant de qualifier mes idées de « ridicule » simplement parce que tu n'as pas les connaissances nécessaire pour les comprendre en profondeur. Quand à savoir ce dont on pourrait retirer de ces révélations, c'est bien simple…La Mort, Célesta, ou qui que ça ai été, n'a-t-elle pas dis: « Les puissants se soulèvent. » ? Et qui sommes nous? Les puissants. J'ai bien dis NOUS. Si ça n'avait pas été le cas, elle aurait impressionné les autres élèvent en nous ôtant la vie. Un vampire, un lycan, c'est plus impressionnant à tuer que deux humains et une directrice! Enfin je trouve. Pas toi? Je suis sure qu'au fond tu penses pareil…Donc ils ne sont pas contre nous…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mer 27 Mai - 13:41

Spoiler:
 
-Fort bonne idée vraiment. Si si je t'assure, nous pourrions demandé aux fantômes dont les âmes n'ont visiblement pas été guidée vers l'Autre Monde, ou peu importe le nom, par Célesta…Je te signale que s'ils sont encore ici c'est pour une bonne raison. La Mort les a pris, mais à moitié…Comment t'expliquer ça rha…Surtout que le bouquin est au Manoir, ça ne me facilite pas les choses…Mh bon, pour faire simple, disons que nous sommes composés de trois choses: Corps, âme et esprit…L'esprit relie le corps et l'âme. Mais si la Mort ne tranche pas les trois liens, l'esprit continue de rattacher l'âme à cette Terre sans lui permettre de gagner l'Au-delà. Parfois c'est fait exprès, pour punir certains qui l'ont mérité…Et d'autres fois c'est pour amuser la Mort. Elle est presque aussi sadique que moi…En un sens je suis contente qu'elle m'évite.

Bien que pour Jacob, la Mort restait synonyme de néant et signifiait l’arrêt de toute existence sous toutes ses formes après sa venue, l’idée était répugnante. Même morts, toutes les personnes ne pouvaient s’attendre au repos éternel, selon la Serpentard. Hm… Mais n’était-ce pas un choix que de rester sous une forme d’ectoplasme, plutôt que de rejoindre l’au-delà ? Si l’on admettait l’existence d’un paradis et d’un enfer et non du néant après la mort, nombre de personnes auraient pu craindre « l’après », du fait de leurs actes répréhensibles commis durant leur vivant. Et ainsi, on pouvait aisément comprendre qu’elles préfèrent rester sur terre plutôt que de rejoindre l’enfer. Tout était une histoire de croyance, évidemment. Pour le Gryffondor, rester sur terre permettait aux fantômes d’exister. D’une quelconque manière. Ils craignaient que leur absence ne les fasse tomber dans l’oubli. Et ce n’était certainement pas la Mort qui avait décidé de leur sort. Soit, ses pensées sur ce sujet restaient relativement bancales. En même temps, il ne s’était jamais véritablement penché sur la question. A quoi bon envisager ce qu’il y avait après ? Se rassurer ? Se dire que ses parents pouvaient toujours garder les surveiller et surtout garder un œil sur sa sœur, d’une façon ou d’une autre ? Pff… Maigre consolation. Il était inutile de se faire de faux espoirs. N’empêche qu’il n’avait jamais envisagé de discuter avec l’un des fantômes de Poudlard pour savoir si oui ou non ses croyances étaient fondées. Et il fallait que ce soit une vampire qui lui donne cette idée ! Elle, elle avait simplement exposé son savoir pour lui faire moqueusement comprendre qu’il faisait fausse route. N’empêche que si la Mort était aussi sadique qu’elle le prétendait, et que, dans un certain sens, elle lui ressemblait, elle n’aurait pas pu s’empêcher d’expliquer à ses victimes pourquoi elle les laissait sous cet état, non ? Et donc elle aurait pu leur donner des indices sur ce qu’il y avait après et si, oui ou non, il y avait bel et bien là, l’existence d’entités supérieures. Raaaah. Et le pire, c’est que la Serpentard commençait peu à peu à insinuer le doute dans son esprit. Se pourrait-il qu’il y ait une once de vérité, dans ses propos ? Qu’elle puisse avoir raison ? Elle donnait des arguments judicieux même si ses sources restaient peu crédibles : si toute cette histoire provenait d’un bouquin de chez elle, il était probablement à classer dans la partie « Magie noire & cie » et ce n’était probablement pas un ouvrage de référence, recommandé par les plus illustres sorciers. Alors oui, il pouvait continuer de se montrer franchement sceptique quant au bien fondé de toute cette invention. Malheureusement, il n’avait pas l’esprit assez buté et obtus pour rester hermétique face à tout ce qu’elle lui racontait, même si ça provenait d’elle, justement.

-Quand au reste très cher, je ne compte pas entrer dans un débat théologique avec quelqu'un possédant des connaissances aussi pauvre en la matière. Je me contenterais seulement de te dire ceci: Nous existons. Et notre existence prouve l'existence d'une puissance supérieure. Et si ce n'est pas le Bien absolu, c'est le Mal. L'un ne peut exister sans l'autre au risque de briser l'équilibre précaire du monde – c'est la loi élémentaire de l'équivalence après tout. Enfin, tout cela pour dire qu'il y a bien des puissances qui nous sont encore supérieurs. Que ce soit les Démons des Sept cercles Infernaux, Lucifer lui-même ou n'importe quel autre personne. Après tout, si les noms diffèrent selon les religions, cela reste les mêmes personnes…Lucifer, Hadès, Baal…Pourquoi chercher midi à quatorze heure? Même personne. C'est comme mon père…Au fil des époques il a mainte fois changé de noms, pourtant c'est le même homme.

Judicieux exemple que de prendre son père pour appuyer ses propos. Le visage de Jacob s’assombrit instantanément, faisant disparaître toute trace de moqueries ou de sarcasme. Il pouvait y voir un aspect positif : il n’aurait aucun mal à le reconnaître lorsqu’il le reverrait. C’était de mauvais goût, mais c’était l’amère réalité. Dans un sens, il pouvait apprécier que l’homme soit resté le même. Aurait-il pu réussir à lui donner la mort si celui-ci avait changé de personnalité ? S’il était devenu… Hm… Plus clément, disons ? La chose était ironique, mais lorsqu’il y songeait, il aurait pu concevoir qu’il y ait réellement un « après-mort » physique, que si on lui affirmait qu’il y pourrait assouvir sa soif de vengeance, si sa vie ne lui suffisait pas pour ça. Quoi qu’il en soit si elle avait souhaité le réduire au silence, lui et ses sarcasmes, elle n’aurait pas obtenu un résultat plus satisfaisant en usant d’une autre manière.

-Au moins maintenant, tu y réfléchiras à deux fois avant de qualifier mes idées de « ridicule » simplement parce que tu n'as pas les connaissances nécessaire pour les comprendre en profondeur. Quand à savoir ce dont on pourrait retirer de ces révélations, c'est bien simple…La Mort, Célesta, ou qui que ça ai été, n'a-t-elle pas dis: « Les puissants se soulèvent. » ? Et qui sommes nous? Les puissants. J'ai bien dis NOUS. Si ça n'avait pas été le cas, elle aurait impressionné les autres élèvent en nous ôtant la vie. Un vampire, un lycan, c'est plus impressionnant à tuer que deux humains et une directrice! Enfin je trouve. Pas toi? Je suis sure qu'au fond tu penses pareil…Donc ils ne sont pas contre nous…

Il commençait à exécrer l’entendre parler d’eux, comme étant les puissants. Si cela devait apporter autant de problèmes, il aurait mille fois mieux préférer rester Jacob, tout simplement, et n’avoir de puissance que pour régler le cas Longsdale. Et puis il détestait la voir mettre ainsi, avec une délectation visible, sa supériorité en avant. Oubliait-elle que même si théoriquement, elle pouvait vivre ou plutôt vivoter indéfiniment, elle n’était pas immortelle ? Elle était loin d’être aussi puissante qu’elle le prétendait. Tout comme lui était loin de l’être, sauf que contrairement à elle, il ne clamait pas sur tous les toits que les Dieux lui avaient une force et une consistance peu commune et que celle-ci lui donnait le droit de sucer le sang des humains ou de s’en servir comme esclaves.

- L’idée ne t’a jamais traversé l’esprit que nous puissions simplement être des évolutions génétiques? Et non pas de quelconques inventions divines ? La nature s’est toujours adaptée ainsi. Révise tes cours de biologie Moldue ! Lorsqu’il n’y eut presque plus d’eau sur terre, les espèces se sont génétiquement adaptées, leur corps a évolué en même temps que le monde, afin qu’elles puissent vivre et respirer sur terre. Si l’homme marchait auparavant à quatre pattes, il a apprit à se tenir debout, pour pouvoir vivre face à ses prédateurs. Et c’est la même chose pour nos deux races. Après évolution, les vampires sont devenus un danger pour les humains. Certains d’entre eux l’ont compris, et, génétiquement, inconsciemment, ils se sont peu à peu modifiés, au fil des années et des siècles, pour pouvoir faire face à cette nouvelle sorte de prédateurs et les combattre avec les mêmes armes. Pourquoi certains humains sont devenus des loups-garous ou des vampires et d’autres non ? Tout est une question de gênes. C’est exactement la même chose que la question de la couleur de peau. J’admets que nous vivons dans un monde assez exceptionnel en soit, lorsqu’on voit ceux qui y vivent. Mais de là, à imaginer l’existence de ceux qui sont invisibles…

C’était le combat de toujours. La science contre la croyance. Le réel contre l’imaginaire. Jacob contre Ailyn. Il est vrai que dans la société actuelle et après avoir vu tout ce que le Monde Magique offrait comme possibilité, même le plus fervent savant Moldu aurait émit quelques doutes quand à l’existence d’une entité supérieure. Après tout, comme le signalait la Serpentard, ils existaient eux, vampires et loups-garous. Ce qui était en soit une chose déjà exceptionnelle. Et il y avait également des créatures toutes plus impressionnantes les unes que les autres : hippogriffes, phénix, licornes… Tout droit sorti des contes de fées Moldus. Et n’avaient-ils pas vus la Mort, en chair et en os ? Soit. Mais elle était là depuis la Création. C’était elle qui sonnait le glas de la fin. Qu’il l’ait vu avant ou non, Jacob savait que son existence était indéniable et obligatoire. Mais elle, elle était une entité neutre. Elle ne suivait pas d’ordre supérieur, n’avait pas de compte à rendre. Sa présence n’indiquait donc pas forcément qu’il y ait également celle des Dieux. Ou plutôt, Jacob refusait de se laisser aller à cette hypothèse. Bien sûr, Longsdale préférait prétendre qu’il avait un esprit trop restreint ou trop fermé pour se laisser aller à de telles croyances et refuseraient d’accepter ses explications génétiques. Il n’avait pas d’autre choix que de briser une à une ses hypothèses, avec ses propres arguments.

- Si jamais ils existent, tu crois vraiment qu’ils ne sont pas contre nous ? Alors que c’est eux qui nous ont forcé à nous dévoiler lors du bal ? Ils ont tué des humains pour insinuer le doute dans leur esprit et leur laisser penser que nous pouvions peut-être être une menace à leur égard. Et ils ont fait ça pour nous sauver la vie, peut-être ? Alors que les humains sont contre nous, désormais, et ne pensent qu’à nous exterminer comme tu me l’as dit tout à l’heure ?

A la rigueur et connaissant la personnalité d’Ailyn de Longsdale, agir ainsi aurait pu arranger certaines sangsues qui n’appréciaient pas forcément de vivre cachées et n’hésitaient pas à se dévoiler devant les humains. Mais les loups-garous ? Hm. C’était une autre histoire. Ils tentaient de prouver aux humains qu’ils n’étaient pas méchants, qu’ils n’avaient rien à craindre d’eux, qu’au contraire, s’ils étaient ainsi, c’était pour les protéger des vampires. Ils n’allaient donc pas se vanter de leur puissance sous leur nez ! D’ailleurs, le spectacle qu’il avait involontairement donné lors du bal, lui déplaisait fortement et lui avait laissé un arrière-goût amer. Alors non, il ne rejoignait pas l’avis d’Ailyn sur ce point. La Mort, quelle qu’elle soit, n’était pas venue pour les aider eux, ou les humains d’ailleurs.

- Ils ne sont pas contre nous, mais je ne crois pas qu’ils soient non plus avec nous. Et si tu espérais également une alliance avec eux, je crois que tu te berces d’illusions. La Mort a probablement voulu s’amuser avec nous. Nous ne sommes rien, uniquement ses pions qu’elle avance ou recule au gré de ses envies et elle est parvenue à mettre un sérieux désordre entre humains, lycans et vampires. C’est une entité neutre et je ne vois pas quels avantages elle pourrait tirer d’être pour un camp, plutôt qu’un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mer 27 Mai - 20:11

    Spoiler:
     

    « - L’idée ne t’a jamais traversé l’esprit que nous puissions simplement être des évolutions génétiques? Et non pas de quelconques inventions divines ? La nature s’est toujours adaptée ainsi. Révise tes cours de biologie Moldue ! Lorsqu’il n’y eut presque plus d’eau sur terre, les espèces se sont génétiquement adaptées, leur corps a évolué en même temps que le monde, afin qu’elles puissent vivre et respirer sur terre. Si l’homme marchait auparavant à quatre pattes, il a apprit à se tenir debout, pour pouvoir vivre face à ses prédateurs. Et c’est la même chose pour nos deux races. Après évolution, les vampires sont devenus un danger pour les humains. Certains d’entre eux l’ont compris, et, génétiquement, inconsciemment, ils se sont peu à peu modifiés, au fil des années et des siècles, pour pouvoir faire face à cette nouvelle sorte de prédateurs et les combattre avec les mêmes armes. Pourquoi certains humains sont devenus des loups-garous ou des vampires et d’autres non ? Tout est une question de gênes. C’est exactement la même chose que la question de la couleur de peau. J’admets que nous vivons dans un monde assez exceptionnel en soit, lorsqu’on voit ceux qui y vivent. Mais de là, à imaginer l’existence de ceux qui sont invisibles…»

    Si j'avais pu me douter qu'il était du genre scientifique! Voilà ce qu'on gagne à fréquenter des écoles moldues. Je la connaissais, la théorie de l'évolution…Darwin n'est pas mort par hasard d'ailleurs. Il aura vécu vieux pour un blasphémateur, même si je ne voyais pas ça du point de vue catholique mais plutôt luciférien. L'évolution de l'espèce, l'adaptation, la génétique…La science met un point d'honneur à donner un nom et une explication aux phénomènes les plus beaux. La science ôte toute la magie à la Nature. L'homme détruit tout ce qu'il touche, et il aura vite fait de détruire sa propre planète.

    Bien sur, je ne croyais pas aux théories de l'Eglise catholique qui affirmait que la Terre était plate avec le Paradis au dessus et l'Enfer en dessous, mais plutôt des plans parallèles. Après tout rien n'est impossible…J'étais la, il était la, les sorciers étaient la…Nous étions bien plus qu'une évolution génétique, nous étions bien plus que le résultat d'un nouveau gène, nous étions plus que des mutants! Nous étions supérieurs, nous étions des créatures créées par Lucifer…Car si au sixième jour de création, Dieu créa l'homme, ce fut bien notre père à tous qui leurs donna une véritable consistance. Aah où serions-nous sans le pêcher, sans le mal…Je m'imaginais mal en angelot prêchant la pax et le bonheur. Je me voyais plus en guerrière infernale torturant et massacrant ses ennemis…Minute…C'est plus ou moins moi non?

    Mais Jacob était de ceux qui croyaient uniquement ce qu'ils voyaient. Ainsi sans lui mettre Lucifer sous le nez, il n'y croirait pas! Mf. Ce n'est certainement pas l'évolution et sa science qui-peut-tout-expliquer qui expliquera l'existence de l'essence même du Mal. Ça prendra l'éternité s'il le faut, mais je mettrais un point d'honneur à lui prouver que j'avais raison…Je détestais l'idée qu'on puisse en douter. Sans doute étais-je trop orgueilleuse pour admettre pouvoir me tromper, mais je croyais fermement les paroles de mon père, surtout sur ce genre de sujets. Les humains nous qualifieraient de satanistes…Moi j'approuverais. Seulement leur vision du « Satanisme » et la nôtre était bien différente. Décidément ces mortels…

    Je m'égare non?

    « - Si jamais ils existent, tu crois vraiment qu’ils ne sont pas contre nous ? Alors que c’est eux qui nous ont forcé à nous dévoiler lors du bal ? Ils ont tué des humains pour insinuer le doute dans leur esprit et leur laisser penser que nous pouvions peut-être être une menace à leur égard. Et ils ont fait ça pour nous sauver la vie, peut-être ? Alors que les humains sont contre nous, désormais, et ne pensent qu’à nous exterminer comme tu me l’as dit tout à l’heure ? »

    Il avait un esprit trop cartésien pour trouver les subtilités de ce genre de plan. Et si tous ces évènements faisaient parties d'un idéal bien plus grand? Et si c'était le départ d'une révolution qui nous dépasserait tous? Du plan initial pour l'Apocalypse? Bien sur, il se moquerait une fois de plus si j'avançais ces théories…Mais à vrai dire je m'en fichais pas mal. J'avais raison! Et il avait tord, cela allait de soi. Peut être effectivement que la première « phase » serait un cap difficile, mais peut être avait-elle pour but de rapprocher nos deux races, ennemies mortelles? Peut être voulait-elle que nous entamions un anéantissement? Un « Enfer sur terre »? Beaucoup de peut être, mais chacune des théories qui en découlaient me plaisaient assez…

    De toute façon…Nous étions les puissants. Nous n'avons pas à nous cacher face aux hommes.

    « - Ils ne sont pas contre nous, mais je ne crois pas qu’ils soient non plus avec nous. Et si tu espérais également une alliance avec eux, je crois que tu te berces d’illusions. La Mort a probablement voulu s’amuser avec nous. Nous ne sommes rien, uniquement ses pions qu’elle avance ou recule au gré de ses envies et elle est parvenue à mettre un sérieux désordre entre humains, lycans et vampires. C’est une entité neutre et je ne vois pas quels avantages elle pourrait tirer d’être pour un camp, plutôt qu’un autre. »

    Justement. Si nous étions les pièces d'un funeste échiquier, dans ce cas autant jouer nos rôles à la perfection et apporter la victoire à notre camps! De toute façon je restais persuadée que nous étions bien plus que des pions…

    -Je suis assez déçue à vrai dire. J'ignorais que tu adhérais à ces stupides sciences humaines…Elles n'ont aucun sens et détruisent toute la magie naturelle. Jamais aucune n'expliquera notre état…Je sais que certains ont essayé, et ils se sont vite retrouvés…Comment dire…Victime du sort. Tes théories sur l'évolution sont aussi folles que celui qui les a émises. Je te signale que nous existons depuis que l'Homme existe…Mon père a plus de deux mille ans! Ça n'a rien d'une évolution…C'est le plan originel de la création. Oublie ta génétique, elle ne vaut strictement rien. Et si tu veux un conseil…Arrête de fréquenter des moldus, tu baisses dans mon estime à les citer.

    Bien sur il me rétorquerait qu'il se fichait pas mal d'être haut ou non dans mon estime, mais c'était une façon de parler. Lorsqu'on avait la chance d'appartenir au camps des puissants, il fallait s'en montrer digne. Tout à l'heure lorsque j'avais insisté sur le « nous » je parlais de nos deux races…

    -Ton esprit n'est pas aussi cartésien que tu voudrais le faire croire. En réalité tu crains la Mort et tu préfères imaginer un Néant plutôt qu'un endroit parallèle où tu pourrais souffrir d'avantage…Car au moins dans le Néant, les êtres chers ne souffrent plus…C'est pour cela que tu t'accroches aux jolies petites théories moldues…Mais au fond, tu sais que j'ai raison pas vrai? Bien sur que tu le sais…Tu ne dois même pas y croire. Sois honnête avec toi-même…Tu connais l'histoire de nos races, tu sais que nous existons depuis bien trop longtemps pour être le fruit d'une simple évolution. Si c'était le cas, pourquoi aurions-nous évolué différemment des autres humains? Pourquoi ma race aurait-elle besoin de sang pour survivre? Pourquoi la tienne se métamorphoserait-elle en loup? Quel avantage cela nous apporte-t-il face à l'environnement dans lequel nous vivions à ce moment? Aucun. Alors la théorie de l'évolution ne vaut rien…Ou si, peut être pour l'humain, mais pas pour nous. Nous sommes supérieurs, nous avons été créé par des, ou plutôt un, être supérieur…Qui n'a pas établis ses critères en fonction de l'environnement ou il nous enverrait vivre mais bien en fonction du Mal que nous pourrions répandre avec certaines de nos capacités.

    Anticipant un certains point de notre histoire justement, je repris vite la parole sans lui laisser le temps d'en placer une.

    -Je sais ce que tu vas me dire: Nous, lycans, avons évolué. Disons simplement que vous avez repris le dessus sur votre trop grande puissance, celle-là même qui avait emprisonné votre conscience. Pour les créatures comme nous, il n'y a pas vraiment d'évolution au niveau génétique…Nous sommes des pantins…Des instruments qui servent à un dessein plus grand que nous. Plus grand que les mondes.

    Si on me connaissait un minimum, on saurait que jamais je n'aurais admis n'être qu'un instrument. Cela dit…Être une pièce maîtresse sur l'échiquier de Lucifer ne me gênait pas le moins du monde. Au contraire…Mais sur le sien uniquement.

    -D'ailleurs réfléchis…Pourquoi les vampires auraient besoin d'apprendre la magie? Ils n'en ont pas besoin…Nous sommes déjà assez puissant sans avoir cela en plus. Alors pourquoi sommes-nous la? Parce que mon père a tenu à ce que je vienne ici. Et pourquoi y tenait-il tant? Il n'a jamais voulu me le dire…Alors suis mon raisonnement logique et tu comprendras où je veux en venir.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 31 Mai - 2:45

Spoiler:
 
-Je suis assez déçue à vrai dire. J'ignorais que tu adhérais à ces stupides sciences humaines…Elles n'ont aucun sens et détruisent toute la magie naturelle. Jamais aucune n'expliquera notre état…Je sais que certains ont essayé, et ils se sont vite retrouvés…Comment dire…Victime du sort. Tes théories sur l'évolution sont aussi folles que celui qui les a émises. Je te signale que nous existons depuis que l'Homme existe…Mon père a plus de deux mille ans! Ça n'a rien d'une évolution…C'est le plan originel de la création. Oublie ta génétique, elle ne vaut strictement rien. Et si tu veux un conseil…Arrête de fréquenter des moldus, tu baisses dans mon estime à les citer.

Elle était déçue ? Hm. C’est là où il devait faire son air apeuré et triste d’être baissé dans l’estime de la demoiselle ? Jacob ne put s’empêcher de la regarder d’un œil moqueur. Elle semblait avoir d’elle-même comprit qu’il se fichait très largement d’être ou non dans son estime. Son avis à son propos lui importait peu. Il n’était pas là pour se faire aimer d’elle ou lui prouver quoi que ce soit, mais pour éviter à sa race d’être anéantie. Et pour le moment le débat était loin d’être particulièrement constructif, vu que science et religion menaient un véritable combat. Ailyn venait tout juste de détruire sa théorie de l’évolution génétique en précisant que son père avait plus de deux mille ans. Whah. Elle commençait à être particulièrement pénible à toujours ramené son père sur le tapis de la discussion. C’est dingue, mais il comprenait vraiment pourquoi sa haine s’était particulièrement tournée vers elle et non vers sa sœur : Ailyn de Longsdale semblait porter son père en louange. A se demander si elle existait réellement en dehors de son cher papa.

- Plus de deux mille ans ?! Je dois reconnaître que tu as raison. Ce n’est pas une évolution, mais une erreur de la nature.

Jacob afficha un sourire sarcastique de circonstance, sans pour autant tenter de la détromper.

-Ton esprit n'est pas aussi cartésien que tu voudrais le faire croire. En réalité tu crains la Mort et tu préfères imaginer un Néant plutôt qu'un endroit parallèle où tu pourrais souffrir d'avantage…Car au moins dans le Néant, les êtres chers ne souffrent plus…C'est pour cela que tu t'accroches aux jolies petites théories moldues…Mais au fond, tu sais que j'ai raison pas vrai? Bien sur que tu le sais…Tu ne dois même pas y croire. Sois honnête avec toi-même…Tu connais l'histoire de nos races, tu sais que nous existons depuis bien trop longtemps pour être le fruit d'une simple évolution. Si c'était le cas, pourquoi aurions-nous évolué différemment des autres humains? Pourquoi ma race aurait-elle besoin de sang pour survivre? Pourquoi la tienne se métamorphoserait-elle en loup? Quel avantage cela nous apporte-t-il face à l'environnement dans lequel nous vivions à ce moment? Aucun. Alors la théorie de l'évolution ne vaut rien…Ou si, peut être pour l'humain, mais pas pour nous. Nous sommes supérieurs, nous avons été créé par des, ou plutôt un, être supérieur…Qui n'a pas établis ses critères en fonction de l'environnement ou il nous enverrait vivre mais bien en fonction du Mal que nous pourrions répandre avec certaines de nos capacités. Je sais ce que tu vas me dire: Nous, lycans, avons évolué. Disons simplement que vous avez repris le dessus sur votre trop grande puissance, celle-là même qui avait emprisonné votre conscience. Pour les créatures comme nous, il n'y a pas vraiment d'évolution au niveau génétique…Nous sommes des pantins…Des instruments qui servent à un dessein plus grand que nous. Plus grand que les mondes.

La garce. Elle appuyait là où elle savait pouvoir le faire souffrir. Et il pouvait la haïr plus qu’il ne la haïssait déjà. Voilà désormais qu’elle osait évoquer ses parents. Et bien oui, il préférait croire au Néant après la mort, plutôt que d’imaginer encore un seul instant que là où ils étaient, ils pouvaient encore souffrir. Mais comment pouvait-elle parler de ça, elle ? A sa connaissance, elle n’avait pas d’être cher, si tenté qu’elle puisse s’attacher à quelqu’un d’autre que son père et sa sœur, ayant quitté la terre. Alors elle se fichait de savoir ce qu’il y avait après. Elle voyait les choses sous un autre angle, un angle de pure curiosité, voir d’avidité en imaginant que ses « idoles » pouvaient avoir une quelconque existence. Elle était incroyablement égoïste, à ne songer qu’à une extraordinaire découverte et non aux sentiments de personnes ayant perdus leurs proches. Il redécouvrait le mal. Elle se trouvait devant lui, en la personne d’Ailyn de Longsdale. Inutile de lui souffler, elle en serait que trop fière.

Soit, il est vrai que sa théorie de l’évolution était bancale. Ce cher Darwin avait émit des propos véridiques pour les humains mais peut-être pas pour leurs deux races. Quoi que… Les loups-garous avaient su évoluer, comme le fit remarquer Ailyn avant qu’il ne la reprenne. Le côté humain prenant peu à peu prise sur le côté loup. Même si les vampires continuaient à boire du sang humain, certains étaient parvenus à contrôler leurs pulsions en se tournant vers le sang animal. Et les vampires avaient dû subir la même évolution que les humains, leur intelligence se développant face à leur instinct animal. Quoi qu’Ailyn puisse en penser, Jacob doutait que son père ait toujours été ainsi… Mais bon. Si elle préférait être considérée comme un simple pion, il n’allait sûrement pas tenter de lui faire entendre raison. C’était si agréable de la voir ainsi se rabaisser…

-D'ailleurs réfléchis…Pourquoi les vampires auraient besoin d'apprendre la magie? Ils n'en ont pas besoin…Nous sommes déjà assez puissant sans avoir cela en plus. Alors pourquoi sommes-nous la? Parce que mon père a tenu à ce que je vienne ici. Et pourquoi y tenait-il tant? Il n'a jamais voulu me le dire…Alors suis mon raisonnement logique et tu comprendras où je veux en venir.

Encore et toujours son cher pôpa. Peut-être souhaitait-il qu’elle vienne ici pour lui pourrir sa scolarité ? Ou qu’il souhaitait simplement que le ministère de la magie les reconnaisse comme personnes, des êtres humains et non comme des créatures magiques bonnes à mettre dans un bestiaire. Il est vrai que connaissant le caractère de la fille, on pouvait se douter que le père se fichait probablement de savoir comment les autres le considéraient. Suivre son raisonnement – le terme logique ne s’accordait pas avec le mot « raisonnement », en ce qui concernait Ailyn de Longsdale – et comprendre où elle voulait en venir ? Hm. Jacob semblait en avoir une vague idée, sauf qu’elle ne lui convenait pas vraiment.

- J’imagine que tout ceci va nous amener à un énorme changement… Si comme tu le supposes, nous sommes les puissants, et comme l’a dit la Mort, nous sommes en train de nous soulever, alors les humains vont retrouver leur statut d’esclaves. Une extermination totale de leur race vous laisserait sans nourriture, et je ne pense pas que ton cher papa souhaiterait que sa chère fifille meurt de soif ou de faim, peu importe. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas très bien où est le rôle des lycans, dans tout ceci… Nous combattons votre race depuis des années, et ce, afin de protéger les humains de vos canines acérées, c’est le but de notre vie, de notre existence. Alors si jamais nous nous rangeons de votre côté, à quoi bon exister ? Nous sommes les Gardiens de Nourriture ? Nous devons faire en sorte que les humains pullulent assez pour tous vous nourrir ? Et limiter votre consommation pour être sûrs que vous pourrez survivre assez longtemps ? Hm… Quelle perspective alléchante ! Je suis ravi d’avoir ce rôle. Il esquissa un sourire ironique avant de poursuivre : Non, vraiment, ta théorie ne tient pas la route, ou ton cher Lucifer est drôlement crétin pour nous avoir créé, nous, les Lycans, pour que notre race devienne sans aucune utilité après 2000 ans. S’il avait ce dessein là depuis la Création, pourquoi ne pas uniquement avoir créé votre race, dans ce cas ?

Ou pourquoi ne pas l’avoir créé du tout ? Vu les spécimens que ça apportait, Lucifer devait vraiment être en rogne dans ses enfers… Avec les filles de Longsdale et leurs amis, ce n’était pas une bonne portée. De quoi regretter d’avoir pour projet la fin du monde avec de tels serviteurs ! Pfff… Elle avait tout de même une imagination débordante de sottises.

- Non vraiment. Tout est une question de génétique que tu le veuilles ou non. Je suis navré de briser tes fantasmes, mais Lucifer n’existe pas. Nous existons peut-être depuis le début, mais nous sommes seulement une autre espèce biologique et rien d’autre. Certes, vous buvez du sang humain, mais c’est simplement la chaîne alimentaire. Un autre prédateur de plus. Rien de très extraordinaire. Pourquoi nous transformons nous en loup ? Parce que tout en restant sauvage, c’est probablement l’un des animaux qui se rapprochait le plus des humains et il était assez puissant pour vous faire face.


C’était logique et réaliste en plus. Beaucoup plus réaliste que son histoire de divinité. Tout était une question de biologique et de génétique, qu’elle le souhaite ou non. Ce qui donnait à Jacob une nouvelle idée, d’ailleurs. C’était assez saugrenue et, étant donné que Lucifer ou Celesta n’apparaissaient pas dans celle-ci, Ailyn ne manquerait pas de la traiter de stupide et de trouver une succession d’arguments pour lui faire comprendre qu’il avait tort. Mais bon, au point où il se trouvait, autant l’évoquer…

- Et si il y avait plus puissant que nous ? Pas des Dieux mais une autre race, de personnes dotées de pouvoirs plus importants que les autres. Une autre évolution génétique… Imagine si nos deux races pouvaient se fonder en une seule ? Imagine la puissance qu’elle aurait ! Votre force, notre capacité de régénération, nous serions face à un véritable puissant… Bien que je n’arrive pas à croire que l’un ou l’une d’entre nous aurait pu être assez fou pour oser s’accoupler avec l’un ou l’une d’entre vous…

Oui, oui. Son cher papa l’aurait su, si c’était le cas ! Il était tellement vieux, qu’il avait tout vécu. Blablabla. Et oui, Jacob savait que leurs gênes étaient incompatibles. Ne pouvaient-ils pas mourir avec le venin des sangsues ? Mais avec la génétique et Darwin et sa théorie de l’évolution, tout était possible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 31 Mai - 21:38

    Spoiler:
     

    J'ignorais royalement sa remarque sur « L'erreur de la nature ». S'il y en avait une, entre nous, elle était en face de moi! Nous étions des êtres parfaits, il n'avait pas le droit d'insulter mon géniteur de la sorte. Il a assuré une bonne partie de la survie de notre race au fil des siècles, dans toutes les guerres auxquelles nous avions du faire face. Il s'était attelé à pervertir la race humaine, à déclencher le mal, tout en repoussant les assauts des loups-garous. Mon père était un héros, et bien plus encore! Quel culot d'oser l'insulter…

    « - J’imagine que tout ceci va nous amener à un énorme changement… Si comme tu le supposes, nous sommes les puissants, et comme l’a dit la Mort, nous sommes en train de nous soulever, alors les humains vont retrouver leur statut d’esclaves. Une extermination totale de leur race vous laisserait sans nourriture, et je ne pense pas que ton cher papa souhaiterait que sa chère fifille meurt de soif ou de faim, peu importe. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas très bien où est le rôle des lycans, dans tout ceci… Nous combattons votre race depuis des années, et ce, afin de protéger les humains de vos canines acérées, c’est le but de notre vie, de notre existence. Alors si jamais nous nous rangeons de votre côté, à quoi bon exister ? Nous sommes les Gardiens de Nourriture ? Nous devons faire en sorte que les humains pullulent assez pour tous vous nourrir ? Et limiter votre consommation pour être sûrs que vous pourrez survivre assez longtemps ? Hm… Quelle perspective alléchante ! Je suis ravi d’avoir ce rôle. »

    Quelle perspective alléchante en effet! Longtemps, nous autres vampires, avons gouverné les humains dans l'ombre. Du temps où les lycans étaient encore les chiens sauvages incapables de se contrôler. Nous les protégions et en échange nous nous servions dans leur richesse et leur sang…C'est ce genre d'époque qui assura notre fortune actuelle. Car nous étions riche, bien plus riche que ce que les humains peuvent imaginer…Et certains grands trésors s'étaient retrouvés dans nos coffres. Les Templiers, ça vous dis quelque chose…?

    « - Non, vraiment, ta théorie ne tient pas la route, ou ton cher Lucifer est drôlement crétin pour nous avoir créé, nous, les Lycans, pour que notre race devienne sans aucune utilité après 2000 ans. S’il avait ce dessein là depuis la Création, pourquoi ne pas uniquement avoir créé votre race, dans ce cas ? »

    Mais quel idiot vraiment! Les plus puissants créateurs aiment s'amuser. Si tout était aussi facile et si tous les plans se déroulaient sans escarmouches, alors ils auraient vite fait de s'ennuyer. D'où la création des lycans! Même si au départ ils étaient trop sauvage pour penser par eux-même, ce furent toujours des ennemis. Alors que ça aurait du être nos chiens de garde…De minables petits esclaves au même rang que les humains. Enfin, Lucifer en avait décidé autrement et nous nous soumettons à ses règles. De toute façon cela provoquait une certaine animation. L'éternité est trop longue…Et sans ça, on risquerait de mourir d'ennuis. Quel comble pour des immortels.

    « - Non vraiment. Tout est une question de génétique que tu le veuilles ou non. Je suis navré de briser tes fantasmes, mais Lucifer n’existe pas. Nous existons peut-être depuis le début, mais nous sommes seulement une autre espèce biologique et rien d’autre. Certes, vous buvez du sang humain, mais c’est simplement la chaîne alimentaire. Un autre prédateur de plus. Rien de très extraordinaire. Pourquoi nous transformons nous en loup ? Parce que tout en restant sauvage, c’est probablement l’un des animaux qui se rapprochait le plus des humains et il était assez puissant pour vous faire face. »

    Je grognais en entendant pareil blasphème. S'il avait renié son père créateur, ce n'était pas le cas de tout le monde et je ne pouvais tolérer de telles paroles. D'ailleurs il du bien voir que je n'appréciais pas. D'abord les remarques sur mon père, et ça ensuite…J'allais lui faire avaler par tous les trous son évolution à la noix! Et ensuite on en reparlerait. Je détestais ce genre de personnes, les scientifiques…Des humains qui veulent se sentir rassurer, se dire qu'ils peuvent tout contrôler, qu'ils sont à l'abris. Ils démolissent les mythes comme ça les arrange. Leurs théories se basaient sur des données qu'ils avaient très bien pu erroné dés le départ! Et lui comme un imbécile, il y croyait…Mais après tout j'avais raison. Il avait besoin de se rassurer, de se dire qu'il n'y avait qu'un Néant…Et pas un autre monde, un paradis, un enfer, où ses chers parents pourraient encore souffrir. Et pourtant…Ah ah.

    « - Et si il y avait plus puissant que nous ? Pas des Dieux mais une autre race, de personnes dotées de pouvoirs plus importants que les autres. Une autre évolution génétique… Imagine si nos deux races pouvaient se fonder en une seule ? Imagine la puissance qu’elle aurait ! Votre force, notre capacité de régénération, nous serions face à un véritable puissant… Bien que je n’arrive pas à croire que l’un ou l’une d’entre nous aurait pu être assez fou pour oser s’accoupler avec l’un ou l’une d’entre vous…»

    Je grognais à nouveau lorsqu'il avança cette théorie. Je connaissais cette théorie et je savais très bien que certains vampires renégats avaient en plus le culot de s'accoupler avec des loups. Mais aucun enfant n'était encore ressortit de ce genre d'union. Un hybride, un bâtard! Quoi que ce soit, il devrait périr au plus vite et ses deux parents avec lui, en guise d'exemple. La simple idée d'un être représentant la fusion de nos deux races me fit frissonner « d'effrois ». Je regardais Jacob de haut en bas l'espace de quelques secondes, ce qui me suffit à conclure la chose suivante: Jamais avec un lycan! Je ne supporterais pas de me souiller avec ces chiens…Autant que porter l'enfant d'Edward par exemple –qui n'était pas un sang pur m'enfin c'était tout comme- ne me gênerait pas le moins du monde. Mais celui d'un lycan…Brr!

    -Tu serais bien étonné. Il existe des vampires renégats, la honte de notre race, qui ose salir leur honneur en s'accouplant avec vous. Heureusement aucune abomination de ce genre n'a encore donné lieu à un hybride…De toute façon une telle chose ne peut pas se produire. Et si cela arrive, le bébé sera tué dans les plus bref délais avec ses parents. On voit déjà des demi-humains…Mais on moins les humains sont utiles et s'accoupler avec eux pendant qu'on s'en nourrit n'a rien de mal, ça se fait depuis des siècles, m'enfin…

    Des demi-humains, c'était rare mais pas impossible. Au départ Edward était un demi-humain…Si mon venin ne l'avait pas totalement transformé, il le serait toujours. C'est pour cela d'ailleurs que je le considérais comme pur. C'était mon sang – même si c'est mon père qui avait finalisé la transformation. Le plus pur, le plus parfait…Enfin autant passer cela sous silence et affirmer qu'Edward était un Sang Pur.

    -Les seuls plus puissant que nous vivent aux Enfers. Libre à toi de renier tes origines, libre à toi de te conditionner dans ton idée de néant, libre à toi de penser comme un humain. Mais c'est de la lâcheté, ni plus ni moins…Les humains ont inventé leurs théories pour se rassurer, pour se dire qu'ils étaient les maîtres et contrôlaient leur Destin. Oh je sais tu vas me dire: Ces théories sont prouvées! Et prouvées par quoi? Si ça se trouve ils ont erronés leurs données pour ne pas trop se casser la tête…Ils ont juste rendu tout ça vraisemblable et rassuré le monde entier. Bien sur je ne dis pas que la Terre est plate avec le paradis au dessus et l'Enfer en dessous, mais la science se trompe sur beaucoup. D'ailleurs il y a énormément de choses qu'elle ne peut expliquer…Et n'expliquera jamais. Nous ne sommes PAS des évolutions génétiques. Nous sommes des créations du Mal et au fond tu sais que j'ai raison…Tu sais que tu te caches la vérité par pure couardise. Tu veux te dire qu'ils sont en paix et qu'ils ne souffriront plus…Après tout, leur mort a déjà été trop atroce pas vrai? Je souris d'un air mauvais et commençais à retourner le couteau dans la plaie. Il ne méritait pas un sort comme celui là…C'est ce que tu te dis. Et tu dois t'en vouloir évidemment…Alors tu te consoles en te disant qu'ils ne souffriront plus maintenant…Ah ah c'est si pitoyable…Ose affronter la vérité et ne te cache pas derrière les humains pour soulager ta conscience! C'est digne d'un couard…Tu es pitoyable Jacob. Oh tu peux bien me grogner dessus je m'en fiche, tu sais ce que je pense de toi…Si tu veux sortir vivant de toute cette histoire, il faudra que tu t'endurcisses. Si tu veux être capable de protéger ta petite sœur, histoire qu'elle ne subisse pas le même sort que ses géniteurs…Met toi en tête que le MLP ne reculera devant rien, il ne fera pas de sentiments. Ils nous prennent pour des animaux, pour des sous-race…Et tu sais aussi bien que moi ce qui arrive au sous-race…On l'apprend dans toutes les histoires, que ce soit celle des mortels ou des immortels. Ne te voilà plus d'illusions et affronte la réalité!

    Il allait mal le prendre. Dix contre un qu'il allait me sauter dessus, que ça allait dégénérer…Mais au fond, j'avais raison et il le savait. C'était sans doute ça, le pire à admettre.

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Lun 1 Juin - 1:16

Spoiler:
 
Sa théorie était un peu tirée par les cheveux, il le reconnaissait. Notant le regard jaugeur d’Ailyn, Jacob comprit que la Serpentard pensait la même chose que lui : ils étaient incompatibles pour s’accoupler. Le problème, c’est qu’ils n’étaient pas les deux seuls représentants de leurs races. Et il restait persuadé que malgré toutes leurs différences, un, voir même plusieurs de ces couples hors du commun, aurait pu se former, au fil des siècles. Ne disait-on pas que la haine et l’amour étaient deux sentiments étonnamment proches ? Après tout, même si théoriquement, génétiquement, ils n’étaient pas compatibles, ce n’est pas leur race qui forgeait leur personnalité. Ce qui signifiait qu’il pouvait très bien y avoir de l’amour entre Lycan et Vampire… Hm. Quoi qu’il en soit, une chose était certaine, cette théorie ne s’appliquait pas à Jacob et Ailyn. La haine, resterait immanquablement de la haine. Et c’était plutôt rassurant de savoir qu’au moins une chose ne pourrait pas changer…

-Tu serais bien étonné. Il existe des vampires renégats, la honte de notre race, qui ose salir leur honneur en s'accouplant avec vous. Heureusement aucune abomination de ce genre n'a encore donné lieu à un hybride…De toute façon une telle chose ne peut pas se produire. Et si cela arrive, le bébé sera tué dans les plus bref délais avec ses parents. On voit déjà des demi-humains…Mais on moins les humains sont utiles et s'accoupler avec eux pendant qu'on s'en nourrit n'a rien de mal, ça se fait depuis des siècles, m'enfin…

Elle était réellement stupide ou c’était une mauvaise plaisanterie ? Hm… Non. A y regarder de plus près, elle croyait chaque mot qu’elle venait de prononcer. Il ne parlait pas du fait qu’elle reconnaisse que sa théorie était exacte, non. Ça, il savait qu’elle l’aurait fait un jour ou l’autre. Il ne racontait pas toujours qu’un tissu d’inepties… Non, ce qu’il ne parvenait pas à croire, c’est le fait qu’elle pensait qu’elle et sa famille pouvaient toujours garder un œil sur tout. Pensait-elle vraiment qu’elle connaissait et aurait pu tuer tous les hybrides, s’ils existaient réellement ? Elle n’avait pas le contrôle de tout, loin de là. Passé les portes de Poudlard, elle n’était rien sans cher papa, de toute manière. Et il était impossible que son père ait un contrôle total sur tout ce qui se déroulait sur terre…

-Les seuls plus puissant que nous vivent aux Enfers. Libre à toi de renier tes origines, libre à toi de te conditionner dans ton idée de néant, libre à toi de penser comme un humain. Mais c'est de la lâcheté, ni plus ni moins…Les humains ont inventé leurs théories pour se rassurer, pour se dire qu'ils étaient les maîtres et contrôlaient leur Destin.

Lâcheté ? Où était la lâcheté d’avoir sa propre opinion ? Quelle tolérance ! Parce qu’il ne pensait pas comme elle, il était aussitôt catégorisé comme étant un couard. La vie devait véritablement être palpitante avec Ailyn de Longsdale. Elle s’entourait de tous ceux pensant comme elle, de peur de se voir un jour détrônée par plus intelligent qu’elle, peut-être ? Et quoi qu’elle en pense, il ne reniait pas ses origines, il n’avait jamais haït sa condition de loup-garou, quoi qu’elle lui ait apporté, il reniait simplement l’énorme stupidité qu’elle tentait de lui faire avaler.

- Oh je sais tu vas me dire: Ces théories sont prouvées! Et prouvées par quoi? Si ça se trouve ils ont erronés leurs données pour ne pas trop se casser la tête…Ils ont juste rendu tout ça vraisemblable et rassuré le monde entier. Bien sur je ne dis pas que la Terre est plate avec le paradis au dessus et l'Enfer en dessous, mais la science se trompe sur beaucoup. D'ailleurs il y a énormément de choses qu'elle ne peut expliquer…Et n'expliquera jamais. Nous ne sommes PAS des évolutions génétiques. Nous sommes des créations du Mal et au fond tu sais que j'ai raison…Tu sais que tu te caches la vérité par pure couardise. Tu veux te dire qu'ils sont en paix et qu'ils ne souffriront plus…

Pfff… Ridicule. Quoi qu’elle puisse en penser, les scientifiques moldus ou non, d’ailleurs, n’avaient pas modifié ou cacher certains éléments importants, uniquement afin de justifier leur propos. Les faits étaient là, c’était elle qui se cachait la vérité, elle qui ne souhaitait pas quitter sa petite bulle ou l’imagination régnait en maître. Elle qui ne pouvait pas se résoudre à ce que son existence n’est rien d’une création divine. Elle était Ailyn de Longsdale, rappelons-le. Alors aurait-elle pu être au même niveau que ces humains ? Non, l’idée était bien trop indigne pour sa personne pour qu’elle ose l’imaginer ou l’accepter. Au moins, Jacob avait l’esprit assez ouvert pour reconnaître que la science n’expliquait pas tout. Mais sur la Création, elle ne se trompait pas. Il en était certain. Et ce n’est pas les allusions répétées sur la mort de ses parents qui allaient le faire changer d’avis.

Au sourire qu’elle affichait, Jacob avait comprit que la suite allait forcément lui déplaire. Ses mains s’étaient crispées, ses ongles s’enfonçaient peu à peu dans la chair de sa paume, laissant perler quelques gouttes de sang, tandis qu’elle poursuivait, se plaisant à lui infliger ce supplice. Il se leva lorsqu’elle affirma qu’elle qualifia son comportement de « pitoyable ». Il bouillonnait de rage. Tous ses sens étaient en alertes. Il tentait de garder le contrôle de lui-même, ne voulant pas l’entendre lui susurrer qu’il n’était qu’une bête, qu’un animal sauvage même pas capable de se contrôler. Mais le processus était enclenché, inévitable. Un grognement lui échappa, tandis qu’il sentit ses canines s’allonger. Voilà maintenant qu’elle prétendait lui donner des conseils en affirmant qu’il devrait s’endurcir, s’il souhaitait protéger Maëlia. Lui avait-il demander de l’aider quant au comportement à adopter vis-à-vis de sa sœur ?! Il détourna les yeux d’elle, comme s’il pourrait oublier sa présence s’il ne la voyait plus. Malheureusement, l’odeur de pourriture, de Mort, de charogne, était toujours là, narguant ses narines de ses effluves. Lui rappelant intensément qu’il ne pouvait l’ignorer aussi aisément.

Son visage était déformé par la douleur et la rage. Se contenant, il se refusait toujours de faire face à Ailyn, la laissant enfoncer minutieusement chacun de ses coups. Sa respiration qui s’était jusque là accélérée en l’entendant parler se fit plus calme, à mesure que le discours de la vampire touchait à sa fin. C’est un faciès quasiment impassible, les yeux bleus de Jacob luisant d’un désir de vengeance inassouvi, qui se retourna vers Ailyn.

- La réalité ? Mais quelle réalité ?! Tu écoutes bêtement ce que ton père te dit, en prenant chacun de ces mots pour une parole divine, sans chercher s’il y a une once de vérité dans tout ça… Tu es plongée dans les histoires qu’il te raconte et tu n’arrives même pas à réfléchir par toi-même. Tu es tellement loin de la réalité, Longsdale ! Tu parles de choses que tu ne peux pas comprendre ! Comment peux-tu parler de paradis, d’enfer ou de néant, alors qu’aucun de tes proches n’est mort ?! Oh… Ne t’inquiète pas… Je vais vite réparer cette erreur, pour que tu puisses avoir une idée d’un dixième de ce que je peux ressentir.

Elle voulait jouer avec ses faiblesses ? Très bien. Il allait jouer avec les siennes. Un sourire sadique vint s’afficher sur les traits du Gryffondor, laissant largement apparaître ses canines. Il se rapprocha d’elle et commença à lui susurrer d’un ton pervers :

- Ta très chère petite sœur en sera le parfait cobaye. Je me ferais un plaisir de lui arracher un à un chacun de ses membres. Et lentement, très lentement, pour que je puisse sentir et entendre craquer ses os sous mes doigts. Hm… Je crois que je ferais même l’honneur à ce Corrino d’allumer le brasier qui l’amènera en Enfer. Il pourra se pavaner d’avoir supprimé l’une des pires p*tes de Poudlard. Mais rassure-toi. Elle y retrouvera Lucifer… Et mes parents, puisque d’après tes propos, on se retrouvera tous là-bas. Je suis certain qu’ils se feront un plaisir de l’accueillir à bras ouverts… Ne sont-ils pas redevables vis-à-vis de ton cher pôpa ? Oui, tu as raison. L’enfer est un endroit follement excitant, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Mar 2 Juin - 18:32


    Spoiler:
     

    Je détestais ces scientifiques qui ne croyaient en rien. Ils étaient lâche non pas parce qu'ils n'étaient pas de mon avis mais bien parce qu'ils fuyaient la réalité. Jadis, ils vénéraient les bons Dieux, ils savaient ce qui était bon pour eux. Aujourd'hui, je qualifierais cette fameuse évolution de régression. Nous, nous vivions depuis si longtemps…Et nous verrions cette humanité décroître, devenir encore plus décadente qu'aujourd'hui…La science mène à ce résultat. Qu'il admette ou non l'existence de ce que j'avançais, je m'en fichais: J'avais raison & lui tord.

    « - La réalité ? Mais quelle réalité ?! Tu écoutes bêtement ce que ton père te dit, en prenant chacun de ces mots pour une parole divine, sans chercher s’il y a une once de vérité dans tout ça… Tu es plongée dans les histoires qu’il te raconte et tu n’arrives même pas à réfléchir par toi-même. Tu es tellement loin de la réalité, Longsdale ! Tu parles de choses que tu ne peux pas comprendre ! Comment peux-tu parler de paradis, d’enfer ou de néant, alors qu’aucun de tes proches n’est mort ?! Oh… Ne t’inquiète pas… Je vais vite réparer cette erreur, pour que tu puisses avoir une idée d’un dixième de ce que je peux ressentir. »


    Quel idiot! En un siècle et quelque, j'avais eu le temps de développer un sens critique dix fois supérieur au sien! Le temps où j'avalais les histoires que me racontaient mon père pour me border –je vous passe les histoires, c'est violent- en admiration complète, était révolu depuis longtemps. Aujourd'hui je distinguais le vrai du faux, je distinguais la vérité de l'exagération. J'avais déjà bu son sang, j'avais la vérité qui coulait dans mes veines…Ça évidemment, cet abruti l'ignorait et il s'enfonçait de plus en plus sur le mauvais chemin.

    Un sifflement monta dans ma gorge lorsqu'il sous-entendit me faire connaître la douleur de la mort d'un proche. Je voyais très bien où il voulait en venir et qu'il me fasse confiance: Il touchait à l'un des membre de ma famille, je tuais sa petite sœur, son oncle et tous ceux qui comptent pour lui! Ses amis, ses proches, sa copine –si tant est qu'une fille puisse être assez folle pour sortir avec ce…truc- tout. Il ne resterait plus rien, il se noierait dans la solitude et le désespoir…Ce serait son sort s'il osait toucher à une seule personne chère à mon cœur. Une…Et cela déclencherait un massacre.

    Il voulait jouer? On allait jouer. Je le laissais faire son numéro, mi-énervée –par ses paroles- et mi-amusée –par ses airs. Qui aurait cru que ce lycan si fier de son état puisse être aussi…Vampire?

    « - Ta très chère petite sœur en sera le parfait cobaye. Je me ferais un plaisir de lui arracher un à un chacun de ses membres. Et lentement, très lentement, pour que je puisse sentir et entendre craquer ses os sous mes doigts. Hm… Je crois que je ferais même l’honneur à ce Corrino d’allumer le brasier qui l’amènera en Enfer. Il pourra se pavaner d’avoir supprimé l’une des pires p*tes de Poudlard. Mais rassure-toi. Elle y retrouvera Lucifer… Et mes parents, puisque d’après tes propos, on se retrouvera tous là-bas. Je suis certain qu’ils se feront un plaisir de l’accueillir à bras ouverts… Ne sont-ils pas redevables vis-à-vis de ton cher pôpa ? Oui, tu as raison. L’enfer est un endroit follement excitant, finalement. »

    Il me cherchait. A deux doigts de l'étriper sur place lorsqu'il menaça ma soeur, je décidais plutôt de me mêler à son petit jeu. Autant voir qui craquerait d'abord et collerait un pain à l'autre…Et du self-control, j'en avais, quoi qu'il puisse en penser.

    -Mh à ta guise très cher…Seulement tu dois savoir qu'une vengeance de la part d'un Longsdale est très douloureuse…Oh mais suis-je bête, tu le sais.

    Je me levais de la table, et m'approchais moi-même. Très proche, son odeur se mélangeait à la mienne et je songeais désespérément aux multiples bains que je devrais prendre pour la retirer. M'enfin…Rapide, presque invisible, mes canines effleurèrent sa gorge et à mon tour je lui murmurais de douces menaces sadique à souhait.

    -Tu es un petit idiot présomptueux…Tu penses tout connaître, tu refuses que les autres contestent tes théories, tes croyances…Trop de fierté pour ça, sans doute. Mais je ne puis t'en vouloir, nous sommes pareil après tout…Sauf que je suis plus forte que toi et que tu es à ma merci…Une petite morsure, une injection de venin et tu es mort…Quand à ta sœur…Mh…J'adore le sang de jeunes enfants, c'est si sucré…

    Je ricanais légèrement et l'empêchais de se reculer en enfonçant mes ongles dans la peau de son bras.

    -Tsk tsk tsk…Mauvaise idée. Nous faisions un tel pas en avant au début de cette conversation…Je suis sure que tu ne voudrais pas tout gâcher simplement parce qu'une fois de plus j'ai raison n'est ce pas? Bien sur que non…Tu te condamnerais et tu n'oserais pas prendre les choses en main face à ces humains…Cessons ce débat théologique s'il t'exaspère à ce point, tu ne parviendras pas à me coincer…

    Evidemment que j'avais raison…J'avais toujours raison. Surtout sur CE genre de sujet. Et je détestais trop les pseudo-scientifiques pour dire le contraire. De toute façon j'avais raison, il avait tord, et basta.

    -Au fait…J'aime assez cet air que tu as lorsque tu me menaces après que je t'ai poussé à bout…Mh, dommage que mes instincts m'empêchent de mordre un lycan…Histoire de ne pas m'empoisoner...Quoi que sous ta forme humaine...

    Mon ton virait au langoureux, sans que je ne m'en rende bien compte. Ah ces instincts...Lorsqu'ils nous tiennent! Je ne pouvais m'empêcher d'être joueuse...

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Jacob Bleiddwin

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 30
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Conjunctiva
race : — loup-garou
animal de compagnie : Athéna, une chouette grise

petit message : «Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.»
(Simon Dussault)

Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Dim 7 Juin - 21:43

Spoiler:
 

Autant le dire franchement et familièrement : Jacob prenait son pied. Une jouissance telle, qu’elle lui aurait presque fait oublié toutes les saloperies que la Longsdale lui avait copieusement balancées. C’est dans ces moments là où il appréciait particulièrement leur relation. Elle avait ça d’avantageux, qu’il pouvait se permettre d’exprimer toute sa colère et son ressentiment sur tous les tons de voix ou par de multiples faits et gestes sans que leur relation ne se disloque. N’était-elle pas déjà à la pointe de la haine ? Jacob profitait donc pleinement de celle-ci et n’hésitait pas à aller titiller Ailyn de Longsdale de plus près pour aller passer ses nerfs. Ou plutôt, de mauvaise fois, à affirmer qu’elle l’avait encore cherché. Hm… Bien sûr, tout ne se passait pas sans accroc ou sans douleur, puisque la Serpentard ne restait pas muette et inerte devant ces assauts de mauvaises humeurs. Et bien souvent, il en ressortait bien plus énervé qu’il ne l’était à l’origine… Mais c’était ainsi. Il ne pouvait s’empêcher de courir vers un inévitable affrontement… Comme s’il était poussé en ça par son instinct.

-Mh à ta guise très cher…Seulement tu dois savoir qu'une vengeance de la part d'un Longsdale est très douloureuse…Oh mais suis-je bête, tu le sais.

Encore une fois elle tâchait d’appuyer là où elle savait forcément que ça le toucherait. Ils se connaissaient tellement bien, ou plutôt, non, connaissaient tellement bien les faiblesses de l’autre qu’ils parvenaient toujours à le blesser, d’une quelconque manière. On aurait pu croire que cette relation se serait ternie, à la longue. Après tout, qui y’avait-il de plus excitant que de chercher puis de découvrir les points faibles de son ennemi avant d’y appuyer sans relâche ? Alors que là, Jacob avait largement eu le temps de s’habituer aux habituelles réactions d’Ailyn lorsqu’il menaçait sa sœur ou sa famille, plus globalement. Et pourtant, il ne se lassait jamais du spectacle. Se rappelant même parfois, avec une certaine fierté, comment il avait là, réussit à la faire sortir de ses gonds ou ici, à transformer son sourire narquois en une horrible grimace haineuse. On aurait également pu croire, qu’après tout ce temps, appuyer sur ses faiblesses ne fonctionneraient plus. Et pourtant, Ailyn parvenait encore à le faire sortir de ses gonds lorsqu’elle évoquait la mort de ses parents ou la fragilité de sa petite sœur. Cette fois-ci, pourtant, il n’eut qu’une réaction limitée. Se contentant de redonner la vérité :

- Ce n’était pas une vengeance. C’était un crime.

La vengeance était juste le nom donné pour justifier de ce crime. Ses parents s’étaient juste approchés un peu trop près du territoire de Longsdale sans pour autant se montrer d’une quelconque manière menaçant. Et Longsdale s’était servis d’eux pour assouvir une autre vengeance dont ses parents n’avaient pas lieu d’être. Leur seul crime était leur race. C’était assez pour qu’ils deviennent les cibles d’un vampire trop arrogant pour reconnaître qu’il était à l’origine de tout ça et qu’il n’avait aucune raison de se sentir blessé dans son égo. Malheureusement il était trop tard pour refaire le passé. Et il avait un problème plus urgent à régler. La Charogne s’était approchée de lui. Son odeur lui emplissait les narines comme s’il était planté sur son cou ou juste au-dessus d’elle. Ce fut bientôt le cas puisqu’elle se rapprocha de telle sorte qu’elle en vint à passer ses canines sur sa gorge. La défiant et bien que sa position ne soit pas des plus enviables – sauf pour d’autres vampires ou pour les amoureux des vampires – Jacob resta stoïque et n’esquissa même pas un geste de recul.

-Tu es un petit idiot présomptueux…Tu penses tout connaître, tu refuses que les autres contestent tes théories, tes croyances…Trop de fierté pour ça, sans doute. Mais je ne puis t'en vouloir, nous sommes pareil après tout…Sauf que je suis plus forte que toi et que tu es à ma merci…Une petite morsure, une injection de venin et tu es mort…Quand à ta sœur…Mh…J'adore le sang de jeunes enfants, c'est si sucré…

La première partie de son discours le fit intérieurement rire. Qu’est-ce qu’elle croyait ? Que parce qu’il acceptait de la laisser passer et repasser ses canines sur sa gorge, il était à sa merci ?! Elle avait raison, elle était toute aussi présomptueuse que lui il l’était. Pensait-elle qu’il se laisserait mordre sans réagir ? Hm. L’idiote. La deuxième partie du discours fut beaucoup moins amusante. Qu’elle parle ainsi du sang de sa sœur était absolument ignoble. Elle avait gagné, il arrêtait de jouer. Là, c’était vraiment, vraiment plus du tout drôle. Jacob esquissa un geste pour se reculer mais elle se montra plus rapide et planta ses ongles dans son bras.

-Tsk tsk tsk…Mauvaise idée. Nous faisions un tel pas en avant au début de cette conversation…Je suis sure que tu ne voudrais pas tout gâcher simplement parce qu'une fois de plus j'ai raison n'est ce pas? Bien sur que non…Tu te condamnerais et tu n'oserais pas prendre les choses en main face à ces humains…Cessons ce débat théologique s'il t'exaspère à ce point, tu ne parviendras pas à me coincer…

Hm. Elle avait raison. Uniquement en ce qui concernait les humains. Il avait véritablement besoin que quelqu’un lui ouvre les yeux sur le danger qu’il courrait avec les humains, si danger il y avait. Le problème, c’est que cela aurait été plus sain si une personne neutre s’était chargée de cette tâche. Et non Ailyn ou même Seth ou Luthien. La première détestait les humains, elle ferait en sorte de ne montrer que leurs mauvais côtés. Et les deux derniers étaient bien trop proches de cette race pour envisager un seul instant un combat à leur encontre. Alors il devait se contenter d’Ailyn et tenter de modérer ses propos pour avoir une vision réaliste de la situation.

- Et tu ne parviendras pas à me convaincre de l’existence de ton foutu Lucifer.

Oui, car même s’il admettait qu’elle avait raison sur son manque de réaction vis-à-vis des humains, Jacob refusait toujours autant de croire à l’existence de quelque force surnaturelle. Là, ça ne collait pas. Ça ne pouvait pas coller. Elle avait tort et était en train de s’engager dans sur terrain totalement imaginaire, uniquement poussée par son désir de gamine de voir apparaître enfin son idole.

-Au fait…J'aime assez cet air que tu as lorsque tu me menaces après que je t'ai poussé à bout…Mh, dommage que mes instincts m'empêchent de mordre un lycan…Histoire de ne pas m'empoisoner...Quoi que sous ta forme humaine...

Hu. Voilà qu’il devenait presque comestible lorsqu’il se mettait en colère… Brrr… Si elle voulait réussir à l’effrayer, là elle y était parvenue. Il avait un peu l’impression d’être son prochain repas. Qu’elle savourait d’abord par la vue et par l’odeur – bien qu’il restait un peu sceptique sur ce dernier point – avant d’y goûter. Pour autant, Jacob ne montra pas les sentiments qui l’habitaient. Il prit soin, néanmoins, de libérer son bras de la prise possessive de la vampire. Puis, provocateur, il en vint même à présenter un peu plus sa gorge, tandis qu’il lui susurrait, à son tour :

- Tu aimerais planter tes canines, hein ? Tu imagines… Tant de puissance dans mes veines et de haine vis-à-vis de toi. Ça ne peut être qu’un mélange savoureux… Surtout pour ton égo. Tu aurais ton pire ennemi à ta merci, sous tes crocs. As-tu déjà bu sang de Lycan ? Mais, réellement ? Pas juste quelques gouttes échappées lors d’un combat ? Non. Trop couarde. Trop peureuse pour oser goûter à l’interdit. A ce qui pourrait peut-être te tuer. Tu te caches derrières des faux-semblants d’abomination ou de traîtrise, alors que tu as bêtement peur.


Un rire moqueur s’échappa de ses lèvres, tandis qu’il baissait la tête. Rapidement, il retourna la vampire et la plaqua contre un mur. D’une main, il bloqua ses mains et de l’autre, il attrapa ses cheveux et les tira en arrière, de telle sorte que le visage d’Ailyn se retrouve non seulement hors de portée de sa gorge, mais qu’il put en outre planter ses yeux dans les siens. Toujours moqueur, il poursuivit :

- Je n’ai aucune envie de sentir tes aiguilles s’enfoncer dans mon cou… Et je pue, hein. Mon odeur te coupe probablement l’envie de mordre dedans. La tienne me pousse à te lacérer doucement très doucement le visage. Il lâcha les cheveux d’Ailyn afin de suivre du doigt, sur le visage de la vampire, le trajet qu’il décrivait : Sentir mes griffes creuser un sillon de ton œil à ton cou... Je passerais par ta pommette juste pour de te donner un côté plus humain… Puis je descendrais jusqu’à la commissure de tes lèvres. N’est-ce pas là où le sang à tendance à stagner lors de tes repas ? Et ton cou… Je me ferais un plaisir de le creuser, encore et encore, jusqu’à ce que ce qui retient encore ta tête à ton corps ne soit plus, et que sottement, tu perdes enfin de ta superbe.

La course de ses doigts s’arrêtait là. Provocateur, certes, mais néanmoins prudent, Jacob relâcha toute prise sur la Serpentard et s’écarta d’elle. Il pourrait aisément voir si elle comptait l’attaquer en se tenant plus loin qu’en étant collé à elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   Lun 8 Juin - 18:45

    Spoiler:
     

    Vengeance, crime, du pareil au même! Les loups savaient qu'ils n'avaient pas le droit de s'approcher de nos territoires, ceux qui prenaient le risque étaient légitimement tués. Après, que ce soit un crime ou la justice…Souvent, ceux qui subissaient la justice la qualifiait de crime. De toute façon peu important, c'était un détail sans la moindre importance…

    Ainsi je n'y fis pas attention et comme je l'eus précédemment dis, mes canines effleurèrent sa gorge. Je parlais, je chuchotais, je susurrais ces paroles blessantes…J'aimais lui faire mal, comme lui aimait me faire mal. Notre relation était bâtie sur une haine si pure qu'elle en devenait belle. Quoi qu'il se passe, l'autre, l'ennemi, serait toujours la. Rien ne changerait jamais à ce niveau et en un sens ça me rassurait…Au moins ÇA resterait pareil…Il y aurait toujours Jacob pour me pousser à bout, pour me haïr, pour se battre…Eternellement, jusqu'à ce qu'il ai obtenu une vengeance illusoire. Il serait la…Tout pouvait changer, mais lui, il resterait le même.

    « - Et tu ne parviendras pas à me convaincre de l’existence de ton foutu Lucifer. »

    Cette simple parole venait étayer ma théorie. Je souris l'espace d'un instant, sans qu'il ne le remarque. Oui, il ne changerait jamais…Borné, têtu, énervant…Loup quoi! Jacob Bleiddwin resterait le point stable de cet univers dangereux. Un point stable dont le sang me titillait étrangement…M'ôtant cette folle idée de la tête, je la mis dans une phrase histoire de me convaincre que c'était totalement fou. Mais j'avais une espèce de brûlure à la gorge, plus forte que d'habitude…Un désir plus fort…De sang…

    Il libéra son bras mais me tendis le cou. Je voulus reculer pour ne pas céder, mais j'avais encore assez de self-control…Pour l'instant…

    « - Tu aimerais planter tes canines, hein ? Tu imagines… Tant de puissance dans mes veines et de haine vis-à-vis de toi. Ça ne peut être qu’un mélange savoureux… Surtout pour ton ego. Tu aurais ton pire ennemi à ta merci, sous tes crocs. As-tu déjà bu sang de Lycan ? Mais, réellement ? Pas juste quelques gouttes échappées lors d’un combat ? Non. Trop couarde. Trop peureuse pour oser goûter à l’interdit. A ce qui pourrait peut-être te tuer. Tu te caches derrières des faux-semblants d’abomination ou de traîtrise, alors que tu as bêtement peur. »

    Ses paroles glissaient sur moi, chaque mot me tentant d'avantage. Sur la fin, je n'écoutais même plus. J'avais fermé les yeux, je me mordais la lèvre pour m'empêcher de commettre cette pure folie…Le sang d'un lycan…C'était bien trop tabou…Mais sentie de près, son odeur m'attirait beaucoup plus qu'elle ne le devrait…Etais-ce la raison de ce tabou? Le sang des lycans était-il en réalité délicieux au point que notre fierté ne pouvait l'avouer? Qui sait…Moi je pouvais savoir…J'allais savoir…Je voulais…J'approchais mes canines, j'effleurais sa gorge et la…

    Il rit. Il rit et d'un geste rapide me maîtrisa. A présent j'étais la proie et lui le chasseur. Je grimaçais face à cette situation désagréable.

    « - Je n’ai aucune envie de sentir tes aiguilles s’enfoncer dans mon cou… Et je pue, hein. Mon odeur te coupe probablement l’envie de mordre dedans. La tienne me pousse à te lacérer doucement très doucement le visage. »

    Un sifflement rageur s'échappa de ma gorge lorsque son doigt me toucha…J'en eus même un frisson. De dégoût? Bien sur voyons…Il continua à parler, suivant le trajet qu'il décrivait.

    « - Sentir mes griffes creuser un sillon de ton œil à ton cou... Je passerais par ta pommette juste pour de te donner un côté plus humain… Puis je descendrais jusqu’à la commissure de tes lèvres. N’est-ce pas là où le sang à tendance à stagner lors de tes repas ? Et ton cou… Je me ferais un plaisir de le creuser, encore et encore, jusqu’à ce que ce qui retient encore ta tête à ton corps ne soit plus, et que sottement, tu perdes enfin de ta superbe.»

    Je ne l'aurais jamais imaginer ainsi…On aurait presque dis un vampire. Il menaçait si bien…Mh. Pendant tout ce temps, mon regard était resté fixé sur sa gorge, sur cette veine palpitante, pleine de sang…J'avais encore soif et après avoir sentis l'odeur de près, je savais que le sang des lycans n'était pas toxique. Seul leur venin l'était de toute façon…Seule sa morsure pourrait m'être fatale et encore, seulement s'il envoyait son venin. Et si je le mordais…? Et si…Non! Oh et puis…

    Lorsqu'il me lâcha, je fis mine de tomber sur le sol, ma main sur la partie du visage qu'il avait souillé par son toucher. Il était aux aguets, mais je pouvais anticiper ses mouvements et le coincer, ce que je fis plutôt aisément. C'est lui qui se retrouva contre le mur, emprisonné par ma force d'immortelle. Mes canines reprirent leur place auprès de son cou et je lui susurrais:

    -Tu me crois incapable de briser les tabous…? Tu es bien naïf…Je vais t'offrir une chose qu'aucun lycan vivant ne peut se vanter d'avoir reçu...Le baiser du vampire...

    Sans plus attendre, je le mordis. Cette même morsure qu'avait subis des centaines voir des milliers d'humains. La morsure qui libérait une hormone la rendant si plaisante que les victimes n'essayaient même plus de s'en libérer. Lorsque son sang toucha ma gorge, son passé défila devant mes yeux en même temps qu'une puissance inconnue…Chaque gorgée que j'avalais était non seulement diaboliquement agréable au point de presque m'arracher des gémissements, mais me rendait plus forte. Du moins j'en avais l'impression…Je ne savais plus où donner la tête, entre cette force nouvelle, ce goût subtile et ces visions du passé. Joie, peine, tout y passait…Comme pour chaque humain, mais c'était encore plus fort. Comme si je mordais un vampire après avoir brisé toutes ses barrières…Ainsi ça faisait le même effet avec tous les gens d'immortels…

    La première gorgée me rendit comme dépendante. Son sang devenait-il une drogue? En tout cas j'avais un mal fou à contrôler cette bête qui reprenait le dessus lors de mes repas. Je me concentrais déjà assez pour ne pas l'empoisonner…Au bout d'un moment, je parvins à m'arracher à son cou. Haletante, les yeux fermés, je restais dans cette position comme si je ne risquais rien alors qu'il pouvait très bien me sauter à la gorge, me massacrer…La, j'étais encore sous le choc de cette nouvelle énergie.

    -Lucifer quelle puissance…C'est…

    Comment qualifier? L'excitation d'avoir brisé un tabou se mêlait à cette nouvelle énergie et je me sentais vraiment de taille, comme si je pouvais détruire le monde à moi seule! Ils avaient peut être été créé pour nous donner cette puissance…Dommage que les effets se dissiperaient quand j'aurais « digéré » le sang.

    -C'est si bon de braver les interdits…Vraiment, je n'imaginais pas…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Il n'y a rien de plus énervant qu'un chien qui se rebelle...» { PV Jacob <3 }
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Rien pour écrire à sa mère...
» "Il ne faut jurer de rien"...
» Il suffirait de presque rien ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Au delà des murs de l'école. :: { La Cabane Hurlante.-
Sauter vers: