AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fire walk with me {PVchester.

Aller en bas 
AuteurMessage
Stasia Rozen Chesten
    Ils disent Belle et Froide ?
    Je dis Déformés et Insipides.

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 27
localisation : Dans la bibliothèque, sans doute.
âge rp : 16
sortilège — potion fétiche : Flambios//Expecto Patronum
race : — humain(e)
animal de compagnie : Une plante carnivore sous le nom de Darlingtonia Californica, mais croyez moi, elle ne se contente pas de bouffer qu'des insectes...
photo d\'identité :
petit message : You say that I am frozen
But what can I do ?
Date d'inscription : 15/06/2009

veritaserum
maison*: — ravenclaw
année*: — sixième
relationship's*:

MessageSujet: Fire walk with me {PVchester.   Dim 21 Juin - 16:09

      « Donovan… Tu viens de signer ton arrêt de mort ! » siffla la Serdaigle les yeux brouillés de larmes.


    Les bras enroulés autour de ses genoux, Stasia profitait d’être seule dans le dortoir pour laisser place à ses frustrations. La jeune élève ne s’était pas sentie aussi furieuse depuis la mort de son poisson, et en réalité, elle avait l’impression que sa disparition l’avait rendu bien plus vulnérable qu’à l’ordinaire. Pathétique. D’un geste rageur, elle essuya ses larmes puis posa ses yeux sur une photo en face d’elle, posée sur son lit. Un petit poisson rouge y figurait, nageant dans son bocal tandis qu’une jolie jeune fille, riant aux éclats, plaquait son visage contre le verre qui séparait les deux êtres, avant de l’embrasser. C’était Stasia, assez méconnaissable vu que la fille sur la photo ne ressemblait en rien à celle qui la regardait. Jamais souriante, avec un visage hiératique, Stasia était le genre d’iceberg qui refroidissait toujours ses congénères. Une beauté froide certes, mais plus froide que belle.
    Les moqueries ne manquaient pas sur son compte, et à vrai dire, Stasia s’en fichait comme d’une guigne, mais depuis cette année… Tout semblait bien plus difficile, et la sorcière réalisait qu’elle avait atteint le paroxysme du supportable. Et Donovan serait le premier à subir l’explosion.

    Qu’avait-il fait ? Quoi, vous ne le savez pas encore ? Ce détritus, cette sale vipère était venue, une fois de plus, la tourmenter, mais alors que les autres fois, ces remarques glissaient sur elle, il avait réussi à l’atteindre en plein cœur. Comment ? Sa réaction peut sembler totalement exagéré face à ce qu’il a fait, mais c’était une chose qu’elle ne pouvait malheureusement pas supporter. Elle ? Zoophile ? Et puis quoi encore ? Il fallait être vraiment malade pour inventer une telle connerie, et pourtant, cela s’était répandu comme une trainée de poudre, et voilà qu’après la frigide et le rat de bibliothèque, c’était la zoophile. (xD laule) Jamais elle n’aurait fait des trucs louches à son poisson, mais ce n’était pas uniquement ça qui la mettait dans un tel état… C’était plutôt la réaction des autres. Alors qu’ils se contentaient de la malmener légèrement, ils se sont montrés beaucoup moins tendre ces derniers temps, et bien qu’elle soit une sorcière très douée, elle était incapable de se défendre face à plusieurs. Dernièrement, c’est-à-dire il y a même pas une heure, Stasia s’était retrouvée la tête dans les cuvettes par un groupe de filles qui n’avaient jamais pu l’apprécier.

      - Oh mais regardez, voilà l’amoureuse des poissons !
      - Par Merlin, je n’ose même pas imaginer ce qu’elle lui a fait enduré.
      - Lexane a même dit qu’elle craignait parfois pour la vertu de son chat…
      - Viens Stasy, on va te montrer un bel endroit où tu te sentiras aussi bien qu’un poisson dans l’eau...


    Première et dernière victoire de ce troll, car elle avait bel et bien l’intention de le lui faire chèrement payer. Assez de rester stoïque lorsque son être lui hurlait de réagir ! Assez de feindre le calme lorsqu’une tempête menaçait de tout engloutir. ASSEZ ! Stasia n’en pouvait plus ! Elle avait tenue cinq années, mais maintenant c’était terminé. Ils la trouvaient déjà méchante, et cruelle ? Ah ! Ces mécréants n’y connaissaient rien, et elle allait le leur montrer. Ces filles ne perdraient rien pour attendre, mais pour le moment, sa haine était focalisée sur le serpentard.

    {…}


    Le lendemain fut aussi désagréable que la veille, renforçant sa détermination et attisant un peu plus son animosité pour Donovan. Elle ne l’avait pas encore croisé, mais Stasia ne s’en inquiétait pas. Elle le trouverait et il regretterait de l’avoir cru faible. Les méchancetés fusèrent, et d’autres parfois, rasaient les murs pour ne pas la ‘toucher’, elle était le centre de l’attention, et Merlin seul savait combien de temps tout ce cirque allait encore durer, une ou deux semaines sans doute.. Par on ne sait quel miracle, elle parvint à garder un visage dénué d’émotion tout au long de la journée. Telle une bombe à retardement, Stasia savait néanmoins parfaitement lorsqu’elle éclaterait.

    Sortant de son cours de métamorphose, Stasia ignora tout le monde, et fonça vers les cachots où Donovan avait son cours de potion. Très discrète, elle parvint à se dissimuler aux yeux des autres tout en ne quittant pas un seul instant des yeux sa cible. Sa patience était rudement mise à l’épreuve, mais elle tint bon. Avec quelques camarades, il se dirigea vers le cinquième étage sans doute pour aller aux toilettes, fronçant les sourcils, Stasia réfléchit à un moyen de se débarrasser d’eux mais la fortune s’en mêla, et c’est seul qu’il se dirigea vers les toilettes des garçons. Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres de la serdaigle, tout marchait comme elle l’avait prévu. Lorsqu’il rentra dans les toilettes, Stasia sortit de sa cachette et attendit un bref moment avant d’entrer à son tour. Le surprendre en pleine délivrance ne pourrait qu’être à son avantage (xD). Il lui tournait le dos, et ne semblait pas avoir entendu la porte s’ouvrir, dommage pour lui.

      « Expelliarmus ! » s’exclama la jeune femme, la baguette pointée sur lui.


    La baguette de son adversaire vola jusqu’à elle, son sourire s’élargit en voyant sa proie totalement démunie, et dans une situation tout aussi ridicule.
    Il n’aurait jamais dû. Il venait de pousser Stasia de ses retranchements, mais finira par le regretter amèrement. Sans doute qu’elle redeviendra comme avant après s’être défoulée, et se sera certainement le cas, mais en attendant, une force irrésistible la poussait à agir, et elle n’avait aucune envie de l’endiguer.

      « Ta stupidité n’a aucune limite Donovan, et elle t’a condamné. Tu pensais que jouer avec moi n’aurait aucune conséquence ? Que tu pouvais défouler tes nerfs sans rien craindre ? Pardon de te décevoir, mais c’est terminé. Tais toi, laisse moi finir, Silencio ! Voilà c’est mieux, à ton tour de subir en silence. Personne ne sera là pour te sauver. Je vais remettre à sa place le « grand », mais surtout pédant Donovan… D’abord, rhabille toi et pas de bêtise ! » ordonna t-elle d’un ton acide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester F. Donovan

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 26
localisation : In my mind...
âge rp : 17 ans
sortilège — potion fétiche : Pour le sortilège, il s'agit de Petrificus Totalus. En ce qui concerne la potion, je me suis déjà servis du filtre d'Amnésie, peut être sur vous...
race : — humain(e)
animal de compagnie : Un corbeau, tout de noir plumé. Crow.
photo d\'identité : « See you in Hell... »
petit message : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

veritaserum
maison*: — slytherin
année*: — septième
relationship's*:

MessageSujet: Re: Fire walk with me {PVchester.   Dim 21 Juin - 20:54

Spoiler:
 
    Je sortais avec Charles, Michaël et Jérémy, du cours de potion, un cours particulièrement amusant, on mélange du jus de salamandre, des pattes d’araignée et de la sueur d’ogre puis on mélange le tout. Ensuite on enferme bien la mixture dans un petit bocal et qu’on cache dans notre uniforme. Cette potion peut faire un excellent vomitif pour par exemple, faire une farce à une vieille amie comme Stasia… C’est tout de même fou, nous sommes en cours et je pense encore à ce que je pourrais faire pour l’énervé. Mais bon, je n’y peux rien, c’est de sa faute, elle n’avait pas besoin d’être comme ça… Nous sortions donc du cours de madame Ellesmera après avoir fait notre si dégoutante mais néanmoins surprenante potion.

    [Chester] - Hey, Charles, t’as su sortir la fameuse surprise ?
    [Charles] - Ouai, ouai, ne t’inquiète pas pour ça…
    [Jeremy] - Bon, on va lui en planquer dans sa bouffe et ses boissons à cette zoophile !
    [Chester] - Attendez les gars, j’dois allez faire pleurer le colosse.
    [Michaël] - Quoi, encore !?
    [Chester] - Bah j’y peux rien moi si ma vessie est petite…

    Je comprenais la réaction de Michaël, mais l’envie était bien là et il fallait que je m’en débarrasse le plus vite possible.

    [Jeremy] - J’ai une idée… On va se séparer, pendant que toi tu vas aux toilettes, nous on prépare déjà le terrain pour quand tu arrives.
    [Chester] - Mais c’est qu’il est pas bête le petit Jeremy…
    [Jeremy] - Ben oui, qu’est-ce que tu veux ? L’intelligence on l’a ou on l’a pas.

    Les jeunes garçons lancèrent un regard d’étonnement en direction de Jeremy qui n’y prêta pas attention.

    [Charles] - Bon, on fait comme ça alors. On se rejoint dans le dortoir.

    Le groupe se scinda en deux parties. L’une, dont j’étais le seul membre, prit les escaliers pour monter au cinquième étage en direction des WCs et l’autre, composée des trois autres membres, en route pour le dortoir des serpentards, là où commencerait notre plan machiavélique. Dans les couloirs, une angoisse me parcouru le corps. Je sentais que quelque chose allait arriver. Quand, je n’en avais aucune idée mais cela m’inquiétait tout de même légèrement. J’étais seul, l’air était humide est l’ambiance était un peu morbide. J’adorais çà, et pourtant, cette fois-ci, j’avais froid dans le dos. Arrivé devant la prote, j’entrai dans les toilettes et commençai à uriner. Je pensais être seul quand tout à coup, j’entendis une voix féminine. Une admiratrice secrète qui voulait un miracle dont j’avais le secret ? Et ben non, ma baguette vola hors de ma poche. Qui avait pu profiter de cet instant si privilégié avec moi-même pour me provoquer ? Une mon besoin terminer, je me retournai pour savoir qui m’avait interrompu. Stasia, il s’agissait de cette pauvre gamine aux airs de chien battu. La même fille qui allait se retrouvé bien embarrassée lorsqu’elle se viderait de ses tripes devant toute la classe. Au moment où j’allais ouvrir la bouche, elle me lança le sort « Silencio ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blood-darkness.jdrforum.com
 
Fire walk with me {PVchester.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { « Les Etages. :: { Cinquième Etage. :: « Toilettes des garçons.-
Sauter vers: