AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 After The Death...[Super Annonce qui tue la mort]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cutler H. Wargreave
Who said that the Minister does not rythm with Cupid?
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 27
âge rp : 38
sortilège — potion fétiche : Confringo - Felix Felicis
race : — humain(e)
animal de compagnie : Pas d'animal de compagnie =)
petit message : Nanii
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: After The Death...[Super Annonce qui tue la mort]   Jeu 21 Mai - 15:22

Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants.
[François René de Chateaubriand] Extrait de ses mémoires d'outre-tombe.


Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas retrouvé ici, à Poudlard. Mon ancienne école, qui m'avait accueilli et qui m'avait formé, éduqué, et sans qui j'aurais eu du mal à atteindre la strate sociale dans laquelle j'étais aujourd'hui. Dans la grande salle, une foule d'élèves arrivaient par la grande porte d'entrée, et s'asseyaient tranquillement. Il y peu de temps, les rires auraient fusés de toutes part, mais après l'évènement du bal, le calme était de mise, et seul s'élevait les chuchotis des adolescents.
J'étais moi même entouré de plusieurs professeurs qui discutaient à voix basse tout en me souriant quand mon regard portait sur eux. Le sous-directeur avait rempli son office et l'école entière savait quelle était la raison de mon discours. Pour autant, j'évitais de repenser à l'ancienne directrice, de peur de perdre le contrôle de mes émotions. Je devais être fort, pour annoncer à tous le nom de la nouvelle directrice, ainsi que l'avancement de l'enquête, qui en était encore au point mort.
La mort n'avait qu'à bien se tenir, je n'avais pas encore fourré mon nez dans l'enquête.

J'attendis encore cinq minutes, en observant les adolescents qui s'installaient à leurs tables respectives, puis les portes se fermèrent d'elle même, annoncant le début de mon discours. Je portais un dernier regard à l'équipe professorale, dont les membres se tenaient tous droits et affichaient une attitude impassible. A l'aide de ma baguette, j'amplifiais légèrement ma voix, de manière à ce que tout les élèves soient à même de m'écouter.

- Bonjour à tous... Comme vous le savez, un tragique évènement s'est produit lors du bal de Halloween, et j'aimerais porter un hommage sincère aux victimes de ce qu'on appellerais apparement "La Mort".

J'attendis un peu que mes paroles fassent effet sur mon public, avant de reprendre d'une voix grave.

- Sachez que toutes les mesures ont été prises pour trouver l'assassin des deux élèves de l'école, ainsi que de notre bien aimée directrice. Toutes les pistes seront suivies pour nous mener à ce monstre de cruauté.

Nouveau silence. Je savais très bien que les pistes étaient très très maigres, voires inexistantes, mais je savais très bien aussi qu'il fallait remonter le moral de tout le monde, même si il fallait passer par des mensonges. La politique s'était construite sur ce modèle...

- Après concertation avec votre sous-directeur, Adrian C. Hale, et du chef du bureau des Aurors, Cecily Van der Woodsen, nous avons décidé qu'il était évidemment primordiale d'avoir un nouveau directeur de Poudlard. C'est pourquoi nous avons choisie une digne représentant de Madame Beckett, et qui sera parfaitement à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'une directrice de l'école; j'ai donc l'honneur de vous présentez: Madame Arya Ellesmera.

Je me tournais légèrement, pour laisser place au successeur de l'ancienne directrice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya E. Ellesmera
Your Sadistic Headmistress
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 31
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une panthère aux yeux verts.
petit message : L'ordre et la méthode vont de pair pour un monde sans tache.
Date d'inscription : 10/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — adult year
relationship's*:

MessageSujet: Re: After The Death...[Super Annonce qui tue la mort]   Jeu 28 Mai - 23:25

    Arya était arrivée il y a peu et son mari avait demandé à rester - ce dans le plus grand secret - auprès d'elle afin de faire une transition plu sure. En réalité ils ne s'étaient quitté depuis un moment et tremblaient à l'idée d'être séparés. Il haïssaient être loin de l'autre mais ne le montraient pas. Non ce n'étaient pas un couple démonstratif. Pas d'effusions, pas de baisers échangés devant tout à chacun, non devant personne d'ailleurs. Ils préféraient leur intimité et ne pouvaient être découvert en train de s'adonner à un quelconque plaisir de la chair devant autrui. Certains pensaient que leur couple n'était que du vent, mais leurs amis -rares tout de même car plus nombreux soient ceux qui les craignent - eux savaient qu'un amour puissant les unissaient. Amour entaché par une personne, le fils de celui ci. Arya avait beau tout faire pour ne pas y penser, tout en elle lui criait que cet être contre nature venait de se joindre à elle en tant que famille. Il était déjà dur de s'imaginer vivre auprès de créatures immondes lui ressemblant..mais l'idée qu'il ait son nom lui donnait la nausée. Elle était allongée les yeux vides d'expression sur son lit quand l'homme qu'elle aimait entra dans la pièce. Ses yeux s''illuminèrent alors d'un éclat peu commun et elle se redressa. Il s'approcha puis déposa un biser doux et emprunt d'un amour palpable. Caressant sa joue il la fit se laisser aller et l'embrassa une nouvelle fois. Leurs langues se rencontrèrent et l'échange se fit plus long. Interrompant celui ci il lui parla de sa douce voix charismatique et si envoutante.

    << Le ministre t'attend ma douce... Il faut que tu y aille, ils t'attendent.
    Dois je me soustraire à toi pour retrouver d'immondes créatures et une horde d'élèves..? Je n'en ai pas le gout..ni l'envie..force moi à rester auprès de toi .
    Je ne le peux Arya, tu as accepté la charge qui est désormais tienne. Garde le en mémoire et ne faillis pas !
    J'irais donc.. Je vais enfin voir à quoi ressemble ton fils..
    Arya...
    Ce n'est pas parce que nous ne prononçons jamais son nom que je ne suis curieuse de savoir si tu l'a doté de tes atouts mon cher.
    Dommage que tu ne l'apprécie pas..vous avez le même odieux caractère..
    Évite de me comparer à lui..je n'aurais du l'évoquer..à bientôt mon amour. >>

    Et rompant l'étreinte à regret elle se mit en quête d'une tenue. Elle enfila une robe fourreau majestueuse noire et rouge, deux couleurs qu'elle arborait souvent, et se mis en route pour la salle où le ministre - son ainé - l'attendait. On ne pouvait nier que par sa grâce, sa prestance, son port de tête et son élégance il s'agissait d'une très belle femme. Le temps n'avait - semble t'il - pas eu d'emprise sur sa beauté. Elle dépassait de loin de ce côté bien des femmes. Ce n'est pourtant pas de là que son orgueil avait pris sa source. Non elle se contentait d'user de ses talents et de ce la en était fière. Seul son époux jouissait selon elle de ses atouts physiques. Elle n'aurait que des hommes lui apprendraient qu'elle n'était pas attirante qu'aux yeux de son mari mais à toute la gente masculine. Elle avait toujours mis un point d'honneur à se parer toutefois des vêtements les plus couteux, des bijoux les pus brillants. Ils n'étaient pas ostentatoires, mais ils mettaient en valeur sa beauté. Une beauté dangereuse pourtant car elle n'était pas si docile et mystérieuse qu'on pouvait croire en l'apercevant, ses crocs étaient venimeux et elle pouvait faire subir milles maux en un claquement de langue. Rien n'est pire que l'apparence...l'eau qui dort..méfiez vous.

    Soudain elle fut devant la porte, l'immense porte qui fermait la salle. Elle l'ouvrit d'un sort et celle ci fit apparaitre la nouvelle directrice. Un visage impassible était à présent sien et rien ne devait montrer qu'elle fut capable d'autre chose que de décence, de cruauté et d'ordre Le silence se fit lorsque le ministre la présenta. Il avait parlé de son prédécesseur, elle n'avait pas écouté la jugeant indigne de la place qui fut sienne. Elle balaya de son regard bleu azur les élèves rassemblés là. Elle n'eut aucune peine à reconnaitre ceux qui n'étaient pas humains, en particulier les vampires. Les loups étant plus discret et emprunts de moins de grâce - chose qui la répugnait à admettre - elle ne sut pas tout de suite qui ils étaient. Elle n'avait pas l'intention de prendre la parole avant de déterminer qui il était. Oui sa curiosité était elle qu'elle voulut trouver l'objet de sa haine, celui qui se tenait entre elle et l'homme qu'elle aimait. Elle le repéra assez vite bien qu'elle ne l'eut jamais vu - les photos étaient proscrites du domicile familial - elle le reconnut. Il avait certains traits de son père et elle ne s'y trompait pas il arborait le même port de tête , la même posture.. Elle en fut dégoutée. Menaçante elle le regarda droit dans les yeux..des yeux remplis de tout le fiel qui l'emplissait en cet instant.

    Elle se mit en position devant l'endroit où siégeait les directeurs passés et prit enfin la parole. Un léger sort pour que tous entendent fut prononcé puis une voix monocorde et sensuelle à la fois s'éleva.

    << Je me présente à vous élèves de Poudlard afin que vous sachiez qu'une autorité nouvelle vient e prendre place en ces lieux. J'ai eu vent de rumeurs et je vois en cet instant qu'elle étaient fondées. Des créatures abjectes sont en nos lieux et places et pourtant je me vois dans l'obligation de n'en rien faire. Cet établissement a bien changé depuis mon séjour ici. Je ne dirais pas plus contre eux, j'ai reçu des ordres - * vous ne perdez rien pour attendre * pensa t'elle - j'en serais digne.

    Vous devez savoir que des règles avaient été instituées par l'ancienne directrice et que chaque prédécesseur avait chacun leur tour ajouté les leurs. Je ne ferais exception et vous ferait don des miennes. Ne réjouissez pas , pour moi le laxisme n'a eut que trop de place. Mais il est temps de placer la barre bien plus haut. Je sais de sources sures que des guerres intestines vous submergent et vous hantent. Je ne le tolérerais pas. L'ordre doit régner dans cette école et je ferais tout ce qui est en mon possible pour qu'il soit établi.

    Une règle immuable sera donc mis en place dès maintenant. Si un humain, un lycan ou encore une san..un vampire vint à attaquer un autre élève peu importe son rang sa race ou sa maison il sera non seulement sévèrement puni mais sera exclus de cet établissement selon les délais qui me seront justes. Je ne ferais AUCUNES exceptions. Seul le talent, la détermination et l'abnégation seront tolérés. Les autres règles seront affichées dans les couloirs. Quiconque ne les respectera pas en subira les lourdes conséquences. Je récompenserais largement les délateurs quel qu'ils soient.
    >>

    Elle se rassit et tapant des mains les mets apparurent alors sur les tables ainsi que la sienne entourée des autres professeurs et du ministre. Une fois qu'elle fut repue elle se déplaça, Fëanor - qui regardait avidement les élèves en se léchant les babines - sur les talons et s'arrêta à la table ou Seth mangeait. Elle se mit à côté de son oreille et murmura quelques mots que seul lui pouvait entendre. << Rejoins moi dans mon bureau après..et ne tarde pas ou il t'en cuiras. >> Ceci fait elle retourna auprès du ministre.
    << Le discours vous semble correct cher ministre ? Vous vouliez ajouter quelque chose peut être ? >> En réalité elle ne s'en était que peu préoccupée.. Qu'il ait à dire quelque chose ou pas l'importait peu..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
After The Death...[Super Annonce qui tue la mort]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximilian Carlton - Votre super admin d'la-mort-qui-tue !
» Liste d'armée Death Skull et fluff
» DEATH NOTE : UN CAHIER DE LA MORT SAUCE US
» 1) Les personnages--- Le Death Note
» Causes de la mort d'Umaga !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Rez-de-chaussée :: { La Grande Salle »-
Sauter vers: