AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lune de Sang [ Ailyn L.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Sam 6 Juin - 23:22

Spoiler:
 

      La journée s'était plutôt bien passée, mais j'avais besoin de solitude pour me détendre, me retrouver un peu. Ce qui me mena à cette balade. J'avais laissé Solane vaquer à ses occupation, tandis que je me dirigeais vers les miennes, me promenant rêveusement dans les rues de Pré-au-lard, silencieuse, j'essayais de ne pas penser aux quelques passants que mon nez repérait un peu trop facilement à mon goût. Cette journée avait été très mouvementée, entre Edwin que j'avais failli tuer, et Solane qui avait fait basculer mon avenir, je ne savais plus trop ou donner de la tête. Vêtue d'un jean et d'un haut noir, je déambulais au hasard des rues, au grès de mes pas, regardant vaguement les décors sombres qui m'entouraient. Le soleil venait à peine de se coucher, et déjà je brûlais d'envie de me défiler. Que voulais-je donc me prouver, en risquant de tuer ainsi un être innocent ? Que j'étais capable de tenir ma promesse, peut-être ? Oui, certainement, mais, étais-je réellement prête pour cela ? Je devais essayer, voir jusqu'ou je pouvais aller.

      Mais alors que je tournais au coin d'une rue, une envie meurtrière vint envahir mon esprit.. J'étais sûrement proche de l'endroit le plus peuplé de la soirée, le sang grouillant tout autour de moi, m'en faisant tourner la tête. Il fallait que je parte, je le savais mais par ou ? Je ne connaissais pas bien l'endroit, et je risquais de me perdre. Inspirant profondément, j'ai tourné les talons, fermant presque les yeux pour ne pas être plus tentée que je ne l'étais déjà. Déroutée, le sens de la route ne me parvenait plus, à vrai dire, plus rien ne me parvenait, et c'est finalement dans des ruelles sombres que mes pas me dirigèrent.

      Si je croyais être sortie d'affaire, je me trompais grandement.. Au bout, dans un coin plus sombre, une de mes congénères était en train de dîner copieusement, sur le coup, l'envie traversa mon regard alors que je me dégoûtais moi-même de ce désir stupide, insensé. Je connaissais bien cette chevelure rousse, cette personne me faisait froid dans le dos, rien que l'idée que l'on puisse se délecter d'une victime me perturbait, comment faisait-elle pour n'avoir aucun remord ? C'était bien joli de me poser toutes ces questions, en attendant, déranger un vampire dans son délice n'était pas la meilleure des choses à faire..

      Silencieusement, ou du moins le plus possible, je fis demi tour, espérant ne pas avoir attiré les foudres de la demoiselle, mais je savais parfaitement que j'étais repérable, le bruit de mes talons sur le sol n'ayant pas du aider. Le son d'une voix me figea à l'instant ou j'allais tourner dans la rue d'à côté, m'obligeant à me retourner, par prudence, ou par envie de suicide, tout dépendant du point de vu.. Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire, mais j'étais consciente qu'à partir de cet instant, ce ne serait pas une partie de plaisir..



Dernière édition par Aurore A. de Saint-Faye le Mar 16 Juin - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Dim 7 Juin - 0:30

    Spoiler:
     

    « A la recherche de ma nouvelle victime,
    Sang chaud de passion maudit…Sur ma bouche.
    Dents pointues sur ton cou,
    Je sens ton âme à l'intérieur de moi…
    »
    Theatres des Vampires, Queen of the Damned.

    Couchée sur mon lit, les yeux fermés, des grimaces se dessinaient sans cesse sur mon visage. Je me tournais dans un sens, dans l'autre, chaque muscle de mon corps étaient crispés et je lutais pour garder un certain contrôle de moi-même. Un œil extérieur aurait naïvement pu croire que j'étais grippée ou malade mais c'était bien pire que ça…J'avais faim.

    La faim…Cette brûlure que chaque vampire a un jour ressentit. Cette flamme intense qui nous prend à la gorge et que seul le sang peut apaiser. J'avais bu celui de Melena et Sevan il y a deux jours mais j'usais tellement d'énergie et si rapidement en ce moment que j'avais besoin d'une grande dose quotidienne ce qu'ils ne pouvaient m'offrir sans mourir. Je perdais le contrôle sur la bête cachée au fond de mon âme, j'allais devenir le monstre assoiffé de sang qu'ils craignaient tous…S'ils avaient déjà peur de moi en tant qu'Ailyn, alors que diraient-ils en tant que bête. Non! Je ne pouvais pas…

    Et pourtant…Je m'étais redressée, mes yeux brillant d'un éclat rouge vif. Aussi vif que ma soif…J'ai soif…Du sang…Je voulais la souffrance, je voulais la mort, je voulais la vie…Je voulais ce doux nectar qui enchante mon palet de son goût si subtile, qui titille mes narines de sa fragrance irrésistible. Sans m'en rendre compte, j'étais déjà dehors, dans cette robe noire qui me donnait des airs de Mort. Au diable les consignes, au diable les restrictions, on n'empêchait pas une Longsdale de se nourrir quand bon lui semblait. On ne l'en empêche pas…Ou elle massacrera.

    Il y avait du monde à Pré-au-Lard ce soir. On aurait dit que le grand Lucifer me poussait à en profiter…Mais je ne pouvais faire un coup d'éclat face au monde, pas en ce moment. Les derniers lambeaux de lucidités restant accrochés m'en empêchait. Il n'y avait pas que moi, il y avait tous les vampires sous ma responsabilité à Poudlard…Mais j'avais faim…J'avais si faim…Ça brûle, ma gorge…Elle brûle…Du sang…

    Alors, mon odorat fut attiré par une odeur un peu éloignée du village. Vers la forêt…Un peu avant…L'obscurité enveloppait de son voile les pleurs de la jeune fille dont l'odeur m'attirait. Elle sentait bon et l'aura de tristesse qu'elle dégageait me donnait encore plus envie de m'en nourrir. De toute façon le bruit de sa carotide palpitante, l'odeur de son sang sucré, et la vue de sa peau crème me tentaient beaucoup trop. Sans un bruit, j'apparus derrière elle et passais mes doigts dans son cou. Elle sursauta.

    -Mais qui est...?!
    -Le cauchemar de tes nuits…

    Ma voix, aux légers accents d'outre-tombe vu mon état, fit frissonner la jeune fille. Ce fus le signal qui déclencha le repas. Je découvris mes canines et les plantais dans son cou. Je me mis à aspirer son sang, laissant ce sentiment si extatique m'envahir. Je buvais, je tuais…J'adorais ça. Peu à peu, je repris le contrôle et je bus plus doucement pour profiter jusqu'à l'avant dernière goutte. Ne jamais boire la dernière au risque de mourir…

    Et c'est à cet instant qu'un bruit interrompit mon repas. J'humais l'air et sentis l'odeur d'une vampire. Sans doute avait-elle été attirée par l'odeur de ma proie, mais cette proie était mienne. Mes canines meurtrissaient sa chair, mon venin l'empoisonnait…J'allais jusqu'à corrompre son âme. J'allais continuer sans m'en soucier mais je l'entendis tourner les talons. A ce moment la il y eu une bourrasque et son odeur se précisa. Il manqua un petit quelque chose. Un petit brin de…Sang?

    -Renégate et couarde qui plus est? J'aurais honte à ta place.

    Je lâchais la fille presque vide et lui craquais le cou d'une main pour l'achever. Je me tournais vers la vampire, du sang roulant encore le long de mes lèvres. Je passais la langue d'un air pervers sur ces dernières pour ne pas perdre une goutte de ce nectar si précieux. Comme toujours après un repas, j'étais joueuse. Surtout que j'en voulais encore…Et j'irais encore chasser. En attendant, je scrutais ses yeux. Des pupilles dorées…

    -Je ne comprendrais jamais ce reniement du sang…Mais je sais que ça te manque, sinon tu ne serais pas ici. Tu as bon goût…Elle était délicieuse et sa peine de cœur offrait à son sang une petite touche subtile qui me fait fondre….

    J'eus un petit rire amusé. Sans doute avais-je choquée la petite végétarienne, mais en tant que Longsdale, que sang pur, je ne supportais pas ces idiots…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Dim 7 Juin - 1:11



      Cette crinière rousse, ce regard flamboyant, cette attitude provocatrice.. Je ne la connaissais que trop bien.. Ailyn de Longsdale.. Qui ne la connaissait pas, après tout ? Moi, en revanche, je devais être une illustre inconnue à ses yeux, ce qui m'arrangeais quelque part. Après mon entrevue avec Solane, je ne devais pas me laisser avoir aussi facilement, pourtant.. pourtant cette odeur était si tentante, si délicieusement attirante.. Je me voyais déjà en train de mordre dans cette chair délicate.. Stop ! Il fallait que je me reprenne, et pourtant, déjà, mes prunelles d'or prenaient un teinte plus sombre, indiquant clairement la brûlure qui me torturait, la sècheresse de ma bouche..

      « - Je ne comprendrais jamais ce reniement du sang…Mais je sais que ça te manque, sinon tu ne serais pas ici. Tu as bon goût…Elle était délicieuse et sa peine de cœur offrait à son sang une petite touche subtile qui me fait fondre…. »

      Que pouvais-je bien répondre à cela ? Une véritable tortionnaire pure race, celle-là ! Si ça n'avait tenu qu'à moi, je me serais certainement jetée au cou du premier venu, mais d'autres paramètres entraient en jeu, et je ne pouvais pas me permettre un nouvel écart ou le sang humain me deviendrait à nouveau indispensable.

      « .. Personnellement je préfère les jeunes hommes dont le sang est emplie d'adrénaline.. C'est bien meilleur.. » Ai-je lâché, malgré moi, en me retournant vers la rouquine qui allait, je le savais, me faire tourner en bourrique après ça. Autant continuer le jeu, ça vaudrait mieux pour moi, ainsi je repris la parole, plus suicidaire que je ne pensais l'être. « .. Mais chacun ses goûts, n'est-pas ? Au fait, j'ai oublié de te souhaiter un bon appétit, quelle impolitesse ! »

      L'ironie se mêlant à la réalité de mes paroles, elle risquait de mal l'interpréter, mais peu m'importait, mon seul but en cette nuit de pleine lune, c'était de ressortir indemne de cette rencontre des plus dangereuse.. En France, j'aurais certainement eu l'avantage, mais ici, ce n'était pas le cas, j'étais en territoire inconnu, et n'était pas certaine de parvenir à retrouver ma route en cas d'urgence.

      Le regard rivé dans celui de mon opposée, je restais plantée là, quelque peu provocatrice, il fallait bien l'avouer, mais après tout, un jeu n'était-il pas fait pour jouer ? Soit ! Ainsi je comptais bien en profiter un maximum, jusqu'à dépasser mes limites si je le pouvais, mais cela impliquait de faire de l'héritière des Longsdale, une ennemie jurée. De toute façon, une de plus ou une de moins.. Et puis, elle en ennemie, mon camp serait tellement plus simple à choisir ! Je le savais, la neutralité me mettrais, un jour ou l'autre, en danger, alors autant mettre toutes les chances de mon côté.

      « Tu m'excuseras mais, je vais te laisser terminer ton repas en paix, il faut que je rentre, je suis attendue.. » Ou pas, mais ça, elle n'était nullement sensée le savoir, hein ! Ne jamais tourner le dos à un vampire comme elle, et pourtant, je n'ai pas hésité, poursuivant le chemin que j'avais emprunté avant qu'elle ne me stoppe, et si j'avais l'air parfaitement détendue, mes sens restaient en éveil, et j'étais prête à réagir au moindre mouvement.

      Certes, elle ne me rassurait pas, mais si je lui montrait de trop, elle ne ferait qu'en profiter un peu plus, et j'avais promis de rester en vie, il le fallait, de toute façon, au risque de déclencher une tuerie dont je ne ferais pas partir.. Ô monde cruel ! Pourquoi me torturer ainsi ! Enfin, trêve de plaisanterie, je devais rester concentrée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Dim 7 Juin - 18:16

    La vampire qui me faisait face était une inconnue. J'aurais mis ma main à couper qu'elle était à Poudlard, et vu son statut, elle serait du clan Valentine. Ils avaient beau être des vampires, je ne parvenais pas à les considérer comme tels. Pour moi c'était une race à part, des renégats indignes d'être appelé vampire. Ils voulaient épargner les humains alors que c'était ainsi que fonctionnait le cycle, la chaîne alimentaire! Ils reniaient leur vraie nature et il n'y avait rien qui m'exaspérait plus que ça.

    Ainsi, conditionnée dans mon idée de race adorant les humains, je fus assez surprise d'entendre sa réponse:

    « .. Personnellement je préfère les jeunes hommes dont le sang est emplie d'adrénaline.. C'est bien meilleur.. »

    Je fronçais les sourcils. Etait-elle vraiment végétarienne? Oui…Ces pupilles dorées, cette odeur de sang animal…Je ne voyais pas ce qu'elle pouvait être d'autre! Ou alors peut être se moquait-elle de moi? Je m'apprêtais déjà à répliquer mais il s'avérait que la miss n'avait pas terminé sa phrase.

    « .. Mais chacun ses goûts, n'est-pas ? Au fait, j'ai oublié de te souhaiter un bon appétit, quelle impolitesse ! »

    Ironique, elle se foutait de moi pour de bon. Mh…Je jouerais bien avec une traîtresse en attendant ma prochaine proie!

    -Je t'inviterais bien à le partager mais je n'accepte pas les renégats à ma table…Sauf quand ils font office de dessert.

    J'eus un léger ricanement. Décidément cette fille était bizarre…Sans doute l'odeur du sang avait-elle excité ses sens car en général les végétariens m'évitaient. Il faut dire que je n'étais pas la fille de n'importe qui et que la pureté de mon sang signifiait bien des choses pour eux…Notamment que je pouvais les tuer si j'en avais envie. De toute façon je n'attendais pas spécialement d'invitation pour tuer quelqu'un. Je ne me soumettais à aucune règle, j'étais une Longsdale.

    « Tu m'excuseras mais, je vais te laisser terminer ton repas en paix, il faut que je rentre, je suis attendue.. »

    Attendue mon œil…Par quoi, une Bloody Mary végétarien? Mon humeur délicieusement joueuse m'interdisait de laisser partir cette renégate sans avoir réussi à la corrompre et à la remettre sur le droit chemin. Ainsi, je disparus de l'endroit où j'étais pour me retrouver juste face à elle alors qu'elle comptait s'en aller.

    -Et où comptes-tu filer ainsi? Ce n'est pas très poli de ta part…Je sens que l'odeur de ma proie t'a titillée…C'est dur d'être végétarienne pas vrai? Et ça n'apporte rien…Tu devrais essayer les vraies proies, sentir la mort, la peur, dans un sang diaboliquement exquis…C'est ça, la vraie nourriture. Et ça offre une puissance bien supérieure au sang animal…

    Doucereuse, tentatrice, je rendais ma voix caressante, en usant même un peu de mes pouvoirs de persuasions. Pouvoir que possède tout vampire qui se respecte…Mais sans doute moins fortement lorsqu'il est végétarien! Le sang animal était si pauvre en tout…En parlant, j'approchais de son cou, amenant avec moi l'odeur délicieuse de la défunte demoiselle. Je damnerais un saint, alors imaginez un vampire…

    -Et si un repas ne te tente pas, je suis d'humeur assez joueuse…En tant que Longsdale j'ai le droit de tuer les renégats et pas de la façon la plus douce, crois moi…Mais je suppose que ma réputation me précède.

    Je ne le supposais pas, à vrai dire j'en étais sure. Sadique comme pas deux, j'étais la digne fille de mes parents et j'en étais fière…Je prononçais mon nom de famille d'un ton identique à celui qu'on utiliserait pour parler du plus beau des trésors. J'étais une Longsdale, une crème de pureté, une représentante modèle de notre Père à tous…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Mer 10 Juin - 15:25



      Elle voulait me faire craquer, je le savais, mais cela m'était bien égal, je ne craquerais pas, il fallait que je me tienne à mes résolutions, après tout, j'avais de quoi me battre, à présent. Son attitude m'exaspérait déjà, certes, elle était particulièrement reconnue pour sa cruauté, et on ne pouvait nier son charme, étrange et sauvage.. Mais tout de même, un peu de tenue n'a jamais tué personne ! Elle se retrouva rapidement devant moi alors que je m'apprêtais à partir, laissant la sanguinaire à ses affaires de steak.. Apparemment, elle voulait jouer, un détail me titillait cependant : je n'était pas un jouet.

      Mes yeux d'or se plantèrent dans le sombre de ses prunelles, elle ne me rassurait pas, mais je ne me laisserais pas faire non plus ! Je n'ai pas réagit à l'odeur qu'elle agitait sous mon nez, prenant sur moi pour l'ignorer, me concentrer sur une senteur tout autre que mon esprit avait mémorisé le matin même. Je savais que j'étais capable de tenir, mais pour combien de temps ? Ailyn me fit remarquer qu'il n'était pas très polie de ma part de vouloir filer ainsi, elle ajouta également qu'il était dur d'être végétarienne, et que cela n'apportait rien.. Ah, si elle savait..

      « Être végétarienne est un choix de vie, je sais que tu ne peux pas le comprendre, mais de là à dire que cela n'apporte rien, c'est faux. Tous les sentiments que tu as évoqué sont négatifs, mais.. As-tu déjà goûter une seule fois aux autres ?.. »

      Quitte à discuter, autant essayer de lui ouvrir l'esprit, je ne la pensais pas stupide, juste légèrement.. Pleine de préjugés. J'avoue, le sang animal n'est pas un délice, il est même assez pauvre et ne rassasie jamais réellement, mais quelque part, il permet d'avoir la conscience tranquille, et apprend à résister aux instincts meurtriers.
      Elle rendait sa voix tentatrice, et je savais qu'elle usait de toutes ses capacités pour m'inciter à changer de régime alimentaire, à la suivre dans ses délires de sang et de folie , dans ses meurtres tous plus horribles pour moi.

      « - Et si un repas ne te tente pas, je suis d'humeur assez joueuse…En tant que Longsdale j'ai le droit de tuer les renégats et pas de la façon la plus douce, crois moi…Mais je suppose que ma réputation me précède. »

      Je n'avais quitté son regard que pour surveiller un mouvement non loin, que j'avais perçu malgré moi, un simple chien, certainement, mais avec les sens aiguisés que j'avais, ma réaction était normale. Mes yeux passèrent donc une fois de ceux d'Ailyn à un coin d'ombre, avant de revenir sur la jeune femme qui ventait royalement son nom et ses droits, ce qui m'arracha un sourire et un ton plein d'ironie.

      « Et en tant que pure française, je devrais me montrer élégante, pourtant avec toi, je risque d'avoir du mal, très chère ! » J'ai laissé passer quelques secondes de silence, avant d'ajouter : « Je me vois dans l'obligation de refuser l'invitation à diner, et d'humeur joueuse, je regrette de devoir te faire remarquer que ton haut rang ne te permet pas de faire tout et n'importe quoi.. Tu risquerais d'avoir quelques ennuis que je ne te souhaite pas. »

      J'étais calme, peut-être trop même, au point que le cristal de ma voix n'exprimait plus grand chose, il n'y transparaissait ni émotion bien distincte, ni peur quelconque. Je constatais, me contenter de lui faire remarquer certaines choses, et espérait au moins pouvoir me contenter de la discussion, évitant ainsi la bataille physique, qui n'était pas mon truc.

      « Ailyn c'est ça ? » ai-je demandé, plus de façon rhétorique qu'autre chose. « Ta réputation te précède, certes, mais tu n'aides pas franchement les Serpentards à se faire bien voir.. »

      J'étais peut-être un peu trop provocatrice face à elle, et mieux aurait valu que je me taise, pourtant je n'en avais pas envie, et quelque part j'aimais bien discuter, je pourrais au moins en apprendre un peu sur le tyran qu'elle risquait de devenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Jeu 11 Juin - 16:34

    « Être végétarienne est un choix de vie, je sais que tu ne peux pas le comprendre, mais de là à dire que cela n'apporte rien, c'est faux. Tous les sentiments que tu as évoqué sont négatifs, mais.. As-tu déjà goûter une seule fois aux autres ?.. »

    C'est ce qui m'exaspérait le plus avec ces anciens humains, ces Impurs comme nous disions nous, les nobles. Ils conservaient malgré tous des émotions humaines, leurs vieilles émotions dont ils se faisaient nostalgique au fil des ans. Ils ne parvenaient pas à voir les humains comme un maillon de la chaîne alimentaire au même titre qu'une vache ou qu'un cochon. Il y a toujours un prédateur au dessus de nous, sauf pour les immortels bien sur…Les sentiments négatifs que me procurait la chasse m'emplissaient d'un sentiment de puissance infini. Je ne ressentais pas de mépris pour moi-même, car j'avais été élevé dans ce sens. On m'avait inculqué les choses et on éviterait beaucoup de problèmes si les vampires plus vieux, ceux qui engendraient, veillaient d'avantage sur leurs protégés au lieu de les laisser seuls, livrés à eux-même.

    Le sang animal était quelque chose de mauvais. Il n'était pas attirant et ne rassasiait en rien, j'en étais convaincue. La simple odeur d'un chien ne me donnait pas envie de le mordre, même lorsque je mourrais de faim. Et eux, ils s'en nourrissaient…Je trouvais cela limite beaucoup plus dégoûtant que nous. Au fond les animaux sont tellement plus…Beau que les humains. Ils ne détruisent pas leur monde, eux. Il faudrait expliquer à ces renégats que la puissance réside dans le mal, que nous étions des créatures du Mal et donc devions nous en nourrir pour être puissant. Renier cette nature ne menait à rien si ce n'est à la perte. Mais c'était leur problème, leur disparition purifierait un peu plus notre race.

    Alors je n'hésitais pas à faire valoir mes droits en vertu de mon illustre nom. Elle était si pitoyable, cette petit, à être distraite par un chien vagabond. Mourrait-elle de faim à ce point? J'en étais certaine et ça me donnait simplement envie de rire…De rire car bornée dans ses idéaux de mortelle, elle ne connaîtrait jamais le vrai bonheur d'être vampire. Je l'imaginais se lamentant le soir de sa situation, maudissant son créateur qui lui avait pourtant offert le plus beau des cadeau…Les renégats ne méritaient pas l'appellation de vampires.

    « Et en tant que pure française, je devrais me montrer élégante, pourtant avec toi, je risque d'avoir du mal, très chère ! »

    J'haussais un sourcil sans relever son sarcasme. Comment une fille comme elle pourrait-elle se montrer élégante de toute façon? Elle n'était pas belle, manquait de mon charme, celui que me conférait le Mal…Ce même mal à qui elle avait tourné le dos. Elle parlait d'élégance, elle sous-entendait je ne sais quoi de mauvais à mon égard, alors qu'elle ne valait rien du tout.

    « Je me vois dans l'obligation de refuser l'invitation à dîner, et d'humeur joueuse, je regrette de devoir te faire remarquer que ton haut rang ne te permet pas de faire tout et n'importe quoi.. Tu risquerais d'avoir quelques ennuis que je ne te souhaite pas. »

    Des ennuis? Et qui ferait des ennuis à la fille d'Aleksandr de Longsdale hein? Qui oserait ne fus-ce qu'y penser? Peut être pensait-elle que le Ministère de la Magie ou quelconque idiotie mortelle du même genre parviendrait à me faire courber l'échine, mais elle était loin du compte. Je m'étais adaptée à Poudlard sous la demande de mon père, sans pourtant m'abaisser au même rang que les autres. J'avais fais de cette école mon domaine et personne ne pouvait me faire le moindre ennuis. Feu Wihelmina Beckett l'avait bien compris, espérons que sa remplaçante soit aussi vive d'esprit. Sinon ils en trouveront une autre…J'étais prête à tuer s'il le fallait, je me fichais pas mal des quelconques ennuis. Je n'étais pas soumise à la justice mortelle et celle des vampires ne me condamnerait certainement pas pour avoir profité de ma condition.

    « Ailyn c'est ça ? Ta réputation te précède, certes, mais tu n'aides pas franchement les Serpentards à se faire bien voir.. »

    Sa dernière phrase m'arracha un sifflement mauvais. Que sous-entendait elle exactement? Pour une fois que j'étais innocente d'un crime dont un m'accusait! Certes les vampires n'étaient pas bien vu –cela remonte a bien longtemps d'ailleurs- mais ce n'est pas ma faute si on nous met tous les malheurs du monde sur le dos. Pourtant en un sens j'aurais bien voulu avoir commandité celui-là…

    -Je n'y puis rien si les mortels ont tendance à mettre tout le monde dans le même sac. Avant d'être une Serpentard, je suis une vampire, une Longsdale qui plus est. Ils n'ont qu'à pas confondre tout cela…Et si tu m'accuses ensuite de faire mal voir les vampires et bien très chère ceux qui sont avec moi ne s'en plaignent nullement! Quand aux renégats, leur avis est aussi insignifiant à mes yeux que la vie de la demoiselle gisant sur le sol non loin du chien qui semble titiller ta faim.

    Cette constatation m'arracha un sourire mauvais. Décidément…Un chien en guise de repas! Beurk. Je ne souillerais jamais mon corps avec du sang animal, c'était certains…Plutôt mourir.

    -Cela signifie également que je me moque pas mal de tes envies. Si je veux te tuer, je te tuerais. Si je veux te mordre, je te mordrais. Et si je veux te laisser vivre, tu vivras. J'hésite encore, cela dit…Tu sembles influençable et je suis sure qu'au milieu d'humains tu craquerais…Regarde par là-bas.

    Mon ouïe fine entendait le bruit de pas. Deux personnes, sans doute un couple qui cherchait un peu d'intimité dans l'ombre…Peut être trouveraient-ils le corps, peut être rameuteraient-ils du monde…Et la végétarienne n'y résisterait pas. Enfin lorsque je dis peut être, je venais surtout de le voir. Mes pupilles avaient blanchis, comme si un voile les recouvrait, et j'avais vu le futur comme je le voyais souvent. Cette perspective me réjouis et j'y vis une occasion de m'amuser. Prenant à nouveau ma voix envoûtante, je tentais de la tenter.

    -Dans exactement 3 minutes et 17 secondes, ils vont trouver le corps de la blonde. A ce moment là, paniqués, ils iront à Pré-Au-Lard rameuter du monde et ce sera bientôt inondé d'humains, de mortels à la veine palpitante. Tu t'imagineras leur sang chaud couler entre tes lèvres, apaiser cette brûlure constante dans ta gorge…Tu sentiras une puissance indescriptible t'envahir et tu en voudras encore…D'ailleurs tu le pourras, ils seront tellement…Tellement de gorge ne demandant qu'une chose…Que tu plantes tes canines d'immortelles dedans…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Jeu 11 Juin - 19:55



      Et blablabla, et blablabla.. Je comprenais à présent pourquoi Solane n'aimait pas cette fille, elle avait tout ce que je haïssais, elle réunissait toutes les horreurs que nous étions, en une seule et même personne. Je n'ai pas franchement apprécié ce qu'elle disait, me croyait-elle aussi fragile ? Le chien n'avait pas 'titillé' ma faim comme elle disait, juste mes sens, trop en alerte en la présence de la rouquine. Je saurais résister, elle m'avait prévenu, un avantage puisque j'avais le temps de m'y préparer, trois minutes suffiraient largement pour me permettre de sauver la vie de ceux que je devais tuer, d'après elle. Ailyn se pensait supérieure, mais elle oubliait un petit détail : j'avais encore une conscience, je ne me ferais pas avoir une nouvelle fois.

      Je ne pris pas compte de sa remarque sur le fait que les humains mettaient tout le monde dans le même sac, après tout, si elle pensait ne pas aggraver la situation entre les maisons, elle se trompait.. Entre le fait que notre maison abritait énormément de vampires, et qu'elle avait une mauvaise réputation, les crimes n'aidaient pas vraiment. Enfin, je n'y pouvais rien, dans tous les cas.

      Elle s'amusait énormément à m'entraîner dans son délire sanglant, mais je n'en voulait pas, me rappelant les paroles et les regrets de mon ami le matin même.. La petite fille à qui il a prit la vie.. Je parvenais à l'imaginer, la douce, l'innocente.. Certes, ce couple ne serait pas d'une parfaite innocence, mais il ne méritaient pas pour autant la mort.. Le goût du sang humain.. Un pur délice.. Il se mêlait à l'image de la fillette, croisant deux envies incompatibles, et je savais déjà que je devrais me battre pour être plus forte que les instincts dont j'avais hérité durant ma transformation.

      Les pas des humains me parvinrent enfin aux oreilles, faisant passer dans mon regard une lueur meurtrière que je réussi tant bien que mal à maîtriser, reportant à nouveau mes yeux rouille sur Ailyn, une colère froide transmise par la moindre parcelle de mon corps. Ils s'approchaient rapidement de nous, je le savais.. Je parvenais même à sentir le fumet délicieux de leur liquide vital, pourtant je n'ai pas bougé, pas remué le petit doigt.. Tout mon être aurait voulu se jeter au coup du jeune homme que je vis bientôt apparaître au coin de notre ruelle, mais mon âme s'y refusais, si tant est que j'en ai une. Toute ma volonté était à présent monopolisée afin de lutter contre cette nouvelle « menace »..

      Quelques secondes ont suffit.. Quelques petites secondes pour que le jeune inconnu soit collé au mur par télékinésie. Je me fichais pas mal de la femme, insignifiante, terrorisée, incapable de bouger. L'inexplicable permet au moins une chose : limiter les dégâts. C'est fou ce que les humains peuvent manquer de courage.

      « Je ne planterais mes canines nulle part, et ne me crois pas aussi faible que j'en ai l'air, car tu pourrais être surprise ! » Ai-je lâché, acide, en fixant Ailyn droit dans les yeux. J'ai ensuite tourné mon regard plein d'une colère intense sur le pauvre mortel gémissant que je tenais toujours fixé au mur à quelques mètres de moi. « Quant à toi, si tu oses ne serait-ce qu'ouvrir la bouche sur ce que tu viens de voir.. Je te jure que tu mourras dans la plus terrible des souffrances.. Toi, ainsi que ta famille, et tes très chers enfants en particulier. » J'avais été persuasive, violente, peut-être trop, mais il n'a pas osé prononcé le moindre mot, mon regard le transperçant de part en part. Il n'avait pas intérêt de faire quoi que ce soit, ou je lui tordrais le cou.

      J'ai retrouvé un calme à peu près correct après cela, relâchant doucement ma prise, le laissant rejoindre son épleurée de femme. Je savais pertinemment qu'Ailyn s'en ferait un festin, elle était bien assez gourmande pour cela, mais moi, je n'y toucherais pas. Du moins, leur sang n'effleurerait pas mon palais, je me l'étais jurée, et je comptais bien me tenir à cela, même si par la suite, je devrais me tordre de douleur à cause de l'envie qui me brûlerait les entrailles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Sam 13 Juin - 21:36

    En tant que Longsdale, je nourrissais l'espoir de voir tous les vampires mériter d'être appelé vampire. Lorsque je croisais la route d'un végétarien, d'un renégat plutôt, je me sentais insultée. Pourquoi devais-je subir un affront de ce genre? Ils me répugnaient vraiment avec leurs principes tellement…Mortel. Ils avaient la capacité de s'adapter à cette vie, même s'ils ne l'avaient pas voulue! Ils la possédaient, autant pleinement en profiter. Le remord, la culpabilité, tout ça n'était que des émotions purement humaines, purement…Stupides. On n'arrivait à rien avec ce genre de comportement, hormis à se faire souffrir. Peut être que tous les renégats n'étaient en fait qu'une bande de masochistes sans cervelle qui avaient juste besoin d'être remis sur le droit chemin maléfique.

    Ils s'abreuvent de sang animal qui ne les rassasient jamais vraiment…Alors je savais très bien qu'elle devait avoir faim. Je connaissais la sensation de brûlure, la même qui me saisissait depuis un moment bien plus souvent que je ne le voudrais…L'odeur proche de sang, le bruit de deux jugulaires palpitantes…J'avais envie de mordre. J'étais persuadée que cette action rendrait la végétarienne folle et la pousserait à m'imiter. Oui, parfait plan B, car le plan A ne semblait pas fonctionner à merveille…

    « Je ne planterais mes canines nulle part, et ne me crois pas aussi faible que j'en ai l'air, car tu pourrais être surprise ! »

    J'eus un léger ricanement. Elle devient hargneuse la petite! Ça ne prouvait qu'une chose: J'avais raison. Elle voulait du sang humain et sa colère venait d'un affrontement terrible entre sa raison et ses instincts…Je savais que ses instincts finiraient par l'emporter, ce n'était qu'une question de temps…Et de tentation.

    « Quant à toi, si tu oses ne serait-ce qu'ouvrir la bouche sur ce que tu viens de voir.. Je te jure que tu mourras dans la plus terrible des souffrances.. Toi, ainsi que ta famille, et tes très chers enfants en particulier. »

    Elle se comportait comme une vampire assoiffée. Certes la menace est chose courante mais j'imaginais mal une végétarienne parler ainsi. Elle commençait à craquer…A craquer un peu. Oui, j'en étais certaine…Et le type était mort de peur.

    -Ah non? Tu n'y toucheras pas? Je n'en suis pas aussi sure…

    Je disparus et me retrouvais en un clin d'œil derrière la jeune femme tremblante de peur. Du bout de l'ongle, je mutilais son cou d'une entaille assez profonde pour faire couler son sang. Elle gémit, terrifiée, mais ne bougea pas. D'ailleurs son compagnon ne bougea pas non plus…Quel courage!

    -Tu ne sens pas cette odeur subtile? Tes sens sont en éveil, tu désires ce sang…Tes instincts combattent ta raison…Et ils l'emporteront car au fond ta raison n'est qu'une illusion…Tu pourrais te contenter de cette vie de vampire, une vie identique à la mienne…Tuer un humain n'est pas si grave…C'est la chaîne alimentaire et nous sommes au dessus d'eux…Regarde ce sang…Regarde le…Il t'appelle…

    Sans plus attendre, je plantais mes canines dans la gorge de la femme en faisant exprès de laisser filtrer du sang sur sa peau histoire de tenter d'avantage la renégate. Elle ne toucherait pas à ma proie, mais l'homme était la, tremblant…Son cœur battait à tout rompre, le sang circulait à grande vitesse dans ses veines, sa jugulaire palpitait de plus en plus vite tandis qu'il me fixait, terrifié par mon geste…Elle avait l'opportunité, il ne restait plus qu'à la saisir…

    Il restait à peu près un litre de sang dans le corps de ma victime lorsque je cessais de boire. J'avais une autre idée plus sadique en tête…J'allais répandre ce sang. Grâce à mes canines aiguisées comme des poignards, je n'eus pas de mal à égorgée complètement la fille, répandant le dernier litre sur le sol. Une odeur pareille se sentirait à des kilomètres, alors pour elle…C'était vraiment une forte attraction.

    -C'est dommage de ne pas profiter d'un tel festin pas vrai…? Tu peux encore te rattraper…Regarde cet homme…La peur t'attire…Son sang bouillonne…Il est emplit d'émotions qui te combleront…C'est inutile de renier sa véritable nature…Je te l'ai déjà dis, tu n'y gagneras rien que de la souffrance…Laisse toi tenter…

    J'étais derrière l'homme à présent, dont j'entaillais la gorge. Il était tellement apeuré qu'il n'avait pas la force de supplier pour qu'on l'épargne…Pitoyable! Il méritait de finir dans une assiette…Autant que ce soit dans celle d'une végétarienne.

    -Laisse toi tenter…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Lun 15 Juin - 12:55



      La chaine alimentaire.. Mais n'avait-elle donc aucune conscience ?! Cette fille était bien un monstre de cruauté, et quoi qu'il arrive, je refusais de lui ressembler. Certes, elle avait été éduquée dans la philosophie qu'elle me servait sur ce plateau sanglant, mais moi j'avais été humaine, j'avais déjà servit de repas à un vampire, d'ailleurs Devon aurait très bien pu me tuer, et il aurait certainement mieux fait, cela m'aurait évité cette vie de torture abominable.. La brûlure de ma gorge ne fit qu'augmenter, tout comme mon dégoût lorsqu'elle trancha littéralement la jeune femme, une innocente de plus avait périt pour nous, juste pour des créatures du Diable qui ne méritaient en aucun cas le don qu'on leur avait offert.

      J'ai reculé si rapidement qu'un oeil humain n'aurait pas perçu ce déplacement, je me suis retrouvée dans un coin de la ruelle, coupant ma respiration, limitant les dégâts au maximum tandis que l'homme venait d'assister à la Mort de celle qu'il aimait. Son sang était un délice pour les sens, et je savais que sous la langue, ce serait une pure merveille, cependant je m'accrochais, tout le corps crispé pour résister. Elle avait raison, je ne résisterais pas, mon calme n'était pas assez grand, et je n'avais pas assez de force pour ça.

      J'ai fermé les yeux, silencieuse, immobile, accrochée à mes principes, des principes qu'elle considérait stupides, emprunt uniquement de souffrance, mais qui était pour moi l'incarnation d'un avenir. J'ai repassé dans ma mémoire le moindre des souvenirs que j'avais, les sentiments de remords, de tristesse du matin même, les échecs et les promesses. Peu à peu, la violence de l'envie qui me possédait s'apaisa, et si elle était toujours présente, elle ne parvenait pas à surpasser la force de ma volonté. Visualisant mes rêves de petite fille depuis longtemps écartés de mon chemin, je détournais l'attention de mes sens, un sourire léger venant même naître au coin de mes lèvres pâles.

      « Tu as perdu Ailyn.. » ai-je déclaré, dans la douce mélodie de ma voix, en rouvrant les yeux. « Prends-le, épargnes lui la souffrance de la perte que tu lui a fait subir, moi je n'y toucherais pas. »

      J'en arrivais à me surprendre moi-même, Solane avait raison, il suffisait de réellement le vouloir pour y arriver. Je n'avais pas gagné la guerre contre ce que j'étais, et je savais parfaitement que je devrais encore affronter de nombreuses épreuves, mais ce ne serait pas la rouquine qui parviendrait à réduire mes espoirs à néant, pas aujourd'hui. La marre de sang au sol continuait à m'appeler, envoûtante, je me forçais donc à ne pas l'entendre, à ne me concentrer que sur mon dégoût, portant mon regard or sombre aux tâches d'un violet foncé sur Ailyn, avant de reprendre la parole.

      « Je dois avouer que tu es forte à ce jeu là, cependant tu ignore ce qu'être humaine, est. La chaîne alimentaire ? J'en ai fait partie, j'aurais même pu servir de repas à l'un des tiens, je ne ferais donc pas subir ça à un vivant. » J'ai marqué une pause, contournant la flaque rougeâtre au sol, m'éloignant, à reculons, pour gagner un autre mur contre lequel je finis par m'appuyer. « Oui, je te l'accorde, le sang humain est un pur délice, mais après des années de cette nourriture, on finit par en perdre l'esprit, tu en es la preuve même.. »

      J'ai tourné mon regard vers le mortel, je n'attendais qu'une chose, qu'il tente de fuir, cependant je savais qu'il ne le ferait pas. Cette femme était sa raison de vivre, l'ayant perdu, il ne voyait certainement plus l'utilité d'une existence, souffrir comme il devait souffrir n'était pas propice à des idées d'avenir. Si Lady de Longsdale se décidait à en faire son repas, je n'interviendrais pas, en revanche, je m'éclipserais. Il fallait que je rentre à présent, j'avais besoin d'un peu de calme, et de réflexion. Mais pouvait-elle seulement le comprendre ? J'en doutais, ainsi me contentais-je de profiter du silence, attendant de voir ce qu'elle allait encore trouver comme folie à exécuter..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailyn E. de Longsdale
«. Bloody&Devil Admin. » ~ Slytherin Vampire.
avatar

Féminin Nombre de messages : 994
Age : 25
localisation : Dans le cimetière de tes rêves.
âge rp : 117 ans., bien qu'il soit impolis de demander. Mais j'en parais 17.
sortilège — potion fétiche : Sectumsempra & Veritaserum
race : — vampire
animal de compagnie : Mon serpent Nagini =)
photo d\'identité :
petit message : « My heart is a Devil's creation. »
Date d'inscription : 22/02/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Dim 21 Juin - 0:38

    Spoiler:
     

    « - Tu as perdu Ailyn.. Prends-le, épargnes lui la souffrance de la perte que tu lui a fait subir, moi je n'y toucherais pas. »

    Perdu? Voyons, j'étais une Longsdale. Jamais je ne perdais, il y avait toujours un bénéfice à mon avantage dans chaque situation…Elle croyait vraiment qu'avoir résisté une fois l'empêchera de céder la prochaine? Quelle naïveté. Les végétariens étaient des poupées, manipulables à souhait, tant qu'on savait les prendre par les sentiments. Ce sang, même si elle y résistait, l'appelait, comme le murmure d'un amant…Bientôt elle cèderait, et ce n'était pas une quelconque volonté qui l'en empêchera, qui la protègera du pêcher. Je ne connaissais rien de meilleur que la sensation procurée par la morsure dans une carotide palpitante. L'écoulement du sang, l'apaisement de cette brûlure…Je ne pourrais jamais vivre avec cette brûlure continuellement dans ma gorge, me rappelant une soif que je ne pourrais jamais tarir simplement à cause de convictions stupides. C'était ainsi la chaîne alimentaire!

    « Je dois avouer que tu es forte à ce jeu là, cependant tu ignore ce qu'être humaine, est. La chaîne alimentaire ? J'en ai fait partie, j'aurais même pu servir de repas à l'un des tiens, je ne ferais donc pas subir ça à un vivant. »

    Quand bien même, tout était encore une histoire de chaîne alimentaire. Elle avait évolué vers un niveau supérieur, elle devait s'y adapter et ne pas rester attacher à des principes idiots. Elle n'était plus humaine depuis longtemps. C'était une créature nocturne pour l'éternité restante –si elle survivait bien sur. Pourquoi le refuser? Elle pourrait vivre de façon bien plus heureuse en l'acceptant…Elle pourrait participer à la vie des vampires fidèles, elle pourrait s'adonner à tout ce qui lui semblait agréable, sans jamais se soucier du contenu de son assiette. Si une vache pouvait devenir humaine, elle tâcherait de s'adapter à sa condition correctement, pour ne pas retourner parmi les siens et se faire dévorer…

    J'ignorais ce que signifiait « être humaine » car je n'étais jamais passé par ce stade. J'étais née vampire, je vivrais vampire et je mourrais vampire. J'assumais pleinement ma condition, la descendance de mon père, mon envie de sang, mes désirs luxurieux…Je m'assumais telle que j'étais, sans me cacher, sans jouer de rôle, et j'aimais mon immortalité. Cette même immortalité qui pourrait paraître fade à certains vampires renégats, parce que justement ils se cachent, ils jouent un personnage qu'ils ne sont pas, ils enfouissent leurs instincts au plus profond d'eux même, ils les combattent au lieu de cohabiter avec eux. Un jour peut être finiraient-ils par comprendre…

    « Oui, je te l'accorde, le sang humain est un pur délice, mais après des années de cette nourriture, on finit par en perdre l'esprit, tu en es la preuve même.. »

    Elle m'accusait de perdre l'esprit. Ainsi, un humain ayant un plat favoris qui entraînerait la mort du même plat perdrait l'esprit? Puisqu'elle voulait tout ramener à l'échelle humaine, ramenons donc ainsi! J'étais folle parce que je ne me cachais pas? J'étais folle parce que la mort, la souffrance, le chagrin, la peine, que pouvait ressentir ces humains m'amusait? Je n'étais pas folle, j'étais juste…Moi. Une vampire au sang pur, à l'âme au service du démon. Quel mal bon sang!

    -Oui bien sur, je suis folle de ne pas me cacher derrière le mensonge comme certains, de ne pas me mentir à moi-même, de vivre avec ma vraie nature! Si c'est cela la folie alors oui je suis folle. Mais je n'en ai nullement honte. Car au moins je en souffre pas d'une brûlure perpétuelle à la gorge…C'est du masochisme, être végétarien.

    Et encore, le mot était bien faible. Je jetais un regard à l'humain, m'en désintéressant totalement pour l'instant. Preuve que je pouvais me contrôler, même l'odeur du sang sur le sol ne me perturbait pas.

    -Tu es stupide de refuser la chance que je t'offre, revenir sur le droit chemin est la meilleure chose à faire, surtout vu les temps sombres qui approchent…Le sang humain confère la puissance, sans puissance, c'est la mort…Et même tu si n'apprécies pas ton immortalité, je suis sure que tu ne désires pas mourir pour autant…C'est si lâche de désirer mourir…Et puis en étant faible, on ne peut protéger ceux à qui l'on tient…

_________________

« It's an exodus from the dark
The night is breathing
The night is attaining
I see the dead awaken...My faithful forsaken »

Ava' by J&S
Gif by crocodile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxiic-nightmares.skyrock.com
Aurore A. de Saint-Faye
« Sweet poison, delicious agony »
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
localisation : A vous de chercher, je pense que vous êtes assez grand.
âge rp : Comment osez vous ? Bon, très bien.. J'ai 110 ans, mais considérez en 17.
sortilège — potion fétiche : Le sort d'amnésie et le philtre d'amour font partit de mes favoris.
race : — vampire
animal de compagnie : Une chatte angora noire avec une tache blanche sur le front, prénommée Nyx, comme la déesse de la nuit.
photo d\'identité :
petit message : « Le délice du sang n'a d'égal que celui de l'amour »
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   Lun 22 Juin - 16:54


      « …Et puis en étant faible, on ne peut protéger ceux à qui l'on tient…» Un assez long discours à précédé cette phrase, et pourtant je n'en ai réellement retenu que les derniers mots. J'ai senti une terreur indéfinissable m'envahir à l'idée de les perdre.. De le perdre. La colère m'a envahie aussi rapidement, et un flot d'émotions toutes plus violentes les unes que les autres m'ont fait perdre le contrôle de mon propre corps.. Elle n'avait rien dit de particulier, l'odeur du sang n'avait même plus d'importance.. Seul ses derniers mots tournaient en boucle dans mon esprit alors que je les imaginais mourir de toutes les façons imaginables, toutes plus atroces les unes que les autres. Oui, être végétarien c'était du masochisme, et aussi loin que je me souvienne, je n'avais jamais réussi à m'y tenir.. sauf dans mon humanité, mais c'était tout autre chose, il était moins dur de ne pas toucher à un steak que de se tenir éloignée du sang dont on a besoin pour vivre.. si vivre était le mot à employer. Je me suis retrouvée plaquée contre le mur derrière moi, sans trop savoir pourquoi.. La violence de la douleur que j'ai ressentis peut-être ? Je l'ignore, mais j'étais incapable de dire quoi que ce soit, bouger en devint même impossible. J'avais besoin de réfléchir.. J'avais besoin de m'exiler un certain temps, mais à Poudlard c'était impossible, il y avait toujours une tentation, il y avait toujours Edwin aussi. Je suis restée dans cet état d'immobilité pendant un moment, les paupières closes, cherchant le moyen de me reprendre, d'au moins lui répondre. J'y parvins après deux bonnes minutes, la voix étrangement sûre et déterminé.

      « Je saurais quoi faire le moment venu. » Une phrase courte que j'ai prononcé après avoir reporté mon regard sombre sur l'humain. Je voulais qu'il parte.. Je me fichais de savoir ou il irait, ce qu'il deviendrait, je voulais juste qu'il s'en aille, que sa présence disparaisse, qu'il échappe au moins aux crocs de créatures telles qu'Ailyn.

      Je me suis détachée du mur, plus calme.. Lunatique comme pas possible.. J'avais toujours eu des sentiments plus fort que la normale lorsque je vivais encore en tant qu'humaine, à croire qu'être Vampire n'arrangeait pas mes affaires. Je me suis éloignée de la rouquine de quelques pas, avant d'ajouter :
      « De toute façon, quelle importance ? Ce qui doit arriver arrivera, quoi que l'on fasse pour éviter ça.. n'est-ce pas ? ». Etant voyante, Ailyn était mieux placée que n'importe qui pour le savoir, après tout, n'avait-elle pas vu que je craquerais ? Si, et elle savait aussi bien que moi qu'il ne suffirait que de quelques jours pour cela, alors en ce qui concernait les dégâts que provoquerait une guerre certaine, je préférais ne pas imaginer ce qu'elle savait.

      Je devais rentrer à Poudlard, je voulais rentrer, j'en avais marre de me battre, je savais à présent que je pouvais résister à cette terrible envie de croquer qui me consumait à chaque mortel, à chaque goutte de sang, et c'est tout ce qui m'importait. Ma balade avait été perturbée par la Reine des Damnés, maintenant je voulais retrouver son opposé, mon chevalier blanc.. Plus tard, j'irais voir Edwin, il fallait que je lui parle, mais pour l'instant, l'heure était au repos, à la réflexion, et à la nourriture, car je ne pouvais rester dans cet état. Enfin, je pouvais, mais c'était risqué pour mes nouvelles résolutions, et je risquais de replonger dans ma frénésie sanglante d'antan, dans le désir de vengeance d'autrefois.. Quelle triste existence je menais là ? Ils avaient peut-être raison, il fallait que je choisisse le bonheur, le bien être, et non la raison. Mais comment étais-je le mieux ? C'était une question sans réponse.. Les bras de Solane ou le sang des mortels ? Pourquoi pas les deux ? Non, idée folle à chasser le plus rapidement possible.

      « Je te laisse, Ailyn. » ai-je simplement lâché, sans froideur, sans colère, avant d'ajouter tout en me dirigeant vers la sortie de la rue : « On se reverra quand j'aurais fait mon choix.. ». Ca promettait d'être dans un certain temps, mais en attendant qu'il vienne, je me suis éloignée pour rejoindre Poudlard, me demandant si elle risquait de me suivre ou pas. J'en doutais, elle avait un festin à terminer, une nuit à occuper, et elle n'y trouverait certainement aucun intérêt, cependant on ne sait jamais ce qu'il se passe dans l'esprit de la Reine Noire..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lune de Sang [ Ailyn L.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lune de Sang [ Ailyn L.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yule et lune de sang!
» Bienvenue chez toi Fleur Excotique [Fleur Excotique, Oeil d'Esprit, Lune de Sang, Star'Eye & Fleiur de Cerise]
» [Assemblée hivernale | évent 2015] Lune de sang
» Trial - Lune de Sang (Bloody Moon) - à partir du 22/11
» Don de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Au delà des murs de l'école. :: { Les alentours.-
Sauter vers: